Balade sauvage du côté de Lorigné

Petite randonnée qui allie découvertes patrimoniales et rencontre avec la nature. Elle permet de voir plusieurs puits, une mare, des fours à pain, des arbres remarquables et un beau point de vue.

Fiche technique
Une randonnée Lorigné créée le lundi 21 août 2017 par pgetrochon. MAJ : mercredi 06 septembre 2017
Durée Durée moyenne: 1h25[?]
Distance Distance : 4.76km
Dénivelé positif Dénivelé positif : 21m
Dénivelé négatif Dénivelé négatif : 21m
Point haut Point haut : 151m
Point bas Point bas : 131m
Facile Difficulté : Facile
Retour point de départ Retour point de départ : Oui
A pied A pied
Commune Commune : Lorigné (79190)
Départ Départ : N 46.099172° / E 0.093009°
Carte Carte IGN (cliquez-ici pour commander) : Ref. 1729SB, 1730SB
Téléchargez : -
Le puits du hameau Le Sauvage Chemin d'exploitation en lisière du Bois des Fayes Allée forestière dans le Bois des Fayes Arbre remarquable

Description de la randonnée

(D/A) Le point de départ se situe rue des Fayes dans le hameau Le Sauvage. Prendre la Rue de la Mare qui descend (vers l'Ouest). Après un virage à droite la route étroite arrive à un carrefour : prendre la route à gauche en faisant un virage en épingle à angle très aigu (Rue du Carrefour du Puits). Laisser la route sans issue la plus à droite (dessert une habitation) et la route qui part en face adossée à une maison.

En arrivant au fond du petit vallon, remarquer du côté gauche de la route un petit espace avec un puits en pierre au raz de terre et un banc en bois. La route remonte, puis fait un large virage vers la droite pour arriver au lieu-dit chez Clion. Prendre à droite la Rue des Sabots de la Liberté en laissant la route de gauche et la voie sans issue en face. La petite route serpente et sort du hameau Chez Clion. Plus loin, laisser sur la gauche la route en descente qui rejoint la route et continuer jusqu'au carrefour à cent mètres.

(1) Dans le centre de ce carrefour de trois routes se trouve le puits de chez Clion avec le balancier permettant de puiser l'eau. Revenir sur ses pas en direction du hameau Chez Clion et à cent mètres environ tourner à droite pour prendre la route en forte montée qui permet de rejoindre le plateau.

Une fois sur le plateau la route longe un petit bois à main droite. La route croise un chemin d'exploitation traversant : tourner à droite dans le chemin d'exploitation. Un peu plus loin, laisser un chemin sur la droite.

(2) Le circuit arrive à un carrefour de chemins d'exploitation en "Y" par une des deux branches, tourner à gauche à angle aigu pour prendre l'autre branche du "Y". Le chemin d'exploitation est bordé sur quelques centaines de mètres d'arbres remarquables. Plus loin, il rejoint la route initialement empruntée pour rejoindre le plateau. Traverser tout droit et poursuivre dans le chemin d'exploitation existant.

Un peu plus loin, à nouveau le chemin d'exploitation arrive à une route que l'on traverse tout droit pour continuer dans le chemin d'exploitation qui se dirige vers le Sud-Est en direction du Bois des Fayes.
Peu après le chemin d'exploitation pénètre dans le bois et longe la lisière en se transformant en belle allée forestière. Plus loin, laisser un chemin d'exploitation sur la droite et continuer dans l'allée forestière très ombragée et fraîche en été.

(3) Un peu après, à un carrefour d'allées forestières, prendre à gauche l'allée qui s'enfonce dans le Bois des Fayes.

(4) À l'approche de clairières, prendre à gauche l'allée forestière dans un carrefour en T et laisser l'allée forestière en face qui conduit à la Grange Neuve. Un peu plus loin, l'allée forestière redevient un chemin d'exploitation en lisière de forêt.

