Le tour du Taillon par la Brèche de Roland et la vire de l'Escuzana

Cette randonnée vous fera faire le tour du Taillon et des Gabiétous, en passant par la mythique Brèche de Roland et la vire de l'Escuzana. Une belle météo vous permettra d'admirer le cirque de Gavarnie, ainsi que les 3000 du parc d'Ordesa tel que le Mont Perdu.
Bien tenir compte des infos pratiques et lire le descriptif avant de s’engager sur la boucle complète.

Fiche technique
n°3731420
Une randonnée Gavarnie créée le lundi 03 août 2020 par Maxime Varese. MAJ : mercredi 13 juillet 2022
Durée Durée moyenne: 8h40[?]
Distance Distance : 16.53km
Dénivelé positif Dénivelé positif : 1389m
Dénivelé négatif Dénivelé négatif : 1387m
Point haut Point haut : 2829m
Point bas Point bas : 2195m
Très difficile Difficulté : Très difficile
Retour point de départ Retour point de départ : Oui
A pied A pied
Région Région : Pyrénées
Commune Commune : Gavarnie (65120)
Départ Départ : N 42.713396° / O 0.051025°
Carte Carte IGN : : Ref. 1748OT, 1748OTR - Version mobile (cliquer-ici)
Téléchargez : -
Vue de la vire Entrée de la vire Plano de Catuarta et col de l'Escuzana Vue des sommets d'Ordesa

Description de la randonnée

Stationner sur le parking du Col de Tentes.

(D/A) Suivre la piste pour atteindre facilement le Col de Boucharo.

(1) Laisser à droite le sentier descendant vers la vallée pour poursuivre à gauche, vers la Brèche de Roland. Le sentier est très fréquenté en été par les randonneurs se rendant à la Brèche. Après avoir dépassé le chemin arrivant de Gavarnie atteindre une cascade.

(2) La traverser, elle est située sous le glacier du Taillon.
Si les rochers sont bien secs, mieux vaut traverser le plus vite possible et continuer la montée de l'autre côté, ce qui est permis par une dalle peu pentue, au lieu de monter directement dans la cascade.
Au Col des Sarradets, longer les rochers sur la droite en direction du refuge. Le chemin poursuit sur une pente très raide et parfois glissante, jusqu'à atteindre le plateau.
Une fois au plateau, traverser le glacier de la Brèche (crampons utiles) en prenant d'abord sur la droite pour éviter les pentes raides. La trace est normalement bien visible en été. Parvenir à la Brèche de Roland.

(3) Depuis la Brèche, suivre la sente descendant sur la droite. Le départ est peu visible, mais l'on voit bien le chemin en contrebas. La suite est bien marquée, avec des cairns indiquant les passages moins clairs. Arriver ainsi au début du lapiaz.

(4) La dernière partie de la descente se fait sur un lapiaz, où le chemin disparaît parfois complètement et où l'abondance de cairns peut parfois être trompeuse. Poursuivre en se dirigeant le plus possible sur la droite, une sente apparaît régulièrement en guise d'indication. La prudence est de mise lors de certains passages nécessitant d'utiliser les mains pour descendre.
Atteindre le Plano de Millaris, un plateau herbeux au pied du lapiaz, suivre la sente et les cairns vers la droite (direction Ouest), vers le Collado de Catuarta. La montée est moyennement raide avec dans le dos les hauts sommets d'Ordesa, dont le Mont Perdu. Attention toutefois, le sentier disparaît et les cairns sont parfois espacés.

(5) Après le Collado de Catuarta, suivre le chemin et les cairns vers le Plana Catuarta. La passage et en pente douce, sans difficulté et l'on voit en face le Col de l'Escuzana, qui paraît plus raide que ce qu'il n'est en réalité. Attention toutefois : ne surtout pas tenter de couper au travers des rochers sur la gauche, à cause de la présence de barres rocheuses et de failles dans le sol.

