Du Lac Okutamako à Tabayama

Une randonnée en principe sans difficulté mais dont une courte section n'est pas entretenue. Impossible de se perdre car il suffit de suivre le ruisseau/torrent, mais il faut être un randonneur aguerri avec de bonnes chaussures. L'intérêt de la randonnée est le passage par un grand temple/stupa "perdu" au sommet d'une montagne, et le village et la source thermale de Tabayama où l'on se croirait facilement dans la campagne profonde. Pourtant une balade faisable en une journée au départ de Tokyo.

Fiche technique
n°902464
Une randonnée Japon créée le vendredi 15 décembre 2017 par Claude L2.. MAJ : dimanche 17 décembre 2017
Durée Durée moyenne: 5h05[?]
Distance Distance : 10.94km
Dénivelé positif Dénivelé positif : 827m
Dénivelé négatif Dénivelé négatif : 745m
Point haut Point haut : 1287m
Point bas Point bas : 543m
Très difficile Difficulté : Très difficile
Retour point de départ Retour point de départ : Non
A pied A pied
Commune Commune : Japon (JP)
Départ Départ : N 35.775602° / E 139.000542°
Arrivée Arrivée : N 35.790132° / E 138.923846°
Téléchargez : -
Noms japonais Nomécoï-yu Chemin de crête Lac Okutamako

Description de la randonnée

Remarque : les caractères japonais ne sont pas disponibles sur Visorando. Les noms que le randonneur doit reconnaître sur place sont regroupés sur une image (voir les photos). Les termes concernés sont indiqués par <J> dans le texte.

(D) À l'arrêt de bus de Miyamabashi <J>, traverser le pont. Puis, immédiatement après le pont, prendre de chemin sur la droite entre les constructions et la queue du lac, qui contourne les maisons et se transforme en sentier qui monte rapidement sur la crête.

Un petit raidillon au début, mais ensuite le sentier de crête est assez doux. Peu balisé, il faut donc être vigilant pour ne pas perdre la trace. Mais des petits rubans rouges ou dorés sont là de temps en temps pour confirmer qu'on est bien sur le bon chemin.

(1) Après un dernier raidillon, on arrive à l'énorme stupa Otérasan <J>. Ne pas manquer de monter les escaliers jusqu'à la plateforme qui en fait le tour, pour admirer les statues dorées qui regardent dans les 4 directions, et une belle vue vers l'Est sur les baies et caps du Lac Okutamako. Quitter le stupa par le sentier qui monte légèrement vers l'Ouest.

Ensuite, suivre le sentier, toujours plus ou moins sur la ligne de crête, irrégulièrement balisé. Mais comme dans la 1ère partie, on trouve toujours les petits rubans rouges ou des pancartes qui nous rassurent. Rejoindre assez rapidement un bon chemin d'exploitation forestière qui suit plus ou moins le sentier, quelquefois se confond avec lui.

(2) Arriver au point culminant de la balade, le mont Shikakurayama <J>. Le chemin forestier passe au Nord, nettement plus bas, mais le sentier passe par le sommet. En redescendant du sommet, les deux se confondent, et on les suit toujours sur la crête jusqu'au point suivant.

(3) Après environ 1,5km, rejoindre un départ de sentier balisé. Quitter alors le chemin forestier pour descendre assez rapidement sur la gauche, direction générale Sud-Ouest. Atteindre un col bien dégagé, le Col Ootaba <J>, qui est le terminus d'une route forestière qui monte de la vallée.

(4) Prendre à droite, direction générale Nord-Nord-Ouest, à flanc de montagne, sur le côté droit du thalweg. Bon sentier, bien marqué ; le 1er kilomètre est facile, plutôt en pente douce, mais avec quelques zigzags par endroit, puis on se rapproche du fond du thalweg et du cours du torrent.

C'est après ce kilomètre que ça se gatte, car le thalweg est très encaissé et a été raviné par les typhons et ne semble pas entretenu. C'est donc un peu l'aventure : nous sommes restés sur la rive droite à suivre des sections de sentier encore plus ou moins praticables, entre lesquelles il faut s'accrocher à la végétation pour traverser des passages de glissement de terrains. Heureusement ce n'est pas très long, et on arrive à des constructions en fond de vallée.