À l’extrémité du Bois des Fayes, laisser un chemin sur la gauche et continuer le chemin d'exploitation tout droit et en légère montée vers les premières habitations du hameau le sauvage. Un peu avant le hameau Le Sauvage, laisser un chemin d'exploitation sur la droite. À partir de là le chemin fait place à une petite route goudronnée, la Rue des Fayes. Elle arrive dans un virage à angle droit vers la gauche. La prendre et peu après on voit sur la droite un joli four à pain communal. La route vire vers la droite et déjà on arrive au point de stationnement qui marque la fin de la randonnée (D/A).

Points de passage :
D/A : km 0 - alt. 145m - Rue des Fayes - Le Sauvage
1 : km 0.94 - alt. 135m - Puits de Chez Clion
2 : km 1.78 - alt. 147m - Croisement de chemins en Y
3 : km 3.41 - alt. 144m - Croisement d'allées forestières
4 : km 3.74 - alt. 138m - Croisement d'allées forestières
D/A : km 4.76 - alt. 145m - Rue des Fayes - Le Sauvage

Informations pratiques

Le point de stationnement se situe dans un carrefour du hameau Le Sauvage sur la commune de Lorigné ( près du ruisseau perdu au 4 rue des Fayes). En face se trouvre une petite aire de pique-nique avec une table, une fontaine (qui peut être à sec l'été).

Le circuit est balisé en Jaune ou en Bleu (suivant les portions).

Cette randonnée en terrain varié nécessite d'être correctement chaussé.

Nous vous conseillons aussi d'emporter avec vous les cartes IGN papier au 1:25000 de cette randonnée. Cliquez-ici pour les commander : 1729SB, 1730SB.

Soyez toujours prudent et prévoyant lors d'une randonnée. Visorando et l'auteur de cette fiche ne pourront pas être tenus responsables en cas d'accident ou de désagrément quelconque survenu sur ce circuit.

Pendant la rando ou à proximité

Lorigné
Sur la commune de Lorigné, on note la présence d'ancien four à pains, et d'une église remarquable.

Sauzé-Vaussais
La région de Sauzé-Vaussais a vu au cours des siècles de nombreux affrontements :
Bataille de Voulon entre les Francs et les Wisigoths, au début du vie siècle, bataille de Poitiers en 732. Plus tard, ce furent les envahisseurs francs qui ravagèrent le territoire de la province. Sans doute, les habitants de Sauzé ne furent-ils pas plus épargnés lorsque Pépin le Bref incendia l’abbaye de Mairé.
Des deux seigneuries de Sauzé, la Chaume était la moins étendue ; celle du Breuil, après avoir appartenu aux De Losne, était au moment de la Révolution la propriété des Prévost Sansac.
La commanderie de Sauzé, établie dès 1184, dépendait de celle de Civray. La chapelle devint plus tard celle des hospitaliers, et servit longtemps d’église paroissiale ; les bâtiments de la commanderie furent vendus comme biens nationaux pendant la Révolution.
Vers 1884, une quinzaine de pièces d’or aux effigies de Philippe VI, Jean le Bon, Édouard V et du Prince Noir ont été découvertes à Sauzé.

Vaussais :
Vaussais fut longtemps la seule paroisse de la commune ; elle dépendait autrefois de l’archiprêtré de Chaunay et de l’élection de Poitiers.
L’église de Vaussais, dédiée à saint-Junien, avait été léguée à Saint-Étienne de Limoges en 1013 par un certain Doctrinus.
Fortement endommagée au cours des guerres de religion, elle fut restaurée en 1681 grâce aux libéralités des seigneurs du Puy d’Anché, qui y possédaient une chapelle et, dans le chœur, un droit de banc.
Elle est classée monument historique depuis 1907, et subit depuis plusieurs années, une lourde campagne de restauration, concernant en particulier le chœur et le transept. De ce fait, elle n'est actuellement ouverte, ni au public, ni au culte.

La légende de la Grosse Borne :
À Vaussais, le puits de Saint-Junien rappelle le souvenir du patron des laboureurs du Poitou. La légende raconte que les gens du pays agressèrent un jour l’anachorète et le lapidèrent. Junien posa sur le sol une grosse pierre et défendit à ses poursuivants d’aller plus loin. La plupart obéirent, mais quelques effrontés poursuivirent leur marche en avant. Ceux-là, dès le lendemain, furent atteints de la maladie du goitre et leurs descendants, dit–on, souffrirent de la même gênante infirmité pendant plusieurs générations.