(6) Depuis le Plana Catuarta, distinguer un sentier dans le pierrier sous le Col de l'Escuzana. Pour l'atteindre, monter dans les pentes herbeuses sous la longue barre rocheuse, puis monter dans le pierrier vers la gauche à l'extrémité de celle-ci. Il n'y a pas vraiment de passage privilégié (ni sentier, ni cairns sur ce court passage), mieux vaut rejoindre le chemin au plus vite en continuant à monter légèrement vers la gauche au dessus de la barre.
Une fois le sentier atteint, le suivre jusqu'au col de l'Escuzana dans un pierrier qui comporte des passages raides, mais aucune difficulté particulière.

(7) À partir du col, il y a possibilité de gravir le Pic Mondarruego. Vue superbe sur les sommets d'Ordesa d'un côté et sur la haute vallée de l'Ara de l'autre, avec un panorama portant jusqu'aux pics d'Enfers. Descendre le pierrier en suivant les cairns jusqu'à l'entrée de la vire de l'Escuzana.

(8) Passage aérien mais sans grande difficulté, le chemin étant assez large. Une descente de 2~3 m sur un rocher demande un peu d'attention, mieux vaut éviter de trop s'approcher de la falaise. En juillet 2020, un anneau est fiché en haut de la roche, permettant d'installer une corde au besoin. La suite de la vire ne présente pas de difficulté particulière par temps sec, même s'il faut toujours éviter de s'approcher trop près de la falaise.

(9) À la sortie de la vire, suivre un chemin bien marqué dans un pierrier jusqu'à traverser le ruisseau sous le Gabiétou. Le chemin tourne ensuite vers la gauche pour rejoindre la Forqueta de Gabieto. Le balisage (points Blancs) se confond parfois avec des lichens et le chemin n'est pas toujours visible. Quelques pas d'escalade (très faciles) sont nécessaires pour atteindre le col. Attention à ne pas monter jusqu'à la crête avant le col, l'autre côté est très raide. Il faut alors redescendre un peu pour trouver un passage sûr et plus facile. Arriver au Col de la Forqueta de Gabieto.

(10) Après une petite descente raide dans les rochers, un chemin très visible serpente dans les pierriers et les pentes herbeuses jusqu'au Col de Boucharo. Un dernier passage dans des rochers demande un peu d'attention juste avant le col.

(1) Reprendre le cheminement inverse de l'aller pour revenir au parking du Col des Tentes (D/A).

Points de passage :
D/A : km 0 - alt. 2207m - Parking du col de Tentes
1 : km 1.61 - alt. 2273m - Port de Boucharo (Puerto de Bujaruelo)
2 : km 3.97 - alt. 2438m - Cascade
3 : km 5.26 - alt. 2805m - Brèche de Roland
4 : km 6.44 - alt. 2501m - Début du Lapiaz
5 : km 8.36 - alt. 2517m - Collado de Catuarta
6 : km 9.75 - alt. 2448m - Pied de la barre rocheuse
7 : km 10.78 - alt. 2725m - Col de l'Escuzana
8 : km 11.2 - alt. 2571m - Entrée de la vire de l'Escuzana
9 : km 12.07 - alt. 2528m - Sortie de la vire de l'Escuzana
10 : km 12.91 - alt. 2510m - Col-Forqueta de Gabieto
D/A : km 16.53 - alt. 2209m - Parking du col de Tentes

