Promenade architecturale à Levallois-Perret

La ville de Levallois offre une grande diversité en matière de styles, de matériaux et de standing. D'élégants immeubles d'allure haussmannienne côtoient d'anciens bâtiments industriels ou les premiers logements sociaux des années 1960 aux façades de briques souvent agrémentées de motifs en céramique. Aujourd'hui, la ville accueille nombre de sièges sociaux et d'immeubles de bureaux, tandis que de nouvelles grandes résidences modernes entourées d'espaces verts se multiplient.

Club Visorando

Partez avec une carte qui vous ressemble: Personnalisez le PDF de votre randonnée "Promenade architecturale à Levallois-Perret"

Il est toujours rassurant de randonner avec une bonne carte et un maximum d'informations. L'abonnement Club vous donne accès à des options de personnalisation de votre carte: couleur et épaisseur du tracé, choix du fond de carte, affichage des waypoints et du diagramme de dénivellation, cadrage ajustable, et bien d'autres !

Découvrez les avantages club - cliquez-ici!
Fiche technique
n°4334406
Une randonnée Levallois-Perret créée le dimanche 15 novembre 2020 par Kyla. MAJ : vendredi 19 mars 2021
Durée Durée moyenne: 3h15[?]
Distance Distance : 11.36km
Dénivelé positif Dénivelé positif : 7m
Dénivelé négatif Dénivelé négatif : 7m
Point haut Point haut : 42m
Point bas Point bas : 29m
Moyenne Difficulté : Moyenne
Retour point de départ Retour point de départ : Oui
A pied A pied
Commune Commune : Levallois-Perret (92300)
Départ Départ : N 48.897904° / E 2.279721°
Carte Carte IGN : : Ref. 2314OT - Commander : Version mobile (cliquer-ici)
Téléchargez : -

Description de la randonnée

Départ de la station de Métro Pont de Levallois, terminus de la ligne 3.
Sortie 2 Rue Anatole France, par l'escalator.

(DA) En haut de l'escalator, traverser l'Avenue Georges Pompidou et poursuivre en face Rue Anatole France, vers la Seine. En restant sur le même trottoir, tourner à gauche Rue du 19 mars 1962 puis encore à gauche Quai Charles Pasqua. Demeurer sur le trottoir de gauche où des immeubles aux façades de verre reflètent les arbres. Croiser la Rue Danton côté gauche et continuer sur le quai en longeant d'imposants immeubles d'habitation de construction récente.

(1) À hauteur de la passerelle, prendre à gauche la Rue Ernest Cognacq. Longer à main gauche le Square Jean de Grissac puis l'école Alfred de Musset. Croiser l'Allée Marcel Cerdan côté gauche et longer la façade arrière du Palais des Sports. Tourner à gauche, Rue Jean Gabin, devant un immeuble aux petites terrasses arrondies. Au bout, tourner à gauche Rue Danton. Passer entre le Palais des Sports Marcel Cerdan et le gymnase Éric Srecki. Tourner à droite dans l'Avenue Georges Pompidou et longer le Lycée Léonard de Vinci à main droite.

(D/A) Traverser la Rue Anatole France puis la Place du Maréchal Juin. Poursuivre en face Avenue Georges Pompidou et noter à droite, au n° 20, un immeuble contemporain à l'architecture originale. Traverser la Place Pompidou entourée de grands immeubles d'habitation et poursuivre en face Avenue Georges Pompidou. Au bout, tourner à droite, Rue du Président Wilson. Prendre la 1re à gauche, la Rue Clément Bayard, puis de nouveau à gauche la Rue Rivay. Noter l'élégant loft au n°105bis. Prendre à droite la Rue Léon Jamin à droite, le long du square éponyme.

(2) À l'angle du square, prendre la 1re à droite, la Rue Édouard Vaillant. Longer à gauche l'ancienne Chocolaterie Meunier, bâtiment reconnaissable à sa couleur... chocolat ! Au croisement, virer à droite dans la Rue Baudin. Au croisement avec la Rue Rivay, noter à gauche au début de cette la majestueuse entrée du Collège Jean Jaurès. Noter aussi à l'angle, au n° 74 de la Rue Baudin, la façade d'un immeuble joliment décorée de céramiques bleues. Traverser la Rue Rivay, continuer Rue Baudin et traverser la Rue du Président Wilson (se retourner pour voir l'aile rénovée du Groupe Scolaire Jean Jaurès réservée à l'école maternelle). Continuer Rue Baudin, traverser la Rue du Parc et arriver Place Marie Jeanne Bassot.

