Sangle de Belles Ombres et du Fouda Blanc par la Grotte de l'Ours

Randonnée de tous les superlatifs, combinant les plus beaux paysages de Chartreuse Nord et quatre arches très peu fréquentées ainsi que de magnifiques formations calcaires dont le Dromadaire, les Griffes et la Grotte de l'Ours.

L'itinéraire oscille entre sentes bucoliques à peine tracées, sangles vertigineux et vastes lapiaz et se déroule en bonne partie hors sentiers.

Cette randonnée requiert une bonne forme physique, lire attentivement l'avertissement dans les infos pratiques.

Attention : Cette randonnée comporte des passages très engagés et est réservée à des montagnards aguerris ayant une certaine technique d'escalade et non sujets au vertige.

attention fréquentation Information : Zone probablement très fréquentée. [Plus d'infos]

Fiche technique
n°3365092
Une randonnée Saint-Pierre-d'Entremont (Savoie) créée le samedi 06 juin 2020 par bouvierjr. MAJ : vendredi 03 juillet 2020
Durée Durée moyenne: 13h55[?]
Distance Distance : 24.21km
Dénivelé positif Dénivelé positif : 2438m
Dénivelé négatif Dénivelé négatif : 2436m
Point haut Point haut : 1855m
Point bas Point bas : 1041m
Extrêmement difficile Difficulté : Extrêmement difficile
Retour point de départ Retour point de départ : Oui
A pied A pied
Régions Régions : Alpes, Chartreuse, Cirque de Saint Même, Dauphiné
Commune Commune : Saint-Pierre-d'Entremont (Savoie) (73670)
Départ Départ : N 45.412601° / E 5.886394°
Carte Carte IGN : : Ref. 3333OT, 3333OTR - Commander : Version papier (cliquer-ici) - Version mobile (cliquer-ici)
Téléchargez : -
Les Griffes de l'Ours vue du sangle supérieur de Belles Ombres Le Mont Granier vu du sommet du Truc L'Arche de Belles Ombres Les sangles supérieurs et inférieurs de Belles Ombres

Description de la randonnée

Lire attentivement l'avertissement et les infos pratiques, cette randonnée nécessite préparation.

(D/A) Du point de départ (cf. information pratiques), partir au Sud-Est sur le large chemin carrossable passant entre les habitations. La pente du chemin augmente rapidement. Arriver à un replat sur une épaule d'où part une sente sur la gauche. L'entrée de celle-ci est parfois barrée par une cordelette.

(1) Emprunter cette raide sente rectiligne qui monte au Nord-Nord-Est sur l'épaule. Attention aux crampes aux mollets (s'hydrater). La sente est rapidement jalonnée de petit cairns et de points Bleus. Elle coupe diverses sentes moins raides mais il faut toujours rester sur l'épaule et la ligne de plus forte pente.

Peu avant une clairière, la sente se divise en deux, les deux branches se rejoignant ensuite dans la coupe d'où l'on peut observer le cirque et les cascades de Saint-Même au Nord. Remonter la clairière sur 30 m pour reprendre la sente nettement moins raide et qui oblique maintenant au Sud-Est dans la forêt. Au premier débouché sur un large éboulis, emprunter la sente de gauche qui s'élève en lacets dans les raides pierriers ; quelques cairns et de rares points Bleus et Rouges marquent l'itinéraire.

Vers 1650 m, la sente vient buter sur une petite banquette sur laquelle elle grimpe (penser à regarder derrière soi) pour arriver sous une baume qui permet le bivouac (cf. infos pratiques) et rejoindre le sangle inférieur du Fouda Blanc.

Prendre celui-ci à gauche (Nord-Nord-Est) et le suivre sous les surplombs rocheux. Après un court passage en forêt, arriver au pied d'un petit pas d'escalade marqué de signes Bleus (cf. photo).

(2) Gravir le petit pas d'escalade sur de très bonnes prises (3c) puis suivre la sente en lacets qui s'élève globalement à l'Est dans le raide pierrier coupé de petites banquettes rocheuses. Ignorer tous les sangles qui coupent horizontalement la sente.

