Le sentier des crêtes et de la Mayenne - La Membrolle

Aux alentours de la Membrolle-sur-Longuenée et Pruillé, cette randonnée vous permet de découvrir de beaux
paysages de bocage, de vergers, de chemins tranquilles et vallonnés. Plus loin, sur le chemin de halage de la Mayenne, vous croiserez la route de ceux qui empruntent la « Vélo Francette ». Un arrêt s’impose à la jolie écluse de la Roussière et au port de Pruillé pour reprendre des forces et admirer le paysage.

Fiche technique
n°18861214
Une randonnée La Membrolle-sur-Longuenée créée le samedi 29 janvier 2022 par pgetrochon. MAJ : samedi 25 juin 2022
Durée Durée moyenne: 3h50[?]
Distance Distance : 12.58km
Dénivelé positif Dénivelé positif : 86m
Dénivelé négatif Dénivelé négatif : 92m
Point haut Point haut : 77m
Point bas Point bas : 15m
Moyenne Difficulté : Moyenne
Retour point de départ Retour point de départ : Oui
A pied A pied
Commune Commune : La Membrolle-sur-Longuenée (49220|49770)
Départ Départ : N 47.561206° / O 0.672226°
Carte Carte IGN : : Ref. 1521SB - Version mobile (cliquer-ici)
Téléchargez : -
Vue sur la Membrolle Chemin ombragé sur le retour vers la Membrolle Calvaire en haut de la rue du Bac Chemin pour revenir vers la rue du bac à Pruillé

Description de la randonnée

Départ du parking de la placette, Rue du Cimetière (en face l'entrée de ce dernier).

(D/A) Quitter le point de stationnement en partant vers le côté Sud-Ouest du cimetière. Traverser la Rue du Cimetière, puis longer le côté Sud-Ouest du cimetière et passer au coin d'une supérette pour aller rejoindre la Place Eric Tabarly où se trouve la mairie.

Partir vers la gauche et passer entre deux bâtiments formant un demi-cercle au niveau du carrefour des rues Lamartine et Jean Le François. Une fois derrière l'immeuble, partir vers la droite pour contourner un étang à main gauche. Au croisement de chemins avec l'Impasse du Lavoir, virer à droite dans cette dernière. Traverser tout droit entre des bâtiments dont deux d'entre eux forment, du côté gauche, un grand demi cercle. Continuer jusqu'à rejoindre la Rue Jean Le François.

Tourner à gauche dans la Rue Jean Le François et au bout de vingt mètres environ, traverser prudemment la Rue Françoise Dolto puis emprunter une grande allée bordée d'arbres qui part en direction du Sud-Est, le Mail Émile Joulain. À son extrémité continuer tout droit par le chemin qui aboutit à un rond-point sur la D73 (Rue Charles de Gaulle) et desservant la Rue d'Anjou.

(1) Partir vers la gauche avec prudence pour suivre la D73 qui franchit, sur un pont, la D775 en contrebas, entre deux grands talus. Aussitôt après, contourner le rond-point en prenant le chemin du côté Nord (la gauche). Poursuivre sur le chemin qui longe du côté Nord la Rue de la Chevallerie jusqu'à arriver à un troisième rond-point. Le contourner le temps de traverser l'Impasse Laignier.

(2) Aussitôt, bifurquer à gauche sur le chemin qui va vers le Nord en longeant l'Impasse Laignier.
Suivre ce chemin qui se transforme en chemin d'exploitation un peu plus loin avant de tourner vers la droite et de longer le lieu-dit les Mortiers à main droite. À ce niveau, le chemin se transforme en petite route et un étang se trouve à droite de la route.

Continuer jusqu'au lieu-dit la Peloperie. Au carrefour de routes, prendre celle de droite, Route de Malvoisine, qui se dirige vers un petit bois pour le contourner par le Nord. Continuer en direction de Malvoisine. Dans le dernier virage à angle droit, avant le lieu-dit, prendre le chemin de gauche qui part vers le Nord-Est et passe au Sud du lieu-dit la Lande.
Continuer tout droit jusqu'à parvenir au carrefour de la route la Lande et de la route de Vauléard.

(3) Traverser prudemment la route La Lande et prendre en face la route de Vauléard sur deux cent mètres environ, avant de bifurquer sur la route de gauche dans un croisement de routes en Y. Cette route passe entre deux vergers (possibilité de marcher dans la large bande enherbée qui borde les vergers).
Au carrefour de routes suivant en Y, prendre celle de droite avec indication "Écluse de Sautré".
Aller jusqu'au bord de la Mayenne et contourner par la droite l'habitation de l'Écluse de Sautré avant de prendre le chemin de halage en bord de la Mayenne en direction du Nord-Ouest.