(3) Prendre à gauche l'Avenue de l'Europe en laissant sur la droite l'entrée vieillie du siège de la Résidence Sociale. Au bout, virer à droite Rue Paul Vaillant Couturier. Traverser la Rue Mathilde Girault face aux imposants bâtiments de l'ancien Hospice Antonin Raynaud, dont on passera devant une entrée au n°45 de la Rue Paul Vaillant Couturier. Tourner à droite Rue Anatole France. Au croisement suivant, tourner à gauche, de nouveau Rue Baudin. Croiser côté gauche la Rue Marius Aufan et aller jusqu'au croisement suivant.

(4) Traverser la Rue Danton, faire quelques pas supplémentaires dans la Rue Baudin pour voir le bâtiment de la Fondation Cognacq Jay, aux n°s 3-5 et 4-6. Faire alors demi-tour.

(4) Prendre la Rue Danton à droite et emprunter de préférence son trottoir de gauche pour avoir du recul et admirer les étages supérieurs des n°s 127-129. Noter au n° 125 les céramiques en damier qui ornent le haut de l'immeuble. Traverser la Rue Paul Vaillant Couturier et, au croisement suivant, prendre à droite la Rue Kléber, et croiser côté gauche la Villa Chaptal (allée privée où se côtoient de pittoresques maisonnettes). Continuer Rue Kléber et traverser la Rue Chaptal. Passer devant le nouvel Hôpital Franco-Britannique à gauche et le Ministère de l'Intérieur à droite.

(5) Tourner à gauche Rue de Villiers, longer le Square Jean-Pierre Gratzer et remarquer à gauche un ensemble de petites résidences aux façades pastel et petits toits pointus. Croiser côté gauche la Rue de l'Aspirant Dargent puis la Rue Voltaire, et contempler le bâtiment historique de l'Hertford British Hospital à gauche, et sa tourelle à l'angle de la Rue Barbès. S'engager à gauche dans la Rue Barbès et prendre la 1re à droite, la Rue Chaptal.

Suivre cette rue tout droit. Noter au n° 44 une petite maison originale et à côté un hôtel particulier. Après avoir traversé la Rue Louis Rouquier, noter au n° 41 un immeuble daté de 1903. Noter au n° 26, à l'angle de la Rue Marceau, une construction en meulière jusqu'au 1er étage puis en briques. Au n° 29, un décor en céramique orne la façade. Noter au n° 25 un immeuble de 1899 puis au n°11 une maison d'artiste. Traverser la Place du Maréchal De Lattre de Tassigny et continuer en face Rue Chaptal. Au bout, prendre à gauche la Rue Jacques Ibert.

(7) Prendre la 1re à gauche, la Rue Danton, et longer à main gauche le square du même nom. Traverser la Rue Louise Michel puis laisser à gauche la Rue Marceau. Suivre tout droit la Rue Danton et traverser successivement la Rue Louis Rouquier, la Rue Aristide Briand, la Rue Barbès (côté gauche) et la Rue Voltaire. Passer devant le Collège Danton à gauche et prendre à droite la Rue Bara (rue piétonne). Au bout, tourner à gauche, Rue Marius Aufan, puis à droite, Rue Kléber.

Au croisement, suivre à gauche la Rue Anatole France jusqu'au n°110, bâtiment de l'ancienne Société des Biscuits Milez. Faire demi-tour, traverser la Rue Kléber et continuer Rue Anatole France. Noter ici, comme ailleurs à Levallois, l'ancien qui côtoie le moderne : au n° 92, la magnifique façade de l'ancienne Manufacture des Pianos J.Larry ; au n° 86, un immeuble de bureaux à l'architecture audacieuse ; au n° 84, un immeuble d'habitation au style quelque peu massif des années 1930. Passer devant le temple protestant et arriver Place du Général Leclerc.

(8) Traverser la Place et continuer en face Rue Anatole France jusqu'au n°73, autrefois siège sociale de l'Alliance des Travailleurs. Prendre du recul pour voir le haut de l'édifice. Faire demi-tour jusqu'à la Place du Général Leclerc.