Arriver sous une banquette plus importantes dans laquelle est creusée la grotte du Trou de la Saignerie.

(3) Entrer dans la grotte pour emprunter l'échelle non scellée (cf. photo) qui permet de passer la banquette et continuer à gravir la sente en lacets à la sortie du trou.

Croiser le sangle du Fouda Blanc ; une marque bleue sur le rocher indique où continuer, toujours à l'Est. Arriver à une très courte cheminée rocheuse marquée d'un point Bleu.

(4) Franchir la cheminée. Le passage est facile mais étroit et ne supporte pas les gros sacs. Juste au-dessus de la cheminée, la sente part horizontalement vers le Nord pour revenir au Sud après un escarpement qu'une solide souche permet de passer. La sente débouche sur le plateau du Pinet après un petit défilé rocheux (cf. photo de repérage, le cairn est visible depuis l'intérieur du défilé) au bout duquel il faut gravir quelques marches.

Descendre à l'Est sous le cairn pour emprunter une sente cairnée qui file au Sud-Est avant d'amorcer une large boucle vers l'Est pour contourner un faible relief. Lorsque la sente reprend vers le Sud, quitter celle-ci à l'opposé, hors sentier au Nord-Est, en visant le Mont Blanc qui domine l'horizon lointain. Continuer de niveau et à flanc dans cette direction jusqu'à aboutir à une grande dépression circulaire contenant l'arche massive de la doline du Pinet (cf. photo).

(5) Après avoir visité la doline et l'arche, repartir au Nord très légèrement Nord-Est à travers de vastes lapiaz. Rester sur la partie horizontale de ces lapiaz (si la pente augmente, remonter), en visant le sommet du Mont Granier (cf. cette autre photo de repérage).

À la limite Ouest (amont) des lapiaz, un abreuvoir indique l'endroit où obliquer au Nord-Est vers quelques pins et une banquette calcaire autour d'un petit cirque au centre duquel trône une minuscule cabane de berger.

(6) Descendre à la cabane et traverser le cirque à l'Est pour rejoindre la sente qui descend au Nord-Est. Une épingle à cheveux la fait passer à l'Ouest pour dégravir dalles et rochers et aboutir à de vertes prairies.

Suivre le fond de relief pour descendre au Nord-Est en restant rive droite des creux de terrains. Dès qu'il est possible de tourner à droite sans avoir à remonter de pente, prendre cette direction plein Est pour aboutir au Trou de la Ragne où passe le GR®9.

(7) Croiser le GR® en faisant attention au trafic (la priorité à droite ne s'applique pas) et remonter en face pour suivre au Nord-Est le bord de la cuvette où se trouve le GR® et les ruines des Haberts de Barraux. Remonter légèrement à niveau au Nord-Est pour venir contourner (Est) une épaule herbeuse et remonter plein Sud dans le fond du vallon bordé de résineux sur la gauche (Est).

Lorsque ce vallon se resserre, une sente très peu marquée (l'herbe y est simplement aplatie) part sur la gauche (Est) ; franchir quelques piquets de clôture à moutons. Continuer sur cette sente qui se perd souvent, et arrivé à la limite de végétation plus dense, obliquer plein Sud pour traverser quelques arbres et ressortir dans les prés de la croupe de la Croix de l'Alpe (invisible). Remonter à l'Est dans l'herbe jusqu'à rejoindre la sente Nord Sud qui mène au Col de l'Alpe. Emprunter vers le Sud la variante de cette sente la plus proche de la forêt à main gauche.

Garder la forêt à main gauche pour tourner à l'Est et approcher du bord du «Labyrinthe de l'Alpe» Une faiblesse dans les rochers qui y descendent permet de tourner à gauche (Nord) et rejoindre son arche en une vingtaine de mètres après avoir passé un portail rocheux.