(4) Au niveau d'une allée menant au Domaine de Vauléard, poursuivre sur le chemin de halage, qui sert également de piste cyclable partagée. Continuer tout droit le long de la Mayenne jusqu'à atteindre l'Écluse de la Roussière (N°43).

(5) Poursuivre sur le chemin de halage le long de la Mayenne en direction du Trait d'Union.
À cet endroit, virer à droite sur la route menant au Bac de Pruillé puis bifurquer à gauche pour continuer sur le chemin de halage qui longe la Mayenne à main droite et le camping "Bac de Pruillé" à main gauche pour aller jusqu'à la halte fluviale de Pruillé. Rejoindre le chemin d'exploitation qui vient du village.

(6) S'éloigner de la Mayenne en empruntant la route qui monte vers un bâtiment. Celle-ci décrit un virage à angle droit vers la gauche. À cet endroit, prendre le chemin sur la droite qui longe la route en direction du Sud-Est. Le chemin rejoint la Rue du Bac. La suivre en montée sur environ 80 m avant de prendre le chemin sur la gauche de la rue.
Plus loin le chemin débouche dans la Rue Principale de Pruillé. Tourner à gauche dans la Rue Principale qui bifurque vers la droite une vingtaine de mètres plus loin. La suivre jusqu'à la sortie du bourg à l'endroit où elle décrit une grande courbe vers la gauche.

(7) Prendre à droite le second chemin d'exploitation, Chemin de la Queue de l'Étang, qui va en direction du Sud. Dans une petite zone boisée, virer à droite dans le deuxième chemin de ce côté-là. Le chemin ne tarde pas à longer un lotissement à main droite, avant de longer un petit plateau et d'arriver à une route au niveau d'un virage à angle droit.
Suivre prudemment la route vers la droite pour aller en direction du lieu-dit Beausoleil.

(8) Au carrefour suivant, en Y inversé, prendre la route de gauche dite Clos de Beausoleil qui mène au lieu-dit susnommé.
Quand la route fait un virage à angle droit vers la gauche en arrivant à Beausoleil, continuer tout droit dans le chemin qui va vers le Sud-Ouest. Un peu après, le chemin passe sous une ligne à haute tension et finit par parvenir à un croisement de chemins en T.

(9) Partir dans le chemin de gauche en direction du Sud. Poursuivre sur le chemin principal jusqu'à parvenir au bord de la route à 4 voies, D775. Bifurquer vers la gauche, suivre la quatre voies en surplomb et aller jusqu'à la route de la Roussière. Ne pas hésiter à quitter la voie goudronnée pour emprunter le chemin de droite qui reste à niveau et mène jusqu'au carrefour suivant juste avant le pont sous la quatre voies.
Tourner à droite et suivre la route de la Roussière qui passe sous la quatre voies.

(10) À environ soixante mètres après la sortie du tunnel, virer à gauche dans un chemin qui parvient plus loin à la Rue Lamartine. Tourner à droite et suivre la Rue Lamartine, puis prendre sur la droite la Rue du Lavoir qui longe le cimetière.
Au bout de la Rue du Lavoir, traverser la Rue du Cimetière et retrouver le point de stationnement sur la placette en face du cimetière (A).

Points de passage :
D/A : km 0 - alt. 54m - Parking rue du cimetière
1 : km 0.7 - alt. 62m - Rond-point à l'Ouest de la route D775
2 : km 1.11 - alt. 63m - Rond-point. Le Voyageur route de la Chevalerie
3 : km 4.11 - alt. 27m - Carrefour route des Vergers
4 : km 5.42 - alt. 20m - Croisement chemin de halage - Mayenne (rivière) - Affluent de la Maine
5 : km 7.33 - alt. 22m - Ecluse n° 43 de la Roussière
6 : km 8.86 - alt. 19m - Croisement de chemins. Camping
7 : km 9.61 - alt. 54m - Croisement
8 : km 10.51 - alt. 73m - Carrefour route Clos de Beausoleil
9 : km 11.16 - alt. 64m - Croisement de chemins en T
10 : km 12.22 - alt. 46m - Croisement route de la Roussière
D/A : km 12.58 - alt. 54m - Parking rue du cimetière

Informations pratiques

Cette randonnée en terrain varié nécessite d'être bien chaussé.