(8) Tourner à droite Rue Voltaire. Noter à l'angle droit, au n° 6 de la place, un immeuble bicolore à la façade arrondie et, à gauche, un immeuble plus récent reproduisant cette même façade arrondie. Noter au 55 Rue Voltaire une intéressante façade aux balcons de bois. Traverser la Rue Carnot en notant à l'angle gauche et droit les beaux immeuble anciens aux n°s 48 (1898) et 57 et, au n° 50, la façade de briques roses ornée de carreaux de céramique. Plus loin, au n° 59, remarquer au-dessus du porche un mascaron représentant un visage masculin encadré de branches portant des pommes de pin. Noter au n° 61 un visage féminin souriant encadré des mêmes branches.

Poursuivre Rue Voltaire, majoritairement bordée d'immeubles anciens. Traverser la Rue Gabriel Péri et longer la place de la Mairie à main droite, avec en point de mire l'Église Saint-Justin. Tourner à gauche, Rue Maryse Hilsz. Au croisement suivant, suivre à gauche la Rue Pasteur jusqu'au n° 12 où se trouve une maison de style néogothique.

Faire demi-tour, traverser la Rue Maryse Hilsz et suivre la Rue Pasteur jusqu'au bout. Tourner alors à droite, Rue du Président Wilson. Traverser la Rue Voltaire, laisser la place de la Mairie à droite et le bureau de poste à gauche. Au croisement, prendre à droite la Rue Aristide Briand.

(9) Au croisement avec la Rue Gabriel Péri, continuer Rue Aristide Briand jusqu'au n° 64bis pour voir l'amusante façade arrière du Conservatoire. Revenir sur ses pas.

(9) Suivre à droite la Rue Gabriel Péri et passer devant l'entrée principale du Conservatoire Maurice Ravel ; prendre du recul pour voir le haut de l'édifice. Traverser la Rue Louis Rouquier puis tourner dans la 1re à gauche, la Rue Henri Barbusse (piétonne). Remarquer au n° 14 l'enseigne de l'épicerie J. Damoy et la façade de l'immeuble ornée de motifs végétaux et de mosaïques indiquant la nature des produits vendus dans cette ancienne épicerie.

Tourner à gauche Rue Trébois, à l'angle de l'épicerie, et voir au n° 25 l'immeuble A. Petit construit en 1887 ; le décor en mosaïque de la façade laisse penser que l’immeuble abritait en rez-de-chaussée un magasin de vente de vin.

Revenir sur ses pas et suivre à gauche la Rue Henri Barbusse. Noter au n°6 l'ancien Grand Bazar construit au début du XXe avec, au 1er étage, une enseigne et un décor en mosaïque. Tourner à gauche dans la Rue du Président Wilson puis à droite dans la Rue Louis Rouquier. Traverser successivement la Rue Rivay, la Rue Édouard Vaillant et la Rue Jules Guesde. À l'angle droit de cette dernière, l'immeuble portant le n° 114 à l'angle arrondi surmonté d'un dôme représente l'exemple typique des constructions récentes dans la commune. Au n° 115, noter une grande horloge représentée sur le mur de l'école Jules Ferry. Remarquer en face le n°126, un immeuble haut et étroit en briques colorées.

(10) Face au n° 136, entrer à gauche dans le Square Édith de Villepin (un cadran solaire orne le mur en face). Traverser le square en restant sur l'allée principale entourée d'immeubles contemporains et en tenant la droite. À la sortie, suivre à droite Rue Aristide Briand. Traverser la Rue Trezel ; à l'angle de la rue sur la droite, au n° 4, se dresse un immeuble datant de 1881, qui offre au regard un bel exemple de l'architecture de l'époque. Prendre ensuite à gauche la Rue Bellanger, en laissant à droite un immeuble aux larges fenêtres arrondies et balcons dorés.

Au bout, suivre à à gauche la Rue Pierre Brossolette. Noter au n°43 l'ancien bâtiment du Central Téléphonique Pereire. Croiser à gauche la Rue Trezel, traverser la Place Jean Zay et poursuivre Rue Pierre Brossolette. Prendre à droite la Rue Marjolin et longer le Square Marjolin à main droite.

(11) À l'angle du square, tourner à gauche dans la Rue Camille Pelletan. Noter au n° 14 une curieuse petite construction surmontée d'une terrasse devant l'immeuble. Traverser la Rue Jules Guesde puis la Rue Édouard Vaillant. Voir aux n°s 4 bis et 4 ter deux maisons jumelles. Prendre ensuite à droite la Rue du Rivay.

