Balade du côté de Prailles et du lavoir du Grand Ry

Une randonnée Prailles créée le vendredi 12 mai 2017 par pgetrochon. MAJ : dimanche 03 septembre 2017

Belle petite randonnée au départ de Prailles, commune essentiellement rurale. C’est une région bocagère sillonnée de nombreux chemins de randonnée faisant le bonheur des amoureux de la nature. Pendant la balade le chemin passe à proximité immédiate du lavoir du Grand Ry.

Ce circuit largement ombragé est de ce fait très agréable même en cas de fortes chaleurs. De plus étant sur un plateau, le randonneur peut régulièrement sentir les effets du vent.

Fiche technique
Durée Durée moyenne: 2h30[?]
Distance Distance : 8.4km
Dénivelé positif Dénivelé positif : 33m
Dénivelé négatif Dénivelé négatif : 32m
Point haut Point haut : 157m
Point bas Point bas : 124m
Facile Difficulté : Facile
Retour point de départ Retour point de départ : Oui
A pied A pied
Commune Commune : Prailles (79370)
Départ Départ : N 46.322615° / O 0.219107°
Carte Carte IGN (cliquez-ici pour commander) : Ref. 1628SB
Téléchargez : -
Chemin d'exploitation Chemin d'exploitation Croisement de chemins d'exploitation Chemin d'exploitation

Description de la randonnée

(/A) Quitter le parking en regagnant la Route de Mailloche que l'on prend sur la gauche (en descente).
À peine 100m plus loin, tourner sur la gauche en direction du cimetière (au niveau du point de tri des déchets ménagers).
Après être passé devant le cimetière, tourner à droite sur la route en descente qui rejoint la Route de Mailloche.

(1) Traverser la Route de Mailloche, admirer le lavoir-fontaine du Royou et emprunter la rue en montée qui tourne vers la droite en haut de la côte.
Traverser la Route d'Argentière pour continuer dans la ruelle en face qui serpente entre les habitations, ruelle appelée Chemin Borgne.

Vers le haut de la côte, laisser un chemin sur la droite afin d'atteindre un carrefour de routes en "T" : tourner à gauche, la route est désormais quasiment horizontale.
Cette route débouche sur la Route des Minées (carrefour en T); tourner vers la droite en direction de l'extérieur du village.

(2) Aussitôt, tourner à gauche et emprunter la rue qui longe les derniers bâtiments. Laisser sur la gauche la Rue de la Tour. Poursuivre tout droit, la rue se transforme très rapidement en chemin d'exploitation.
Plus loin le chemin arrive à un carrefour de chemins d'exploitation en T et prendre à droite. Le chemin est rapidement ombragé.
Un peu plus loin, laisser un chemin d'exploitation sur la gauche et un chemin sur la droite quasiment en face pour continuer tout droit.
Au carrefour de chemins suivant, suivre le chemin d'exploitation sur la droite.

Poursuivre sur ce chemin jusqu'à la route que l'on atteint dans un carrefour en T. Tourner à droite sur la route peu fréquentée : toutefois il faut être prudent car elle est assez étroite et bordée de haies ce qui limite la visibilité. On distingue légèrement sur la gauche les pylônes éclairant le stade vers lequel on semble se diriger.

(3) Prendre le premier chemin d'exploitation sur la gauche (en direction de la Pelterie). Après une légère montée puis une légère descente, arriver à un carrefour en T et virer à droite.
Rapidement le chemin débouche sur la route menant de Prailles à la Pelterie et au Coussat (carrefour assez dégagé). Traverser la route et prendre le chemin d'exploitation en face.

(4) Tourner à gauche dans le premier chemin menant au bourg de Gros Bois (chemin d'exploitation un peu étroit au départ).
Le chemin d'exploitation débouche dans la Rue du Bois du Château à l'entrée de Gros Bois.

Obliquer à droite dans la première rue qui va serpenter entre les habitations. Après le premier virage, laisser la route en face et tourner vers la gauche dans la Rue du Puits.

(5) Dans le virage marqué suivant cette rue, prendre sur la droite le chemin d'exploitation qui serpente entre deux talus et qui est très ombragé.
Suivre ce chemin jusqu'à la route qui va de Prailles à la Base de Loisirs du Lambon. Tourner à droite sur la route.

