La Pommeraie

Agréable randonnée aux alentours de la Pommeraie permettant la découverte d'un riche patrimoine bâti et naturel.
Ainsi à la Voute traces d'un ancien château par exemple. De beaux paysages dans cette campagne où les cultures se partagent avec de petits bois aux Sources de la Bouleure.

Fiche technique
Une randonnée Clussais-la-Pommeraie créée le dimanche 18 février 2018 par pgetrochon. MAJ : samedi 15 juin 2019
Durée Durée moyenne: 3h20[?]
Distance Distance : 11.38km
Dénivelé positif Dénivelé positif : 24m
Dénivelé négatif Dénivelé négatif : 30m
Point haut Point haut : 157m
Point bas Point bas : 129m
Moyenne Difficulté : Moyenne
Retour point de départ Retour point de départ : Oui
A pied A pied
Commune Commune : Clussais-la-Pommeraie (79190)
Départ Départ : N 46.181479° / E 0.030147°
Téléchargez : -
Bovins Limousins au pré Chemin Chemin enherbé Chemin entre els prés

Description de la randonnée

Le départ se situe à la Pommeraie, au lieu-dit La Maison Rouge sur le parking du stade, le long de la route de Lezay.

(D/A) Quitter le point de stationnement en empruntant le chemin partiellement ombragé qui longe le stade par le Sud.

(1) Au croisement en T, tourner à droite. Un peu après, continuer à gauche et rejoindre le lieu-dit la Maison Neuve. Le chemin débouche sur une petite route. Poursuivre à droite dans le chemin de Maison Neuve. À son extrémité, tourner à gauche dans la petite route.

(2) Au carrefour, prendre à droite le chemin entre deux haies d'arbustes. Continuer tout droit jusqu'au lieu-dit Le Vallon de Limort.

(3) Tourner à gauche dans la Rue du Vallon et une centaine de mètres après, continuer à droite dans un chemin qui part entre deux habitations. Celui-ci se termine dans l'Allée du Logis au lieu-dit Les Lignères.
Aller au bout de l'allée et prendre à gauche la Rue des Artisans en direction du lieu-dit le Haut Limort.

(4) Au Haut Limort, tourner à droite et continuer jusqu'à un carrefour juste après un château d'eau à main gauche. Poursuivre à droite le chemin qui va vers le Sud. Continuer tout droit, longer le Bois Jammet, puis après une clairière, traverser un bout de ce bois et rejoindre un départ à gauche entre deux champs.

(5) Tourner à gauche et rejoindre le lieu-dit la Petite Coudre. Traverser avec prudence la petite route et prendre en face celle qui dessert une partie des habitations du lieu-dit.
Continuer tout droit sur cette petite route qui serpente à travers une zone boisée pour arriver au lieu-dit la Grande Coudre. Traverser ce hameau et continuer tout droit jusqu'à la route du Bois de Fortebranches.
En y arrivant, tourner à gauche.

(6) En face de la première habitation du lieu-dit Courbanay sur la droite, tourner à gauche dans une petite route qui se transforme en chemin sitôt passé la dernière maison.
Au croisement avec une route au lieu-dit Le Grand Chemin, traverser avec prudence et continuer en face jusqu'à un croisement en "T" avec une petite route venant du lieu-dit l'Orangerie (au Sud-Est).

(7) Poursuivre à gauche et emprunter avec prudence la petite route jusqu'au premier chemin sur la droite.
Suivre celui-ci et continuer tout droit jusqu'à un carrefour de quatre chemins en croix. Prendre à gauche, à angle droit. Continuer tout droit jusqu'à un carrefour de quatre chemins.

(8) Prendre le deuxième sur la droite (vers le Nord-Ouest). Longer une petite mare à main gauche et rejoindre un chemin juste avant un virage à angle droit. Tourner à gauche et continuer tout droit jusqu'à un croisement de quatre chemins en croix.

(9) Tourner à droite dans le chemin qui, plus loin, se transforme en petite route au lieu-dit Mortier. Au carrefour de routes en triangle, juste après Mortier, continuer tout droit sur la petite route qui longe peu après une station de pompage à main droite. À la sortie d'un virage à droite, prendre sur la gauche le chemin et atteindre quelques mètres après l'itinéraire pris à l'aller.

(1) Tourner à droite et atteindre le lieu-dit La Maison Rouge après avoir longé le stade. Avant la route D45, dite de Lezay, rejoindre le point de stationnement sur la droite (D/A).