Au croisement suivant, tourner à gauche Rue Paul Vaillant-Couturier. Aller jusqu'à la Rue de Président Wilson et noter en face la Dépendance de la Planchette. Faire demi-tour et suivre la Rue Paul Vaillant-Couturier en traversant successivement la Rue Rivay, la Rue Édouard Vaillant et la Rue Jules Guesde. Longer le Square des Cinq Continents, traverser la Rue Marjolin et aboutir au croisement avec la Rue Raspail.

(12) Continuer tout droit, ignorer la Rue Belgrand sur la gauche et passer devant l'Église Sainte-Reine. Traverser la Rue Victor Hugo et noter à l'angle, au n° 148, une ancienne usine alimentaire accueillant aujourd'hui des bureaux. Continuer tout droit puis virer à droite, Rue de la Gare, jusqu'à l'entrée du centre culturel. Revenir sur ses pas jusqu'à la Rue Victor Hugo.

Traverser la rue, prendre en biais sur la droite la Rue Collange et longer l'Église Sainte-Reine à main gauche. Tourner ensuite à gauche Rue Belgrand en laissant à droite un grand bâtiment de verre et d'acier. Retrouver la Rue Paul Vaillant-Couturier (noter de l'autre côté la façade de l'École Buffon ornée d'un vol d'oiseaux) et la suivre à droite jusqu'au prochain croisement.

(12) Tourner alors à droite, Rue Raspail, avec l'entrée du cimetière en ligne de mire. Au croisement, obliquer à gauche dans la Rue Collange. Noter au n° 14 un petit immeuble désuet aux volets vert pâle. Traverser la Place du 11 novembre 1918 où se trouvait autrefois un garage de la Compagnie Française des Automobiles de Place, ancêtre des Taxis G7. Remarquer l'imposante stèle en hommage aux taxis levalloisiens qui ont contribué à l'épopée des Taxis de la Marne en septembre 1914.

Continuer en face Rue Collange artistiquement arborée en longeant à droite le groupe scolaire Saint-Exupéry à l'effigie du Petit Prince. Traverser la Rue Jules Guesde en laissant à droite le Collège Louis Blériot (le célèbre aviateur avait implanté une usine dans la commune pour y construire son célèbre monoplan avec lequel il effectua la 1re traversée de la Manche en avion en 1909).

(2) Au carrefour emprunté à l'aller, prendre à droite la Rue Édouard Vaillant. Croiser la Rue Léon Jamin côté droit et aller jusqu'au quai. Suivre le quai à gauche jusqu'au Pont de Levallois. Virer alors à gauche et suivre la Rue Anatole France jusqu'à la station de métro (D/A).

Points de passage :
D/A : km 0 - alt. 35m - Métro Pont de Levallois
1 : km 0.37 - alt. 32m - Passerelle sur la - Seine (fleuve)
2 : km 1.71 - alt. 35m - Square Léon Jamin
3 : km 2.19 - alt. 34m - Place Marie-Jeanne Bassot
4 : km 2.91 - alt. 33m - Square Baudin
5 : km 3.49 - alt. 36m - Rue Kléber x Rue de Villiers
6 : km 3.78 - alt. 36m - Hertford British Hospital
7 : km 4.53 - alt. 39m - Rue Danton
8 : km 5.98 - alt. 39m - Place du Général Leclerc
9 : km 6.86 - alt. 37m - Rue Aristide Briand x Rue Gabriel Péri
10 : km 7.74 - alt. 38m - Square Édith de Villepin
11 : km 8.5 - alt. 36m - Rue Marjolin x Rue Camille Pelletan
12 : km 9.38 - alt. 35m - Carrefour de la boucle de l' - Église Sainte-Reine (Levallois-Perret)
D/A : km 11.36 - alt. 35m - Métro Pont de Levallois

Informations pratiques

Toilettes publiques :
- Devant le Square Jean de Grissac, peu après (1).
- Place du Maréchal Juin, (D/A) en allant vers (2).
- Au bout de l'Avenue Georges Pompidou, avant (2)
- Devant le bureau de poste, peu avant (9).

