Tour dans les villages à chaumières de Saint-Lyphard

Vestiges d'un temps où on extrayait du marais une bonne partie de ce qui permettait aux Briérons de vivre, les chaumières sont encore bien présentes dans les parages de Saint-Lyphard. On n'en dénombrerait plus de 500.
Pour découvrir ce patrimoine exceptionnel, prenez donc votre vélo et arpentez les petites routes et chemins d'exploitations qui sillonnent le territoire communal de Saint-Lyphard. Le dépaysement est assuré!

Fiche technique
n°4295178
Un parcours Saint-Lyphard créée le mercredi 04 novembre 2020 par philrandovilaine. MAJ : dimanche 06 juin 2021
Durée Durée de l'auteur : 2h
Distance Distance : 29.28km
Dénivelé positif Dénivelé positif : 21m
Dénivelé négatif Dénivelé négatif : 21m
Point haut Point haut : 20m
Point bas Point bas : -1m
Facile Difficulté : Facile
Retour point de départ Retour point de départ : Oui
En cyclo-route En cyclo-route
Région Région : Brière
Commune Commune : Saint-Lyphard (44410)
Départ Départ : N 47.398085° / O 2.305625°
Téléchargez : -

Description du parcours

(D/A) A pied du clocher rose de l'église, tourner le dos à l'office du tourisme, qui est couvert en chaume, et prendre la rue de la Brière. A 150 m, une grande longère occupe le côté gauche de la voie.

(1) Acquise par la commune, la Maison du Père Félix, qui est un magnifique exemple du patrimoine bâti briéron, est devenue un lieu de rencontre et d'exposition. Continuer tout droit jusqu'à atteindre la rue de Kervily. Tourner à gauche, et poursuivre jusqu'au giratoire.

(2) Croiser la déviation du bourg de St Lyphard et passer devant l'Espace des Coulines (salle polyvalente). Suivre la petite route qui file plein est vers la Brière, en laissant les installations sportives sur la gauche. Tourner à droite à l'intersection suivante, pour revenir vers le Clos d'Orange.

(3) En abordant les premières maisons du lieu-dit, tourner à gauche pour rejoindre le port de la Pierre Fendue. Ce petit port tout à fait caractéristique du pourtour du marais doit son nom à une pierre qu'aurait fendu St Lyphard, alors qu'il coupait la tête du dragon qui terrorisait jusque-là la Brière. Depuis lors, le coin a retrouvé sa tranquillité.
Revenir sur vos pas jusqu'au Clos d'Orange et prendre la première route sur la gauche. Même si quelques toitures sont couvertes d'ardoises, la plupart des constructions est couverte de chaume.
Après avoir dépassé les dernières maisons, continuer dans le chemin cyclable qui s'engage vers la droite. Prendre ensuite le deuxième chemin à gauche, et continuer sur ce beau chemin arboré jusqu'à atteindre la route départementale 47.

(4) Traverser la voie en laissant une grande pépinière sur votre gauche, et descendre la petite route en face jusqu'à atteindre une autre route. Juste avant ce croisement, dit du Pont d'Os ((5)), une voie remonte à l'équerre vers la gauche. Elle conduit au hameau de la Croix Longue, qui est dominé par un haut moulin.

(6) Au carrefour au centre du lieu-dit, laisser le moulin sur la droite et continuer tout droit. En abordant le hameau suivant ((7)), prendre la première rue à droite. A l'intersection suivante, il est possible de pousser jusqu'au village de Keralio, qui présente un bel ensemble de longères en chaume. Sur le commun à l'entrée du village, remarquer la magnifique croix monolithe sur son double socle octogonal.

(8) Revenir sur vos pas jusqu'à la Maison Neuve, et en atteignant la route de la Croix Longue, tourner à droite. Après un carrefour en croix, qu'on franchit tout droit, on aborde rapidement la croix de Kerdanestre ((9)), village dans lequel on pénètre en prenant à droite à la croix. A partir d'ici et jusqu'aux abords du Brunet, plus aucun toit d'ardoises, puisqu'ici le chaume règne en maître. Kerdanestre, puis le Crugo, qui est dans la continuité offre un très beau panel de constructions aux toitures végétales, y compris sur le bâti neuf.

(10) Au carrefour central de ce village, prendre à gauche en direction de Broussely, qu'on traverse avant de retrouver la RD 47.