Cette randonnée est balisée en Violet sur la quasi totalité du parcours. Elle reprend en quasi totalité le parcours intitulé "Du plateau de Marcillé au halage" édité sous forme de randofiche par la Fédération française de randonnée (FFrandonnée 2018). En complément, il est conseillé de suivre les indications du descriptif et de la carte en y alliant une bonne lecture du paysage. Les points de passage (avec leurs coordonnées GPS et la distance depuis le point de départ constituent des aides pour le randonneur qui découvre le circuit.

Variante :
Après le (2), au lieu-dit les Mortiers, bifurquer à gauche dans le chemin enherbé bordé d'arbres qui part vers le Nord. Le chemin passe sous une ligne à haute tension. Au croisement de chemins suivant, partir à gauche et continuer tout droit jusqu'à la route de la Roussière. Tourner à droite et suivre prudemment la route de la Roussière jusqu'au virage à angle droit de la route vers la gauche près de la Mayenne. Là prendre le chemin de droite interdit aux véhicules et rejoindre la Roussière pour retrouver le circuit. Le parcours fait alors : 9,1 km

Randonnée réalisée par l'auteur le 10 mai 2022

Soyez toujours prudent et prévoyant lors d'une randonnée. Visorando et l'auteur de cette fiche ne pourront pas être tenus responsables en cas d'accident ou de désagrément quelconque survenu sur ce circuit.

Pendant la rando ou à proximité

Longuenée en Anjou
Avec ses quatre communes déléguées (dont L Mambrolle), Longuenée-en-Anjou compose un territoire rurbain qui bouge au rythme de la nature, de son économie fleurissante, des 90 associations qui l’animent, de ses rendez-vous culturels incontournables.
Empreinte de traditions rurales, elle est aussi un acteur économique engagé qui accompagne les entreprises sur son territoire et qui se veut, concernant le développement de la filière du numérique, zone d’expérimentation en milieu rural à destination des entreprises dans le cadre de la dynamique #Longuenée Tech.

La Mayenne
La Mayenne avant de rejoindre la Sarthe un peu plus loin à l’Ile Saint-Aubin pour former la Maine, traverse la commune de Longuenée-en-Anjou sur plus de 7 km offrant tout le long, un espace propice à la balade, aux loisirs de pleine nature et ouvrant sur une biodiversité exceptionnelle caractéristique des Basses vallées angevine.
La Mayenne fut longtemps l’axe économique le plus important du territoire. Déjà fréquenté sous Charlemagne, la navigation s’est poursuivie jusqu‘au milieu du XXe siècle dans le sillage des péniches qui remontaient le cours, faisant le commerce de bois, d’huile ou de sable de Loire et le descendant en transportant des céréales, des toiles de lin ou chanvre… C’est ainsi que tout naturellement les hommes se sont installés au bord de l’eau en bâtissant des villes et villages. Après une courte durée de désaffection, la Mayenne a retrouvé une seconde vie grâce au tourisme fluvial et à la transformation du chemin de halage en chemin de randonnée.
Autrefois les embarcations tirées par des chevaux ou des hommes, depuis le chemin bordant la rivière, remontaient le cours d’eau « à la halée ». Ainsi a été façonné au fil des ans, le chemin de halage de la Mayenne. Le chemin de halage est une des plus belles voies vertes de France : 85 km d’un itinéraire de randonnée en toute sécurité, ouvert à tous les randonneurs non-motorisés. C’est sans doute le moyen le plus simple et le plus authentique de pénétrer au cœur du territoire…
Source : site officiel de la commune