Soyez toujours prudent et prévoyant lors d'une randonnée. Visorando et l'auteur de cette fiche ne pourront pas être tenus responsables en cas d'accident ou de désagrément quelconque survenu sur ce circuit.

Pendant la rando ou à proximité

Dans la boucle initiale entre (D/A) et (D/A) en passant par (1)

Palais des ports Marcel Cerdan
141 Rue Danton
Inauguré en 1992, vaste bâtiment ornée d'une belle façade rayée bleu et blanc.
Lycée Léonard de Vinci
4 Avenue Georges Pompidou
Inauguré en 1993, il offrait alors une architecture résolument avant-gardiste.

Entre (D/A) et (4)

Place Georges Pompidou
Emplacement de la plus ancienne des usines Citroën, berceau historique de la 2CV. L'usine avait été construite en 1903 par Adolphe Clément, patron des Automobiles Clément-Bayard. En 1988, la toute dernière 2CV sort de l'usine qui sera détruite et la Place Georges Pompidou et ses alentours verront le jour.

Loft
‘'105 bis rue Rivay''
Construit fin XIXe, ce bâtiment abritait les archives du Crédit Foncier, aujourd'hui réhabilité en habitations.

Chocolaterie Meunier
79-83 Rue Baudin et 141 Rue Jules Guesde
Cet imposant bâtiment industriel de béton recouvert de briques rouges a été construit en 1907 pour le constructeur automobile Louis Delage. La totalité du bâtiment est vendu à la chocolaterie François Meunier, fondée à Paris en 1852, et qui produira du chocolat sur le site jusqu'en 1950. À la cessation d'activité de la chocolaterie, Jaeger, fabricant d'horlogerie et d'appareils de précision pour l'aéronautique et l'automobile rachète la totalité du bâtiment. En 1986, les bâtiments entièrement restructurés sont transformés en bureaux occupés actuellement par plusieurs sociétés.

Groupe scolaire Jean Jaurès
91 Rue Rivay - 130 rue du Président Wilson
Inauguré en 1934, c’est probablement pour fêter le 20e anniversaire de l’assassinat de Jean Jaurès qu’il porte son nom.

Résidence sociale
3 avenue de l'Europe
Maison de l'industriel Antonin Raynaud, construite en 1870, racheté avec son parc attenant en 1913 par Marie-Jeanne Bassot grâce à des dons, pour y fonder l'association "Résidence Sociale" afin d'y accueillir et accompagner les personnes fragilisées et leur famille.

Hospice Antonin Raynaud
45-45 bis rue Paul Vaillant Couturier
En 1860, Antonin Raynaud, sensible aux problèmes de salubrité qui marquent son époque fonde sur ce terrain un hospice géré par les petites sœurs des pauvres qui disposaient d'une chapelle en saillie sur la cour d'honneur. Entre 1886 et 1888 le bâtiment est modifié et agrandi. Maison de retraite jusqu'en 1970, l'ensemble appartient désormais à la ville et abrite l'Office Public Départemental de l'Habitat.

Entre (4) et (6)

Logements sociaux Cognacq Jay
3-5 et 4-6 rue Baudin (1902) 127-129 rue Danton (1905)
Le philanthrope Ernest Cognacq (1839-1928), richissime fondateur du grand magasin de La Samaritaine, acheta des terrains afin d'y construire des logements sociaux pour ses employés. Plusieurs îlots de bâtiments sont réalisés en utilisant les techniques modernes et peu onéreuses. Chaque îlot incorpore dans un but de salubrité, ses propres espaces collectifs, comme des espaces verts ou un lavoir public. Les lavoirs sont aujourd'hui transformés en salles de réunion. L'ensemble de ces bâtiments est répertorié à l'Inventaire général du patrimoine culturel.

Hôpital Franco-Britannique
4 Rue Kléber
L'Hôpital franco-britannique est né en 2008 de la fusion des deux hôpitaux géographiquement proches : le Hertford British Hospital et l'hôpital Notre-Dame du Perpétuel-Secours.

Ministère de l'Intérieur
84 Rue de Villiers - 1 Rue Kléber
Siège de la DGSI (Direction Générale de la Sécurité Intérieure) espace ultra-sécurisé, inauguré en mai 2007.

