Grande boucle de la Réserve du Pibeste-Aoulhet

Exceptionnel circuit, sportif et exigeant, à travers la forêt de Très-Croutz, tout d'abord sur le versant Gave de Pau, avec une brève incursion sur le versant du Val d'Azun au Col d'Andorre, puis sur le plateau à 1400m entre le Col d'Espadres et la crête de Saint-Pé (de Maletaule ou des Soums).
Estives à l'activité pastorale multi-centenaire, à la croisée de hauts-lieux de l'histoire locale, dont le fameux lieu des Très Croutz (les Trois Croix des évêchés en bigourdan).

Fiche technique
n°249747
Une randonnée Saint-Pé-de-Bigorre créée le lundi 25 avril 2016 par MCTOUL. MAJ : jeudi 13 décembre 2018
Durée Durée moyenne: 11h00[?]
Distance Distance : 24.62km
Dénivelé positif Dénivelé positif : 1656m
Dénivelé négatif Dénivelé négatif : 1656m
Point haut Point haut : 1529m
Point bas Point bas : 394m
Très difficile Difficulté : Très difficile
Retour point de départ Retour point de départ : Oui
A pied A pied
Région Région : Pyrénées
Commune Commune : Saint-Pé-de-Bigorre (65270)
Départ Départ : N 43.08542° / O 0.139597°
Carte Carte IGN (cliquez-ici pour commander) : Ref. 1647ET
Téléchargez : -
Massif de Saint-Pé Forêt de Très Croutz partie Est

Description de la randonnée

Le départ s'effectue peu avant la Ferme Soulas, dans un virage de la route. Se garer sur le chemin de terre, départ de plusieurs sentiers, au pied d'un grand panneau indicateur avec carte (Office de Tourisme de Saint-Pé-de-Bigorre).

De la Ferme Soulas au Pladi

(D/A) Prendre un circuit bien balisé en Jaune. Suivre la route montante en direction de la Ferme de Soulas.

(1) À la cote 650, quitter la route, partir à droite et s'enfoncer dans la forêt.

(2) À la fourche, prendre le sentier de droite. L'ascension devient plus rude, avec des lacets, jusqu'au Pré de Sauguet.

(3). Partir Sud puis Sud-Est et parcourir la magnifique crête des Picoulets, en surplombant la vallée encaissée de la Génie Longue. Monter modérément jusqu'au Col de Haü.

(4) Continuer Sud-Est puis Est à travers une magnifique hêtraie et remonter une coume (un ravin). Par une brèche sur une crête rocheuse, déboucher enfin sur l'estive du Pladi à 1221m d'altitude (source et cabane ruinée).

Du Pladi au Col d'Andorre

(5) Quitter la clairière du Pladi en suivant la direction du panneau indicateur "Prat d'Aoureilh", vers l'Est. Repiquer au Sud puis au Sud-Ouest. Un joli sentier, toujours balisé en Jaune, traverse le Bois de la Sirote puis des lapiaz et conduit à la cabane du Prat d'Aürelh (Prat du Rey, 1215m) qu'on ne découvre qu'au dernier moment.

(6) Gagner ensuite le Col du Prat d'Aürelh (Prat du Rey sur la carte) tout proche au Sud-Ouest.

(7) Le balisage (Rouge et Blanc) devient rare, les traces de sentiers nombreuses mais peu marquées. Tous les ingrédients sont là pour s'écarter peu ou prou du sentier marqué sur la carte. Garder le cap Ouest-Sud-Ouest quasiment à l'horizontale .

(8) Vers 1230m d'altitude, le sentier laisse sur la droite un grand gouffre, bien repéré (abord dangereux). Obliquer Sud-Sud-Ouest, remonter par le sentier qui fait quelques lacets.

(9) Peu avant d'atteindre la brèche de l'Escala du Prat d'Aürelh (Prat du Rey), quitter le GR® qui vire à gauche pour y aller, et continuer tout droit (Ouest-Sud-Ouest) en forêt assez peu dense. Suivre un balisage Orange ancien (traces larges et grossières mais relativement nombreuses). Gagner par le Nord une étonnante brèche du Soum de Leiz et atteindre ainsi le sommet (1518m, monument à la mémoire des victimes du tremblement de terre au Népal d'avril 2015).

