Favoris La route des sites à Pasques

Une atypique et agréable promenade en forêt, facilitée par les édiles et habitants de Pasques, qui conduit à l'Abîme du Creux Percé, au Poste du Président, mais aussi à la découverte de quelques habitats désertés disséminés çà et là ; lieux parfois chargés d'histoire qui datent du Haut Moyen-Âge ou encore du XIe au XIVe siècle.

Fiche technique
n°12104929
Une randonnée Pasques créée le dimanche 25 juillet 2021 par Pierre Passé. MAJ : lundi 22 novembre 2021
Durée Durée moyenne: 3h25[?]
Distance Distance : 10.86km
Dénivelé positif Dénivelé positif : 119m
Dénivelé négatif Dénivelé négatif : 126m
Point haut Point haut : 577m
Point bas Point bas : 455m
Moyenne Difficulté : Moyenne
Retour point de départ Retour point de départ : Oui
A pied A pied
Commune Commune : Pasques (21370)
Départ Départ : N 47.363809° / E 4.857806°
Carte Carte IGN : : Ref. 3022ET - Version mobile (cliquer-ici)
Téléchargez : -

Description de la randonnée

Se rendre à Pasques par la D 104 - En arrivant de Prenois ou de Plombières-lès-Dijon, traverser le village de part en part pour continuer par la D 10 en direction de Panges. Se stationner sur le Parking Levêque qui côtoie le cimetière, sur la gauche en sortant de l'agglomération.

(D/A) Depuis le parking du cimetière revenir en arrière vers Pasques en longeant la route de Dijon par la droite, sur le trottoir aménagé. 100 m après, virer à gauche en coupant _prudemment_ la chaussée pour descendre vers le lavoir. Prolonger par la Rue de l'abreuvoir puis le Chemin du Val Courbe jusqu'au carrefour en sortie du bourg.

(1) Serrer à droite pour emprunter le chemin empierré en direction du Gouffre du Creux Percé. Après l'avoir suivi en continu sur un peu plus d'1,5 km, arrivé au niveau d'un panneau de signalisation routière interdisant la circulation aux voitures et motos, bifurquer à droite en direction de l'Abîme du Creux Percé. Après le passage d'une barrière, rejoindre le site en obliquant sur la droite.

(2) Faire le tour du site en suivant le grillage (abri, panneau d'informations, vues plongeantes sur l'abîme). Revenir sur ses pas jusqu'au carrefour situé avant le site, pour continuer droit devant par un sentier. Au carrefour de pistes suivant, tourner à droite en direction de Prenois. Au carrefour d'après, virer à gauche, malgré les croix Jaune et Bleue, dans un chemin qui monte quelque peu. Arrivé à une fourche en terrain découvert, serrer à droite. Chemin au tracé existant mais peu visible du fait de hautes herbes. Plus loin, peu avant d'obliquer à droite, descendre par le premier sentier tout à droite, à travers bois. Au bout de 130 m, trouver sur la gauche, au niveau d'un grand arbre, une roche suffisamment grosse pour attirer l'attention.

(3) La contourner pour lire ce qui est gravé au dos, s'agissant d'un accident peu commun datant de 1892. Depuis cette roche, revenir 2 m en arrière pour ensuite obliquer à droite. Par un layon visible où il faut parfois baisser la tête, longer la falaise (à main droite) depuis la ligne de crête. Couper un autre layon au bout de 160 m. Après un passage à découvert, arriver devant les ruines du château Hurpot.

(4) Habitat déserté aux fouilles apparentes avec esquisses de murs. Traverser les ruines droit devant pour gagner un peu plus loin ce qui fut un ancien four à pain (contours visibles) puis, peu après, en descendant quelques mètres un promontoire qui domine la Combe de Vaux de Roche. Revenir sur ses pas en remontant jusqu'au niveau du four et partir par le layon à droite. Le suivre en ligne de crête jusqu'à arriver en bout de combe. Virer alors à droite et monter quelque peu. De suite, au 1er carrefour de pistes, serrer à droite dans un sentier herbeux. Arrivé en butée au carrefour suivant, partir à gauche. Déboucher sur un chemin carrossable en herbe. Plus loin, à un carrefour de pistes, obliquer à gauche sur "le Chemin du Moulin" qui relie Pasques au Moulin de Val Courbe dans le Val Suzon. Plus loin encore, après une légère montée, prendre pied sur un large carrefour à 5 branches.