Points de passage :
D/A : km 0 - alt. 152m - Parking du stade
1 : km 0.65 - alt. 142m - Carrefour de la boucle
2 : km 1.31 - alt. 141m - Carrefour de trois routes et un chemin, à droite
3 : km 1.93 - alt. 151m - Le Vallon de Limort
4 : km 2.33 - alt. 155m - Le Haut Limort
5 : km 3.74 - alt. 147m - Croisement, à gauche
6 : km 5.29 - alt. 140m - Première habitation de Courbanay
7 : km 6.41 - alt. 140m - Croisement chemin d'exploitation - route
8 : km 8.14 - alt. 132m - Croisement de quatre chemins, deuxième à droite
9 : km 9.34 - alt. 134m - Croisement de quatre chemins, à droite
D/A : km 11.38 - alt. 153m - Parking du stade

Informations pratiques

Cette randonnée en terrain varié nécessite d'être bien chaussé.

Ce parcours est non balisé sur l'essentiel de sa longueur, même s'il croise partiellement le circuit "Les Sources de la Bouleure" publié par le Comité Départemental des Deux-Sèvres de la Randonnée Pédestre balisé en Jaune. En conséquence, il est conseillé de suivre les indications du descriptif et de la carte en y alliant une lecture du paysage.

Randonnée réalisée par l'auteur le 3 mai 2019.

Soyez toujours prudent et prévoyant lors d'une randonnée. Visorando et l'auteur de cette fiche ne pourront pas être tenus responsables en cas d'accident ou de désagrément quelconque survenu sur ce circuit.

Pendant la rando ou à proximité

Clussais La Pommeraie
Histoire de la commune
L'église de la commune se situe à Clussais et une première bâtisse aurait été élevée au Xe siècle. par les moines de l'abbaye Saint-Junien de Nouaillé-Maupertuis. L'église actuelle daterait du XII ou XIIIe siècle. et, selon la légende, elle aurait été bâtie par la fée Mélusine de nuit. Son originalité tient dans les proportions de la nef, étroite et longue, serrée par d'imposants contreforts.
La fée Mélusine aurait construit l'église. La légende dit que les habitants de La Pommeraie commencèrent à construire une église, mais la fée bâtisseuse préférait Clussais. Toutes les nuits, elle emportait les pierres de La Pommeraie dans son tablier et les déposait à Clussais. Un soir, son tablier se déchira et les pierres formèrent le Montail, un monticule de terre rouge toujours visible près de Clussais.
Source Wikipédia (extraits)

Le Marais de Clussais-la-Pommeraie
Le Marais de Clussais-la-Pommeraie, présente un remarquable ensemble de prairies humides bocagères. Situé dans une cuvette, les fossés drainent les eaux vers la Bouleure, affluent de la Dive du Sud. Ce site est pour partie sous la gestion-protection du Conservatoire Régional des Espaces Naturels, depuis 1995.
Source : site de la commune de Clussais (extraits)

L'église romane de Clussais
L'Église Notre-Dame de Clussais, récemment dégagée de constructions environnantes, s'élève sur une butte rocheuse dominant des terres humides. Dépendance de l'Abbaye Saint-Junien de Nouaillé, elle existe déjà au milieu du Xe siècle. On ne sait rien de cet édifice primitif. En 1084, est attestée une présence monastique. L'emplacement du prieuré n'a pas été localisé avec certitude, mais il était probablement implanté au Nord de l'église.
Plus sérieusement qu'une construction par la légendaire fée Mélusine, on peut évoquer les 12e et 13e siècles pour dater l'édifice actuel. Les textes manquent pour préciser les étapes de la construction. Même les travaux de l’abbé Treuille, à la fin du 17° siècle sont mal connus, tout au plus, peut-on affirmer qu'il fit aménager la porte Sud, vers le presbytère.
Après la Révolution, l'église est dans un état lamentable. Quelques travaux de consolidation du clocher en 1841. Une campagne suivra le classement obtenu en 1907 et l'entretien sera plus régulier par la suite. Ainsi, la couverture de "platins" (pierres de couverture très utilisées dans la région : Vançais, Sainte-Soline ...) sera refaite, les pierres étant posées directement sur la voûte et sur bain de mortier.

