Col et Pic de Lary en boucle depuis Gavarnie

Le Col de Lary est une destination classique hivernale, particulièrement en milieu et fin d'hiver quand on recherche à randonner dans la neige et qu'il faut monter un peu en altitude.
Le belvédère du pic offre un panorama assez vaste sur les sommets du Cirque de Gavarnie, la Vallée d'Ossoue jusqu'au Vignemale et la crête du Soum Blanc de Secugnat.
C'est un très beau circuit dans un paysage tout blanc et de nombreux skieurs à l'aller et dans les pins à crochets et la solitude au retour.

Club Visorando

Partez avec une carte qui vous ressemble: Personnalisez le PDF de votre randonnée "Col et Pic de Lary en boucle depuis Gavarnie"

Il est toujours rassurant de randonner avec une bonne carte et un maximum d'informations. L'abonnement Club vous donne accès à des options de personnalisation de votre carte: couleur et épaisseur du tracé, choix du fond de carte, affichage des waypoints et du diagramme de dénivellation, cadrage ajustable, et bien d'autres !

Découvrez les avantages club - cliquez-ici!
Fiche technique
n°6494294
Une randonnée Gavarnie créée le mercredi 17 mars 2021 par MCTOUL. MAJ : dimanche 04 avril 2021
Durée Durée de l'auteur : 6h
Distance Distance : 6.52km
Dénivelé positif Dénivelé positif : 723m
Dénivelé négatif Dénivelé négatif : 714m
Point haut Point haut : 2383m
Point bas Point bas : 1729m
Difficile Difficulté : Difficile
Retour point de départ Retour point de départ : Oui
En raquettes à neige En raquettes à neige
Régions Régions : Pyrénées, Lavedan
Commune Commune : Gavarnie (65120)
Départ Départ : N 42.737122° / O 0.030488°
Carte Carte IGN : : Ref. 1748OT, 1748OTR - Commander : Version mobile (cliquer-ici)
Téléchargez : -
Descente sur les pentes d'estives de Peyrenère Cabane des Tousaus (1835m) Vue sur Les Canaus et les Arrouyettes En arrivant sur la cabane des Tousaus (1835m)

Description de la randonnée

Le départ s'effectue depuis le virage de la D921 (1735m) en montant du village de Gavarnie à la station de Gavarnie-Gèdre-les Espécières. Se garer sur le petit parking dans le virage. Avant 9 h, on peut espérer trouver une vraie place, ensuite on est plutôt sur les bas-côtés de la chaussée.

(D/A) À la pointe du virage, prendre plein Nord en franchissant le talus de neige. Selon la saison et l'enneigement, on peut chausser les raquettes ici, ou les crampons ou rester en chaussures de randonnée. Débuter la montée directement vers le Nord-Ouest. Suivre les traces des skieurs/raquetteurs montant.

Au bout de 100 m, franchir le Ruisseau de Peyrenère et poursuivre pour gagner la crête. Poursuivre sur la crête en direction de l'ouest, en laissant les traces vers le Nord qui rejoignent le GR®10 et la Cabane des Tousaus.

(1) Atteindre la cote 1872 m où la trace croise celle du retour, en provenance de la Cabane des Tousaus.
Poursuivre tout droit, en direction du Sud-Ouest. Dans le lointain, on aperçoit déjà le sommet du Pic Larry (2397m) et son antécime au Nord-Est (2346m).

Faire un détour par le promontoire de la cote 2004 m pour admirer le Taillon et tous les sommets du Cirque de Gavarnie à plus de
3000 m. Vers la cote 2030 m, il faut commencer à faire des lacets car la pente s'incline fortement. À nouveau et encore plus à la cote 2050 où il faut franchir un raidillon de 30% sur près de 500 m.
Mais globalement la montée est régulière. Gagner un premier collet à 2218 m à ne pas confondre avec l'objectif.

(2) La trace, au Sud-Ouest depuis le départ, s'incline légèrement vers la droite, vers l'Ouest, tandis qu'on remonte un grand vallon.

Certains préfèreront le parcourir par le fond en passant près du Lac du Col de Lary, entièrement gelé en période hivernale ; d'autres (comme moi sur ce parcours), par son flanc Nord, pour ne pas perdre en altitude. Sur la droite le vallon est dominé par le Pic de Lary et sa crête ; sur la gauche par le Pic des Ligades et sa crête. Atteindre le le Col de Lary.