Informations pratiques

- Randonnée effectuée en juillet 2020, par temps sec.
- Temps nécessaire : Randonnée effectuée presque 10 heures avec les pauses, mais cela dépend des conditions du jour. Prévoir 10 h 30 pour être large. Le départ se fait du parking du Col de tentes, très vite plein en été.
- Difficulté : Randonnée classée en très difficile de part sa longueur et son dénivelé, mais aussi du fait des nombreux passage hors sentier ou techniques. Itinéraire de haute montagne, nécessitant une bonne utilisation de la carte /boussole /GPS et de savoir lire le terrain. Ce parcours est probablement beaucoup plus difficile par mauvais temps, car il y a beaucoup de roches.
- Matériel : Prévoir le matériel usuel du randonneur en montagne: bonnes chaussures, bâtons, vêtements de pluie, carte (la majorité du parcours étant situé en Espagne, les IGN TOP25 ne suffisent pas; prévoir une carte en 1:25000 du parc d'Ordesa), boussole. Un GPS peut être utile à certains endroits mais est loin d'être indispensable. Les crampons sont aussi très utiles pour monter à la Brèche.
- Informations diverses : Le refuge des Sarradets est fermé en juillet 2020 (à cette date, une réouverture est envisagée pour mi-août 2020). Un point d'eau provenant de la fonte de la neige est disponible, mais aucun point d'eau potable. Le côté espagnol est très sec, une cascade sur le vire peut néanmoins servir de complément pour la fin de la randonnée. Prévoir au moins 2.5L par personne.
- L'itinéraire est très fréquenté jusqu'à la brèche de Roland, beaucoup moins ensuite sur le versant espagnol.
- En cas de mauvais temps, aucun abri n'est disponible après le refuge. Il est néanmoins possible de se détourner vers le refuge de Goriz lorsque l'on est sous la Brèche, en passant par le plateau du Descargador.

Soyez toujours prudent et prévoyant lors d'une randonnée. Visorando et l'auteur de cette fiche ne pourront pas être tenus responsables en cas d'accident ou de désagrément quelconque survenu sur ce circuit.

Pendant la rando ou à proximité

- Pendant tout le parcours : De magnifiques points de vues, sur le cirque de Gavarnie côté français, puis sur le parc d'Ordesa, les pics le surplombant, la vallée de l'Ara, le Vignemale et les pics d'Enfer après le col de l'Escuzana. Pour les amateurs, on voit aussi beaucoup de marmottes et d'isards.
- À la Brèche de Roland : possibilité de faire l’ascension du Taillon (3144 m) à partir de la Brèche, pour 300 m de dénivelé supplémentaire. Non effectué lors de cette randonnée, compter probablement 1h~1h30 de marche de plus.
- Col de l'Escuzana : L'ascension du Pic Mondarruego depuis le col est assez simple, compter 1 h et 100 m supplémentaires.

Avis et discussion

Moyennes

Moyenne globale : 3.67/5
Nombre d'avis : 2
Fiabilité de la description : 3/5
Facilité à suivre l'itinéraire : 3/5
Intérêt du circuit de randonnée : 5/5


Visorandonneur
le mercredi 10 août 2022 à 15:58

Bonjour
J'ai effectué avec ma fille cette randonnée le 25 juillet dans le sens anti horaire.Je ne connaissais pas la vire de l'Escuzana qui est jolie et sympa à suivre, mais avait déjà parcouru la Faja de las Flores et le retour. Le cheminement est en haute montagne et globalement bien cairné (quoiqu’en dise la première intervenante) 6h44 Départ Col de Tentes 9h30 Sommet de l'Escuzana.Initialement je voulais enchaîner avec la vire du Tardiador mais je suis parti trop à gauche et trop haut par rapport au dessus du Tozal que l'on voyait Comme on ne pouvait plus descendre,on a piqué à gauche pour rejoindre le départ de la vire des fleurs en zigzagant au travers des barres. 11h20 départ de la vire des fleurs, Sumidero, Milliaris ,après avoir remis dans la bonne direction une Espagnole un peu égarée qui cherchais les clavijas du Cotatuéro . Retour par la grotte Casteret 15h12 et le passage des Isards avec sa chaîne 16h15 , marqués à la culotte par un père et son fils un peu perdus dans cette immensité de blocs et d'éboulis.Brèche de Roland 16h30 le si peu de neige ne nécessite pas de crampons et on peut facilement l'éviter. Sarradets 16h58 Retour à la voiture 18h30 .
11h45 de balade avec 45mn pour la pause déjeuner et env.20à 30mn de pauses diverses.
Très belle balade, longue avec une remontée vers la brèche un peu pénible.Torrent des Sarradets assez impétueux en fin d'après-midi avec la fonte des glaciers.
Nous sommes partis avec deux litres d'eau chacun,( il n'y en a pas sur le parcours, sauf au refuge des Sarradets.), à manger et une polaire bien qu'il fasse très chaud ce jour là.
J'avais également copie partielle des cartes IGN et espagnoles du secteur , altimètre et boussole.
Je suis effaré de voir un pourcentage très important de personnes partir avec seulement un téléphone et une batterie pour le recharger sans carte ni notion de l'itinéraire. On appellera les secours... s'il y a du réseau.
Bonne randonnée
Pour le bivouac il est interdit dans le parc d'Ordessa et autour de Gaulis depuis février 2022, voir le site du refuge.