(5) Prendre le second chemin carrossable à droite (herbeux). Bifurquer dans le premier chemin à droite situé juste avant une coupe (ligne 31/28). Passage au pied de restes d'un ancien mur d'enclos. Arrivée au lieu-dit "Les Issarts Barodet".

(6) Sur la droite du chemin, les ruines d'une ferme désertée avec ça et là des esquisses de murs (possible ancien village de Pasques). En faire la visite à travers les pierriers. Contours visibles d'un ancien four à pain.
Continuer par le même chemin jusqu'à buter sur un autre transversal. Partir à gauche. Le suivre longuement pour bifurquer dans la cinquième ligne à gauche (ligne 11/13 - coupe de bois en face). Arrivée au lieu-dit "Les Grands Charmeaux".

(7) Environ 80 m après avoir tourné, présence sur la gauche d'un ancien puits rebouché, d'un mur d'enclos, ainsi que de vestiges d'habitats désertés de part et d'autre du chemin (murs relevés parfois visibles). En faire la visite à travers les pierriers.
Continuer par le même chemin jusqu'à buter sur un autre transversal. Virer à droite. Bifurquer dans le deuxième chemin à gauche pour arriver au lieu-dit "Le Bas du Fourneau" (par ligne 14/16).

(8) Au niveau de la patte d'oie, prendre à gauche le premier sentier assez large qui mène à une légère butte (face à soi mais peu visible de loin). Possibilité d'en faire le tour. Habitat déserté et ruines de ce qui pourrait avoir été une tour adossée à une ferme.
Revenir sur ses pas pour rejoindre le chemin d'arrivée et continuer à gauche avant d'obliquer de suite à droite dans le chemin le mieux tracé. Au débouché avec un champ, virer à gauche et rejoindre à travers champs et en longeant le terrain de sport communal.

(1). Revenir par l'itinéraire inverse jusqu'au parking du cimetière (D/A).

Points de passage :
D/A : km 0 - alt. 515m - Parking du cimetière - Route D10
1 : km 0.53 - alt. 503m - Terrain de sport communal
2 : km 2.64 - alt. 483m - Abîme du Creux Percé
3 : km 3.87 - alt. 474m - Le poste du Président et sa roche gravée
4 : km 4.15 - alt. 470m - Habitat déserté - le château Hurpot
5 : km 5.16 - alt. 499m - Carrefour à 5 branches
6 : km 5.93 - alt. 523m - Habitat déserté - Les Issarts Barodet
7 : km 7.48 - alt. 576m - Habitat déserté - Sur les Grands Charmeaux
8 : km 8.92 - alt. 544m - Habitat déserté - Le Bas du Fourneau
D/A : km 10.86 - alt. 515m - Parking du cimetière - Route D10

Informations pratiques

Table de pique-nique au niveau de l'abreuvoir de Pasques (Rue de l'Abreuvoir).
(2) Abri en bois au niveau de l'Abîme du Creux Percé.
Herbes hautes et humides par temps de pluie et au printemps nécessitant le port des guêtres (tiques possibles).
Roches affleurant le sol, glissantes par temps de pluie.
Les habitats désertés sont aujourd'hui des amas pierreux - marche plus difficile en ces lieux.
Bâtons de marche utiles par temps humide, lors montées et descentes.

Soyez toujours prudent et prévoyant lors d'une randonnée. Visorando et l'auteur de cette fiche ne pourront pas être tenus responsables en cas d'accident ou de désagrément quelconque survenu sur ce circuit.

Pendant la rando ou à proximité

Reprise partielle, après accord, de la documentation sur les habitats désertés et usages anciens de la forêt de Pasques - huit années de recherches 2012 - 2019. Document disponible en Mairie de Pasques, publié par le foyer rural et la commune de Pasques - février 2021.
Vifs remerciements à Monsieur Jean-Yves Dupont inventeur, Madame Céline Vialet actuelle Maire et Monsieur Alain Duthu ancien Maire, qui ont autorisé et donné vie à cette randonnée atypique

(2) L'Abîme du Creux Percé : gouffre ayant servi de glacière. Premier explorateur connu Monsieur Quantin de Pasques en 1882 (décoré pour y avoir sauvé 2 personnes tombées dedans). Puis, visite de cet aven en 1892 avant d'attendre 1910 pour la mise en évidence du réseau actuel par Messieurs Malard et Piot. Des explorations permettent en 1942 - 1943 de découvrir le réseau Guillemin, point bas de la cavité. Taille de l'entrée 35 x 25 m et profondeur de l'aven 63 m.