(10) Sous le sommet, à l'Ouest, une sorte de couloir entre les roches mène vers une des fontaines d'Andorre : préférer descendre en désescalade dans l'un des nombreux passages au Sud pour rejoindre les pelouses du Cot d’Ailhès (francisé en Col de Lheis puis Leiz, phonétiquement Yeiss, puis bizarrement inscrit sur les cartes au XXème "Col d'Andorre"), puis la cabane-refuge (paysage devenant aride).

Du Col d'Andorre aux 3 Croix des évêchés (Très Croutz)

(11) Prendre au Nord-Ouest de la cabane dans l'estive vers la fontaine. Emprunter alors un très ancien sentier muletier dans la forêt au pied du Soum d'Andorre, orientation Nord-Nord-Ouest puis Ouest-Nord-Ouest. Atteindre le vaste vallon enherbé des Sources d'Arials (résurgences). Sur la gauche on voit nettement la muraille du Col d'Espadres (ou Espades).

(12) Partir à l'Ouest et gravir le Col d'Espades (vue magnifique). N.B. Le passage est plus ou moins aisé selon la saison, la dernière dizaine de mètres d'ascension est délicate, avec un fort dévers. Prudence s'il y a un névé : passer le plus haut possible.

(13) La portion qui suit est nettement moins bien balisée. Trouver dans les strates de roches formant de grandes barrières longilignes une brèche indiquée par une grande flèche blanche, tracée par les bergers pour se repérer dans le brouillard. Ensuite on retrouve plus facilement le balisage Jaune. Le sentier (non figuré sur la carte) mais bien matérialisé au sol et bien balisé, passe dans un lapiaz en sous-bois. Laisser à droite une immense doline et un modeste Soum coté 1508m sur la carte IGN. Il faut alors quitter le sentier balisé et prendre en ligne de mire une cabane ruinée et un pacage à bestiaux en barrières métalliques récentes. Ici démarre cet étonnant plateau calcaire qu'est La Toue. Il n'y a plus ni sentier, ni balisage. Attention aux nombreux trous et cavités, le plus souvent encerclées par des barbelés. Après avoir rejoint la strate rocheuse la plus conséquente, on va poursuivre vers l'Est et redescendre de 1500m à 1380m pour rejoindre les Très Croutz (croix gravées dans la roche).

De Très Croutz à Bat dé Haü

(14) Continuer Ouest-Nord-Ouest, encore hors sentier et hors balisage, dans un vallon rocheux, où la pelouse se fait plus abondante. On trouve souvent ici troupeaux de moutons, vaches et patous pour les garder. Bien passer à l'écart des troupeaux ! Après une courte et rude ascension, atteindre le sommet du Soum de Moulle (vue à 360°).

(15) Quitter le soum et descendre versant Nord à travers les lapiaz. Cette portion nécessite un bon sens de l'orientation et une prudence redoublée pour ne pas descendre dans les innombrables dolines. Laisser au loin à gauche une cabane (cote 1393) et gagner la crête surplombant la forêt de Très Croutz, au Soum de Marti-Peyras (1464m).

(16) Continuer au Nord sur la ligne de crête (balisage Jaune). Passer le Soum du Gangues de Courraü (1447m, sans nom sur la carte IGN).

(17) À la cote 1378m, emprunter à droite une grande brèche qui permet de descendre. Aller tout d'abord en pente douce sur une belle pelouse, puis entrer dans la hêtraie en pente raide.

(18) À l'altitude 1250m environ, suivre à droite le sentier balisé en Jaune Isarce-Bat dé Haü. Poursuivre dans la descente vers la source de Bat dé Haü.

De Bat dé Haü à Caubole

(19) À la bifurcation, virer à gauche pour rejoindre la source de Bat dé Haü. N.B. Le tracé mauve sur la carte IGN semble légèrement décalé et la cabane mentionnée sur la carte est en ruines. Laisser la source sur sa droite et prendre la direction "Sep - Parking". Le sentier commence alors une partie fort mal entretenue sur la rive droite de la Génie Braque, comme indiqué sur le terrain et balisé de temps à autre en Jaune. 100m de dénivelé plus bas, rejoindre un sentier en meilleur état, bien repéré par des panneaux et par un balisage Jaune. Cap au Nord-Est, descendre dans la vallée en longeant la Génie Braque sur sa rive gauche, dans la forêt épaisse et luxuriante. Atteindre sans encombre la station de pompage de Sep et continuer sur une petite route.