(8) Cette arche est généralement bloquée par la neige jusqu'en juillet. Repartir à l'Est sur 50 m et pénétrer dans un large défilé bien visible sur la droite (Sud). Remonter ce défilé à l'Ouest en pour arriver à la seconde arche, elle aussi encombrée de névés.

(9) C'est uniquement en y arrivant que l'on se rend compte que ce qui semble être une grotte est une arche (cf. photo). Revenir sur ses pas pour sortir du labyrinthe par l'Est et faire quelques pas sur le sentier très fréquenté du Col de l'Alpe. Passer quelques arbres et sur un replat, emprunter la première éclaircie à gauche, plein Nord. Un très court pas facile de désescalade permet de descendre vers une clôture à moutons pour ensuite emprunter le sangle parfois encombré d'orties (pantalons utiles !) qui longe vers le Nord le pied de la falaise. La sente oblique au Nord-Ouest pour entrer dans le petit cirque sous le Col de Belles Ombres.

(10) Arrivé à l'aplomb du col, virer à l'Est pour redescendre sur la sente du talweg. Cette sente entre dans un court passage en forêt et y est assez mal marquée (il ne faut pas obliquer plein Sud sur ce qui semble être la sente mais prendre pied sur un petit lapiaz et rejoindre la suite de la sente de l'autre côté). Sortir de la forêt par un goulet traversant à l'Est, et à la première opportunité, prendre la sente filant à niveau au Nord-Est dans des pentes qui deviennent rapidement raide.

Poursuivre sur cette sente qui est le sangle inférieur de Belles Ombres. Des vandales l'ont récemment balisée de marques oranges fluorescentes. Au bout d'un kilomètre environ, un rocher calcaire en forme de dromadaire est visible en contrebas sur la droite (Est), cf. cette photo (voir la légende de ce cliché pour d'autres photos plus récentes).

(11) Après avoir visité le dromadaire, continuer sur le sangle qui passe par plusieurs cirques avant d'arriver en vue du piton calcaire des Griffes de l'Ours (cf. cette photo et celle-ci). Ignorer les marques Oranges et la corde qui semble indiquer un passage vers le haut sur la gauche. La corde est en mauvais état et le passage est par ailleurs scabreux.

Continuer jusqu'au petit col sur le sangle, à l'Ouest des Griffes. Derrière ce collet, une sente à droite (Sud-Est) permet de se rendre au sommet confortable des Griffes.

(12) Des Griffes de l'Ours, revenir sur le sangle et le poursuivre au Nord. En traversant une combe de feuillus, noter au passage une sente s'élevant sur la gauche, mais l'ignorer pour l'instant et continuer jusqu'au prochain cirque. Sur la gauche, les marques Oranges hideuses indiquent la direction de la grotte qui surplombe le sangle de deux lacets. Cette très belle grotte dispose de deux fenêtres, cf. la photo.
Note : en redescendant de la grotte il est possible de poursuivre sur le sangle jusqu'au promontoire suivant où se trouve une minuscule arche mais il est impossible d'aller plus loin. La sente qui monte au-dessus de la grotte permet de prendre des photos mais ne mène elle aussi nulle part.

(13) Rebrousser chemin depuis la grotte pour reprendre le sangle en sens inverse (Sud) et revenir à la sente dans les feuillus repérée en étape (12). Emprunter cette sente qui s'élève en pentes raides (utiliser le piolet si le terrain est glissant) pour rapidement aboutir dans un grand cirque de falaises, sous le sangle supérieur de Belles Ombres, près d'un abreuvoir cylindrique. Rejoindre l'éboulis de droite et prendre pied sur le sangle supérieur de Belles Ombres.

Tourner à droite (Nord) sur celui-ci et le poursuivre à travers de magnifiques cirques de falaises (cf. cette vue ou celle-ci) jusqu'au point de sortie usuel du sangle, marqué de points Jaunes et Bleus.