Sauzé-Vaussais au XIXe siècle :
On trouvait à Sauzé-Vaussais au début du XIXe siècle, deux notaires, un receveur des domaines, une brigade de gendarmerie et un bureau de Poste. Les terres sont assez fertiles et produisent froment, baillarge, seigle, maïs, avoine et pommes de terre. On sème aussi des prairies artificielles. Il existe un moulin à eau, que fait tourner pendant le tiers de l’année seulement le ruisseau de la Péruze. Il se fabrique quelques pièces de toile et d’étoffe grossière pour l’usage des cultivateurs. Une tuilerie et des halles existent également. Ils se tenaient seize foires annuelles ; les marchés avaient lieu chaque jeudi.

Lieux et monuments

Manoir du Puy d'Anché
Église romane de Vaussais
Pigeonnier de Vignaud :
Propriété de la famille Coulleau du Vigneau en 1463, ce pigeonnier faisait partie des bâtiments de la Poste royale de Sauzé.
D’architecture originale, le pigeonnier de la Poste royale est constitué d’une base carrée, percée de quatre voûtes en plein cintre. Le clé de voûte est finement sculptée aux armes de la famille Coulleau du Vigneau.
L’étage contenant 260 boulins est octogonal, percé d’une porte d’accès encadré de 4 blasons indéchiffrables pour avoir été martelés pendant la Révolution. Le passage des pigeons se faisait par les deux chiens assis, ouverts à l’origine au sud-ouest et au nord-ouest.
Les ruines du pigeonnier furent données à la commune en 1993. Les travaux de déblaiement et de démontage commencèrent début novembre 1993, et s’achevèrent fin décembre 1996. Il fut transporté et remonté en 1999 sur la déviation de la RD 948. Une partie de sa voûte a été volontairement laissée béante, afin de laisser apercevoir les boulins de terre cuite et la charpente en châtaigner.
La commune a acquis et nettoyé un petit bois attenant et l’emplacement du pigeonnier a été aménagé en aire de repos.

Tour de l'horloge, place de la mairie.
La tour de l’Horloge est sortie de terre en 1840. Elle était le point central des Halles, qui accueillaient au 1er étage les services de la mairie et de la justice de paix.
C’est vers 1824, que les habitants de Sauzé et les marchands ont réclamé la mise en place d’une horloge.
En 1839, la mairie décide la construction d’une tour carrée afin d’installer la fameuse horloge municipale. Mais le conseil a finalement abandonné son projet au profit de la construction sur les halles d’une salle de mairie et de justice de paix, et un clocher (l’actuelle tour).
Plus tard, au début du xxe siècle, les salles ont été détruites et seule la tour a été conservée

Les Halles :
Sur la place du marché étaient situées des anciennes halles, bâtiment en bois couvert de tuiles ; ces dernières ont été détruites au début du XXe.
En 1870, à la place du centre socio-culturel actuel, fut posée la première pierre de la Halle aux blés, ou halles aux grains. Victime d’un premier dommage en février 1935 après le passage d’une tempête, elle a été totalement détruite en juin 1944, pendant la guerre.
Les nouvelles halles construites au début des années 1950, ont été financées par des fonds d’État, suite aux dommages de guerre.
Plusieurs salles ont été plus tard aménagées à l’étage et les halles ont été rebaptisées Centre socio-culturel.

Autres randonnées dans le secteur

Entre château de Jouhé et fresques murales de l'église de Pioussay
Distance 11.72km Dénivelé positif +31m Dénivelé négatif -32m Durée 3h25 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Pioussay - 79 - Deux-Sèvres

Agréable randonnée dans une zone de bocage de champs ouverts et de bois. De belles découvertes tant paysagères que du patrimoine poitevin avec, entre autres, le magnifique château de Jouhé et l'église de Pioussay avec ses fresques murales. Dans les villages traversés, de belles demeures traditionnelles restaurées ou en cours de restauration.