Nous ne sommes pas rendus au bout du circuit, mais la suite est largement plus facile. On va désormais rejoindre le point de départ pratiquement à la même latitude, mais plusieurs minutes de longitude plus à l'Est.
Pour se faire, pas de sentier bien rectiligne, mais un grand tour par l'extrémité Nord du massif et également la limite Nord de la forêt domaniale de Très Croutz. Par la petite route goudronnée, rejoindre le sentier à emprunter juste au-dessous de la ferme Caubole.

De Caubole à Soulas

(20) Avant la route qui part à gauche vers Caubole, descendre dans le lit de la Génie Longue, la traverser sur une passerelle et rejoindre le début d'un sentier montant qui contourne le flanc du Mountagnou de la Pale par le Nord. On parcourt cette partie sur un sentier parfaitement bien balisé en Jaune et avec un faible dénivelé montant.

(21) Avec une orientation Est-Nord-Est puis Est, longer la limite de la Forêt de Saint-Pé, entre les altitudes 420m et 430m, avec ses bornes en pierre et numéros en Rouge, bien reconnaissables. N.B. Le sentier plus au Sud, figuré en tirets sur carte IGN, semble ne plus exister.

(22) Laisser la route sur sa gauche et prendre à droite la direction du sentier karstique balisé en Vert, et balisé en Jaune (vers le Pladi). Après 200m environ, repiquer au Sud. Après un virage à droite, faire un virage en épingle à gauche (Sud-Est). Passer les entrées des Grottes de la Bouhadère, du gouffre de la borne 109, avant d'atteindre, toujours sur le sentier Jaune, l'issue de la randonnée, le parking peu avant la ferme Soulas (D/A).

Points de passage :
D/A : km 0 - alt. 623m - Parking de la ferme Soulas
1 : km 0.25 - alt. 652m - Cote 650 - quitter route, prendre sentier à droite
2 : km 0.71 - alt. 721m - Fourche à la cote 719 - Prendre à droite
3 : km 1.41 - alt. 869m - Pré de Sauguet
4 : km 2.9 - alt. 1063m - Col de Hau
5 : km 3.73 - alt. 1217m - Le Pladi
6 : km 5.85 - alt. 1208m - Cabane du Cot du Prat du Rey (1215m)
7 : km 6.09 - alt. 1191m - Col du Prat du Rey - GR101
8 : km 7.47 - alt. 1254m - Grand gouffre à droite du sentier
9 : km 8.28 - alt. 1440m - Quitter le GR - Continuer balisage orange
10 : km 8.74 - alt. 1495m - Soum de Leiz
11 : km 9.18 - alt. 1421m - Refuge du Col d'Andorre (cabane)
12 : km 11.49 - alt. 1356m - Vallon des Sources d'Arials
13 : km 11.98 - alt. 1418m - Col d'Espadres (ou d'Espades)
14 : km 12.99 - alt. 1386m - Très Crouts (Trois Croix)
15 : km 13.94 - alt. 1529m - Soum de Moulle
16 : km 14.94 - alt. 1441m - Soum de Marti-Peyras
17 : km 15.7 - alt. 1379m - Collet - Prendre à drte ds clairière en descendant
18 : km 16.04 - alt. 1253m - Sentier Isarce-Bat dé Haü
19 : km 17.03 - alt. 1119m - Bifurcation
20 : km 21.59 - alt. 395m - Caubole - Prendr à dte juste apr clôture grillagée
21 : km 22.14 - alt. 431m - Prendre à gauche le long de la limite bornée
22 : km 23.23 - alt. 467m - Cote 434 - Virage d'une route
D/A : km 24.61 - alt. 623m - Parking de la ferme Soulas

Informations pratiques

Mise en garde
Attention, plusieurs portions de ce circuit sont sans balisage, ni sentier. Un bon sens de l'orientation est donc requis. Se munir obligatoirement de la carte IGN 1646E et d'une boussole, voire d'un gps ou mieux, un smartphone avec l'application visorando !