(14) Plutôt que sortir et revenir par la crête boisée, un retour par le sangle est plus spectaculaire et permet d'observer ce que l'on n'a pas vu à l'aller. Revenir donc sur ses pas sur le sangle supérieur et le suivre au Sud- Ouest en passant au-dessus des Griffes de l'Ours (se retourner). Des marques Rouges apparaissent sur les rochers, ainsi qu'une énorme tache Orange fluorescente posée par les vandales déjà mentionnés. Juste après l'épaule de jonction de deux combes, les signes Rouges indiquent de monter à droite vers les falaises. Une flèche Orange surmontée d'un A indique la même direction, celle d'une corde en mauvais état qu'il vaut mieux ignorer. Grimper dans le couloir mi-herbe mi rocaille et sortir 4 m plus haut sur une sente montant au Sud-Ouest le long d'une écaille rocheuse (trait et flèche Rouge puis double flèche Orange fluo sur cette écaille). Ne pas emprunter cette sente tout de suite, mais au contraire remonter dans des cailloutis au Nord-Ouest vers ce qui apparaît vite comme la belle arche de Belles Ombres.

(15) Passer sous l'arche avant de revenir sur ses pas et reprendre la sente quittée quelques instants auparavant. Remonter celle-ci (points et traits Rouges) jusqu'à la crête et le sommet des Rochers de Belles Ombres.

Prendre la sente de crête partant le long de la falaise au Sud-Sud-Ouest. Au sortir d'un resserrement bordé de petites falaises à l'Ouest (main droite), une éclaircie dans les arbres permet de quitter la sente de crête et de descendre hors sentier vers l'Ouest. Au pied de la clairière, il faut franchir la forêt sur environ 200 m avant de reprendre pied dans le vallons que l'on avait remonté à l'étape (7). Franchir ce vallon pour remonter sur l'épaule herbeuse à l'Ouest, puis revenir sur les traces prises à l'aller pour rejoindre le Trou de la Ragne.

(7) Franchir à nouveau le GR®, toujours sur l'itinéraire de l'aller et remonter jusqu'à la cabane de berger.

(6) Prendre pied sur les lapiaz qui la bordent à l'Ouest, et traverser ceux-ci plein Ouest. Une fois dans l'herbe, viser un arbre isolé où convergent de nombreuses sentes de bestiaux.

(16) De ce carrefour, prendre la sente partant au Nord-Ouest (celle des variantes allant le plus à l'Ouest), pour rejoindre une lisière d'arbres terminant un vallon calcaire. Remonter ce canyon calcaire plein Ouest, en admirant les superbes champignons et tables calcaire le bordant de part et d'autre.

À la limite supérieur du canyon, ne pas hésiter à zigzaguer pour rester le plus longtemps possible dans ces belles formations, et finalement sortir à l'Ouest sur le sentier de crête se dirigeant au Nord vers le sommet du Pinet.

Poursuivre ainsi au Nord jusqu'au sommet surmonté d'une croix. Du sommet la vue sur le Granier est très spectaculaire.

(17) Au sommet, à l'opposé du Granier, repérer un point Jaune et un point Bleu au sol, bordant le vide : c'est le départ du sangle du Fouda Blanc. Descendre vers ces points et suivre la sente bien marquée et balisée qui vient longer la falaise sommitale en partant au Sud-Sud-Est. Après un pin, une flèche Bleue sur la falaise indique qu'il faut descendre et repartir en sens inverse. La sente repart au Nord-Nord-Ouest et passe à nouveau sous le sommet du Pinet en remontant légèrement, avant de virer dans la pente et descendre jusqu'à la trace dans les raides pentes herbeuses qui est le sangle supérieur du Fouda Blanc.

Suivre alors ce sangle globalement au Sud, en faisant très attention : il n'y a aucune difficulté technique, mais la fatigue aidant, une petite erreur déclencherait une chute fatale.