(11) Comme il ne fait pas bon circuler à vélo sur cette départementale très passagère, traverser et contourner le Brunet par la rue en face. Cette zone pavillonnaire est sans intérêt, mais elle permet de rejoindre la route de Bréca en sécurité. En rejoignant cette route ((12)), tourner à gauche, et parcourir la longue ligne droite qui aboutit au port de Bréca. En y arrivant, on retrouve de beaux exemples de chaumières.

(13) Prenez le temps de découvrir l'endroit qui est un des principaux ports de l'ouest de la Brière, et de déambuler le long des multiples chalandières (canaux où sont stationnés les barques qui permettent de circuler dans le marais). Et lorsque l'envie de repartir vous prendra, poursuivez la route en arc de cercle jusqu'à la stèle élevée en cet endroit en l'honneur du Rouge de Bréca. Prendre à droite de la stèle pour remonter le cœur du village et s'engager sur la longue route qui coupe le marais à cet endroit. Elle atteint bientôt un secteur boisé dans lequel elle serpente jusqu'à rejoindre le village de Sandun.

(14) Traverser la RD 47 et prendre en face en direction de Kerjacob. Ce lieu-dit, qui est désormais en continuité avec Sandun, précède la retenue d'eau du barrage de Sandun, dont on franchit un des bras avant d'atteindre le hameau de Cogea.

(15) Tourner à droite, et descendre vers l'étang, qu'on aperçoit ici dans sa plus grande longueur. Cette ancienne retenue destinée à la production d'eau potable est désormais le paradis des pêcheurs à la lignes. Remonter sur la berge opposée et tourner à droite à la première route.

(16) Passer entre des bâtiments agricoles pour remonter la route qui vous amènera à Kerbénet, puis Kergonan, où on retrouve quelques beaux ensembles de chaumières.

(17) A Kergonan, prendre à gauche et traverser ensuite un secteur pavillonnaire sans grand intérêt, où les chaumières se font rares.
Filer tout droit pour atteindre les abords de Kerveloche et tourner à gauche aussitôt après avoir retrouvé une chaumière sur la droite de la route. On les compte en nombre au cœur du village.

(18) Traverser le village de Kerveloche, puis plus loin celui de Kerroux ((19)). Prendre à droite au carrefour pour aborder un autre secteur exclusivement couvert en chaume: les abords de Kerhinet, village remis en état par le Parc Naturel Régional de Brière.

(20) L'entrée du village se trouve légèrement à gauche de l'intersection par laquelle on arrive. Un grand parking est aménagé quelques mètres plus loin, où il est possible de laisser votre monture (le village est exclusivement piétonnier).
Après la visite, prendre à droite en sortant du parking pour traverser Kerverné, et rejoindre les moulins de Kerbourg

::21. Prendre à gauche l'impasse qui dessert un premier moulin sans ailes, et après l'avoir dépassé, poursuivre jusqu'aux dolmens que domine la silhouette élancée d'un grand moulin blanc dont on voit parfois les ailes tourner.
Si le second dolmen ne présente que des vestiges, le premier est dans un état remarquable, même si le cairn qui le couvrait initialement a disparu depuis bien longtemps.
Revenir à la route, et tourner à gauche, puis couper la départementale pour atteindre le village de Kerbourg.

(22) On aborde le village entre deux belles rangées de longères avant d'atteindre le carrefour central et sa croix de pierre. Il est possible de prendre tout de suite à droite, mais un petit tour dans le village permettra d'en apprécier sa richesse patrimoniale.
Prendre à gauche à la croix puis à droite à la patte d'oie suivante. traverser ensuite une partie où les constructions neuves en ardoise dominent, puis prendre à droite pour remonter vers les chaumières. En arrivant aux premières longères, tourner à droite pour revenir au carrefour central. Prendre alors à gauche vers Kermouraud.

(23) En sortant du village de Kerbourg, prendre à gauche dans un chemin sablé. Un panneau indique le Pont de Gras, objet de votre prochain arrêt.

(24) En abordant les marais, le chemin fait un coude à droite. Trois cent mètres plus loin, un sentier s'écarte à gauche du chemin. Laisser votre vélo, et enfoncez-vous sous les chênes. Le "pont" est sous vos pieds. Il s'agit en fait d'un gué aménagé à travers le marais des Crolières, qu'on ne peut passer qu'à pied. Son origine remonterait aux Gallo-Romains. Revenir au chemin, et poursuivre vers la gauche. Le chemin contourne un étang avant de retrouver la route à la sortie du village de Kermouraud.

(25) Prendre à gauche et remonter la route en direction de Kerlo, qu'on atteint après avoir dépassé le Lion d'Or. Y aurait-il eu un hôtel à cet endroit?
Kerlo est à nouveau un lieu remarquable pour ses chaumières, y compris de construction récente.

