Refuge Baysselance via Oulettes de Gaube et Hourquette d'Ossoue

Une randonnée Cauterets créée le dimanche 21 mai 2017 par MCTOUL. MAJ : lundi 11 février 2019

Grande randonnée par la Vallée de Gaube, les Oulettes et la Hourquette d'Ossoue, dans les pentes du Vignemale, avec nuit au Refuge Baysselance.
Le circuit proposé est hivernal en raquettes ; il reste quasiment partout fidèle au tracé du GR®10 et ne s'en écarte que dans la montée à la Hourquette, approchant "à toucher" le glacier du Petit Vignemale (ou des Séracs).
L'ascension finale est rude, les paysages sont époustouflants, les lieux sont mythiques des hautes heures du Pyrénéisme !

Fiche technique
Durée Durée de l'auteur : 12h
Distance Distance : 21.53km
Dénivelé positif Dénivelé positif : 1489m
Dénivelé négatif Dénivelé négatif : 1489m
Point haut Point haut : 2737m
Point bas Point bas : 1472m
Très difficile Difficulté : Très difficile
Retour point de départ Retour point de départ : Oui
En raquettes à neige En raquettes à neige
Régions Régions : Pyrénées, Pyrénées centrales
Commune Commune : Cauterets (65110)
Départ Départ : N 42.851521° / O 0.136916°
Carte Carte IGN (cliquez-ici pour commander) : Ref. 1647OT, 1647OTR, 1748OT, 1748OTR
Téléchargez : -
Massif du Vignemale Refuge Baysselance Massif du Vignemale Petit Vignemale Face NE

Description de la randonnée

Se garer au parking du plateau des Pountas (1459m), tout près du Pont d'Espagne. C'est en plein cœur du Parc National des Pyrénées, les voitures ne montent donc pas plus haut depuis la fin des années 1990.
Selon l’époque de l’année, le parking est payant ou pas. Se renseigner à l’Office de Tourisme de Cauterets.
Selon la hauteur de neige, chausser les raquettes ici ou plus haut.
Cette randonnée est également praticable en skis de randonnée.

(D/A) La randonnée débute après le passage sous le bâtiment du télécabine du Pountas.
Prendre le sentier à droite de la route puis suivre la signalétique du sentier des passerelles. À la passerelle principale jetée au-dessus du vide du Gave de Gaube, admirer le magnifique "Pont d'Espagne" en pierre, enjambant lui aussi le même gave.
Le sentier court ensuite à flanc de rocher quelques dizaines de mètres pour atteindre l'esplanade devant l'hôtellerie. C'est là que le sentier rejoint le GR®51 en provenance de la Cascade de Lutour et de Cauterets.
Traverser ensuite le Pont d'Espagne et prendre la route qui redescend vers le parking.
Variante : ne pas passer par le sentier des passerelles, en poursuivant sur la route goudronnée en lacets après le bâtiment du télécabine.

(1) Sur la droite, trouver très vite une signalétique par pancartes indiquant le Lac de Gaube, doublé du balisage traditionnel des GR® en Rouge et Blanc.
Le GR®10 grimpe ensuite à travers la forêt de pins et sapins sur la rive droite du gave, sur un dénivelé de 200m et traverse plusieurs torrents qui se jettent dans le gave.
Le sentier est large et parfaitement empierré. Atteindre une zone de prés à 1660m.

(2) Poursuivre sur le GR®10 tout en apercevant en contrebas à droite le petit Lac des Huats.
Peu avant l'arrivée sur le Lac de Gaube, le sentier reprend une courte ascension.
Environ 1 heure après le départ, sortir du bois et atteindre les rives du lac à 1730m.

