La Crèque Noèle à Rieulhès

Cette petite balade familiale vous entraîne sur le chemin d'une mignonne petite grotte très accessible. Elle a accueilli toutes sortes de bêtes au cours des millénaires, mais aussi des humains. Tous ont laissé des traces dont peu sont visibles à l’œil nu, si ce n'est les bauges à ours et les pointages des fouilles paléontologiques.
Restent le beau volume de cette grotte, étonnant et rare dans la région, et son emplacement dans cette toujours mystérieuse forêt de Très-Croutz.

Fiche technique
n°425134
Une randonnée Saint-Pé-de-Bigorre créée le samedi 10 décembre 2016 par MCTOUL. MAJ : mardi 11 décembre 2018
Durée Durée moyenne: 0h30[?]
Distance Distance : 1.15km
Dénivelé positif Dénivelé positif : 59m
Dénivelé négatif Dénivelé négatif : 54m
Point haut Point haut : 673m
Point bas Point bas : 621m
Facile Difficulté : Facile
Retour point de départ Retour point de départ : Oui
A pied A pied
Région Région : Pyrénées
Commune Commune : Saint-Pé-de-Bigorre (65270)
Départ Départ : N 43.085454° / O 0.139529°
Carte Carte IGN (cliquez-ici pour commander) : Ref. 1647ET
Téléchargez : -
2- Carrefour Gouffre Hayau - Crèque Noèle 9- Petit rhinolophe en hivernation dans la Crèque Noèle 8- Grosse stalactite active dans la Crèque Noèle 7- Belles concrétions actives de la Crèque Noèle

Description de la randonnée

Accès : En voiture, se rendre à Rieulhès, petit hameau sur la commune de Saint-Pé-de-Bigorre. Traverser le village. Après la sortie, prendre à droite au carrefour de la Vierge et suivre les panneaux carrés du patrimoine. Monter une route étroite à flanc de montagne, dépasser les fermes Cassadou, Bazy et Couret. Avant la ferme Soulas, trouver à droite dans un virage un petit parking de terre, sur l'entrée d'un sentier, au pied d'un grand panneau de la Réserve Naturelle Régionale Pibeste-Aoulhet.

(D/A) Prendre le sentier qui s'enfonce dans la forêt. Il existe un balisage Jaune assez rare.
Franchir le Coumat et arriver rapidement à une borne de pierre Rouge et Blanche numérotée 109 (pierre de taille dressée et scellée), délimitant la forêt indivise de Saint-Pé. Poursuivre, passer un panneau indicateur numéroté 1169 (sur la gauche surplombant le sentier c'est l'entrée du Gouffre de la Borne 109), puis la borne 110 gravée sur une roche au sol.

(1) Au 1er carrefour Bouhadère, prendre à droite, balisage Jaune et Vert. Au 2nd carrefour, quitter les 2 balisages et poursuivre tout droit. Sur un arbre à droite, une croix Jaune indique la fin du sentier balisé en Jaune. Poursuivre tout droit sur ce sentier menant au Gouffre du Hayau. Faire environ 100m.

(2) Prendre à droite en descendant un sentier bien marqué et sommairement balisé avec du ruban avertisseur Rouge et Blanc. En 5 minutes, en suivant à peu près la courbe de niveau, atteindre le porche de la grotte dite "Crèque Noèle". On peut pénétrer dans cette cavité sans danger, sans autre matériel autre qu'une lampe, voire un casque.

Pour le retour, revenir sur ses pas, jusqu'au point de départ (D/A).

Points de passage :
D/A : km 0 - alt. 621m - Parking Ferme Soulas
1 : km 0.22 - alt. 660m - 1er carrefour
2 : km 0.38 - alt. 673m - Fourche - Prendre à droite en descendant
D/A : km 1.15 - alt. 621m - Parking Ferme Soulas

Informations pratiques

Temps indiqué
Comptez une demi-heure pour atteindre la grotte, pour être tranquille.

Points d'eau
Pas d'eau potable sur le parcours, prévoir le nécessaire.

Lieux pour une halte et abris
En cas de grosses pluies ou orages, le seul vrai abri sur le parcours est au but de la randonnée, dans la Crèque Noèle.

Matériel
Prévoir un équipement habituel pour une courte promenade en moyenne montagne (chaussures de randonnées ou chaussures de sport robustes, vêtements adaptés, vêtement de pluie, eau, nourriture, carte...).
Tout le parcours s'effectue en forêt.

Fréquentation
Toute l'année on peut croiser quelques randonneurs et/ou spéléologues sur le sentier à proximité des bornes 109 et 110 (c'est un sentier de découverte dit "karstique").