Entre (6) et (8)

Hertford British Hospital
48 Rue de Villiers
Fondé en 1871 par Sir Richard Wallace, (qui donna son nom aux fontaines Wallace) l'hôpital est destiné aux ressortissants pauvres britanniques puis par la suite à tous les nécessiteux. En 2008, l'activité hospitalière est transférée dans le nouvel hôpital franco-britannique, fusion de l'Hertford British Hospital et de l'Hôpital Notre Dame du Perpétuel Secours. A partir 2010, le bâtiment historique de l'hôpital Hertford est occupé par la Société Smile, entreprise française spécialisée dans l’intégration de solutions open source. En 2014, la société Zalthabar s'installe dans les locaux et les transforme en salles de réunion, disponibles à la location.
De style néogothique, façade et toiture sont inscrits aux Monuments Historiques.

Maison
44 Rue Chaptal
Architecture éclectique du début du XXe.

Hôtel particulier
42 Rue Chaptal
La construction date de la fin XIXe. Maurice Ravel, habitant de Levallois y donnait des concerts.

Immeubles Art Nouveau
Ces deux immeubles, ainsi que de nombreux autres à Levallois-Perret, sont l'œuvre de l'architecte Edmond Lamoureux qui occupera le poste de maire de la ville de 1909 à 1912. Influencé par le style Art nouveau, mais avec mesure, ses constructions relativement sobres allient courbes et volutes, fer forgé, décors végétaux et animaliers.

25 Rue Chaptal (1899)
L'immeuble de cinq étages, est en pierre au rez-de-chaussée, en brique rouge au premier et au dernier étage, tandis que les étages intermédiaires sont en brique ocre. Le premier et le quatrième étage possèdent des fenêtres arrondies en haut, des pierres en saillie soutiennent les balcons du second étage et au-dessus du quatrième étage, une frise sculptée file sur toute la largeur de l'immeuble, une grande fleur de tournesol en orne le centre.

41 Rue Chaptal (1903)
Les deux fenêtres centrales du second et du troisième étage, en pierres blanches se dégagent de la masse de l'immeuble en brique rouge. Les fenêtres du rez-de-chaussée et du second étage, ainsi que la porte en bois sculptée sont arrondies dans le haut. À mi-hauteur du deuxième étage, une corniche sert d'appui à trois pierres en saillie sculptées, soutenant le balcon central du troisième étage.

Maison d'artiste
11 Rue Chaptal
Maison d'artiste de 2 étages érigée en 1910 .Le second étage entièrement occupé par l'atelier d'artiste, possède une baie à double niveau. Au rez-de-chaussée, de chaque côté d'une large fenêtre se trouve une porte d'entrée. Un bandeau sculpté en pierre représentant des branches de sorbier est situé juste en dessous d'une corniche et sépare le premier étage du second. Ce bâtiment est inscrit à l'inventaire général du patrimoine culturel de la France.

Ancienne Biscuiterie Milez
122 Rue Anatole France
Bâtiment construit en 1894 par la société des biscuits Milez. Constitué à l’époque uniquement d’un rez de chaussée, il a été surélevé en 1900 de deux étages puis remanié en 1998. Aujourd’hui, tous les bâtiments sont occupés par des bureaux.

Façade de l'ancienne Manufacture de Pianos J. Larry
93 Rue Anatole France
Façade en pierre de taille très ornementée, datant du début du XXe. Le rez-de-chaussée est orné de panneaux verticaux en céramique représentant des échassiers et des motifs végétaux. Les deux panneaux horizontaux identiques, situés au-dessus des portes et aux extrémités de la façade, représentent des écureuils ; le tout dans un camaïeu de bleu gris. La partie inférieure des balcons en pierre est décorée de représentations d’oiseaux en vol.

Temple protestant "La Petite Etoile"
81 rue Anatole France
Édifié en 1912, et classé au titre des Monuments Historiques.

Entre (8) et (10)

L'Alliance des Travailleurs
73 rue Anatole France
Autrefois siège social de la "Société Coopérative de Consommation", construit en 1899, il a connu une réhabilitation importante en 2006 pour le transformer en bureaux.

Maison d'Édouard Lamoureux
12 Rue Pasteur
(Maire de Levallois de 1910 à 1912, lui-même architecte)
Maison construite en 1910. La façade est en pierre de taille. Les garde-corps sont intégrés dans la façade, avec fenêtres quadrilobées ornées de feuille de lierre au rez de chaussée et celui du dernier étage est sculpté d'une fleur de lys.