Pruillé
Jusqu’en décembre 2015, Pruillé faisait partie de la communauté de communes du Lion d’Angers. Le 1er janvier 2016, elle s’est constituée avec La Meignanne, Le Plessis-Macé et La Membrolle-sur-Longuenée en commune nouvelle de Longuenée-en-Anjou, intégrant de ce fait, la communauté urbaine d’Angers Loire Métropole.
La commune recouvre un vaste territoire situé de par et d’autre de La Mayenne, qui s’étend jusqu’aux frontières de La Membrolle-sur-Longuenée, Grez-Neuville, Feneu et Sceaux d’Anjou.
On y accède à partir de l’axe routier Angers-Rennes qui dessert la zone d’activités de La Chesnaie.
Village typique de bord de rivière qui comptait encore 330 habitants dans les années 1975, Pruillé connait une croissance de population constante et maîtrisée avec la construction de nouveaux lotissements (Les Basses Vignes 1 et 2 en 2004, La Perrière en 2010, Les Basses Vignes 3 en 2017…).
On y retrouve encore quelques maisons anciennes qui contribuent au charme du village : ces petites maisons de Maître au plafond bas, construites en pierre de schiste : Le restaurant de l’Auberge par exemple typique avec ses poutres apparentes en bois et sa cheminée.
Même si le trafic commercial n’a plus lieu, les bords de la rivière restent très animés en haute saison. Promenade sur le chemin du halage, pêche, traversé avec le bac, balade dans le port, déjeuner dans l’ancienne maison du passeur transformée en guinguette ou à l’auberge dans le bourg, pique-nique en bordure de Mayenne à proximité du camping… On apprécie à Pruillé ces lieux de convivialité où habitués, locaux ou gens de passage se croisent et aiment se retrouver.

Histoire
L’histoire de Pruillé est marquée par la Mayenne, rivière qui la traverse. Un trafic fluvial très important avait lieu sur cette rivière les siècles passés, Pruillé étant situé sur un axe commercial reliant Angers à Château-Gontier. Les bateaux transportaient alors du vin, des céréales, de la pierre et même à une période des armes.
La vie est essentiellement rurale sur la commune et les paysans exploitent des fermes seigneuriales. Une minoterie était présente sur la commune. Une carrière de schiste a également été exploitée sur Pruillé.
Le nom de Pruillé tel qu’on le connaît aujourd’hui date de la révolution française mais le village existait déjà bien avant.
C’est en 1473 que Louis XI donne La Roussière à La Membrolle-sur-Longuenée en échange du Tertre ; La Membrolle-sur-Longuenée peut désormais profiter de la rivière, axe stratégique majeur pour le transport notamment des marchandises.
Depuis, les contours de la commune n’ont pas beaucoup évolués autour des deux rives. Le nombre d’habitants a augmenté depuis environ 30 ans, les lotissements commençant à se construire (le premier sur la commune a été le Hameau d’Hodéré) et des urbains commencent alors à habiter le village de la 3e couronne d’Angers

Patrimoine
L’église Saint-Symphorien
La fondation de l’église remonte à 1058. Bâtie par les seigneurs qui possédaient toutes les terres de Pruillé, elle était encore en partie en mains laïques dans les premières années du XIIe siècle et fut donnée à l’Abbaye Saint-Serge d’Angers à qui le pape la confirma en 1159. C’est vers 1114-1134 que fut fondée la paroisse avec Saint-Symphorien comme patron (Saint-Symphorien, « Celui dont la présence est bienfaisante »).
L’église est un édifice d’époque romane dont les anciennes ouvertures réapparaissent (fenêtres, porte latérale sud) sous l’enduit de la restauration en caractère gothique du XIXe siècle. Le presbytère a été construit au XVIIe siècle.
Jadis, le cimetière entourait l’église et s’étendait jusqu’à la maison de la Grande Métairie, et très près du clocher est conservée la tombe de Gabriel de Maussion, Seigneur du Joncheray, conseiller maître en la Chambre des Comptes de Bretagne, mort à 78 ans le 25 septembre 1781.
Autrefois le clocher était près de la sacristie et l’actuel, à la flèche d’ardoise, construit par adjudication du 8 mai 1851, forme le porche sur l’entrée de la nef unique à chevet plat, percé d’une fenêtre à meneau avec vitrail de la Vierge et de Saint-Pierre, signé Truffier, Martin, Duvau, Angers 1868.
En 1868 fut construit l’auvent devant la petite porte sur la place, la voûte fut refaite et renouvelée en 1932. En 1870 de nombreux travaux font disparaître en grande partie les origines romanes. En 1963 a lieu la restauration des murs internes et le chœur. En 1966 c’est l’érection du chemin de croix (émaux sur cuivre). En 1971 l’autel sera déplacé et installé face au peuple.