(6) Aussitôt, tourner à gauche dans le chemin d'exploitation entre les Champs Landré et Malaisé.
Au croisement de chemins d'exploitation suivants, continuer tout droit en laissant tant le chemin de droite (vers Saint-Martin) que de gauche (vers le Vigneau).
Un peu plus loin, le chemin d'exploitation devient très ombragé du fait de la présence d'un bois sur le côté gauche.

À la fin du bois le chemin fait un S et aussitôt après, franchir à gué un petit ru intermittent provenant de la Fontaine de Saint-Martin.
Peu après le chemin arrive au lieu-dit le Grand Ry où on peut voir une plaque rappelant un épisode douloureux de la résistance huguenote (cf. la rubrique "Pendant la randonnée ou à proximité).

(7) Tourner à droite dans le chemin d'exploitation en légère montée en direction du Breuil. Plus loin, laisser un chemin sur la gauche.
Au carrefour avec la route, continuer tout droit. Peu après, laisser un chemin d'exploitation sur la droite.

(8) Aussitôt, prendre à gauche un chemin assez étroit en lisière de forêt. Ce chemin va en direction du Breuil.
En arrivant au niveau des premiers bâtiments, tourner à gauche dans une voie goudronnée.

Presque aussitôt, tourner à droite dans une route en légère descente vers la ferme du Grand Breuil.
Suivre cette voie jusqu'à la Route de Vilnant en laissant sur la droite la Rue du Grand Breuil qui longe les bâtiments de la ferme.

(9) Prendre à droite la Route de Vilanant en légère descente qui va vers le village de Prailles.
Peu après, laisser à droite une voie desservant des habitations et dans le virage suivant vers la droite, laisser le chemin sans issue à gauche. Emprunter alors à droite la Rue des Écoles en montée.

Laisser les amorces de rues sur la gauche afin de passer tout droit devant les écoles de Prailles. Sur la droite apparaît une zone dégagée avec des tables de pique-nique, un parking et une zone de sport pour les enfants de l'école.
Au rond-point, prendre à gauche en laissant sur la droite la Rue du Petit Bourg et retrouver le point de stationnement qui marque la fin de cette randonnée (D/A).

Points de passage :
D/A : km 0 - alt. 147m - Parking de l'École (près du monument aux morts)
1 : km 0.21 - alt. 141m - Traversée de la route de Mailloche (fontaine)
2 : km 0.61 - alt. 154m - Croisement route des Minées-chemin d'exploitation
3 : km 2.01 - alt. 151m - Croisement route - chemin d'exploitation
4 : km 3.49 - alt. 148m - Croisement chemin d'exploitation avec chemin
5 : km 4.19 - alt. 154m - Croisement Rue du Puits avec chemin d'exploitation
6 : km 4.64 - alt. 144m - Traversée de la route de Prailles au Lambon
7 : km 6.17 - alt. 124m - Croisement de chemins au Grand Ry
8 : km 7.49 - alt. 156m - Croisement chemin d'exploitation sentier forestier
9 : km 7.93 - alt. 147m - Carrefour de routes - Le Breuil
D/A : km 8.4 - alt. 147m - Parking de l'École (près du monument aux morts)

Informations pratiques

Stationnement sur le parking situé à côté de l'école (derrière le monument aux morts).
Si nécessaire un autre parking existe près de la salle des fêtes en face de l'école et proche d'une zone équipée de tables de pique-nique.

Bien que cette randonnée se déroule essentiellement sur de bons chemins d'exploitation, il est conseillé d'être bien chaussé, d'autant que le circuit est très ombragé et peut présenter des zones légèrement boueuses en période pluvieuse.

Nous vous conseillons aussi d'emporter avec vous les cartes IGN papier au 1:25000 de cette randonnée. Cliquez-ici pour les commander : 1628SB.

Soyez toujours prudent et prévoyant lors d'une randonnée. Visorando et l'auteur de cette fiche ne pourront pas être tenus responsables en cas d'accident ou de désagrément quelconque survenu sur ce circuit.