(3) Contourner par sa rive gauche le lac pour rejoindre son extrémité Sud en suivant le GR®. Traverser des pierriers enneigés et des coulées de surface se jetant jusque dans le lac.
Attention : À une ou deux places (selon la saison) de véritables couloirs de neige descendant des crêtes des Counillères sur des pentes bien raides, obligent à descendre jusqu’au lac pour éviter le cheminement dans des blocs de glace inconfortables.
Longer le Gave des Oulettes de Gaube, passer les cascades d’Esplumouse et de Darré Splumouse pour arriver dans les Petites Oulettes, longue vallée à faible dénivelé qui mène jusqu’au Refuge des Oulettes de Gaube.
En arrière-plan, le Massif du Vignemale offre à nos yeux le spectacle éblouissant de sa face Nord avec des pentes remarquables ayant fait la joie des alpinistes depuis la fin du XIXe siècle. Tout est ici majestueux !

(4) Aux Petites Oulettes, vers 2050m, à une passerelle, prendre le sentier hivernal en raquettes sur la gauche. Quitter le GR®10. Suivre approximativement le tracé en pointillé Bleu sur la carte (itinéraire nordique) qui longe, plus ou moins le gave, rive droite. Le circuit étant assez fréquenté en hiver, il est rare de ne pas trouver quelques traces devant soi.
Atteindre le Refuge des Oulettes de Gaube (2151m).

(5) Faire ici une courte pause, en prenant un café avec le ou les gardiens. En profiter pour s'enquérir des dernières équipes de raquetteurs ou skieurs parties vers la Hourquette d’Ossoue.
À partir du refuge, le tracé quitte le GR®10 (trop de lacets et de coulées de surface par la voie des Lacs d’Arraillé) pour filer plein Sud dans les Oulettes, au pied du Grand Vignemale.

NB : A ce stade, il n’y a pas de « parcours type ». Le but à atteindre est la Hourquette d’Ossoue qui ne se dévoile qu’à mi-parcours depuis le refuge. Celui proposé ici mène bien à l’objectif ! C’est une possibilité parmi d’autres. Le randonneur en raquettes suivra son intuition montagnarde pour se hisser sur les pentes bien raides parfois, tout en assurant sa sécurité et celle de son équipe. En cas de mauvais temps, suivre scrupuleusement la trace GPS pour éviter de faire du dénivelé inutile (car des creux inattendus se cachent parfois derrière des crêtes qu’on croit proches du but). À partir de 2300m, le présent parcours fait une ascension raide pour gagner une assez longue corniche orientée Nord-Ouest/Sud-Est, puis parcours une courte crête, redescend dans un petit vallon, puis remonte enfin sur une pente très raide vers la Hourquette.

Dans la dernière ascension bien rester sur la partie droite de la montée, dans le Sud de la Hourquette. Si besoin, si la neige est dure, chausser les crampons et conserver le piolet à la main.
Atteindre la Hourquette matérialisée par un gros cairn qui signale le passage exact du GR®10, à gauche en montant, complètement à l’opposé de l’endroit où arrive la présente trace.

(6) Poursuivre le circuit vers le refuge en restant sur la droite, sous la crête du Petit Vignemale, avant de piquer dans le vallon pour rejoindre le Refuge Baysselance (2651m).
Une nuit au Refuge Baysselance est la cerise sur le gâteau de ce parcours exceptionnel !
Le lendemain entreprendre retour qui s’effectue approximativement par le même chemin sauf :

(6) À la Hourquette, gagner le Cairn et partir à flanc de pente. Les crampons ne sont pas forcément nécessaires (si neige molle), mais le piolet s’avère bien utile pour se sécuriser et se freiner. Voir recommandations dans paragraphe Infos pratiques ci-dessous.
Par petites descentes vers le Sud-Ouest, rejoindre beaucoup plus bas le tracé de la veille et le dépasser.
Dans la descente, préférer rester bien à gauche, en longeant le pied du Glacier du Petit Vignemale (à la limite des coulées de neige et chutes de pierres s’il y en a). Ne pas hésiter à luger sur les fesses dans les parties pentues qui le permettent !
Puis bien descendre dans les Oulettes, avant de rejoindre le parcours de l’aller.
NB : ce parcours plus Sud qu’à la montée nous a semblé plus facile à descendre, que reprendre l’aller. Il aurait probablement pu être emprunté à l’aller.

Le reste du parcours est identique jusqu’au parking (D/A).