(3) Le Poste du Président et sa roche gravée au dos.
"Ici le président Regnier en pourchassant le sanglier tomba de cette roche ardue. Mais Saint-Hubert par son secours à ses amis garda ses jours. Grâce à jamais lui soit rendue. Les sociétaires de la chasse de Paques. Édouard Blondel, Adrien Clerc, Paul Court, Paul Dodoz, Raoul Fabvier, Léon Ibled, Augustin Japiot, Henri Roussin, Alexandre Roux, Antoine Troubat. Gadeski garde - 21 janvier 1892."

(4) Le Château Hurpot : site fortifié du XIe-XIIe siècles. L'établissement occupe une avancée de la falaise dominant à l'ouest La combe de Vaux de Roche. Un fossé sépare la pointe du plateau, taillé dans la roche sur 4 m de large et au moins 2 m de profondeur. Le talus de la fortification au dessus du fossé (l'escarpe) était surmonté par un épais mur courant sur toute la largeur et, au centre, par un édifice rectangulaire se développant très vraisemblablement sur un ou deux étages sur le rez-de-chaussée aveugle. Derrière, des arases de murs signalent des enclos, des bâtiments et un four à pain. Longtemps le site a été daté des temps pré ou protohistoriques mais les fouilles menées en 2015 ont montré qu'il a été fondé, occupé et déserté au cours des temps de la féodalité, au XIe-XIIe siècles. On ne sait de quel seigneur il dépendait, ni même ses fonctions.
Beau point de vue depuis le promontoire du Château Hurpot sur la combe de Vaux de Roche et ses alentours.

(6) Les habitats désertés des Issarts Barodet : lors des fouilles en 2015, présence d'amas pierreux grossièrement quadrangulaire de quelques mètres de côté jonché de fragments de tuiles romaines. Découverte d'éléments de culture matérielle ramenés en surface par des blaireaux. Datation estimée aux IIe et IIIe siècles ap. J.C.
Par la suite, le site a servi de bergerie fondée, occupée et désertée au cours du XIVe siècle, certitude apportée par les poteries, monnaies, ornements de vêtement et datations des charbons découverts dans les constructions.

(7) L'habitat déserté des Grands Charmeaux : Bergerie du XIVe siècle, tout comme le précédent site. Pièces de monnaie découvertes, dont certaines datant de 1295-1303 (Philippe VI) et entre 1342 et 1353 (type de florin en or de Buda en Hongrie).

(8) Les habitats désertés du Bas du Fourneau : Datations sur la base d'analyses selon la méthode du carbone 14 estimant les occupations vers le VIIIe-IXe siècles ; mais les techniques de construction et les poteries les fixent au XIe-XIIe siècles. Immédiatement au sud d'un petit établissement daté du XIVe siècle, découverte sous un puissant tertre quadrangulaire de gravats, de l'angle d'un bâtiment édifié en gros moellons équarris liés de terre argileuse. Possible présence d'un édifice à plusieurs niveaux.
Le site a servi de bergerie à la même époque que Les Issarts et les Grands Charmeaux. Mêmes certitudes.

Au XIVe siècle, intensification remarquable de l'exploitation des espaces boisés de la montagne dijonnaise. Ces 3 derniers établissements présentent certes des particularités, notamment dans leurs plans, mais aussi bien des similitudes. Tous sont raccordés à Pasques et d'un développement limité à une ou deux fermes. Tous associent de grands corps de ferme comprenant une habitation et des bâtiments d'exploitation, systématiquement entourés d'enclos à bétail. Beaucoup ont le point d'eau à l'extérieur et se prolongent par des chemins bordés de murets (facilité à conduire le bétail). Aucun n'est accompagné de champs alentours. Ce sont là des habitats d'éleveurs et non d'agriculteurs.
Les aménagements sont faits pour durer et somme toute confortables selon les standards de l'époque. Les murs sont de pierres, les toitures en laves ou en végétaux ; les sols se confondent souvent avec la table rocheuse qui a été aplanie. Fours à pain, foyers domestiques, niches murales et seuils sont soigneusement apprêtés.
Bien qu'installés au fond des bois, les habitants de ces "bordes" ne sont pas misérables : le vaisselier qu'ils utilisent, comme les parures de leurs vêtements, n'ont rien à envier à ceux des habitants des villages et même des châteaux et des ville d'alors.
Leur spécialisation était l'élevage des ovins. Cette activité est stimulée par les débouchés urbains de la viande, du lait, des fromages et des peaux de parchemin, mais aussi par le grand commerce international de la laine.