(5) Traverser la cour de ces constructions et arriver à un pont. Continuer ensuite la route goudronnée (qui surplombe une vallée occupée par des singes) pour arriver en vue du bourg de Tabayama <J>.

(6) Au 1er carrefour, prendre la route à droite et ensuite, suivre plus ou moins les passages de plus grande pente qui amènent en direction de l'établissement thermal (Onsen) Namékoi-yu <J>.

(7) Après avoir profité de l'eau chaude, des boissons et des repas éventuels, franchir la passerelle qui traverse la rivière, monter les marches. Traverser le parking, prendre la rampe qui rejoint la route principale au Nord de la rivière pour gagner l'arrêt de bus, presque en face de la sortie de la rampe, légèrement à gauche (A).

Points de passage :
D : km 0 - alt. 554m - Arrêt de bus Miyamabashi
1 : km 1.96 - alt. 946m - Temple/stupa Otérasan
2 : km 5.69 - alt. 1281m - Shikakurayama
3 : km 7.32 - alt. 1169m - Carrefour, à gauche
4 : km 8.33 - alt. 938m - Col Ootaba, à droite
5 : km 9.59 - alt. 659m - Pont Marikobashi
6 : km 10.21 - alt. 658m - Carrefour, route à droite
7 : km 10.6 - alt. 613m - Source thermale
A : km 10.94 - alt. 637m - Arrêt de bus

Informations pratiques

De Tokyo, rejoindre la gare de Okutama en train. Ensuite ce sont des bus : attention : peu de bus, se renseigner sur les horaires.
Pour aller à l'arrêt Miyamabashi : bus 9, 10 ou 11 (en novembre 2017 les départs appropriés de la gare d'Okutama étaient par le bus 9 à 8h42 et 9h30)
Pour le retour depuis Tabayama, seulement le bus 10 (en novembre 2017 les deux derniers retours étaient à 15h40 et 18h20)
Attention : les journées sont courtes au Japon. En novembre, il faut prévoir d'être sorti de la montagne et des forêts avant 16h. Une sage précaution est de prévoir une heure supplémentaire de marge.

Pour cette randonnée, comme dit dans l'introduction,prévoir bonnes chaussures agrippantes.

Soyez toujours prudent et prévoyant lors d'une randonnée. Visorando et l'auteur de cette fiche ne pourront pas être tenus responsables en cas d'accident ou de désagrément quelconque survenu sur ce circuit.

Pendant la rando ou à proximité

L'onsen Namékoi-yu est un assez grand établissement, dont les bains extérieurs étaient en réfection quand je suis passé (novembre 2017). Très agréable étape en fin de randonnée qui offre tous les plaisirs de l'eau thermale, qu'on peut faire suivre de boissons et de petites collations, avant de prendre le bus.

Le stupa de Otérasan mérite aussi la balade, car ce n'est pas si courant au Japon. Et il offre une belle vue.

Le bourg de Tabayama compte au moins un Ryokan et deux Minshuku. Y passer une nuit (ce que j'ai fait) peut être intéressant pour goûter de son atmosphère très paysanne, et profiter le jour suivant d'un départ très matinal pour une plus grande randonnée : plusieurs itinéraires possibles, dont pour les plus ambitieux le mont Kumotoriyama (la montagne qui saisit les nuages) à 2017m.

Autres randonnées dans le secteur

Mont Gozen-Yama du barrage de Okutamako à la gare de Okutama
Distance 12.78km Dénivelé positif +1071m Dénivelé négatif -1265m Durée 6h10 Difficile Difficile
Départ Départ à Japon

Très belle randonnée pour un parcours très nature et sportif, avec très belles vues sur le Lac de Okutamako et sur le Mont Fuji. Beaucoup de grimpettes raides, besoin des mains quelquefois, mais le sentier est bien tracé et tous les passages difficiles sont équipés (corde ou échelle).

Tour du lac Okutamako
Distance 14.18km Dénivelé positif +820m Dénivelé négatif -814m Durée 6h00 Facile Facile
Départ Départ à Japon

Randonnée sans difficulté qui, du fait de la forme très découpée du lac, offre une variété de points de vue très intéressante. L'automne est la plus belle saison, d'autant que nous avons eu la chance (exceptionnelle) d'avoir aussi de la neige pour relever les couleurs des feuilles.