Nous vous conseillons aussi d'emporter avec vous les cartes IGN papier au 1:25000 de cette randonnée. Cliquez-ici pour les commander : 1647ET.

Soyez toujours prudent et prévoyant lors d'une randonnée. Visorando et l'auteur de cette fiche ne pourront pas être tenus responsables en cas d'accident ou de désagrément quelconque survenu sur ce circuit.

Pendant la rando ou à proximité

La grotte au XXème siècle
C'est au cours d'incessants quadrillages dans le massif que l'Abbé Abadie, en compagnie d'une fillette et de son père, redécouvre cette grotte en 1946. La fillette, Noèle (et non Noëlle), entre la première dans la grotte, qui portera désormais son nom. Source Abbé B.Abadie, Le Sanglier du Picharrot Ed. Marrimpoey Jeune.

La grotte à la Préhistoire
La Crèque Noèle est ce qu'on peut qualifier une grotte préhistorique.
On y a retrouvé d'importants gisements de faune et d'outillage, au cours de plusieurs campagnes de sondages.
Excepté quelques ossements récents et des traces d'occupation moyenâgeuse, on date la plupart d'entre eux du paléolithique inférieur ou moyen, soit pour ce dernier entre 30 et 80 000 ans. C'est bien l’homme de Néandertal qui a habité dans cette grotte ! C'était également un repaire d'ours des cavernes.
Voir photo de l'intérieur de la grotte et détail préhistoriques.
Sources http://www.patrimoines-lourdes-gavarnie.fr/ et Sentier karstique de Saint-Pé-de-Bigorre

Un peu d'histoire locale
La forêt de Saint Pé est aussi appelée forêt de Très-Croutz (ou Très-Crouts ou Tres Croutz ou Tres Crouts ou Tres Crots).
L'origine de ce nom "Très-Croutz" proviendrait des "Trois Croix" (très croutz en bigourdan/gascon) inscrites dans la pierre au lieu-dit "la Toue", en plein coeur du massif, vers 1400m d'altitude.
Les Trois Croix sont le témoignage de conflits pastoraux ancestraux entre Asson, Salles et Saint-Pé-de-Bigorre.
En 1569 les protestants béarnais de la vallée d'Asson décident d'attaquer les Bigourdans de l'Estrèms de Salles auxquels ils disputaient les montagnes d'Azun et de Maumula. Les 1 500 hommes avaient le dessin de mettre à feu et à sang le village de Salles et d'enlever tout le bétail de Vergoun. Mais la bataille fût remportée par les bigourdans. Ces conflits prenaient une telle importance qu'il fallait faire intervenir l'armée du Roi. Il était impossible à l'évêque de Tarbes d'instaurer la concorde. Source Abbé B.Abadie, Le Sanglier du Picharrot Ed. Marrimpoey Jeune.
Au lieu-dit "Très-Croutz" venaient converger sur cette montagne les évêchés de Tarbes, de Lescar et d’Oloron.
Aujourd'hui il en reste 3 croix gravées sur une roche et l'inscription 1716. On les trouve sur la carte IGN entre le "u" et le "e" de "La Toue".

Faune-flore
La végétation de ce massif reflète l’importance de la sécheresse du sol du au relief et à la nature des substrats
très perméables, mais compensée par la pluviosité et la nébulosité très importante : omniprésence du buis, du hêtre, du tilleul, du noisetier…C'est pourquoi les pentes boisées sont très humides et parfois très glissantes Source : Office de tourisme de Saint-Pé.

Avec un peu de chance vous croiserez également la route d'une abondante faune. En particulier des sangliers, des chevreuils, des isards, d'innombrables oiseaux et insectes divers, et parfois des batraciens (grenouilles, crapauds, salamandres).

A voir à proximité
- La ville de Lourdes, le Sanctuaire marial ;
- Le village de Saint-Pé-de-Bigorre, le village, son patrimoine culturel, ses animations, la forêt de Très-Croutz et la réserve régionale du Pibeste-Aoulhet, les activités nautiques ;

En savoir plus...
- On peut utilement consulter le site et les ouvrages de la réserve naturelle régionale du Pibeste-Aoulhet. Le plus remarquable est le "topo-guide de la réserve" truffé de renseignements, circuits et anecdotes !
- L'Office de Tourisme de Saint-Pé publie également de nombreuses brochures et propositions de randonnées détaillées. L'une des brochures peut être intéressante pour découvrir faune et flore du massif : Brochure sentier karstique, qui parcourt une partie de la présente randonnée.
- On peut se plonger dans la lecture d'ouvrages locaux :
* Abbé B.Abadie, Le Sanglier du Picharrot Ed. Marrimpoey Jeune,
* Jacques-Emile Mengelle, Bigorre de mon enfance,
* Jean-Claude Mengelle, Le solitaire de la Gargante.