Temps indiqué
J'ai fait ce parcours en 10h, temps de pause et pique-nique compris. C'est un temps compté assez court. Comptez en général 11 à 12h. Certains pourront donc préférer faire une pause nocturne sur les hauteurs, dans une cabane-refuge (ouvertes toutes l'année : Prat d'Aürelh, Andorre, Isarce, voire Aoülhet avec un petit détour) ou en bivouac.

Abris
- Toutes les cabanes citées ci-dessus, de préférence.
- Les barres rocheuses du Pladi(1) ou celles du Col d'Espadres(9).
- Quelques abris sous roches peu avant d'arriver à la station de pompage de Sep (17) ou le porche d'entrée de la grotte de la Bouhadère.
- En cas de gros orage dangereux : pourquoi pas le Monastère des sœurs de Bethlémem à Peyras ou la ferme Caubole, peu après Sep.
- Comme il y a de longues portions sans aucun abri possible, être particulièrement vigilant aux conditions météorologiques avant de partir, comme partout en moyenne montagne. Dans ce massif pyrénéen, les nuages tombent très vite dans les vallées.

Variantes
- entre et (6) : on peut passer par la crête du Montné (Soums d'Aserole et du Montné) au lieu du bois de la Sirote. Prévoir 1h30 de plus.
- entre (9) et (11) : on peut passer par l'Escala de Prat d'Aürelh plutôt que par le Soum de Leiz, si on veut éviter la désescalade du soum.
- entre (14) et (17) on peut rejoindre directement la crête de Mauletaule depuis les 3 croix en partant plein Nord, sans passer par le Soum de Moulle. On ne rallonge, ni ne diminue le parcours, mais en cas de brouillard, c'est plus sûr.
- En (17), en cas de fort enneigement, préférer contourner la crête par le Nord, jusqu'à rejoindre le sentier sous le plateau de l'Isarce, où même avec beaucoup de neige, un balisage Jaune en hauteur permet de sécuriser son cheminement. Compter entre une demi-heure et trois-quart d'heure de plus.
- En (2), la cabane du Prat d'Aürelh, on peut facilement monter au pylône qui la surplombe et donne une vue étourdissante sur la vallée de la Génie Longue.
- En (2), peu après le col, on peut faire un crochet vers la Fontaine d'Escorens et le ravin qui suit, par curiosité, ça vaut le détour !
- c'est plus qu'une variante, c'est une autre boucle dans la réserve, beaucoup plus courte : Soum de la Génie Braque (1529m) en boucle via Cabanes d'Isarce et d'Aülhet.

Matériel
L'été, prévoir un équipement habituel de randonneur en moyenne montagne (chaussures de randonnées, vêtements adaptés, vêtement de pluie, eau, nourriture, couverture de survie, couteau, boussole, carte, sifflet...).
En hiver avec neige, prévoir éventuellement les raquettes à neige pour les portions dégagées sur le plateau, de la crème solaire, du baume à lèvres, des gants, des vêtements chauds adaptés, une boisson chaude, un bonnet, des lunettes de soleil adaptées au rayonnement sur la neige, ...
En toute saison, une carte, un GPS ou l'application Visorando sur le smartphone.

Fréquentation
Jusqu'au Pladi, on peut croiser quelques randonneurs, car le circuit fait partie des randos recommandées par l'OT de Saint-Pé, mais c'est rare.
On en voit quelques uns sur la portion de GR®101 et au col d'Andorre.
Ensuite c'est généralement le désert total. Parfois un randonneur peut être aperçu sur la crête de Maletaule ou sur le Soum de la Génie Braque.
La réserve est vraiment peu fréquentée, trop peu fréquentée, quand on voit le monde sur les "classiques" de la chaîne principale.

Orthographe des noms de lieux
Plusieurs noms de lieux ont des orthographes différentes : en occitan, en bigourdan, en gascon, en gascon francisé, en français, en IGN déformé, ...

Nous vous conseillons aussi d'emporter avec vous les cartes IGN papier au 1:25000 de cette randonnée. Cliquez-ici pour les commander : 1647ET.

Soyez toujours prudent et prévoyant lors d'une randonnée. Visorando et l'auteur de cette fiche ne pourront pas être tenus responsables en cas d'accident ou de désagrément quelconque survenu sur ce circuit.

Les balisages GR® et PR® sont la propriété intellectuelle de la Fédération Française de Randonnée Pédestre.