Points de passage :
D/A : km 0 - alt. 1472m - Plateau des Pountas-Pont d'Espagne
1 : km 0.25 - alt. 1483m - Pont d'Espagne
2 : km 1.44 - alt. 1682m - Lac des Huats
3 : km 2.35 - alt. 1726m - Lac de Gaube
4 : km 7.03 - alt. 2066m - Passerelle - Passer rive droite
5 : km 7.69 - alt. 2149m - Refuge des Oulettes de Gaube
6 : km 10.08 - alt. 2730m - Hourquette d'Ossoue
7 : km 10.81 - alt. 2638m - Refuge Baysselance
D/A : km 21.53 - alt. 1472m - Plateau des Pountas-Pont d'Espagne

Informations pratiques

Remarque : en hiver, certains n’hésitent pas à traverser le Lac de Gaube gelé. Cette pratique n’est pas recommandée sans spécialiste. Elle n'est possible qu'en plein cœur de l'hiver et lorsqu'un risque élevé d'avalanche existe en périphérie du lac.
Le présent descriptif porte sur une randonnée effectuée en hiver sans neige au départ du Pont d'Espagne, raquettes chaussées à 2000m avec 20 à 30cm de neige molle, et jusqu'à à 200cm de neige à la Hourquette. Évidemment aucun sentier n'est visible ! L'essentiel du parcours utilisera soit des traces de skieurs ou raquetteurs précédents, soit le suivi de cette présente trace GPS.

Consultez la météo, particulièrement le bulletin neige et avalanches de Météo-France, massif de Haute-Bigorre dans les Hautes-Pyrénées. Un appel au groupement de Gendarmerie de Haute-Montagne, aux gardiens des 2 refuges et la consultation des sites spécialisées peut aussi vous rassurer.

On peut pratiquer cette randonnée en été, en suivant sensiblement le même parcours, mais en restant sur les sentiers, alors parfaitement visibles partout (voir ici Pont d'Espagne-Refouge des Oulettes de Gaube : https://www.visorando.com/randonnee-lac-de-gaube-et-refuge-des-oulettes-de-g/).

Temps indiqué
J'ai fait ce parcours aller en raquettes en presque 7h, temps de pause compris. C'est un temps compté un peu large ; on peut le faire en 6h30. En été on peut compter 1h30 à 2h de moins.
En général on donne l'hiver en raquettes : Lac de Gaube, 1h ; Refuge des Oulettes, 3h30/4h ; Hourquette d'Ossoue, 6h/7h (contre 4h30/5h l'été).
Pour le retour, comptez au moins 4h30.

Difficulté
J'ai classé "Très difficile" (hiver) en raison des nombreux passages en dévers, les portions hors sentier, mais aussi hors circuit balisés. C'est un parcours sportif où il faut garder son sang froid.
Il est réservé à des randonneurs avec une bonne condition physique, habitués de la montagne, mais sans être nécessairement des spécialistes de la haute montagne.
(Attention ! certains passages très pentus sont à éviter en cas de menace avalanche élevée (se renseigner) sur (sur les sites spécialisés, aux bureaux des guides ou en station)).
En été, la difficulté est "Difficile".

Points d'eau
En hiver avec neige, aucun autre point d'eau que le Refuge des Oulettes de Gaube (et les torrents).
En été, les sources sur la carte, mais sans garantie de potabilité, du fait du pacage des troupeaux.

Abris
Le Refuge des Oulettes de Gaube et le Refuge Baysselance sont ouverts toute l'année. En hiver, il y a des périodes gardées et non gardées, mais toujours avec du couchage et des zones de cuisine et repas accessibles.
Voir le site internet du Refuge des Oulettes de Gaube et celui du Refuge Baysselance.

Matériel
En été, prévoir un équipement habituel de randonneur en haute montagne (chaussures de randonnées, vêtements adaptés, vêtement de pluie, eau, nourriture, couverture de survie, couteau, boussole, carte, sifflet...).
En hiver avec neige, prévoir obligatoirement les raquettes à neige, une paire de bâtons, des guêtres, de la crème solaire, du baume à lèvres, un GPS ou l'application Visorando sur le smartphone, des gants, des vêtements chauds adaptés (principe des 3 couches), un thermos avec une boisson chaude, un bonnet, des lunettes de soleil adaptées au rayonnement sur la neige, .... Certains y rajouteront un appareil de recherche de victime d'avalanches (ARVA ou DVA), une pelle et une sonde.