Pendant la rando ou à proximité

Prailles
Petite bourgade de 700 habitants sur un territoire de 1860 ha.
Prailles, dont le nom vient de Praellis veut dire «petite prairie», est une commune essentiellement rurale. C’est une région bocagère sillonnée de nombreux chemins de randonnée faisant le bonheur des amoureux de la nature. Elle est arrosée par deux ruisseaux : l’Hermitain et le Lambon et se trouve en bordure de la forêt de l’Hermitain.
Les habitants se répartissent sur 2 centres : le bourg et Argentière, puis sur des hameaux et lieux-dits disséminés sur l’ensemble du territoire.

Lorsque vous emprunterez les chemins creux, vous verrez, nichés derrière les murets de pierres sèches, de nombreux petits cimetières familiaux, témoins de la culture protestante qui a marqué l’histoire de Prailles. Dans la bourg, le temple est encore utilisé comme lieu de culte.
Il n’y a pas d’église sur la commune.

Depuis quelques années, un monastère de sœurs Bénédictines s’est installé sur cette terre protestante pour prouver que les religions peuvent se côtoyer en bonne intelligence.

Le Monastère de l'Annonciation de Prailles, accueille depuis 1999, une communauté de sœurs bénédictines originaire du monastère de Poitiers fondé en 1617. Il constitue l'un des trois monastères français de la congrégation des Bénédictines de Notre-Dame du Calvaire.

Un peu d'histoire :
Quand le 25 octobre 1617, Antoinette d’Orléans quitte le prieuré de Lencloître, avec 24 de ses sœurs, elle aspire à une vie monastique dépouillée, loin des honneurs, tel Saint-Benoît gagnant la solitude de la grotte de Subiaco. Elle fonde alors à Poitiers notre communauté, premier monastère d’une nouvelle congrégation, les Bénédictines de Notre-Dame du Calvaire. La simplicité dans les relations, la taille modeste des communautés unies entre elles par un même esprit, caractérisent ce petit rameau du grand arbre bénédictin.

De Poitiers, notre communauté s’est déplacée en 1962 à Saint-Julien l’Ars, puis en 1999 au Sud des Deux-Sèvres, dans une terre marquée par les guerres de religion, pour y vivre une présence monastique simple et accueillante à tous. Le « souci de l’Unité des chrétiens » porté par la congrégation dès son origine, comme celui de la paix en Terre sainte, fait partie intégrante de notre projet de vie. En 2002, des sœurs de la communauté de Kerbénéat (Finistère) nous ont rejointes après la fermeture de ce monastère.
La communauté est implantée dans un ancien logis huguenot, en cette terre protestante marquée par les guerres de religion.

Aigonnay
Les sources sont nombreuses et auraient donné son nom à la commune : Aigues signifiant eau et O'nay, naître.

La commune apparaît dans les sources pour la première fois en 995 sous le nom de Villa Aygonensis. Elle est marquée par les guerres de religion : dès 1572, il y a à Aigonnay un pasteur du nom de Novel et dont l'activité fut à l'origine d'une forte implantation protestante dans le pays mellois. Le 20 février 1688, lors d'une réunion clandestine au logis du Grand-Ry, de nombreux protestants furent tués ou emprisonnés sur ordre de l'intendant Foucault, alerté à Saint-Maixent. La plupart des prisonniers furent condamnés aux galères perpétuelles, les autres à la prison à vie. Le soir de Noël de l'année 1697, les protestants des environs se réunirent une nouvelle fois au logis de la Couture et au Grand-Ry. Ce dernier fut démoli en 1698 sur l'ordre de Foucault. Le 22 mai 1699, un paysan d'Aigonnay fut abattu par des dragons venus de la Mothe-Saint-Héray. En 1698, il y avait 86 feux à Aigonnay et 76 vers 1750. En 1804 sur les 602 habitants d'Aigonnay, seulement 2 ou 3 maisons étaient de confession catholique. Le dernier loup des Deux-Sèvres a été abattu à Aigonnay, dans le bois de Raganes, le 6 décembre 1927.

Elle compte un monument historique : le logis de Breuil-Malicorne qui date de la deuxième moitié du XXVIème siècle.