Autres randonnées dans le secteur

Distance 19.63km Dénivelé positif +334m Dénivelé négatif -340m Durée 6h35 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Pasques - 21 - Côte-d'Or

Une randonnée qui sort des chemins habituels pour nous guider vers des sites naturel et atypiques mais aussi vers dix habitats désertés. Il s'agit de lieux parfois chargés d'histoire qui datent du Haut Moyen-Age ou encore du XIe au XIVe siècle.
Cette randonnée n'aurait jamais vu le jour sans l'aimable autorisation et participation des édiles et des membres de la section archéologique du Foyer Rural de Pasques qui ont œuvré durant huit années pour mettre en valeur les sites décrits.

De Lantenay à la Roche Aigüe par les combes
Distance 18.26km Dénivelé positif +723m Dénivelé négatif -720m Durée 7h15 Difficile Difficile
Départ Départ à Lantenay (Côte-d'Or) - 21 - Côte-d'Or

Un bon dénivelé sur une distance raisonnable. Une randonnée agréable sur les crêtes des combes, alliant paysage rocheux, forestiers, grottes. Le parcours est plutôt ombragé, idéal à la belle saison.

Combe d'Arvaux, dite Combe aux Mammouths, à Lantenay
Distance 10.73km Dénivelé positif +314m Dénivelé négatif -308m Durée 4h00 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Lantenay (Côte-d'Or) - 21 - Côte-d'Or

Belle randonnée autour de Lantenay qui vous mènera au plateau de Pasques par la petite Chapelle Saint-Louis.
Le retour se faisant par les dessus de la Combe d'Arvaux qui vous ouvrira ses panoramas sur la vallée de l'Ouche.

Val Suzon : de sources en grottes
Distance 15.42km Dénivelé positif +337m Dénivelé négatif -337m Durée 5h20 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Saint-Martin-du-Mont (Côte-d'Or) - 21 - Côte-d'Or

Depuis le torrent tufeux du Rui Blanc qui cascade jusqu'au Suzon en passant par les hauteurs escarpées du Val Suzon, le circuit passe par des bouts du monde, des grottes perchées et escalade, à travers les buis, le bord de plateaux avant de découvrir un aven, curiosité géologique unique dans cette région.

Distance 17.27km Dénivelé positif +260m Dénivelé négatif -260m Durée 5h40 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Saint-Martin-du-Mont (Côte-d'Or) - 21 - Côte-d'Or

Une randonnée dans le Val Suzon qui, un temps par une ancienne voie ferrée, nous mène de grottes en abîme dans les environs de Pasques et de Panges, à travers bois et champs.

Entre Ancey et Baulme-la-Roche
Distance 8.11km Dénivelé positif +281m Dénivelé négatif -281m Durée 3h05 Facile Facile
Départ Départ à Ancey - 21 - Côte-d'Or

Un beau point de vue depuis la Roche Aigüe et un aperçu intéressant d'anciennes installations minières

Les grottes des Cèlerons
Distance 9.8km Dénivelé positif +212m Dénivelé négatif -210m Durée 3h25 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Val-Suzon - 21 - Côte-d'Or

Magnifique combe de Vau de roche. Falaises, abris sous roches, Grottes, promontoires et vue sur le célèbre abîme du Creux Percé.

Le Sentier du Cornouiller
Distance 11.15km Dénivelé positif +241m Dénivelé négatif -237m Durée 3h55 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Baulme-la-Roche - 21 - Côte-d'Or

Ce chemin traverse la ligne de partage des eaux Manche - Méditerranée par la "Montagne" dans laquelle est percée le tunnel de Blaizy, long de 4km.
Sur votre parcours, découvrez le puits XV, le panorama sur la vallée de l'Ouche et la falaise de Baulme la Roche.

Pour plus de randonnées, utilisez notre moteur de recherche.

Les descriptions et la trace GPS de ce circuit restent la propriété de leur auteur. Ne pas les copier sans son autorisation.