Visorandonneur
le mardi 09 août 2022 à 17:54

Besoin de crampons ce 22 juin, étonnant! Quand au balisage, il n'y en a pas mais une lecture du terrain et de la carte permet de comprendre le cheminement à cet endroit qui, je le concède n'est pas facile. Quand au bivouac, il est interdit dans tout l'Aragon.


Visorandonneur
le mardi 09 août 2022 à 17:46

Note globale : 5 / 5

Date de la randonnée : lundi 08 août 2022
Fiabilité de la description : Très bien
Facilité à suivre l'itinéraire : Très bien
Intérêt du circuit de randonnée : Très bien
Circuit très fréquenté : Non

Circuit très varié tant les paysages que les types de terrain. Ne pas sous estimer les difficultés (pierriers, éboulis, dénivelés, longueur de la boucle). Nous l avons bouclé en 12h30 en prenant le temps d' observer la faune, la flore et de prendre des pauses régulières. Ce circuit demande quand même d avoir un minimum d' expérience en ce qui concerne l' orientation, la lecture de carte, malgré les bonnes descriptions car le cheminement peut toujours varier un peu en fonction des dégâts hivernaux et des éboulements. C est une zone de "haute montagne à aborder avec humilité et prudence.


Visorandonneur modérateur
le mercredi 13 juillet 2022 à 11:20

Bonjour Loutrx

J’ai ajouté dans introduction.
Mais il y avait tout de même :
Bien tenir compte des infos pratiques et lire le descriptif avant de s’engager sur la boucle complète.

Alors que cette mésaventure puisse vous servir d’expérience montagne.

lemarcheur65
Visorandonneur modérateur


Visorandonneur
le mercredi 13 juillet 2022 à 10:07

Bonjour
En réponse à LOUTRX , et totalement d'accord avec M POULIN
Ce sont des itinéraires de haute montagne, qui ne sont pas balisés sinon il y aurait des pancartes partout !
Ça demande de savoir lire une carte, du sens de l'orientation, ça s'acquiert avec l'expérience.
Vous devriez être content que des personnes aient pris le temps de vous décrire, avec leurs moyens, cette randonnée.
J'ai fait la Faja de Las Flores pour la première fois en 1987 sans topo avec un dépliant du parc au 50000ème et descente par les Clavijas du Cotatuero qui n'avaient pas de câble et ça passait !

''Le bivouac même sans tente est totalement interdit dans le parc national d'Ordessa depuis le 09/02/2022 y compris autour de Gaulis (réservation obligatoire) Voir sur leur site__'' .
__
Quelqu'un aurait-il l'info sur un bivouac en altitude au dessus de 2000m ?
Je remercie toutes les personnes qui prennent de leur temps pour partager leur passion,
C'est la première fois que je viens sur ce site mais ce commentaire .... Faut-il mettre des bouées en haute mer ?
Bonnes et belles randos.