Le sangle vient croiser l'itinéraire de montée entre (3) et (4) (ne pas oublier de reprendre son duvet si l'on a bivouaqué à la balme). Il devient alors plus confortable et continue au Sud dans des falaises de plus en plus spectaculaires jusqu'à l'angle de la Roche de Fitta où il vire à l'Est. Il file ensuite à l'Est-Nord-Est en passant sous des balcons rocheux pour rejoindre le GR® 9 sous le Pas de l'Échelle (possibilité de monter sur le plateau en quelques mètres).

(18) Descendre sur le GR® au Sud-Ouest, et après une large boucle à gauche, rejoindre le vallon de Pratcel pour aboutir au pré éponyme où se trouve une source "domestiquée".

(19) Ignorer le GR® qui part sur la gauche (panneau indicateur) pour continuer dans le talweg au Sud-Ouest en direction de Saint-Même. Le sentier zigzague sur des rochers glissants entre des câbles métalliques installés pour protéger les vaches des chutes lorsqu'elles montent à l'alpage.

Ignorer tous les sentiers qui partent sur la gauche et aboutir sur le large sentier carrossable qui revient interminablement au Nord-Ouest au point de départ des Varvats (D/A).

Points de passage :
D/A : km 0 - alt. 1041m - 🅿️ Les Varvats
1 : km 0.33 - alt. 1096m - Départ sente d'épaule — marques bleues
2 : km 2.07 - alt. 1654m - Petit pas d'escalade — marques bleues
3 : km 2.33 - alt. 1781m - Échelle du Trou de la Saignerie
4 : km 2.39 - alt. 1836m - Courte cheminée — points bleus
5 : km 3.31 - alt. 1776m - Doline et arche du Pinet
6 : km 3.87 - alt. 1778m - Abri du berger du Pinet
7 : km 4.86 - alt. 1618m - Trou du Ragne
8 : km 6.93 - alt. 1787m - Arche du Labyrinthe de l'Alpe
9 : km 7.02 - alt. 1784m - Arche de la Glacière
10 : km 7.91 - alt. 1736m - Col de Belles Ombres (1753m)
11 : km 8.89 - alt. 1696m - Dromadaire
12 : km 9.65 - alt. 1708m - Griffes de l'Ours
13 : km 9.92 - alt. 1705m - Grotte de l'Ours
14 : km 11.02 - alt. 1704m - Sortie possible du sangle
15 : km 12.34 - alt. 1806m - Arche de Belles Ombres
16 : km 15.55 - alt. 1796m - Arbre isolé — carrefour
17 : km 16.8 - alt. 1851m - Sommet du Pinet ou le Truc (1867 m)
18 : km 20.82 - alt. 1596m - Pas de l'Échelle
19 : km 21.64 - alt. 1454m - Pré de Pratcel — marques jaunes
D/A : km 24.2 - alt. 1041m - 🅿️ Les Varvats

Informations pratiques

Avertissement : cette randonnée est particulièrement longue et difficile par rapport aux randonnées habituelles. Le temps de marche excède les 7 h, et il vaut mieux compter 11 h en tenant compte des arrêts et prises de photos. La distance parcourue est de 25 km et le dénivelé cumulé excède les 2400 m ce qui donne une pente moyenne de près de 20%. Le terrain est également difficile, plus de la moitié de l'itinéraire s'effectuant sur sente peu marquées ou hors sentier, en bordure du vide. Pour aborder ce type d'itinéraire sur un seul jour, il faut avoir un solide sens de l'orientation, une bonne capacité à lire le terrain et exploiter les courbes de niveau pour minimiser sa fatigue ou un GPS très ergonomique permettant de bien suivre la trace tout en profitant du paysage. Pour les personnes moins aguerries, il est préférable d'envisager un bivouac (voir ci-dessous).

🅿️ Se garer au parking des Varvats, N 45.412601° / E 5.886394°. En cliquant sur ce lien Waze, vous pouvez directement entrer ces coordonnées dans votre application de navigation favorite. Une petite fontaine permet parfois de remplir sa gourde, mais ceci est aléatoire.