Mairie (1998)
1 Place de la République

Hôtel des Postes (1911)
68 Rue du Président Wilson

Conservatoire Maurice Ravel
33 Rue Gabriel Péri - 64 Rue Aristide Briand
Inauguré en 2008

Entre (10) et (12)

Maisons jumelles
‘'4 bis et 4 ter Rue Collange''
Moulures sur les corniches avec incrustations de céramique.

Dépendance de la Planchette
105 Rue du Président Wilson
Ancienne propriété seigneuriale du 14e siècle qui comprenait à l'origine un château dont il ne reste que cette dépendance qui endossera diverses fonctions. En 1846, cet édifice est transformé en usine de produits chimiques, c’est dans ces murs historiques qu’est découverte puis fabriquée la quinine, célèbre antipaludique. Le terrain est acheté par la ville en 1924 pour y aménager l'actuel Parc de la Planchette. La dépendance devient alors musée d'histoire naturelle puis club de loisirs pour personnes âgées.

Dans la boucle de (12) à (12)

Usine des Frères Louit
148 Rue Victor Hugo
Au début du XXe siècle, les chocolats Frères Louit étaient fabriqués uniquement dans la région de Bordeaux. Pour répondre à la demande des épiciers de la région parisienne, une usine est construite à Levallois en 1903. Des produits alimentaires, crèmes de riz, pâtes à potage… y sont fabriqués. En 2004, le bâtiment a été réhabilité en bureaux.

Église Sainte-Reine
Église moderne, construite en 1956.

L'Escale
25 Rue de la Gare et 98 Rue Paul Vaillant Couturier
Ancienne distillerie Picon, qui fabriquait le célèbre apéritif. Le bâtiment abrite par la suite une brûlerie de café, les "Établissements Carvalho". Le panneau de céramique sur la tour d’angle de la brûlerie fait de carreaux assemblés représente un caféier. Le C doublé correspondant aux initiales de la firme. La société se transforme encore et devient, un distributeur de produits alimentaires. En 1999, l’ancien bâtiment a été réhabilité en un espace consacré aux activités culturelles et artistiques.

Entre (12) à (D/A)

Stèle en hommage aux taxis levalloisiens
Place du 11 Novembre 1918

Avis et discussion

Moyennes

Moyenne globale : 4.67/5
Nombre d'avis : 2
Fiabilité de la description : 5/5
Fiabilité du tracé sur carte : 4.5/5
Intérêt du circuit de randonnée : 4.5/5


Visorandonneur
le jeudi 15 avril 2021 à 19:13

Note globale : 4.33 / 5

Date de la randonnée : jeudi 15 avril 2021
Fiabilité de la description : Très bien
Fiabilité du tracé sur carte : Bien
Intérêt du circuit de randonnée : Bien
Circuit très fréquenté : Oui

Bonjour aux adhérents et à toute l'équipe Visorando

Levallois-Perret est décidement une belle ville ! L'architecture est belle, moderne ou ancienne, on a vraiment envie de vivre dans cette localité si propre.
Nombreux sont les squares, les parcs, les jardins et les merveilleux ensembles immobiliers !
Cette ballade est facile à repérer.... Dommage qu'en cette période de confinement, tous les restaurants soient fermés....
Je conseille cette ballade


Visorandonneur
le lundi 29 mars 2021 à 15:57

Note globale : 5 / 5

Date de la randonnée : dimanche 28 mars 2021
Fiabilité de la description : Très bien
Fiabilité du tracé sur carte : Très bien
Intérêt du circuit de randonnée : Très bien
Circuit très fréquenté : Non

Très jolie balade pour qui s'intéresse à l'architecture. Le circuit passe à proximité de nombreux squares qui peuvent servir de haltes. Promenade faite un dimanche d'où (peut-être?) la chance de voir la Villa Chaptal ouverte et d'en admirer les ravissantes maisons.

Autres randonnées dans le secteur

Le vieil Asnières et la coulée verte de Genevilliers
Distance 8.02km Dénivelé positif +20m Dénivelé négatif -28m Durée 2h20 Facile Facile
Départ Départ à Asnières-sur-Seine - 92 - Hauts-de-Seine

Une randonnée de gare à gare et en deux temps. On zigzague tout d'abord dans le vieil Asnières, au gré des squares et à la rencontre d'un riche patrimoine. Ensuite, on parcourt les allées de la coulée verte de Gennevilliers qui se faufile dans un cadre très urbanisé.