Avis et discussion

Moyennes

Moyenne globale : 4.73/5
Nombre d'avis : 5
Fiabilité de la description : 4.8/5
Fiabilité du tracé sur carte : 4.6/5
Intérêt du circuit de randonnée : 4.8/5


Visorandonneur
le lundi 30 avril 2018 à 16:25

Merci caliaga !

Marc


Visorandonneur
le lundi 30 avril 2018 à 11:32

Note globale : 5 / 5

Date de la randonnée : samedi 28 avril 2018
Fiabilité de la description : Très bien
Fiabilité du tracé sur carte : Très bien
Intérêt du circuit de randonnée : Très bien

Très dépaysant, l'immersion dans l'histoire de l'humanité se fait dès les premiers pas à l'intérieur de la grotte !


Visorandonneur
le lundi 12 mars 2018 à 09:30

Note globale : 3.67 / 5

Date de la randonnée : vendredi 09 mars 2018
Fiabilité de la description : Bien
Fiabilité du tracé sur carte : Moyen
Intérêt du circuit de randonnée : Bien

a ne pas faire par temps de pluie,extrêmement glissant.


Visorandonneur
le dimanche 19 mars 2017 à 18:27

Note globale : 5 / 5

Date de la randonnée : samedi 25 février 2017
Fiabilité de la description : Très bien
Fiabilité du tracé sur carte : Très bien
Intérêt du circuit de randonnée : Très bien

J'ai pris un abonnement pour cette grotte si authentique !
Elle n'a pas bougé d'un centimètre, tout y est intact.
Mais ce n'est pas pour aujourd'hui que je me mettrai à ramper dans le boyau terminal... J'ai mon bébé dans le dos, 16 mois... Elle pourrait bien vite y ramper toute seule !

Marc


Visorandonneur
le dimanche 19 mars 2017 à 18:25

Note globale : 5 / 5

Date de la randonnée : dimanche 25 décembre 2016
Fiabilité de la description : Très bien
Fiabilité du tracé sur carte : Très bien
Intérêt du circuit de randonnée : Très bien

Revenir ici le jour de Noël... c'est une gageure !!!
Aujourd'hui c'est en famille, modèle élargie, avec neveux et nièces, frère et belle-soeurette ! La grotte n'est pratiquement pas assez grande pour tous nous accueillir. Nous décidons d'écourter notre séjour, car sans lampe frontale, que la lampe du tél portable... Et puis même dedans, ça caille !!

Marc


Visorandonneur
le dimanche 19 mars 2017 à 18:23

Note globale : 5 / 5

Date de la randonnée : samedi 10 décembre 2016
Fiabilité de la description : Très bien
Fiabilité du tracé sur carte : Très bien
Intérêt du circuit de randonnée : Très bien

Toujours un plaisir de revenir dans cette petite grotte !
Aujourd'hui c'était presque en solo, avec la plus jeune exploratrice souterraine du département, AZ, 14 mois !

Marc

Autres randonnées dans le secteur

Le Sentier du Pladi et la Cabane du Prat dou Rey
Distance 11.55km Dénivelé positif +733m Dénivelé négatif -731m Durée 5h05 Difficile Difficile
Départ Départ à Saint-Pé-de-Bigorre - 65 - Hautes-Pyrénées

Le Pladi est un col où l'on trouve une petite clairière paisible. Ce parcours, sur la crête des Picoulets, offre un panorama sur les pâturages du Sauguet et la forêt de Tres Crouts. Vous pourrez prolonger l'excursion en rejoignant le Prat dou Rey en vallée de Batsurguère, ou de redescendre par le même chemin.

Grande boucle de la Réserve du Pibeste-Aoulhet
Distance 24.62km Dénivelé positif +1656m Dénivelé négatif -1656m Durée 11h00 Très difficile Très difficile
Départ Départ à Saint-Pé-de-Bigorre - 65 - Hautes-Pyrénées

Exceptionnel circuit, sportif et exigeant, à travers la forêt de Très-Croutz, tout d'abord sur le versant Gave de Pau, avec une brève incursion sur le versant du Val d'Azun au Col d'Andorre, puis sur le plateau à 1400m entre le Col d'Espadres et la crête de Saint-Pé (de Maletaule ou des Soums).
Estives à l'activité pastorale multi-centenaire, à la croisée de hauts-lieux de l'histoire locale, dont le fameux lieu des Très Croutz (les Trois Croix des évêchés en bigourdan).