💧 L'eau n'est pas abondante, comme souvent en Chartreuse, prévoir d'en emporter suffisamment. Il y a une fontaine intermittente au point de départ, un abreuvoir à moutons entre (5) et (6) et une source au pré de Pratcel en (19).

🐶 L'essentiel de la randonnée s'effectue dans la réserve naturelle des Hauts de Chartreuse où les chiens ne sont pas autorisés. De toute façon, le terrain n'est pas adapté pour eux (échelle, pas d'escalade).

🧗‍♀️ Cette randonnée est classée «extrêmement difficile» essentiellement du fait du dénivelé important et de la distance. Cependant, même si l'on fractionne la promenade sur deux jours, les passages entre (1) et (2) nécessitent un peu d'escalade (niveau 3c) et surtout, les sangles sont exposés, en particulier celui du Fouda Blanc entre (17) et (18) : il n'y a aucune difficulté technique, mais la moindre inattention peut y causer une chute qui sera très probablement mortelle.

🌦 Les sangles se situent en pentes très raides et en terre glaise : la moindre chute de pluie les rend impraticables. Il ne faut pas s'y engager moins de 24 h après des précipitations.

🏕 La randonnée est longue mais se prête bien au bivouac :

  1. une balme située sur une banquette en haut des lacets de l'éboulis menant au sangle inférieur du Fouda Blanc — avant le (2), permet de bivouaquer à l'abri du rocher et de se lever vers 6 ou 7 h du matin. Dans ce cas, on pourra laisser sac de couchage sur le sangle supérieur du Fouda Blanc, entre (3) et (4) pour le reprendre à la descente.
  2. le Col de Belles Ombres est précédé de superbes prés plats sur le versant Alpe (Ouest). Après le (10), remonter au col pour y poser le bivouac et admirer le coucher de soleil sur Belledonne. Le lendemain, cacher le bivouac pour faire le tour des sangles de Belles Ombres ; de retour sur la crête après l'Arche (15), rester sur la sente sommitale afin de revenir au Col de Belles Ombres et y prendre duvet et autre matériel. Puis emprunter la sente descendant plein Ouest qui rejoint l'itinéraire de montée. Reprendre celui-ci jusqu'au Trou de la Ragne (7) avant de remonter en (6) pour continuer par l'arbre isolé en (16).

🥾 L'équipement classique du randonneur est suffisant. Quelques passages en forêt rendent le pantalon plus confortable que le short, et toutes les variantes l'exigent. Comme toujours, un piolet est plus utile que des bâtons de marche dans les pentes raides en glaise telles que celles remontant de la Grotte de l'Ours (13) ou la montée à l'Arche de Belles Ombres (15). Si l'on effectue cette randonnée avant mi-mai, une lampe frontale sera utile et permettra en outre d'explorer le fond de la Grotte de l'Ours. 🎒 Attention : le passage de la courte cheminée en (4) est très étroit et ne supporte pas de sac encombrant.

⏰ La durée de la randonnée exige un départ matinal, typiquement 5 h du matin aux Varvats. À partir de fin mai il fait suffisamment clair pour ne pas avoir besoin de frontale, et ce jusque début août. Un départ plus tardif expose aux orages. Bien entendu, un bivouac permet de moduler l'horaire.

Attention, jusqu'en juillet, le Labyrinthe autour des arches (8) et (9) est encombré de névés, même en année de canicule, et il peut être difficile de passer sous les arches

📊 Les statistiques IBP de la trace donnent un indice de 194HKG, une distance de 25.45 km, un dénivelé cumulé de 2453 m, un temps de marche de 7:16:59 pour une vitesse moyenne de 3.51 km/h.

🧭 L'orientation est facilitée par le repère du Mont Granier (cf. sur les lapiaz) et celui du Col de Belles Ombres qui permettent de donner un cap. Il faut néanmoins savoir conserver ces caps tout en profitant des courbes de niveau ou en navigant en forêt. Les indications de la carte topographique IGN étant fausses sur le plateau calcaire de l'Alpe et près du Col de Belles Ombres, le GPS — ou bien sûr l'application Visorando — est conseillé pour pallier à toute faiblesse de sens de l'orientation.