Fréquentation
En hiver avec neige, on aperçoit plusieurs traces de skieurs de randonnée jusqu'à la Hourquette et au Petit Vignemale et on peut croiser plusieurs skieurs (généralement ; raquetteurs moins), même en semaine hors vacances scolaires.
Aux refuges il faut s'attendre à trouver du monde, les fréquentations sont très variables.
Mais parfois il n'y a personne, c'est la solitude totale, les grands espaces pour vous seul ! N'oubliez pas de prévenir votre entourage de votre trajet !
En été le parcours est très fréquenté, dans toutes ses variantes.

Quelques trucs pour la descente en cas de neige et forte pente : Descente sur neige :
Redescendre une piste face au dénivelé est bien souvent une réelle épreuve. La technique consiste à planter le piolet assez bas devant soi, de rabaisser son centre de gravité et d’ancrer les talons dans la neige. Cela va demander énormément d’effort sur les cuisses donc n’hésitez jamais à faire de pauses tous les trois ou quatre pas.

La mémoire des lieux
Lecture conseillée de Souvenir d'un montagnard, Comte Henry Russel, 1ère édition Imprimerie Vignancour, 1878 ou édition du centenaire 1909-2009, Editions des Régionalismes, 20 déc. 2013,
ou l'auteur sur le site Wikipedia,
ou encore le site http://www.korpa.fr/russell/

Nous vous conseillons aussi d'emmener avec vous les cartes IGN papier au 1:25000 de cette randonnée. Cliquez-ici pour les commander : 1647OT, 1647OTR, 1748OT, 1748OTR.

Soyez toujours prudent et prévoyant lors d'une randonnée. Visorando et l'auteur de cette fiche ne pourront pas être tenus responsables en cas d'accident ou de désagrément quelconque survenu sur ce circuit.

Les balisages GR® et PR® sont la propriété intellectuelle de la Fédération Française de Randonnée Pédestre.

Pendant la rando ou à proximité

(5) Du refuge, magnifique vue sur la face Nord du Vignemale et l’ensemble des sommets et voies remarquables : le Petit Vignemale (3032m), la Voie des Séracs, le couloir de Gaube, la Pique Longue (3298m), le Clot de la Hount (3290m).
(6) De là-haut on découvre la pente vertigineuse qu’on vient de gravir (et qu’on redescendra au retour !) mais surtout la beauté des montagnes environnantes : le Petit Vignemale si proche à droite, la croupe portant le Refuge Baysselance au centre, avec le goulet de descente dans la Vallée d’Ossoue, à l’Est en arrière-plan entre autres, le Pic de Labas (2946m) et le Pouey Mourou (2848m), et tout à droite la crête du Petit Vignemale qui descend vers la vallée d'Ossoue et qui masque encore les sommets du Cirque de Gavarnie.
(7) Du refuge la vue vers le Cirque de Gavarnie est désormais ouverte pour découvrir de gauche à droite (d'Est en Ouest) : le Pic du Marboré (3250m), les 3 Pics de la Cascade (3163m), l’Epaule du Marboré (3073m), la Tour et le Casque du Marboré et la Brèche de Roland (2807m).

Tout au long du parcours
De nombreux points de vue pour faire des photos des merveilles environnantes.

À proximité
- Si on a un bon de niveau de pratique des raquettes et des crampons-piolet, on peut faire le "facile" 3000 qu'est le Petit Vignemale. On donne 1h30 depuis Baysselance à la montée et 1h à la descente. Attention la pente est particulièrement raide. Parcours déconseillé aux débutants.
- Le Village de Cauterets et son style particulier de ville thermale et station de sport d'hiver,
Voir le site de l'OT de Cauterets.
- Le Cirque de Gavarnie, au moins jusqu'à la Grande Cascade, y compris en hiver.
Voir site de l'OT de Gavarnie.