Les trompe-l'oeil de Levallois-Perret
Distance 5.62km Dénivelé positif +4m Dénivelé négatif -8m Durée 1h35 Facile Facile
Départ Départ à Levallois-Perret - 92 - Hauts-de-Seine

Les rue de Levallois-Perret sont ornées d'un nombre important de trompe-l’œil et de fresques murales. Ce parcours urbain se propose d'en faire découvrir une trentaine, en déambulant dans les rues au cordeau de cette ville et en traversant certains de ses jardins publics.

La promenade Péreire et le quartier Dauphine
Distance 4.74km Dénivelé positif +31m Dénivelé négatif -8m Durée 1h25 Facile Facile
Départ Départ à Paris - 75 - Paris

Un bref parcours dans les arrondissements Ouest de Paris. Après la Promenade Péreire, bien fleurie, on longe ou on croise quelques larges avenues offrant une belle perspective de l'Arc de Triomphe de l'Étoile.

Déambulations dans les villas et avenues de Bois-Colombes
Distance 6.41km Dénivelé positif +11m Dénivelé négatif -10m Durée 1h50 Facile Facile
Départ Départ à Bois-Colombes - 92 - Hauts-de-Seine

La commune de Bois-Colombes recèle de nombreuses maisons de ville nichées dans des ruelles, sentes ou impasses désignées "villas" ou "avenues". Cet itinéraire urbain parcourt un certain nombre de ces voies, à la découverte des charmes d'un habitat spacieux et à l'architecture diversifiée.

L'Ile de la Jatte
Distance 7.84km Dénivelé positif +55m Dénivelé négatif -55m Durée 2h25 Facile Facile
Départ Départ à Neuilly-sur-Seine - 92 - Hauts-de-Seine

Un parcours urbain où la Seine est à l'honneur, ainsi que les nombreuses péniches-habitations amarrées sur ses quais ! On traverse l'Ile de la Jatte sur toute sa longueur et la randonnée s'achève au pied des tours de La Défense.

Sentier des péniches et passerelles entre Neuilly et Saint-Cloud
Distance 11.82km Dénivelé positif +31m Dénivelé négatif -39m Durée 3h30 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Neuilly-sur-Seine - 92 - Hauts-de-Seine

Cette randonnée au départ de Neuilly-sur-Seine vous propose de suivre les sentiers des péniches sur l'Île de Puteaux puis sur la rive Est de la Seine dans un cadre très agréable et arboré jusqu'à la passerelle de l'Avre. L'itinéraire de retour, plus urbain, vous emmène sur les hauts de Saint-Cloud (belles vues sur Paris et la Défense), permet de découvrir le Parc du Château et le quartier historique animé du centre de Suresnes avant de rejoindre l'Île de Puteaux par la passerelle François Coty.

Du Pont de Neuilly aux Champs-Elysées
Distance 7.25km Dénivelé positif +29m Dénivelé négatif -26m Durée 2h10 Facile Facile
Départ Départ à Neuilly-sur-Seine - 92 - Hauts-de-Seine

Une traversée de ce qu'il est convenu d'appeler les "beaux quartiers"... Loin des clichés, cet itinéraire urbain réserve son lot de coins tranquilles et de surprises, comme le Parc de la Folie Saint-James ou la brève Promenade Péreire. Des édifices du XVIIIe ou XIXe siècles jalonnent le parcours avant d'atteindre les très courus Arc de triomphe de l'Étoile et Avenue des Champs-Élysées.

Traversée de Paris N°1
Distance 5.87km Dénivelé positif +53m Dénivelé négatif -23m Durée 1h50 Facile Facile
Départ Départ à Paris - 75 - Paris

Départ d'un grand tour de Paris en plusieurs petites étapes en passant par de petites rues sans négliger les Monuments. Ici parcours N°1 de la Porte Maillot à la Place Clichy.
Passage dans "les beaux quartiers" de la Capitale, le 16° arrondissement, l'Arc de triomphe que l'on peut visiter puis le célèbre Parc de Monceau, une église orthodoxe et pour finir, la place Clichy.

Pour plus de randonnées, utilisez notre moteur de recherche.

Les descriptions et la trace GPS de ce circuit restent la propriété de leur auteur. Ne pas les copier sans son autorisation.