La vue est loin d'être à 360°, mais on découvre le Pic de la Montagnette tout proche et au Nord-Ouest dans le lointain, le Vignemale, avec Pique Longue et le Glacier d'Ossoue. À l'inverse, plein Est, c'est le Pimené, dominant le Refuge des Espuguettes, le Plateau d'Alans et le Plateau des Cardous, en général bien enneigés.

(3) Le Pic de Lary est là sur la droite de la trace effectuée, au Nord-Est. Il suffit de monter la crête, sauf 130 m avant le sommet devant un éperon rocheux escarpé, qu'il faut contourner par le Sud, avant de regagner la crête pour la fin.

Si cela n'a pas été fait avant, il faut chausser les crampons et prendre le piolet. Selon la fréquentation, on peut laisser ses raquettes au col pour l'ascension. La montée ne présente pas de difficulté technique, sinon une grande attention et quand même
119 m de dénivelé. 20 à 25 minutes après le col, atteindre le sommet du Pic de Lary.

La vue à 360° y est splendide, surtout si la visibilité est bonne. Du Pic du Midi au Nord-Est au Soum des Salettes, en passant par les sommets du Néouvielle, du Pimené aux Astazous, du Marboré aux Gabiétous, puis vers l'Ouest et le Nord-Ouest, du Pic de Lourdes au Massif du Vignemale, l'horizon est rempli des plus hauts sommets de la chaîne des Pyrénées. Plus proche de nous, du Soum des Canaus au Nord-Est, au Pic de Gabiet, au Sud-Ouest en passant par le village de Gavarnie dans la vallée, le Refuge des Espuguettes, Le Pic de la Pahule, le Pic de Tentes, le Col de Tentes, le Lac des Espécières, le Pic entre les Ports, le Pic Saint-André, le Soum Blanc des Espécières, la Montagnette, ce n'est que ravissement pour les yeux. Amusez-vous à repérer ces sommets à partir de la carte !

(4) La descente depuis le pic s'effectue par le même chemin qu'à la montée. Restez bien prudent en haut du couloir possiblement avalancheux qui surplombe le Lac du Col de Lary.

(3) Au retour au Col de Lary, rechausser les raquettes le cas échéant. Là où la plupart des skieurs et raquetteurs, soit font la descente du col par l'Ouest, puis l'ascension de la Montagnette, puis/ou reviennent par le même chemin qu'à l'aller, notre circuit va faire une boucle par l'Ouest et le Nord du Pic de Lary.

Partir tout d'abord dans la pente au Nord-Nord-Ouest, puis plonger vers le fond du vallon des Ligades. En été , un ravin, puis un ruisseau coule depuis le Pic des Ligades (2406m) au Sud-Ouest du col. Gagner le fond du vallon, le talweg, puis à 2180 m, au lieu de suivre la trace hivernale bleue de la carte IGN, poursuivre plein Nord, toujours dans le talweg ou tout proche, puis continuer de suivre le ruisseau quand il fait un angle vers le Nord-Est. On sort du Parc national des Pyrénées.

Quand celui-ci fait un angle brusque à 90° vers le Nord-Ouest, poursuivre au contraire vers le Nord-Est.
Suivre alors la courbe de niveau (entre 2030 et 2050 m), au milieu des pins à crochets et hors de toute fréquentation. Faire une large courbe autour des différents promontoires pointés sur la carte et gagner Pouey Arraby, en amorçant la descente sans toutefois tenter d'atteindre la trace hivernale bleue ou le GR®10.
Se mettre dans l'axe de la Cabane des Tousaus et l'atteindre.

Très jolie cabane entièrement en pierres, très bien restaurée. Elle est toute simple, une seule petite pièce, avec un semblant de cheminée, une porte et une fenêtre. Son mobilier est à sa dimension, une table et deux bancs rustiques. À l'extérieur des murets de pierres sèches et d'ardoises permettent de se poser quelques instants si besoin.

(5) De là de nombreuses traces en partent pour rejoindre le parking de l'arrivée. Choisir de partir au Sud-Est pour faire la jonction avec l'itinéraire de montée.

(1) Prendre alors dans le talus la direction du virage qu'on voit en contrebas, sans passer par la crête de la montée. Rejoindre le parking (D/A).