Les cloches de l’église
Le clocher abrite trois cloches dont les inscriptions nous indiquent qu’elles furent « baptisées en l’an de notre seigneur 1891 par Monseigneur l’évêque d’Angers, Charles Émile Freppel » assisté de « M. l’abbé Jean-Baptiste Tournerie, curé de Pruillé.
La première de 339 kg donne le « La dièse » et fut nommée « Gabrielle, Élisabeth, Marie par M. Gabriel Marie Maussion du Joncheray, Maire, et Mme Mayaud née Élisabeth Devienne ».
La deuxième de 236,5 kg donne le « Do » et fut nommée « Louise, Françoise, Joséphine, par M. louis Mayaud et Mme Sidonie Loi de Scepeaux-vieilleville, baronne du Joncheray ».
La troisième de 163,5 kg donne le « Ré » et fut nommée « Renée, Hélène, Symphorienne, par M. René Richou et Mme Hélène Adélaïde de Guesdon, baronne du Joncheray ».
Celles-ci sont encore animées par des cordes sous le porche.
Source : site officiel de la commune

Autres randonnées dans le secteur

Visorandonneur
Le long de la Mayenne au départ de Pruillé
Distance 7.42km Dénivelé positif +41m Dénivelé négatif -42m Durée 2h15 Facile Facile
Départ Départ à Pruillé - 49 - Maine-et-Loire

Une belle promenade bucolique le long de la Mayenne. Au départ, on peut apprécier le camping au bord de l'eau, le bac, la guinguette et les bateaux de promenade amarrés aux différents pontons. Puis, en chemin, on découvre le site de la Roussière avec son écluse et tout son passé semi-industriel de minoterie. Plus loin, une autre écluse.
Le retour nous éloigne de la Mayenne mais nous fait traverser d'énormes vergers de pommiers et poiriers dont l'aspect change en fonction de la saison.

Visorandonneur
Distance 7.13km Dénivelé positif +51m Dénivelé négatif -51m Durée 2h10 Facile Facile
Départ Départ à Feneu - 49 - Maine-et-Loire

Au départ de Port Albert, partez à la découverte de belles demeures et de châteaux à l’intérêt architectural indéniable.

Visorandonneur
Distance 12.62km Dénivelé positif +30m Dénivelé négatif -21m Durée 3h40 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Brain-sur-Longuenée - 49 - Maine-et-Loire

Une agréable promenade en boucle sur le pourtour de la Forêt Domaniale de Longuenée dans le calme et la quiétude.

Visorandonneur
Les Cinq Routes, aux portes d'Angers
Distance 8.38km Dénivelé positif +31m Dénivelé négatif -33m Durée 2h30 Facile Facile
Départ Départ à Beaucouzé - 49 - Maine-et-Loire

Petite balade alternant milieu urbain, routes de campagne et chemins pédestres.

Visorandonneur
Distance 11.41km Dénivelé positif +21m Dénivelé négatif -20m Durée 3h20 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Écouflant - 49 - Maine-et-Loire

Ce circuit alterne prairies et passages au bord de l’eau. Les larges chemins de halage n’attendent désormais que vous. Une halte à la plage au Parc des Sablières est même possible en cours de marche.

Prudence en période de crue de la Sarthe, le circuit peut éventuellement être impraticable sur une partie

Visorandonneur
Autour de l'Étang Saint-Nicolas à Angers
Distance 7.55km Dénivelé positif +20m Dénivelé négatif -13m Durée 2h15 Facile Facile
Départ Départ à Angers - 49 - Maine-et-Loire

Agréable promenade dans le Parc Saint-Nicolas à Angers. À faire en famille. Cette promenade permet d'observer hérons cendrés, canards et plusieurs espèces d'oiseaux.

Visorandonneur
Distance 5.64km Dénivelé positif +8m Dénivelé négatif -8m Durée 1h40 Facile Facile
Départ Départ à Angers - 49 - Maine-et-Loire

À deux pas du centre-ville d’Angers, le Lac de Maine est un poumon vert de 200 hectares. En juin 2020, une démarche inédite a été lancée pour repenser le site, avec pour objectif d’offrir plus de lisibilité entre les différents espaces et d’en prioriser les usages. Le projet devrait être terminé en 2026. Cette balade permet à la fois de découvrir la Maine et le Lac de Maine et de profiter de leur nouvelle mise en valeur.

Visorandonneur
Tour du centre d'Angers
Distance 6.05km Dénivelé positif +30m Dénivelé négatif -32m Durée 1h50 Facile Facile
Départ Départ à Angers - 49 - Maine-et-Loire

Deux heures pour découvrir le centre d'Angers en en faisant le tour !

Pour plus de randonnées, utilisez notre moteur de recherche.

Les descriptions et la trace GPS de ce circuit restent la propriété de leur auteur. Ne pas les copier sans son autorisation.