Étrangeté des proportions
Le clocher-porche, dont l'étage abrite deux cloches, domine de sa masse imposante la longue nef corseté par des contreforts très massifs. La façade comprend deux niveaux. La porte est accompagnée de deux arcades aveugles marquées par un cordon sculpté.
Son archivolte brisée retombe sur des colonnettes que leurs chapiteaux imitent à dater vers l'an 1200. Au-dessus, s'ouvre une petite baie entre deux arcades en plein cintre. La travée sous clocher est couverte par une coupole aux nervures prolongées par de courtes colonnettes sur culots. Du 13e siècle, elle rappelle l'abbaye de Nouaillé.
Reposant sur une ancienne meule et sur une base de colonne d'apparence romane, la belle cuve des fonts baptismaux, en pierre meulière locale, contraste avec le calcaire de la construction.
L'octogone (huit côtés) est une forme souvent utilisée dans les baptistères : le 8 est en effet le chiffre du renouveau. La Création a demandé six jours, suivis du sabbat; le Christ, le lendemain d'un jour de sabbat, la transfigure par sa résurrection.
On accède à la nef proprement dite par un degré de 4 marches. Ses trois travées sont rythmées par des arcs doubleaux retombant sur de courts pilastres achevés en pointe. La voûte en berceau brisé est reçue par un discret quart-de-rond. Cette grande sobriété rappelle l'architecture grandmontaine.
L'ordre de Grandmont, fondé dans le Limousin par Étienne de Muret, au 12e siècle, possédait tout près de Clussais le prieuré de Fontadam, ou Font-Adam. De cet établissement détruit au 14e siècle ne restent que des bassins recueillant une eau aux vertus réputées thérapeutiques. L'assemblée des fidèles est accompagnée vers le chœur par un peuple de saints. Ces plâtres moulés modernes témoignent des dévotions d'une époque. On remarquera plus particulièrement Junien, le saint patron de Nouaillé, et Radegonde, très vénérée en Poitou.
Junien et Radegonde, qui entretenaient des relations d'amitiés, seraient morts le même jour, 13 août 587. Selon la légende, les messagers partis annoncer leurs décès se seraient croisés...à Fontadam.
L'inégalité des travées, légèrement plus courtes et plus étroites comme l'on progresse vers le chœur, accentue l'impression de longueur que donne la nef. Les vitraux, des grisailles d'ornement, proviennent des ateliers Dagrant, de Bordeaux, et datent de 1910.
Le sanctuaire comprend une travée droite et une abside en hémicycle. Ses baies avec leur entourage torique retombant sur des colonnettes de même diamètre par l'intermédiaire d'un étroit chapiteau, constituent une autre référence à l'architecture romane limousine.
Alors que l'église, pour sa plus grande partie, paraît dater de la seconde moitié du 12e siècle, le cul-de-four de l'abside a été remplacé, probablement au début du 13e siècle, par une voûte dont les nervures sont reçues par des culots. Les grandes colonnes engagées sont coiffées de chapiteaux. On remarquera surtout celui dont le tailloir s'orne de nids d'abeilles et la corbeille d'amusantes chèvres entre des feuillages.
L'autel néo-roman est dominé par une grande Vierge à l'Enfant, elle aussi moderne, offerte par une famille qui, en 1905, put la protéger de la confiscation.

Le chevet
Il ne faut pas quitter Clussais sans admirer le chevet, partagé en trois zones par des contreforts-colonnes. Les modillons de la corniche y alignent des petits sujets pleins de verve (animaux, personnage tenant des cardes...). Sur les parements du grand appareil sont repérables des marques lapidaires, v et +, ainsi que les trous de différents aspects laissés par les échafaudages des bâtisseurs.
La croix antéfixe est moderne. Elle témoigne du désir de la communauté de marquer visiblement son église du signe du salut offert par Dieu.
L'ampleur de sa nef (vaisseau) permet à Notre-Dame de Clussais, pourtant excentrée, d'abriter aujourd'hui les grands rassemblements du secteur pastoral.
Source : site de la commune de Clussais (extraits)

Limort
Le bourg de Limort abrite les vestiges d’un ancien château au lieu-dit “La Voûte” ; Il appartenait en 1474 à l’écuyer Artus de Troussanges et en 1600 à Jacques Garnier. Un sophora du Japon tortueux, arbre remarquable de Deux-Sèvres, se trouve sur ce même lieu-dit. Les hauteurs de Limort offrent un panorama sur la plaine, et notamment sur les Grands Bois de Mairé-Levescault.
Vers “les Rousseaux de Limort”, à la sortie du bourg, il existe encore quelques fours à chaux qui fonctionnèrent jusque dans les années 1960.
Source "Les lectures de l'auteur de la fiche"

Autres randonnées dans le secteur

Aux alentours du Logis Rouge près de Chevais
Distance 10.17km Dénivelé positif +23m Dénivelé négatif -20m Durée 3h00 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Clussais-la-Pommeraie - 79 - Deux-Sèvres

Une bien agréable randonnée au Nord de Clussais qui permet la découverte du lieu-dit Chevais et Le Logis Rouge, mais aussi bien sur les jolis paysages des champs ouverts et du bocage de cette zone du plateau mellois. Un circuit à la découverte du patrimoine bâti et naturel aux sources du Bignon, zone à la riche biodiversité et de régénération de celle-ci..