(26) Prendre à gauche à la patte d'oie en sortie du village et remonter jusqu'à Kerdorguet, via Kerolivier.

(27) En abordant la RD 52, tourner à droite, puis à gauche 150 m plus loin, en direction de Kerado et Mézerac. On traverse à nouveau des hameaux au patrimoine intéressant.

(28) En arrivant à Mézerac, ne pas hésiter à faire quelques tours de roues vers la gauche pour s'avancer entre les longères. Sinon, tourner à droite pour suivre la petite route qui contourne les marais.

(29) Peu avant le Pont d'Os, tourner à gauche dans une route rectiligne qui file en direction du clocher de St Lyphard, un peu plus haut. On aborde Kerjano et le Pingrin, deux anciens villages périphériques du bourg, qui sont désormais rattachés à celui-ci. continuer tout droit jusqu'à atteindre la RD 83, à l'entrée de St Lyphard.

Tourner à droite puis à gauche 100 m plus loin, pour suivre la rue des Gros Fossés.

(30) Après une courbe à droite, on suit un haut talus arboré (ancienne fortification romaine) qui borde la rue, sur la droite. Le longer jusqu'au premier carrefour, et tourner à droite. Au carrefour avec la rue de Bretagne, prendre à droite et suivre cette voie jusqu'au centre-bourg. On retrouve rapidement le clocher rose et l'architecture contemporaine de la chaumière de l'Office du Tourisme(D/A)

Points de passage :
D/A : km 0 - alt. 9m - Église Saint-Lyphard (Saint-Lyphard)
1 : km 0.54 - alt. 4m - Rond-Point
2 : km 1.59 - alt. 5m - Le Clos d'Orange
3 : km 2.97 - alt. 10m - Intersection
4 : km 3.8 - alt. 11m - Trécrélin - Traversée de la D47
5 : km 4.61 - alt. 5m - Le Pont d'Os - Bifurcation
6 : km 5.28 - alt. 20m - La Croix Longue
7 : km 6.03 - alt. 16m - Croix de la Maison Neuve
8 : km 6.2 - alt. 13m - Accès à Keralio
9 : km 8.02 - alt. 13m - Croix de Kerdanestre
10 : km 8.39 - alt. 13m - Le Crugo
11 : km 9.22 - alt. 13m - Le Brunet - Route D47
12 : km 9.46 - alt. 12m - Croisement en T
13 : km 10.89 - alt. 2m - Bréca - Stèle
14 : km 13.15 - alt. 6m - Sandun - Route D47
15 : km 14.51 - alt. 15m - Cogea
16 : km 15.16 - alt. 14m - Mébrian
17 : km 16.62 - alt. 13m - Kergonan
18 : km 17.16 - alt. 13m - Kerveloche - Bifurcation
19 : km 17.98 - alt. 12m - Kerroux
20 : km 18.28 - alt. 11m - Bifurcation
21 : km 19.2 - alt. 16m - Accès à l'allée couverte de Kerbourg
22 : km 19.99 - alt. 13m - Kerbourg
23 : km 20.91 - alt. 10m - Fourche vers le Pont de Gras
24 : km 21.53 - alt. 4m - Accès au Pont de Gras
25 : km 22.3 - alt. 9m - Kermouraud
26 : km 23.11 - alt. 10m - Patte d'oie en sortie de Kerlo
27 : km 24.09 - alt. 18m - Kerdorguet
28 : km 25.03 - alt. 13m - Mézerac
29 : km 26.32 - alt. 6m - Intersection
30 : km 28.39 - alt. 8m - Les Gros Fossés
D/A : km 29.28 - alt. 9m - Église Saint-Lyphard (Saint-Lyphard)

Informations pratiques

Peu de possibilité de ravitaillement sur ce circuit, en dehors de St Lyphard et la Madeleine de Guérande à deux kilomètres au sud-ouest de Kerhinet.
Par contre, on trouve un restaurant à Kerhinet et un autre à Bréca, qui sont sur le circuit, ainsi que l'auberge du Nézil, à un kilomètre à l'est de la Maison Neuve.

Si vous ne disposez pas de vélo, sachez que l'Office de Tourisme de Saint Lyphard peut vous en mettre un à disposition.

Lorsqu'il n'est pas possible de pique-niquer à l'extérieur, le port de Bréca propose un abri-belvédère, juste au bord du marais, qui permet également de prendre un peu de hauteur.