N.B.1. Le circuit semble être officiellement fermé de décembre à avril pour raison de sécurité (se renseigner).

N.B.2. Le dénivelé affiché est surestimé : compter une centaine de mètres tout au plus.

Takakosu-Yama entre Nippara et la gare de Okutama
Distance 15.9km Dénivelé positif +1288m Dénivelé négatif -1564m Durée 7h35 Difficile Difficile
Départ Départ à Japon

Bien nommé (Takanosu veux dire "nid de faucon") ce sommet de 1738m domine largement les monts environnants et offre une très belle vue sur le Fuji. Apparemment une randonnée populaire au Japon, malgré sa grimpette de quelques 1200m d'une traite. Elle offre une très belle variété de forêts : cryptomères, mixe (chêne, châtaigner, hêtres, etc), et aussi une très belle hêtraie. La descente de quelques 1500m est généralement facile.

Du mont Mitaké aux sources thermales Tsurutsuru Onsen
Distance 6.95km Dénivelé positif +269m Dénivelé négatif -715m Durée 2h40 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Japon

Une balade sans difficulté de 3 heures qui combine quelques-unes des choses à ne pas manquer quand on vient au Japon : un sanctuaire shinto très visité, accompagné de son collège d'auberges distribuées sur un site remarquable, en plein dans le parc national de Chichibu Tamakai ; le flamboiement des couleurs des feuilles d'automne (mi-novembre) dont beaucoup de Momiji (érables rouges) ; un Onsen (source thermale) très accueillant pour conclure la journée.

De Daïbosatsu-tôgé à Tabayama
Distance 11.42km Dénivelé positif +234m Dénivelé négatif -1515m Durée 3h50 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Japon

En contraste avec les sentiers de l'autre versant qui sont très courus par les randonneurs japonais, celui-ci est beaucoup plus tranquille. Une descente plutôt facile, sur un sentier bien marqué et des pentes assez régulières. Et il arrive sur la vallée de Tabayama très campagne: on se sent dans un autre univers, une autre époque.
À l'arrivée un Onsen à recommander, surtout en fin de randonnée.

Le Mont Momokurasan depuis la gare de Saruhashi
Distance 8.46km Dénivelé positif +953m Dénivelé négatif -953m Durée 4h40 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Japon

Une randonnée pas trop longue, qui part d'une petite ville avec un pont de construction remarquable (le Sarubashi - pont de singe - unique au monde ?). L'itinéraire offre de beaux points de vue sur la vallée et sur le Mont Fuji.

Daïbosatsu-tôgé depuis Senzan
Distance 7.74km Dénivelé positif +1138m Dénivelé négatif -150m Durée 4h55 Difficile Difficile
Départ Départ à Japon

La balade offre de superbes vues (la météo permettant) quand on longe la crête sur environ 2km et une heure si on prend son temps. Ce qui est plutôt rare à cette altitude où on est plus souvent dans la forêt. Vues bien sûr sur le Mont-Fuji qui est totalement dégagé jusqu'à sa base, mais aussi vers l'Est sur toute la métropole Tokyoïte, et vers l'Ouest sur l'agglomération de Yamanashi et toute la chaîne des Alpes du Sud.

De Senzan à Tabayama en passant par Daïbosatsu-tôgé
Distance 19.16km Dénivelé positif +1372m Dénivelé négatif -1665m Durée 2 jours Moyenne Moyenne
Départ Départ à Japon

Daibosatsutôgé (大菩薩峠) est un lieu "mythique" pour les Japonais, du fait de la popularité de la nouvelle "Le Col du Grand Bouddha" qui a fait l'objet de plusieurs versions cinématographiques (dont "Le Sabre du Mal"). Mais c'est aussi un très beau site avec une belle balade sur une crête bien dégagée (assez rare au Japon à des altitudes voisinant les 2000m) qui offre de superbes vues sur le Fuji, les Alpes du Sud et côté Est sur toute la métropole Tokyoïte.

Pour plus de randonnées, utilisez notre moteur de recherche.

Les descriptions et la trace GPS de ce circuit restent la propriété de leur auteur. Ne pas les copier sans son autorisation.