Aux alentours de l'Abbaye bénédictine des Alleuds
Distance 11.67km Dénivelé positif +20m Dénivelé négatif -20m Durée 3h25 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Les Alleuds (Deux-Sèvres) - 79 - Deux-Sèvres

Cette randonnée fait découvrir le chemin utilisé par les Melleranais allant aux Alleuds par “le Chemin de l’Abbaye”. Ce circuit permet de traverser le Bois du Juge, les villages et leur bâti en pierre calcaire caractéristique du Pays Mellois mais aussi de découvrir un riche patrimoine arboré : tilleuls, châtaigniers, chênes et noyers notamment.
Pour information, le mot «alleu» nous vient du Xe siècle et désigne une terre sans seigneur.

Balade du Tertre aux Loges
Distance 10.64km Dénivelé positif +40m Dénivelé négatif -42m Durée 3h10 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Saint-Coutant (Deux-Sèvres) - 79 - Deux-Sèvres

Une balade en zone de bocage à l'écart des grandes voies, à la découverte des Vallées de Verdroux, la Ruffinière ou la Garenne, et un tronçon du Chemin des Romains et les Vallées de Crolour. Au cours de ce parcours très rural, un bel aperçu du bâti traditionnel.

Les Meulières de Caunay
Distance 8.29km Dénivelé positif +21m Dénivelé négatif -22m Durée 2h25 Facile Facile
Départ Départ à Caunay - 79 - Deux-Sèvres

Agréable randonnée en zone rurale aux paysages variés entre champs ouverts, bocage et bois. Ce parcours permet d'admirer un patrimoine bâti et naturel, en particulier la fontaine Fontadam, aux vertus prétendues miraculeuses, et l'église de Caunay.

Boucle de Saint-Coutant et du méridien de Greenwich
Distance 8.31km Dénivelé positif +16m Dénivelé négatif -22m Durée 2h25 Facile Facile
Départ Départ à Saint-Coutant (Deux-Sèvres) - 79 - Deux-Sèvres

Randonnée aux paysages variés. Elle démarre de Saint-Coutant, bourgade située au bord du plateau mellois. Elle croise le tracé d'une voie romaine et passe à l'aplomb du méridien de Greenwich.

Distance 11.61km Dénivelé positif +42m Dénivelé négatif -42m Durée 3h25 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Saint-Vincent-la-Châtre - 79 - Deux-Sèvres

Itinéraire sans difficulté sur un terrain quasiment plat par des chemins herbeux bordés de haies. Paysages très variés le plus souvent à l'écart des habitations ce qui en fait une balade très agréable.

Boucle de la Lambertière et de la Braudière
Distance 9.94km Dénivelé positif +21m Dénivelé négatif -21m Durée 2h55 Facile Facile
Départ Départ à Saint-Vincent-la-Châtre - 79 - Deux-Sèvres

Jolie balade au départ de Saint-Vincent-la-Châtre alternant chemins et quelques liaisons sur petites routes. Idéal pour une balade facile après une période très pluvieuse : l'itinéraire est une variante d'une autre boucle évitant les parties trop humides.
Beaux paysages variés tout au long du parcours.
Boucle réalisable par tous temps.

Aux alentours des Châteaux de la Boudranche
Distance 8.82km Dénivelé positif +31m Dénivelé négatif -30m Durée 2h35 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Gournay-Loizé - 79 - Deux-Sèvres

Belle randonnée proche de Melle permettant de cheminer dans des paysages de plaines de champs ouverts, et de bocages. Le territoire communal est également occupé par 10% de forêts. Au cours de cette randonnée de belles vues sur deux châteaux : châteaux des Touches et de la Chevrelière.

Pour plus de randonnées, utilisez notre moteur de recherche.

Les descriptions et la trace GPS de ce circuit restent la propriété de leur auteur. Ne pas les copier sans son autorisation.