Soyez toujours prudent et prévoyant lors d'une randonnée. Visorando et l'auteur de cette fiche ne pourront pas être tenus responsables en cas d'accident ou de désagrément quelconque survenu sur ce circuit.

Pendant la rando ou à proximité

Les abords de la Brière ne comportent pas de hauteurs significatives, ce qui rend le marais quasiment invisible derrière la barrière arborée qui l'entoure. Aussi ne faut-il pas manquer l'ascension du clocher de l'église de St Lyphard, qui constitue un belvédère unique sur l'immensité marécageuse toute proche.

Pourquoi un clocher rose? Au début des années 2000, lorsqu'il fut procédé à la rénovation de cet ouvrage en béton qui date des années 50, il fallut se résoudre à le peindre. Alors pourquoi pas en rose? Si l'initiative fut alors vivement critiquée, il permet désormais de bien identifier un monument qui sans cela serait resté banal.

Si les chaumières ont longtemps été l'habitat de ceux qui ne pouvaient se payer des toitures en ardoises, les temps ont bien changé. Nombre des longères qui furent de misérables demeures sont désormais de belles propriétés restaurées avec goût et grand soin.

A Bréca, une stèle a été élevée en mémoire de François-Marie Moranton, dit le Rouge de Bréca, dernier joueur de veuze de tradition, qui vécut en ces lieux. Son instrument, conservé par un érudit local, permit la résurrection de cette cornemuse locale, il y a une quarantaine d'année. Mais son maniement n'est pas à la portée du premier souffleur venu: ne dit-on pas qu'un veuzou passe la moitié de son temps à accorder son instrument...et le reste à jouer faux!

Kerhinet n'était bientôt plus que ruines lorsque le Parc Naturel Régional de Brière, tout juste né, s'en rendit propriétaire en quasi totalité.Depuis sa restauration, le site accueille un restaurant, des ateliers d'artisans et des salles d'expositions, qui sont le but de visites de dizaines de milliers de passants chaque année. Un marché de producteurs locaux s'y tient également chaque jeudi, et une annexe de l'office de tourisme y a également trouvé place.

Les monuments mégalithiques sont nombreux en Presqu'île guérandaise. Si le dolmen de Kerbourg en est un des éléments les plus significatifs, nombreuses sont les pierres dispersées dans la campagne. Ainsi, à deux pas du dolmen, on trouve la Pierre Blanche, isolée dans un champ à l'ouest de Kerbourg, ou encore la Pierre du Len, à demi immergée dans les marais de Mézerac.

Le talus arboré qui borde la rue des Gros Fossés, sur la droite, est l'unique vestige d'une fortification attribuée aux Romains, qui barrait le seuil de St Lyphard, et donc isolait la Presqu'île Guérandaise. En effet, les deux kilomètres qui séparent la Brière des marais du Mès étaient alors les seules terres émergées, en période de hautes eaux, par lesquelles on pouvait relier le continent et la presqu'île. La végétation ayant bien colonisé les abords des deux marais, il faut un petit effort d'imagination pour entrevoir ce que pouvaient être les lieux lorsque l'eau régnait en maîtresse. Mettez-y les bottes en hiver pour vous rendre compte qu'elle est encore bien présente.
Sur ce parcours, vous croiserez également à deux reprises des panonceaux rappelant la présence en ces lieux d'un fossé anti-chars, creusé lors de la seconde guerre mondiale, pour fermer la presqu'île et l'accès au port de Saint Nazaire. Mais si ce dispositif est beaucoup plus récent que la fortification romaine, il passerait inaperçu s'il n'y avait ces panneaux.

Avis et discussion

Moyennes

Moyenne globale : 5/5
Nombre d'avis : 2
Fiabilité de la description : 5/5
Facilité à suivre l'itinéraire : 5/5
Intérêt du circuit de randonnée : 5/5


Visorandonneur
le mardi 04 octobre 2022 à 18:51

Note globale : 5 / 5

Date de la randonnée : mardi 04 octobre 2022
Fiabilité de la description : Très bien
Facilité à suivre l'itinéraire : Très bien
Intérêt du circuit de randonnée : Très bien
Circuit très fréquenté : Non

Un magnifique circuit pour découvrir les chaumières des hameaux en Ker, les ports avec un abri pour picniquer et possibilité d'une balade en barque dans les marais.
Merci pour cette belle idée de boucle à effectuer en vélo


Visorandonneur
le vendredi 18 février 2022 à 11:02

Note globale : 5 / 5

Date de la randonnée : jeudi 17 février 2022
Fiabilité de la description : Très bien
Facilité à suivre l'itinéraire : Très bien
Intérêt du circuit de randonnée : Très bien
Circuit très fréquenté : Non

Merci pour ce très beau circuit du début à la fin, ponctué par la découverte de villages pittoresques et d'une nature sauvage.
A noter de jolis coins de pic-nique notamment sur l'aire des ports de la Pierre Fendue et de Bréca.
A refaire au printemps ou début d'été pour profiter des fleurs en ajoutant une note de couleur.