Le Grand Ry
La vallée du Lambon, axe de la résistance huguenote. « Encaissée dans un paysage de bois, de haies et de chemins creux, cette vallée fut un bastion de la Réforme. C’est dès les années 1540 que se met en place une Église protestante, tolérée en 1598 à l’issue des guerres de Religion. En 1681, avant même la révocation de l’édit de Nantes, les dragons sont lâchés contre les huguenots récalcitrants, tel Jean Migault qui se réfugie en Hollande. La masse des nouveaux convertis, catholiques en apparence, et ceux qui refusent d’abjurer maintiennent vivante leur foi dans le huis clos des maisons. Au péril de leur vie (répression sanglante de l’assemblée clandestine de Grand-Ry en 1688), ils se retrouvent la nuit au Désert autour de prédicants qui exercent le ministère de la Parole biblique en l’absence de pasteurs. Parmi ces prédicants insaisissables, la célèbre Marie Robin qui sillonne
Pour en savoir plus vous pouvez vous reporter au site suivant

Avis et discussion

Moyennes

Moyenne globale : 4.56/5
Nombre d'avis : 3
Fiabilité de la description : 5/5
Fiabilité du tracé sur carte : 5/5
Intérêt du circuit de randonnée : 3.67/5


Visorandonneur
le mardi 18 septembre 2018 à 21:10

Note globale : 4.67 / 5

Date de la randonnée : mardi 18 septembre 2018
Fiabilité de la description : Très bien
Fiabilité du tracé sur carte : Très bien
Intérêt du circuit de randonnée : Bien

Les indications sont précises et bien informées


Visorandonneur
le samedi 09 juin 2018 à 09:49

Note globale : 4.67 / 5

Date de la randonnée : vendredi 08 juin 2018
Fiabilité de la description : Très bien
Fiabilité du tracé sur carte : Très bien
Intérêt du circuit de randonnée : Bien

Pour nous, première balade " Visorando" excellent début.
Un grand merci à celui, ou celle qui a fait et décrit cette balade !!
Aux "petites pommes", tout y est, détails, petites remarques et impossible de se tromper,

Cette balade est parfaite, facile mais un petit peu monotone (quoique certainement bien ombragée pour le plein été), chemins après chemins, ils se ressemblent un peu tous !
Bravo tout de même.


Visorandonneur
le lundi 19 mars 2018 à 15:33

Je suis tout à fait d'accord avec vous !!
Même si, malgré ce temps maussade, nous arrivons tout de même à grandement apprécier des balades telles que La carrière de Donia, qui est juste magnifique, ou La vallée de Chambrille et les 6 fontaines de Savrelle !! Je pense que c'est juste une histoire de goût..


Visorandonneur
le lundi 19 mars 2018 à 15:10

Bonjour,

Avec la grisaille ambiante en ce moment les randonnées paraissent souvent assez fades. Restent seuls les éléments liés à l'histoire ... Mais la venue proche du printemps devrait redonner des couleurs à cette randonnée. Les passages ombragés ne s'apprécieront qu'aux grandes chaleurs. L'ayant faite en septembre avec une belle lumière elle a bien plus au groupe concerné.

Bonnes randonnées.


Visorandonneur
le lundi 19 mars 2018 à 11:22

Note globale : 4.33 / 5

Date de la randonnée : mercredi 28 février 2018
Fiabilité de la description : Très bien
Fiabilité du tracé sur carte : Très bien
Intérêt du circuit de randonnée : Moyen

Bonjour,
cette randonnée était bien, mais sans plus...J'ai personnellement trouvé que tout se ressemblait, les chemins, les champs..
Il faut préciser que nous avons effectué cette marche en hiver, donc le rendu n'est pas le même. Elle sera forcément plus agréable à faire lorsque les arbres seront en feuilles !
Merci pour le boulot !

Autres randonnées dans le secteur

Boucle des trois rivières à Saint-Génard
Distance 10.19km Dénivelé positif +87m Dénivelé négatif -91m Durée 3h05 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Saint-Génard - 79 - Deux-Sèvres

Belle balade permettant de traverser trois rivières : le ruisseau des Coudrières, la Berlande et la Marseillaise.
Circuit aux paysages variés alliant aussi bien ceux du plateau mellois avec ses cultures variés que les fonds de vallons au moment de traverser les trois rivières qui découpent le plateau dans cette zone.