Points de passage :
D/A : km 0 - alt. 1729m - Virage de la Coume de Peyrenère
1 : km 0.71 - alt. 1876m - Carrefour de la boucle
2 : km 2.03 - alt. 2215m - Col sans nom
3 : km 2.51 - alt. 2272m - Col de Lary (2278m)
4 : km 2.94 - alt. 2383m - Pic de Lary (2397m)
5 : km 5.65 - alt. 1835m - Cabane de Tousaus (1835m)
D/A : km 6.52 - alt. 1729m - Virage de la Coume de Peyrenère (1720m)

Informations pratiques

⚠️Le descriptif porte sur une randonnée effectuée en solo en hiver (janv. 2021) avec un enneigement conséquent et non récent. Évidemment aucun sentier, ni balisage n'est visible ! L'essentiel du parcours utilisera soit des traces de skieurs ou raquetteurs précédents, soit le suivi d'une trace GPS.

Ne s'aventurer sur ce parcours que si l'on maîtrise parfaitement la pratique des raquettes ou skis de randonnée.::
On peut pratiquer cette randonnée en été, en suivant sensiblement le même parcours, et en restant de (D) à (3) - autant que faire se peut - sur les sentiers, alors parfaitement visibles partout.

🅿️Stationnement au départ
Le virage de la Coume de Peyrenère à 1720m sur la D923 n'est pas à proprement parler un parking. Toutefois, sa largeur, tant à l'intérieur, qu'à l'extérieur, permet le stationnement d'une dizaine de véhicules sans problème. Les jours d'affluence, quand on rentre de course en milieu d'après-midi, il est courant de trouver bien plus que 10 véhicules, stationnés alors avant et après le virage dans des conditions parfois moyennes, pouvant empêcher le passage des engins de déneigement par exemple.
Si le parking est complet à votre arrivée, il est plus raisonnable de stationner au virage du dessous (4 places environ) ou carrément au parking des Granges de Holle le cas échéant.

Temps indiqué
J'ai fait ce parcours en raquettes en 6h 00, temps de pause et pique-nique compris, en quittant le parking à 9 h. C'est un temps compté assez court. Comptez entre 6 et 7 h. En été on peut compter 5-6 h.

🧗‍♀️Difficulté
J'ai classé Difficile en hiver en raison de la longueur et du dénivelé du parcours, des passages pentus entre (3) et (4) et en pleine nature solitaire entre (3) et (5), et de l'ensemble non balisé. C'est un parcours assez sportif, mais pas trop, où il faut garder un bon sens de l'orientation.
En été, la cotation est Moyenne.
L'Indice de Biodiversité Potentielle (IBP) est de 98HKG, ce qui correspond à un itinéraire de difficulté Difficile à Très Difficile pour un randonneur avec une préparation physique Moyenne.

💧Points d'eau
- en hiver avec neige, les ruisseaux peuvent sans trop de danger servir de points d'eau. Prévoir toutefois minimum 0,75 litre d'eau froide/personne et 1 litre d'eau chaude en bouteille isotherme/personne.
- en été, il n'y a pas eau potable sur le parcours. Les sources, lacs, rivières ou eaux de ruissellement sont sans garantie de potabilité, du fait du pacage des troupeaux. Prévoir 2 litres/personne.

Abris
Seule la Cabane des Tousaus (5) peut véritablement servir d'abri en dur sur le parcours.
Attention en été, en nocturne, cette cabane n'a pas de lit et de plus elle est très fréquentée en soirée du fait de sa proximité de la route.
À proximité se trouve le Chalet La Grange de Holle géré par la FFCAM. Disponibilités et réservations sur leur site internet.

🥾Matériel
- en été, prévoir un équipement habituel de randonneur en moyenne montagne, chaussures de randonnées, vêtements adaptés, vêtement de pluie, eau, nourriture, couverture de survie, couteau, boussole, carte, sifflet.
- en hiver avec neige, prévoir en plus obligatoirement des raquettes à neige, une paire de bâtons, des guêtres, de la crème solaire, du baume à lèvres, un GPS ou l'application Visorando sur le smartphone, des gants, des vêtements chauds adaptés, un thermos avec une boisson chaude, un bonnet, des lunettes de soleil adaptées au rayonnement sur la neige. Certains y rajouteront un appareil de recherche de victime d'avalanches DVA, une pelle et une sonde. Sur ce parcours, rajouter obligatoirement les crampons et le piolet.

Fréquentation
- en hiver avec neige, on aperçoit de très nombreuses traces de skieurs de randonnée ou raquetteurs pratiquement sur tout le parcours jusqu'au WP (3) et même jusqu'en bas, face Ouest, du Col de Lary. Mais on peut rester en solo toute la journée, selon la journée choisie et la météo.
- en été le parcours est très fréquenté.
Quelle que soit la saison, n'oubliez pas de prévenir votre entourage de votre trajet précis et informez-les de toute modification par sms ou téléphone.