En suivant la noce sur le chemin des Lavandières
Distance 8.66km Dénivelé positif +43m Dénivelé négatif -46m Durée 2h35 Facile Facile
Départ Départ à Hanc - 79 - Deux-Sèvres

Agréable randonnée qui regroupe de belle manière deux circuits dans la campagne, entre des coteaux calcaires et des fonds de vallée humide. De beaux paysages. La forte présence de la pierre calcaire dans la construction des maisons, des granges et des murets singularise ces deux villages et en fait tout leur charme.

Aux alentours de l'Abbaye bénédictine des Alleuds
Distance 11.67km Dénivelé positif +20m Dénivelé négatif -20m Durée 3h25 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Les Alleuds (Deux-Sèvres) - 79 - Deux-Sèvres

Cette randonnée fait découvrir le chemin utilisé par les Melleranais allant aux Alleuds par “le Chemin de l’Abbaye”. Ce circuit permet de traverser le Bois du Juge, les villages et leur bâti en pierre calcaire caractéristique du Pays Mellois mais aussi de découvrir un riche patrimoine arboré : tilleuls, châtaigniers, chênes et noyers notamment.
Pour information, le mot «alleu» nous vient du Xe siècle et désigne une terre sans seigneur.

La Pommeraie
Distance 11.38km Dénivelé positif +24m Dénivelé négatif -30m Durée 3h20 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Clussais-la-Pommeraie - 79 - Deux-Sèvres

Agréable randonnée aux alentours de la Pommeraie permettant la découverte d'un riche patrimoine bâti et naturel.
Ainsi à la Voute traces d'un ancien château par exemple. De beaux paysages dans cette campagne où les cultures se partagent avec de petits bois aux Sources de la Bouleure.

Les Meulières de Caunay
Distance 8.29km Dénivelé positif +21m Dénivelé négatif -22m Durée 2h25 Facile Facile
Départ Départ à Caunay - 79 - Deux-Sèvres

Agréable randonnée en zone rurale aux paysages variés entre champs ouverts, bocage et bois. Ce parcours permet d'admirer un patrimoine bâti et naturel, en particulier la fontaine Fontadam, aux vertus prétendues miraculeuses, et l'église de Caunay.

Aux alentours du Logis Rouge près de Chevais
Distance 10.17km Dénivelé positif +23m Dénivelé négatif -20m Durée 3h00 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Clussais-la-Pommeraie - 79 - Deux-Sèvres

Une bien agréable randonnée au Nord de Clussais qui permet la découverte du lieu-dit Chevais et Le Logis Rouge, mais aussi bien sur les jolis paysages des champs ouverts et du bocage de cette zone du plateau mellois. Un circuit à la découverte du patrimoine bâti et naturel aux sources du Bignon, zone à la riche biodiversité et de régénération de celle-ci..

Dans la plaine de Gournay
Distance 10.33km Dénivelé positif +20m Dénivelé négatif -21m Durée 3h00 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Gournay-Loizé - 79 - Deux-Sèvres

Agréable randonnée sur un plateau aux paysages variés entre champs ouverts et bocages entre Gournay et Les Alleuds. Cette randonnée permet également de découvrir partiellement un parc éolien et ses grands ventilateurs industriels.

Une nature cachée entre Javarzay et Lussais
Distance 8.14km Dénivelé positif +9m Dénivelé négatif -9m Durée 2h20 Facile Facile
Départ Départ à Chef-Boutonne - 79 - Deux-Sèvres

Belle randonnée dans une zone de bocage au Sud de Javarzay avec son château et de Lusseau. Cette randonnée de part et d'autre de la rivière La Boutonne est très agréable et permet un belle incursion dans la campagne à la porte même de Chef-Boutonne, petite ville qui mérite également un détour.

Pour plus de randonnées, utilisez notre moteur de recherche.

Les descriptions et la trace GPS de ce circuit restent la propriété de leur auteur. Ne pas les copier sans son autorisation.