Le Moulin de Génebrie et l'archiprêtré de Mazières-sur-Béronne
Distance 11.01km Dénivelé positif +82m Dénivelé négatif -80m Durée 3h20 Facile Facile
Départ Départ à Mazières-sur-Béronne - 79 - Deux-Sèvres

Un circuit agréable dans un coin peu connu du plateau mellois. Il permet de découvrir des paysages variés en empruntant pour partie une ancienne voie ferrée transformée en chemin, en traversant des hameaux (le petit Beauvais, la Rorserie, Etrochon) au bâti traditionnel, en longeant parfois la Berlande avec son Moulin de Génebrie et en terminant par la Cure du Prieuré de Mazières sur Béronne et son lavoir.

Cette balade emprunte par moment le GR®655 qui est un des chemins de Compostelle.

Forêt de l'Hermitain à La Couarde
Distance 10.48km Dénivelé positif +66m Dénivelé négatif -65m Durée 3h10 Moyenne Moyenne
Départ Départ à La Couarde - 79 - Deux-Sèvres

Belle randonnée en terrain varié : une première partie dans la zone légèrement vallonnée à proximité de la Couarde puis une seconde à travers la Forêt de l'Hermitain.
Ce circuit est riche en découvertes : le Patriarche (chêne remarquable), la Fontaine de Font Querré (cf. légende décrite dans la rubrique "Pendant la randonnée"), la Stèle du Parterre.

En passant par Negressauve et Le Luc de Verrines
Distance 10.42km Dénivelé positif +37m Dénivelé négatif -37m Durée 3h05 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Celles-sur-Belle - 79 - Deux-Sèvres

Belle randonnée sur le plateau Mellois. Paysages variés avec alternance de champs et de ones boisées. La traversée des villages de Negresauve et du Luc de Verrines, notamment, permet d'avoir une bonne vision du bâti traditionnel.

Sources et lavoirs proches de la Belle vers Périgné
Distance 9.62km Dénivelé positif +41m Dénivelé négatif -41m Durée 2h50 Facile Facile
Départ Départ à Périgné - 79 - Deux-Sèvres

Un circuit favorisant la découverte de sources et de lavoirs situés à proximité de la rivière Belle entre Périgné et Montigné. Le circuit alterne des chemins d'exploitation et de petites routes peu fréquentées (en témoigne l'herbe qui y pousse ). La randonnée passe à proximité du Château de la Forge et à côté de celui de la Guittonnière

La Sèvre Niortaise dans le secteur de Sepvret
Distance 8.63km Dénivelé positif +50m Dénivelé négatif -55m Durée 2h35 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Sepvret - 79 - Deux-Sèvres

Agréable randonnée au départ de Sepvret permettant de découvrir de beaux paysages, les sources de la Sèvre Niortaise, des fontaines lavoirs, un petit moulin, le pigeonnier de Bregion avec 2200 boulins.

Pouffonds - Coubortiges et son bâti traditionnel
Distance 9.3km Dénivelé positif +28m Dénivelé négatif -28m Durée 2h45 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Pouffonds - 79 - Deux-Sèvres

Joli circuit varié avec de beaux passages dans un bois ou le long d'une rivière (la Marseillaise). Découverte également des cultures locales.Comme dans tout le Pays Mellois, le bâti traditionnel est présent avec un coup de cœur pour le charmant village de Coubortiges.

Ce circuit alterne de larges chemins d'exploitation, quelques portions avec des sentiers plus étroits et des liaisons sur des routes peu fréquentées.

Les Bois de Celles-sur-Belle - 2
Distance 8.32km Dénivelé positif +76m Dénivelé négatif -79m Durée 2h35 Facile Facile
Départ Départ à Celles-sur-Belle - 79 - Deux-Sèvres

Randonnée facile dans les Bois de Celles-sur-Belle avec de faibles dénivelés. Au départ et au retour, très belles vues sur l'Abbaye de Celles-sur-Belle. Cette balade présente une variété de paysages autour du bourg.
Le circuit permet aussi de découvrir un arbre remarquable, la "Talle à Teurtous" (cf. "Pendant la randonnée et à proximité").

Pour plus de randonnées, utilisez notre moteur de recherche.

Les descriptions et la trace GPS de ce circuit restent la propriété de leur auteur. Ne pas les copier sans son autorisation.