La trace complète est disponible sur VisuGPX.

Nous vous conseillons aussi d'emporter avec vous les cartes IGN papier au 1:25000 de cette randonnée. Cliquez-ici pour les commander : 3333OT, 3333OTR.

Soyez toujours prudent et prévoyant lors d'une randonnée. Visorando et l'auteur de cette fiche ne pourront pas être tenus responsables en cas d'accident ou de désagrément quelconque survenu sur ce circuit.

Les balisages GR® et PR® sont la propriété intellectuelle de la Fédération Française de Randonnée Pédestre.

Pendant la rando ou à proximité

🐼 La faune alpine est bien sûr présente avec de nombreux chamois sur les pentes des sangles de Belles Ombres. Vautours et marmottes sont également faciles à observer. Les bouquetins sont plus rares, n'ayant été réintroduits qu'en 2010, mais il est possible d'en apercevoir, cf. ce cabri.

📷 Les points de vue depuis les sangles sont magnifiques. Cf. cette photo interactive depuis la sortie de la sente remontant du sangle inférieur au supérieur de Belles Ombres, ou celle prise à la sortie de la cheminée (4) montant au Roches de Fouda Blanc.

🗺 De nombreuses variantes sont possibles. Lors d'une première reconnaissance, j'ai prolongé la sortie en parcourant l'intégrale du sangle de Belles Ombres (cf. cette description au delà du (9) qui correspond au (14) ici) et en sortant au magnifique pré de l'Alpette puis en remontant au Pinet par la voie normale où l'on peut observer une belle cheminée dans les falaises bordant le chemin, vers 1700 m. Ceci rajoute environ 3 km et 200 m de dénivelé.

On peut également partir de Pré Orcel sur le flanc Grésivaudan du massif pour une version nettement plus courte et un peu moins spectaculaire. Dans ce cas, monter au Col de Belles Ombres (10), puis effectuer la randonnée jusqu'au Pinet en (17). Lorsque le sangle du Fouda Blanc croise la montée entre (3) et (4) (points et flèche Bleus), remonter sur la crête par la cheminée (4) pour boucler la boucle.

📖 Quelques termes :

  • une balme ou baume est une grotte ou un repli de rocher en bas de falaise dans lequel il est facile de s'abriter de la pluie ;
  • un cairn est un petit amas de cailloux placé par les randonneurs pour baliser l'itinéraire ; penser à l'entretenir et y ajouter des cailloux à chaque passage ;
  • une doline est un effondrement souterrain fréquent en relief karstique (calcaire) qui forme une dépression circulaire en surface ;
  • un lapiaz ou lapies est une ciselure superficielle du calcaire, causée par le ruissellement des eaux sur des rochers en faible pente …
  • un sangle (mot masculin) est un sentier de niveau sur pente raide.

Le Pinet tient son nom des pins qui peuplent ses pentes ; le Truc, son nom alternatif, signifie éminence ou butte.

Autres randonnées dans le secteur

Le Grand Manti
Distance 9.35km Dénivelé positif +869m Dénivelé négatif -872m Durée 5h10 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Saint-Pierre-d'Entremont (Savoie) - 73 - Savoie

Une agréable balade dans la réserve naturelle des Hauts de Chartreuse.
Perdues dans l'alpage, les anciennes bornes frontières entre la Savoie et le Dauphiné ont encore une belle allure.

Le Pinet par le sangle du Fouda Blanc
Distance 11.38km Dénivelé positif +1015m Dénivelé négatif -1018m Durée 6h10 Extrêmement difficile Extrêmement difficile
Départ Départ à Saint-Pierre-d'Entremont (Savoie) - 73 - Savoie

Voici le topo de la plus longue vire de Chartreuse et d’après moi l'une des plus belles. Circuit en boucle qui forme un 8. L'orientation Ouest, légèrement Nord-Ouest de ce sangle, me pousse à vous recommander de partir en fin de matinée et dans ce sens pour être en fin d'aprés-midi sur les plus beaux paysages.