Autres randonnées dans le secteur

Lac de Gaube par Pont d'Espagne
Distance 5.46km Dénivelé positif +299m Dénivelé négatif -299m Durée 3h Moyenne Moyenne
Départ Départ à Cauterets - 65 - Hautes-Pyrénées

Ce joli lac de moyenne montagne (1731m) sur le GR®10, facile d'accès, est surplombé par des sommets à plus de 2500m. Il permet une agréable randonnée de quelques heures. Son accès est également possible l'hiver, sous la neige, à pied ou en raquettes à neige. La longue traversée de la magnifique forêt le long du Gave du Gaube, sur le flanc de la côte de Gaube, rend encore plus belle la découverte des montagnes à l'arrivée sur le premier lac des Huats et la face Nord du Vignemale à destination.

Hourquette d'Alans depuis Gavarnie et le refuge des Espuguettes
Distance 9.74km Dénivelé positif +1041m Dénivelé négatif -1041m Durée 7h Très difficile Très difficile
Départ Départ à Gavarnie - 65 - Hautes-Pyrénées

Grande randonnée à la journée, très sportive, dans des paysages d'une beauté sauvage.
La Hourquette d'Alans est ce col séparant la vallée du Gave et Cirque d'Estaubé de celle du Gave et Cirque de Gavarnie.
La plupart de la randonnée est à travers les estives enneigées qui s'élèvent au pied des Grand et Petit Piméné (2801m et 2667m), appelé le Plateau des Cardous. À partir du refuge, l'ascension est rude et nécessite du temps et une certaine expérience de la montagne.

Col et Lac de Soum - Col de Cantau depuis Marsous
Distance 10.52km Dénivelé positif +724m Dénivelé négatif -724m Durée 6h Difficile Difficile
Départ Départ à Arrens-Marsous - 65 - Hautes-Pyrénées

Très jolie boucle en raquettes hors des chemins courus. Dans la neige et hors balisage permanent, il convient de bien suivre le descriptif. L'effort est récompensé par un paysage enneigé à perte de vue.
Cette randonnée peut s'effectuer sans ennneigement.

Refuge du Haugarou depuis le col de Couraduque (1367m)
Distance 7.06km Dénivelé positif +469m Dénivelé négatif -468m Durée 2h30 Facile Facile
Départ Départ à Aucun - 65 - Hautes-Pyrénées

Petite randonnée familiale l'été mais un peu plus physique l'hiver. C'est un standard de la région d'Argelès-Gazost qui vous est proposé là.
Un large sentier bien balisé mène les randonneurs de la mini-station de sports d'hiver du col de Couraduque jusqu'au refuge du Haugarou qui est en fait une belle hôtellerie de montagne.
En hiver on pratique ce sentier en raquettes à neige!

Du Pont d'Espagne au refuge du Marcadau ou refuge Wallon en raquettes
Distance 15.49km Dénivelé positif +660m Dénivelé négatif -656m Durée 6h Moyenne Moyenne
Départ Départ à Cauterets - 65 - Hautes-Pyrénées

Très jolie randonnée assez longue et agréable. Si vous partez tôt et qu'il a neigé c'est une très agréable montée au refuge qui vous attend.

Crête du Hautacam et Pic du Mont vers le Montaigu
Distance 10.24km Dénivelé positif +539m Dénivelé négatif -490m Durée 6h Difficile Difficile
Départ Départ à Beaucens - 65 - Hautes-Pyrénées

Magnifique randonnée sportive sur les crêtes à 2000m face au Pic du Midi de Bigorre.
Bien qu'en dehors des pistes balisées elle est assez fréquentée en été. En hiver, elle est totalement à l'écart des randonneurs, particulièrement dans la dernière partie (voir remarque dans Infos Pratiques en dessous).
En hiver, comme en été, réservez ce parcours à un temps parfaitement dégagé et ensoleillé, car la vue y est remarquable et vous ne regretterez pas vos efforts.

Pour plus de randonnées, utilisez notre moteur de recherche.

Les descriptions et la trace GPS de ce circuit restent la propriété de leur auteur. Ne pas les copier sans son autorisation.