Les grottes du Montagnou de la Pâle dans la Forêt de Très-Croutz
Distance 3.63km Dénivelé positif +254m Dénivelé négatif -248m Durée 1h40 Facile Facile
Départ Départ à Saint-Pé-de-Bigorre - 65 - Hautes-Pyrénées

A deux pas du village de Saint-Pé-de-Bigorre cette balade nous entraîne sur la piste des cavités du massif, plus particulièrement celles d'une grosse croupe, le Mountagnou de la Pale. Les grottes sont disposées le long de ce parcours comme fait exprès pour le promeneur. On vient en approche auprès du trou béant du gouffre du Hayau, dont la dimension insolite et le courant d'air entrant vous entraîneraient bien dans son sombre abîme, si on n'y prenait pas garde...

Boucle Crêtes du Montné et Col du Prat d'Aürelh via le Pladi
Distance 14.99km Dénivelé positif +1071m Dénivelé négatif -1070m Durée 6h50 Difficile Difficile
Départ Départ à Saint-Pé-de-Bigorre - 65 - Hautes-Pyrénées

Belle randonnée à la journée, physique et avec plusieurs passages aériens sur les crêtes, qui vous entraîne sur les hauteurs du massif de Saint-Pé-de-Bigorre, côté Est puis Nord-Est, au-dessus du torrent de la Génie Longue.
Pause finale au Refuge du Col du Prat d'Aürelh (du Rey) et ses estives.
Paysages magnifiques ! Solitude assurée !

Ruines du Ruisseau de Rieulhès près d'Espiaube
Distance 1.59km Dénivelé positif +95m Dénivelé négatif -94m Durée 0h40 Facile Facile
Départ Départ à Saint-Pé-de-Bigorre - 65 - Hautes-Pyrénées

Belle et courte courte balade, avec un faible dénivelé, qui permet de passer par l'ancienne ferme en ruine du Ruisseau de Rieulhès, près de la ferme d'Espiaube, toutes deux perdues sur les flancs des Pernes, crêtes des Mails lourdais. On est ici sur le territoire du hameau de Rieulhès, au pied des estives Est de la Forêt de Très-Croutz.

La résurgence d'Aygo Blanco en forêt de Très Crouts
Distance 3.38km Dénivelé positif +266m Dénivelé négatif -266m Durée 1h35 Difficile Difficile
Départ Départ à Saint-Pé-de-Bigorre - 65 - Hautes-Pyrénées

La forêt de Très Crouts réserve de nombreuses curiosités. En voici une atypique, car très rare ici : une grotte résurgence très active. A Aygo Blanco, le torrent jaillit de la montagne à 650m pour se jeter 120m plus bas par de multiples cascadelles, où la rivière étale ses blancs cheveux d'ange...
Une balade enchanteresse pour découvrir ce lieu gardé secret !
L'essentiel du parcours se déroule sur un sentier en état correct, quoique ancien et non balisé.
Les derniers 100m sont assez accidentés.

Bédeille et les Picharrots par le sentier des gardes
Distance 10.74km Dénivelé positif +742m Dénivelé négatif -747m Durée 4h50 Difficile Difficile
Départ Départ à Saint-Pé-de-Bigorre - 65 - Hautes-Pyrénées

La cascade des Picharrots est une classique pour les amoureux du Massif de Saint-Pé, n'ayant pas peur d'affronter les difficultés de progression dans la Réserve Biologique Intégrale, volontairement sans aucun entretien humain.
Ce parcours propose une variante, permettant d'emprunter à l'aller le Sentier des Gardes, quelque peu oublié du massif, mais très épique.
La fin du parcours entre le ravin de la Bédeille et la cascade est plus complexe et parfois plus aérienne.
Retour par la Génie Longue.

Pic de Miquéu en boucle par Coumo Redo et Calihourc
Distance 11.24km Dénivelé positif +1113m Dénivelé négatif -1106m Durée 5h50 Difficile Difficile
Départ Départ à Saint-Pé-de-Bigorre - 65 - Hautes-Pyrénées

Sur les sentiers oubliés de Saint-Pé-de-Bigorre n°4

Belle vue depuis le Pic de Miquéu (1452m) sur le Massif de Saint Pé et les estives et jusqu'aux sommets de la chaîne frontalière.
Le parcours passe par plusieurs sentiers ancestraux non repérés sur les cartes, ce qui en fait un intérêt supplémentaire. Au retour, se découvre le site remarquable de Calihourc, avec ce lapiaz en forme de confessionnaux, célébré et photographié par l'Abbé Abadie dans son ouvrage "Le Sanglier du Picharrot".

Pour plus de randonnées, utilisez notre moteur de recherche.

Les descriptions et la trace GPS de ce circuit restent la propriété de leur auteur. Ne pas les copier sans son autorisation.