Raquettes+bâtons ou crampons+bâtons ou crampons+piolet
Si vous montez au petit matin en plein hiver, il sera probablement plus confortable de monter en crampons le plus haut possible (2000 ou 2100m possibles). En effet, la marche en crampons est quasi-identique à la marche en chaussures, avec comme atout le passage sans danger des petits plats ou petites côtes verglacées et surtout des passages en dévers étroits en neige dure ou verglacée.
A partir de 9-10h, en journée ensoleillée, les raquettes sont souvent préférables.
Quand on chausse les crampons sur plat ou pentes faibles on conserve ses bâtons. Dès que la pente dépasse 15 à 20%, les raquettes et bâtons sont rangés et bien amarrés au sac et on utilise le piolet. La pratique du piolet nécessite un bon niveau d'apprentissage, particulièrement en cas de chute ou en descente.

Bulletin montagne Météo-France et Bulletin d'Estimation des Risques d'Avalanche (BRA ou BERA)
Consultez les prévisions météorologiques, particulièrement le bulletin neige et avalanches de Météo-France, massif de Haute-Bigorre dans les Hautes-Pyrénées. Un appel au groupement de Gendarmerie de Haute-Montagne de Pierrefite-Nestalas ou aux CRS de haute-montagne de Gavarnie peut aussi vous rassurer.

Lieux de risques avalanches
Avant le WP(3) sous les pentes au sud du Pic de LAry, il peut y avoir des coulées de neige, voire de faibles avalanches, même si le secteur n'est pas réputé pour cela.
Avant le WP(5), dans Pouey Arraby, une couche de neige fraîche, sur neige humide de printemps, peut être sujette à des coulées par plaques dans les zones à fort dévers, au passage d'un raquetteur.
Selon le risque BERA consulté avant le départ et l'épaisseur de neige présente, il faut surveiller et rechercher les éventuelles cassures, préliminaires à avalanche ou coulée de neige. Si on est plusieurs, il faut mettre en place les distances de sécurité.

Les balisages GR® et PR® sont la propriété intellectuelle de la Fédération Française de Randonnée Pédestre.

Soyez toujours prudent et prévoyant lors d'une randonnée. Visorando et l'auteur de cette fiche ne pourront pas être tenus responsables en cas d'accident ou de désagrément quelconque survenu sur ce circuit.

Les balisages GR® et PR® sont la propriété intellectuelle de la Fédération Française de Randonnée Pédestre.

Pendant la rando ou à proximité

Toponymie en gascon
Lary : de larry ou arr = rocheux, rocher.
Pouey : prononcer "poueÿ" : du latin "podium" = hauteur.
Arraby : de arrabio, arrabi, araby; arabie,arrabia, arrabi =raide ou abrupt.
Peyrenère : de peyre/peyra = pierre et nère = noire, = pierres noires.
Ligades : de ligadas = liés/liées = s'agit-il d'une manière de désigner les 2 sommets proches à 2457 et 2406m reliés par leur crête ?

Variantes
1- on peut shunter le passage au Pic de Lary, ...si on n'a pas de crampons/piolet, ...si on n'a pas le courage des 119 m D+ de plus, ...si on n'a pas le temps, ...si le temps est bouché, ...si on l'a déjà fait !
2- dans le fond du Vallon des Ligades, on peut préférer suivre les traces de skieurs/raquetteurs qui ont suivi la trace hivernale Bleue sur la carte IGN. Compter alors 1/2h-3/4h de plus.

Autres randonnées dans le secteur

Cabane des Tousaus en boucle - Gavarnie
Distance 2.83km Dénivelé positif +218m Dénivelé négatif -214m Durée 5h Facile Facile
Départ Départ à Gavarnie - 65 - Hautes-Pyrénées

La Cabane des Tousaus est un petit circuit destiné aux débutants pour s'initier aux raquettes. C'est une destination facile quand on cherche à randonner dans la neige et qu'il faut monter un peu en altitude.
À l'objectif, on peut faire une pause pique-nique et on a un panorama déjà exceptionnel sur une partie de la Vallée d'Ossoue et la crête du Soum Blanc, de Secugnat au Soum des Canaus.
De nombreux raquetteurs ou skieurs aux alentours permettent une randonnée à vue, sûre et sans stress.

Port de Boucharo et Pic de Tentes
Distance 11.1km Dénivelé positif +579m Dénivelé négatif -575m Durée 5h Difficile Difficile
Départ Départ à Gavarnie - 65 - Hautes-Pyrénées

Ce parcours a un intérêt tout particulier l'hiver et quand la station de Gèdre-Gavarie-Les Especières est fermée. En ski de randonnée ou en raquettes, les immensités neigeuses, la rapide incursion en Espagne et la vue depuis le sommet du pic sont merveilleuses.