Je n'avais pas tout lu, la palme d'or :
Une heure de plus sans retrouver notre chemin et on appelait les secours.

Ils ont autre chose à faire les secours que d'aller chercher des clampins à deux heures de marche de la civilisation.


Visorandonneur modérateur
le jeudi 23 juin 2022 à 07:51

Bonjour,
Comment faut-il dire ou écrire que les circuits mis en ligne sur ce site ne sont pas forcément balisés  ? Ce qui fait la force de Visorando, c'est bien le descriptif et le fond de carte joint à chaque proposition.
Maintenant si le circuit supporte un balisage parfaitement réalisé et entretenu, c'est bien, mais par pitié ne notez pas la randonnée sur la base du balisage .
Concernant les avertissements sur l'utilisation de crampons, ils figurent à 2 reprises dans le descriptif.

Bien cordialement,
Gérard
Modérateur Visorando


Visorandonneur
le mercredi 22 juin 2022 à 18:45

Note globale : 2.33 / 5

Date de la randonnée : samedi 18 juin 2022
Fiabilité de la description : Très décevant
Facilité à suivre l'itinéraire : Très décevant
Intérêt du circuit de randonnée : Très bien
Circuit très fréquenté : Oui

La Vire des Fleurs est une des randonnées les plus belles que j'ai pu faire. Mais aussi une des moins balisées/tracées...! Balisage a revoir !

Nous avons décidé de la faire sur 2 jours avec mes soeurs dont une nuit en bivouac au Plano de Millaris. Et nous avons rallongé le circuit de 6 km pour en profiter (nous avions trouvé plusieurs blogs de randonneurs qui le conseillaient. Entre les étapes 5 et 7 indiquées sur visorando). Départ du col des tentes, puis Cascade du Taillon, la brèche de Roland, puis Plano de Millaris, puis nous avons dévié vers le cirque de la Carriata pour rejoindre ensuite l'Escuzana puis Bouchara et le col des tentes.
1er jour nous avons croisé beaucoup de monde mais 2eme jour très peu de randonneurs.

Randonnée très difficiles de part son dénivelé (sur 10h de marche, a peine 2h de plat), de part ses passages d'escalade contre la paroi rocheuse, de par le manque de renseignements concernant la nécessité de crampons sur les paroi pentues de neige éternelle ou encore de part son manque de balisage.

Le dernier point négatif nous a fait perdre pas mal de temps et d'énergie et aurait pu être très dangereux.
Nous nous sommes retrouvées perdues entre plusieurs bouts de "chemin" au milieu des roches toutes identiques non balisées, notamment au niveau du col de la Forqueta de Gabieto il me semble. Nous avons dû le remonter complétement pour enfin trouver l'autre versant de la montagne qui mènera jusqu'a Boucharo une heure après.
Les marquages étaient soit inexistants soit identiques au lichen des pierres (couleur et forme). Une heure de plus sans retrouver notre chemin et on appelait les secours.

Vraiment dommage et dangereux. Alors que la randonnée est splendide et mérite le détour.
Bien s'y préparer et vous profiterez encore plus !

Autres randonnées dans le secteur

Visorandonneur
Pic entre les Ports par le Lac des Espécières.
Distance 4.16km Dénivelé positif +313m Dénivelé négatif -313m Durée 2h05 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Gavarnie - 65 - Hautes-Pyrénées

Parcours de crête frontalière avec de magnifiques vues plongeantes sur les lacs bleus des Espécières et de Lapazosa menant à un sommet d'où s'étale une vue panoramique sur les hautes cimes de toute beauté.

Visorandonneur
Pic de Saint-André
Distance 4.62km Dénivelé positif +457m Dénivelé négatif -451m Durée 2h35 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Gavarnie - 65 - Hautes-Pyrénées

Parcours frontalier avec découverte de deux jolis lacs et ascension d'un sommet dévoilant une vue panoramique époustouflante.