Pendant la rando ou à proximité

Faune-flore
- La végétation de ce massif reflète l’importance de la sécheresse du sol due au relief et à la nature des substrats très perméables. On est sur un versant sud, très ensoleillé, très abrité et assez aride. Sur le versant Nord, c'est bien différent, alternance de feuillus et de conifères, buis, bouleaux et noisetiers, 3 essences forestières pionnières, mélèzes, chênes rouge d'Amérique et hêtres, 2 essences qui ont colonisé la forêt à la fin du XIXe siècle, douglas, épicéas. Au sol et sur les troncs ce sont mousses et fougères qui ont la part belle.
- La faune est surtout aérienne : beaucoup de rapaces vivent sur le territoire de la réserve.
- L'ours peut-il être présent ici ? Probablement non, mais certains affirment être certains de sa présence, par temps de brouillard sur les hauteurs du Soum de la Génie Braque ; des attaques de vaches et moutons en témoigneraient...

A proximité
- La ville de Lourdes ;
- La vallée de Batsurguère ;
- Le village de Saint-Pé-de-Bigorre, le village, son patrimoine culturel, ses animations, la forêt de Très Crouts et la réserve régionale du Pibeste-Aoulhet, les activités nautiques ;
- La narration du nouveau balisage de la réserve à l'automne 2014 ;
- les Grottes de Bétharram ;
- La vallée des Gaves,

Avis et discussion

Moyennes

Moyenne globale : 4.67/5
Nombre d'avis : 1
Fiabilité de la description : 4/5
Fiabilité du tracé sur carte : 5/5
Intérêt du circuit de randonnée : 5/5


Visorandonneur
le lundi 11 septembre 2017 à 21:09

Bonjour et bravo chaval de bogota !
Vous avez bravé la pluie pour randonner dans le Massif de Saint-Pé. Chapeau !
Effectivement les sentiers peuvent être assez glissants, surtout sur les pierres calcaires voyant passer les transhumances depuis des siècles !
Merci pour l'appréciation.
A bientôt dans le massif
Bien cordialement
Marc

Marc


Visorandonneur
le lundi 11 septembre 2017 à 16:48

Note globale : 4.67 / 5

Date de la randonnée : lundi 11 septembre 2017
Fiabilité de la description : Bien
Fiabilité du tracé sur carte : Très bien
Intérêt du circuit de randonnée : Très bien

Belle rando mais sous la pluie. attention au terrain. Très glissant plus patou dans le coin

Autres randonnées dans le secteur

Le Sentier du Pladi et la Cabane du Prat dou Rey
Distance 11.55km Dénivelé positif +733m Dénivelé négatif -731m Durée 5h05 Difficile Difficile
Départ Départ à Saint-Pé-de-Bigorre - 65 - Hautes-Pyrénées

Le Pladi est un col où l'on trouve une petite clairière paisible. Ce parcours, sur la crête des Picoulets, offre un panorama sur les pâturages du Sauguet et la forêt de Tres Crouts. Vous pourrez prolonger l'excursion en rejoignant le Prat dou Rey en vallée de Batsurguère, ou de redescendre par le même chemin.

La Crèque Noèle à Rieulhès
Distance 1.15km Dénivelé positif +59m Dénivelé négatif -54m Durée 0h30 Facile Facile
Départ Départ à Saint-Pé-de-Bigorre - 65 - Hautes-Pyrénées

Cette petite balade familiale vous entraîne sur le chemin d'une mignonne petite grotte très accessible. Elle a accueilli toutes sortes de bêtes au cours des millénaires, mais aussi des humains. Tous ont laissé des traces dont peu sont visibles à l’œil nu, si ce n'est les bauges à ours et les pointages des fouilles paléontologiques.
Restent le beau volume de cette grotte, étonnant et rare dans la région, et son emplacement dans cette toujours mystérieuse forêt de Très-Croutz.

Les grottes du Montagnou de la Pâle dans la Forêt de Très-Croutz
Distance 3.63km Dénivelé positif +254m Dénivelé négatif -248m Durée 1h40 Facile Facile
Départ Départ à Saint-Pé-de-Bigorre - 65 - Hautes-Pyrénées

A deux pas du village de Saint-Pé-de-Bigorre cette balade nous entraîne sur la piste des cavités du massif, plus particulièrement celles d'une grosse croupe, le Mountagnou de la Pale. Les grottes sont disposées le long de ce parcours comme fait exprès pour le promeneur. On vient en approche auprès du trou béant du gouffre du Hayau, dont la dimension insolite et le courant d'air entrant vous entraîneraient bien dans son sombre abîme, si on n'y prenait pas garde...