Une boucle hivernale dans le Cirque de Gavarnie
Distance 7.51km Dénivelé positif +236m Dénivelé négatif -240m Durée 4h Moyenne Moyenne
Départ Départ à Gavarnie - 65 - Hautes-Pyrénées

Très beau site l'été, avec sa cascade majestueuse, malgré la très forte fréquentation.
L'hiver vous apprécierez ce paysage magnifique et paisible, avec les cascades de glace.
Ce circuit peut se faire très tranquillement en toutes périodes:
- en 3 h 15 l'été en A / R avec les temps de pause et le repas.
- en 3 h 45 l'hiver en A / R avec les temps de pauses et le repas.

Hourquette d'Alans depuis Gavarnie et le refuge des Espuguettes
Distance 9.74km Dénivelé positif +1041m Dénivelé négatif -1041m Durée 7h Difficile Difficile
Départ Départ à Gavarnie - 65 - Hautes-Pyrénées

Grande randonnée à la journée, très sportive, dans des paysages enneigés d'une beauté sauvage.
La Hourquette d'Alans est ce col séparant la vallée du Gave et Cirque d'Estaubé de celle du Gave et Cirque de Gavarnie.
La plupart de la randonnée est à travers les estives enneigées qui s'élèvent au pied des Grand et Petit Piméné (2801m et 2667m), appelé le Plateau des Cardous. À partir du refuge, l'ascension est rude et nécessite du temps et une certaine expérience de la montagne en hiver.

Col du Pourteillou et Crête du Soum Braqué (2304m)
Distance 8.97km Dénivelé positif +833m Dénivelé négatif -830m Durée 5h Difficile Difficile
Départ Départ à Gèdre - 65 - Hautes-Pyrénées

Magnifique parcours hivernal sur le Plateau de Saugué avec en point de mire le très spécial mais adorable Col du Pourteillou. En cerise sur le gâteau, la crête du Soum Braqué permet quelques frissons sans danger mais surtout une vue imprenable sur le Cirque de Gavarnie et les sommets frontaliers.

(!) Attention ! les passages en crête sont aériens et certains très pentus sont à éviter en cas de menace d'avalanche élevée.

Refuge Baysselance via Oulettes de Gaube et Hourquette d'Ossoue
Distance 21.53km Dénivelé positif +1489m Dénivelé négatif -1489m Durée 12h Très difficile Très difficile
Départ Départ à Cauterets - 65 - Hautes-Pyrénées

Grande randonnée par la Vallée de Gaube, les Oulettes et la Hourquette d'Ossoue, dans les pentes du Vignemale, avec nuit au Refuge Baysselance.
Le circuit proposé est hivernal en raquettes ; il reste quasiment partout fidèle au tracé du GR®10 et ne s'en écarte que dans la montée à la Hourquette, approchant "à toucher" le glacier du Petit Vignemale (ou des Séracs).
L'ascension finale est rude, les paysages sont époustouflants, les lieux sont mythiques des hautes heures du Pyrénéisme !

Lac de Gaube par Pont d'Espagne
Distance 5.46km Dénivelé positif +299m Dénivelé négatif -299m Durée 3h Moyenne Moyenne
Départ Départ à Cauterets - 65 - Hautes-Pyrénées

Ce joli lac de moyenne montagne (1731m) sur le GR®10, facile d'accès, est surplombé par des sommets à plus de 2500m. Il permet une agréable randonnée de quelques heures. Son accès est également possible l'hiver, sous la neige, à pied ou en raquettes à neige. La longue traversée de la magnifique forêt le long du Gave du Gaube, sur le flanc de la côte de Gaube, rend encore plus belle la découverte des montagnes à l'arrivée sur le premier lac des Huats et la face Nord du Vignemale à destination.

Du Pont d'Espagne au refuge du Marcadau ou refuge Wallon en raquettes
Distance 15.49km Dénivelé positif +660m Dénivelé négatif -656m Durée 6h Moyenne Moyenne
Départ Départ à Cauterets - 65 - Hautes-Pyrénées

Très jolie randonnée assez longue et agréable. Si vous partez tôt et qu'il a neigé c'est une très agréable montée au refuge qui vous attend.

Pour plus de randonnées, utilisez notre moteur de recherche.

Les descriptions et la trace GPS de ce circuit restent la propriété de leur auteur. Ne pas les copier sans son autorisation.