Autres parcours vélo / VTT dans le secteur

Visorandonneur
Circuit des grandes Îles
Distance 40.1km Dénivelé positif +8m Dénivelé négatif -8m Durée 4h Moyenne Moyenne
Départ Départ à Saint-Joachim - 44 - Loire-Atlantique

Découverte des Îles de Saint-Joachim et de quelques Îles de Saint-Malo-de-Guersac en vélo avec quelques très beaux points de vue sur le Marais de Brière. Une randonnée que l'on peut aussi faire en VTC ou à cheval.

Visorandonneur
Distance 53.73km Dénivelé positif +173m Dénivelé négatif -173m Durée 4h Moyenne Moyenne
Départ Départ à Férel - 56 - Morbihan

Entre Mès et Vilaine s'étend un petit coin méconnu où les paysages se succèdent, des rives de Vilaine aux côtes océanes de Pénestin, en passant par les marais salants du Mès et les secteurs forestiers de Monchoix et Coët Castel. Enfourchez donc votre bicyclette pour le découvrir par des routes et chemins à l'écart des grosses circulations automobiles.

Visorandonneur
Distance 34.16km Dénivelé positif +48m Dénivelé négatif -48m Durée 2h30 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Guérande - 44 - Loire-Atlantique

Guérande surplombe le Pays Blanc depuis son coteau. Une piste cyclable permet de rejoindre la plage de la Baule en toute tranquillité, avant de suivre le littoral jusqu'à dépasser le Pouliguen. À partir de Kervalet, changement de décor : l'immensité des marais quadrillés de multiples talus invite à emprunter l'une des petites routes sinueuses qui les parcoure. Pour finir, il faudra un bel effort pour reprendre de la hauteur et retrouver les abords de la cité médiévale.

Visorandonneur
Distance 53.85km Dénivelé positif +443m Dénivelé négatif -444m Durée 4h Moyenne Moyenne
Départ Départ à Nivillac - 56 - Morbihan

Quel beau moyen de découvrir la basse vallée de la Vilaine que de le faire à vélo. Au départ de la Roche-Bernard, on parcourt d'abord la rive nord (côté Beurton), pour revenir par la rive sud (côté Mitao). Voici un beau parcours qui permet de découvrir les différents aspects de la vallée, un peu avant que le fleuve ne finisse sa course dans l'océan.

Visorandonneur
De la Baule au Croisic, retour à travers les marais salants
Distance 37.42km Dénivelé positif +10m Dénivelé négatif -10m Durée 4h Moyenne Moyenne
Départ Départ à La Baule-Escoublac - 44 - Loire-Atlantique

Cette randonnée à vélo est un grand classique de la côte Sauvage et des marais salants.
Vous passerez par le Pouliguen, Batz-sur-mer et la Pointe du Croisic. Au retour vous traverserez les marais salants.

Visorandonneur
Distance 44.74km Dénivelé positif +91m Dénivelé négatif -93m Durée 5h Moyenne Moyenne
Départ Départ à Saint-Brevin-les-Pins - 44 - Loire-Atlantique

En face de Saint-Nazaire, la Vélodyssée borde le Pays de Retz sur ses façades Ouest et Nord. Voici une belle occasion de l'emprunter en longeant d'abord les plages de Saint-Brévin puis de Tharon-Plage, avant de remonter Nord-Est à travers un joli parcours bocager qu'entrecoupent deux marais côtiers, et enfin de revenir au point de départ en comptant les pêcheries établies sur les rives de la Loire.

Visorandonneur
Distance 38.2km Dénivelé positif +192m Dénivelé négatif -194m Durée 2h30 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Saint-Dolay - 56 - Morbihan

En aval de Redon, la Vilaine s'épanouit dans une vaste vallée alluviale, qu'encadrent les coteaux de Saint-Dolay, au sud et les derniers soubresauts des Landes de Lanvaux, au nord. Le circuit proposé sillonne cette contrée où l'eau est omniprésente et a façonné le paysage.

Pour plus de parcours, utilisez notre moteur de recherche.

Les descriptions et la trace GPS de ce circuit restent la propriété de leur auteur. Ne pas les copier sans son autorisation.