Un autre descriptif bien plus complet se trouve dans le livre de Pascal Sombardier "Les Randonnées du Vertige".

Autour du Cirque de Saint-Même
Distance 14.38km Dénivelé positif +1243m Dénivelé négatif -1251m Durée 7h40 Difficile Difficile
Départ Départ à Saint-Pierre-d'Entremont (Savoie) - 73 - Savoie

Du Cirque de Saint-Même et ses cascades, aux plateaux des Hauts de Chartreuse par 3 Pas jusqu'à la Croix de l'Alpe(1821m).
Très belle vue.

Cirque de Saint Même - cascades du Guiers Vif
Distance 2.84km Dénivelé positif +178m Dénivelé négatif -178m Durée 1h20 Facile Facile
Départ Départ à Saint-Pierre-d'Entremont (Savoie) - 73 - Savoie

Petite randonnée dans la forêt à la découverte des cascades du Guiers Vif.

Le Grand Manti, le tunnel du Trèfle et l'Alpettaz par le Pas de la Mort
Distance 9.68km Dénivelé positif +1088m Dénivelé négatif -1082m Durée 5h50 Difficile Difficile
Départ Départ à Saint-Pierre-d'Entremont (Savoie) - 73 - Savoie

Randonnée à la découverte des sources du Guiers Vif et des Crêtes du Grand Manti, entre cascades, grottes, falaises et alpages.
Attention, randonnée vertigineuse sur certains secteurs (Pas de la Mort), déconseillée aux personnes sujettes au vertige et par temps humide.

Cirque de Saint-Même : Cascades et Grotte par le Pas Ruat
Distance 4.21km Dénivelé positif +322m Dénivelé négatif -314m Durée 2h05 Difficile Difficile
Départ Départ à Saint-Pierre-d'Entremont (Savoie) - 73 - Savoie

Le Cirque de Saint-Même est très fréquenté l'été, la plupart des visiteurs se contentant de pique-niquer sur les prairies ou de faire le circuit balisé des cascades. La brève boucle proposée prolonge ce circuit par la montée à une cascade supplémentaire et à la Source du Guiers Vif, par le passage escarpé du Pas Ruat avec son étonnant passage sous-roche sortant devant la Grotte du Guiers Vif. (¹) Voir Pendant la randonnée ou à proximité

Cheminée de Fontanieu et Tunnel du Trèfle
Distance 16.14km Dénivelé positif +1696m Dénivelé négatif -1690m Durée 9h25 Très difficile Très difficile
Départ Départ à Saint-Pierre-d'Entremont (Savoie) - 73 - Savoie

La Cheminée de Fontanieu mène à l'un des plus beaux et moins fréquentés sangles de Chartreuse. Cet itinéraire somptueux, très souvent hors sentier permet de le relier aux crêtes de l'Aulp du Seuil et au Tunnel du Trèfle avant de descendre par le Pas de la Mort et le Pas Ruat, entre les cascades du cirque de Saint-Même.

La variante intégrale par les Lances de Malissard est à recommander, mais à réaliser sur 2 jours pour savourer l'endroit. Elle fait passer la difficulté à Extrêmement Difficile.

Le Château du Gouvernement
Distance 11.69km Dénivelé positif +582m Dénivelé négatif -586m Durée 5h00 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Saint-Pierre-d'Entremont (Savoie) - 73 - Savoie

Autour des deux communes de Saint-Pierre d'Entremont, cette balade court sur les deux départements de la Savoie et de l'Isère à la découverte du patrimoine architectural et des paysages cartusiens. C'est de l'esplanade du Château du Gouvernement à Saint-Pierre d'Entremont (Isère) que l'on découvre le plus beau panorama.

Pour plus de randonnées, utilisez notre moteur de recherche.

Les descriptions et la trace GPS de ce circuit restent la propriété de leur auteur. Ne pas les copier sans son autorisation.