Boucle Crêtes du Montné et Col du Prat d'Aürelh via le Pladi
Distance 14.99km Dénivelé positif +1071m Dénivelé négatif -1070m Durée 6h50 Difficile Difficile
Départ Départ à Saint-Pé-de-Bigorre - 65 - Hautes-Pyrénées

Belle randonnée à la journée, physique et avec plusieurs passages aériens sur les crêtes, qui vous entraîne sur les hauteurs du massif de Saint-Pé-de-Bigorre, côté Est puis Nord-Est, au-dessus du torrent de la Génie Longue.
Pause finale au Refuge du Col du Prat d'Aürelh (du Rey) et ses estives.
Paysages magnifiques ! Solitude assurée !

Ruines du Ruisseau de Rieulhès près d'Espiaube
Distance 1.59km Dénivelé positif +95m Dénivelé négatif -94m Durée 0h40 Facile Facile
Départ Départ à Saint-Pé-de-Bigorre - 65 - Hautes-Pyrénées

Belle et courte courte balade, avec un faible dénivelé, qui permet de passer par l'ancienne ferme en ruine du Ruisseau de Rieulhès, près de la ferme d'Espiaube, toutes deux perdues sur les flancs des Pernes, crêtes des Mails lourdais. On est ici sur le territoire du hameau de Rieulhès, au pied des estives Est de la Forêt de Très-Croutz.

La résurgence d'Aygo Blanco en forêt de Très Crouts
Distance 3.38km Dénivelé positif +266m Dénivelé négatif -266m Durée 1h35 Difficile Difficile
Départ Départ à Saint-Pé-de-Bigorre - 65 - Hautes-Pyrénées

La forêt de Très Crouts réserve de nombreuses curiosités. En voici une atypique, car très rare ici : une grotte résurgence très active. A Aygo Blanco, le torrent jaillit de la montagne à 650m pour se jeter 120m plus bas par de multiples cascadelles, où la rivière étale ses blancs cheveux d'ange...
Une balade enchanteresse pour découvrir ce lieu gardé secret !
L'essentiel du parcours se déroule sur un sentier en état correct, quoique ancien et non balisé.
Les derniers 100m sont assez accidentés.

Bédeille et les Picharrots par le sentier des gardes
Distance 10.74km Dénivelé positif +742m Dénivelé négatif -747m Durée 4h50 Difficile Difficile
Départ Départ à Saint-Pé-de-Bigorre - 65 - Hautes-Pyrénées

La cascade des Picharrots est une classique pour les amoureux du Massif de Saint-Pé, n'ayant pas peur d'affronter les difficultés de progression dans la Réserve Biologique Intégrale, volontairement sans aucun entretien humain.
Ce parcours propose une variante, permettant d'emprunter à l'aller le Sentier des Gardes, quelque peu oublié du massif, mais très épique.
La fin du parcours entre le ravin de la Bédeille et la cascade est plus complexe et parfois plus aérienne.
Retour par la Génie Longue.

Pic de Miquéu en boucle par Coumo Redo et Calihourc
Distance 11.14km Dénivelé positif +1102m Dénivelé négatif -1095m Durée 5h50 Difficile Difficile
Départ Départ à Saint-Pé-de-Bigorre - 65 - Hautes-Pyrénées

Sur les sentiers oubliés de Saint-Pé-de-Bigorre n°4

Belle vue depuis le Pic de Miquéu (1452m) sur le Massif de Saint Pé et les estives et jusqu'aux sommets de la chaîne frontalière.
Le parcours passe par plusieurs sentiers ancestraux non repérés sur les cartes, ce qui en fait un intérêt supplémentaire. Au retour, se découvre le site remarquable de Calihourc, avec ce lapiaz en forme de confessionnaux, célébré et photographié par l'Abbé Abadie dans son ouvrage "Le Sanglier du Picharrot".

Pour plus de randonnées, utilisez notre moteur de recherche.

Les descriptions et la trace GPS de ce circuit restent la propriété de leur auteur. Ne pas les copier sans son autorisation.