Visorandonneur
Le Casque du Marboré par la voie normale
Distance 13.47km Dénivelé positif +1143m Dénivelé négatif -1152m Durée 7h05 Difficile Difficile
Départ Départ à Gavarnie - 65 - Hautes-Pyrénées

Envie de réaliser l'ascension d'un "3000" mythique du Cirque de Gavarnie avec un panorama époustouflant ? Le Casque du Marboré sera peut-être votre prochain objectif ! Tout le tracé offre une vue magnifique sur les massifs alentours : Vignemale, Néouvielle, Mont Perdu, Canyon d'Ordesa. Il faut tout de même garder à l'esprit que cette randonnée s'effectue en partie dans un environnement de haute montagne, entre éboulis parfois instables et passages où l'aide des mains est nécessaire.

Visorandonneur
La Brèche de Roland
Distance 11.06km Dénivelé positif +857m Dénivelé négatif -856m Durée 5h35 Difficile Difficile
Départ Départ à Gavarnie - 65 - Hautes-Pyrénées

Randonnée au dessus du cirque de Gavarnie pour rendre visite à un col frontière rendu célèbre par son nom.

Visorandonneur
Le Taillon et la Brèche de Roland au départ du col de Tentes
Distance 13.87km Dénivelé positif +1106m Dénivelé négatif -1108m Durée 7h05 Difficile Difficile
Départ Départ à Gavarnie - 65 - Hautes-Pyrénées

Les paysages « hauts en nature » de cette randonnée, dans la région du cirque de Gavarnie, accompagneront vos pas vers le pic du Taillon, en passant par la légendaire Brèche de Roland. Le Taillon, un sommet qui du haut de ses 3144 m, offre un panorama grandiose et saisissant à perte de vue.

Visorandonneur
Boucle des Espécières
Distance 3.64km Dénivelé positif +345m Dénivelé négatif -349m Durée 2h00 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Gavarnie - 65 - Hautes-Pyrénées

Petite randonnée facile au départ du Col des Tentes à Gavarnie, permettant une vue sur l'Espagne, la Plana de Sandaruelo, les sommets du piémont espagnol, et la crête frontalière jusqu'au Vignemale, en montant au sommet d'un pic à presque 2500 m, le Pic entre les Ports (le Port de Boucharo et le Port des Espécières). Le retour par le Col des Espécières et le lac du même nom permet de surplomber la Vallée des Espécières et la station de ski.

Visorandonneur
Gavarnie - Luz-St-Sauveur
Distance 26.09km Dénivelé positif +968m Dénivelé négatif -1631m Durée 10h15 Très difficile Très difficile
Départ Départ à Gavarnie - 65 - Hautes-Pyrénées

Sixième étape du trek (ou septième si l'on a pris une journée "de repos" consacrée à la découverte du Cirque de Garvrnie). Cette étape de transition descend toute la vallée de Gavarnie jusqu'à Luz-Saint-Sauveur, dernière ville-étape du parcours. À noter que le tracé proposé diffère légèrement du GR®10, en passant par Gèdre.

Visorandonneur
Le cirque de Gavarnie par le plateau de Bellevue
Distance 12.06km Dénivelé positif +705m Dénivelé négatif -699m Durée 5h30 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Gavarnie - 65 - Hautes-Pyrénées

Une approche différente du cirque de Gavarnie. Le plateau vous donne une vision d'ensemble permettant de le contempler d'un seul regard. Un peu plus tard, vous déambulerez dans le cirque pour en prendre toute la majesté. Pour citer Victor Hugo, le Colosseum de la nature.

Pour plus de randonnées, utilisez notre moteur de recherche.

Les descriptions et la trace GPS de ce circuit restent la propriété de leur auteur. Ne pas les copier sans son autorisation.