Circuit des Popinettes

Le paysage autour de Questembert est marqué par des vallons boisés et encaissés où coulent de jolis ruisseaux. Ils ont longtemps actionné une multitude de moulins que le parcours permet de découvrir, entre deux échappées dans une riche campagne sillonnée de très beaux chemins arborés. Quant aux popinettes, peut-être les avons nous croisées sans savoir ce que c'était !

Fiche technique
n°1847929
Une randonnée Questembert créée le dimanche 03 mars 2019 par philrandovilaine. MAJ : mercredi 13 mars 2019
Durée Durée moyenne: 4h00[?]
Distance Distance : 13.18km
Dénivelé positif Dénivelé positif : 115m
Dénivelé négatif Dénivelé négatif : 117m
Point haut Point haut : 100m
Point bas Point bas : 46m
Moyenne Difficulté : Moyenne
Retour point de départ Retour point de départ : Oui
A pied A pied
Commune Commune : Questembert (56230)
Départ Départ : N 47.660307° / O 2.451817°
Carte Carte IGN (cliquez-ici pour commander) : Ref. 1021SB
Téléchargez : -

Description de la randonnée

Parking de la mairie, Place du Général de Gaulle.

(D/A) Rejoindre l'entrée la plus basse du parking, traverser la rue, et s'engager dans le Chemin du Pré de Cadoudal. Le panneau d'entrée du circuit se situe dans un angle de ce carrefour. Descendre cette rue jusqu'à la Rue Saint-Martin, et prendre à gauche. La descente se poursuit, et après avoir dépassé une fontaine et son lavoir, s'ouvre le beau paysage de prairies et boisements du vallon du Tohon. Franchir le ruisseau pour atteindre un carrefour.

(1) Prendre à droite le chemin qui s'enfonce dans les bois. Dans les parties boisées, il est utile de suivre le balisage Jaune du circuit, car il existe de nombreux chemins ou traces, entre lesquelles il faudrait sinon choisir.
Dans le vallon, on découvre un premier moulin dont la particularité a été d'être bâti à cheval sur la canalisation d'amenée d'eau. Au-delà, le sentier chemine en pied de coteau, puis vire à gauche pour remonter jusqu'à rejoindre une route. Suivre le pied du soutènement de cette voie pour rejoindre les abords du Moulin de Célac.

(2) Le circuit contourne la glissière de sécurité pour redescendre en face, par la rue qui dessert l'ancien moulin (parcours sans intérêt). Si enjamber cette glissière ne vous fait pas peur, il suffit ensuite de traverser la voie pour rejoindre la bâtisse, aujourd'hui transformée en restaurant. Attention toutefois à la circulation.
Contourner l'étang par la gauche et rejoindre l'entrée du camping.

(3) Au niveau de celle-ci, poursuivre par le sentier qui longe le pied du talus de la route jusqu'à rejoindre une petite zone humide au pied d'un soutènement maçonné. La contourner pour revenir vers le camping. Après avoir dépassé les sanitaires, laisser le chemin qui court en fond de vallon pour prendre le sentier qui s'attaque à la pente, sur la gauche. Ce sentier débouche sur un lotissement récent. Continuer tout droit, et prendre à gauche à la route de Kerjumais, pour revenir vers la RD1c.

(4) Traverser la route départementale (prudence), et suivre le chemin qui file tout droit jusqu'au verger conservatoire du Galinio. Ce lieu regroupe plus de deux cents fruitiers divers, et a été planté en partie par les élèves des écoles de Questembert. Un panneau explicatif est installé en bordure du chemin.

(5) Tourner à droite puis à gauche pour rejoindre les terrains de sport, et juste avant d'atteindre le premier, prendre à droite pour s'engager dans un nouveau vallon boisé. En suivre le fond jusqu'à l'ancien moulin de Keredren. Dans cette portion, on peut remarquer les majestueux arbres (hêtres, en particulier) couverts de mousse qui jalonnent le bord du chemin.

(6) En arrivant au moulin, tourner à gauche pour remonter la route. Traverser le lieu-dit de la Grée Tréhulo, et déboucher sur la RD7. Prendre à droite, et suivre cette route sur près de 500m. Au début, on emprunte le délaissé qui permet de circuler à l'écart de la circulation. Par la suite, le large accotement assure également un minimum de sécurité.

(7) À la route de Keredren, tourner à gauche, puis aussitôt à droite dans le chemin qui s'enfonce dans les bois. Le sentier s'engage lentement dans la descente, et chemine à mi-pente jusqu'aux abords de l'étang de Cohignac. Si en hiver, on voit les eaux de l'étang miroiter à travers la végétation, il est fort possible de passer à côté sans rien voir, dès que les feuilles sont apparues. On débouche alors au niveau de l'ancien moulin sans avoir aperçu la réserve qui l'alimentait. La descente du ruisseau se prolonge ensuite sur près d'un kilomètre, sur des pentes boisées où les asphodèles (popinettes dans le langage local) doivent pulluler au début du printemps, tant les plans visibles en fin d'hiver sont nombreux.

(8) Au premier chemin rencontré, prendre à gauche pour sortir du vallon, et rejoindre le village de Cérillac. Le traverser et remonter vers la RD5. Presque en face, poursuivre dans la route qui dessert le village de Saint-Jean. Outre la qualité de certaines maisons anciennes, ce village se distingue par la très belle Chapelle Saint-Jean l'Hospitalier (on peut demander la clé dans la maison en face, pour la visiter et découvrir la magnifique statue polychrome de Sainte-Marguerite), ainsi que par la double croix qui en orne le carrefour central.

(9) Après la visite de la chapelle, revenir au carrefour et prendre à droite (à gauche, si on ne va pas jusqu'à la chapelle) pour rejoindre le cœur du village. Passer devant le double calvaire, pour poursuivre dans l'impressionnant chemin creux qui prolonge la route. Après avoir de nouveau franchi un petit vallon, au-dessous de Kervazio, il remonte brièvement mais ardemment sur le plateau, avant de plonger vers la vallée du Tohon.

(10) Peu avant d'arriver au ruisseau, dans un virage, prendre à droite et suivre le petit chemin tracé en pied de pente. Il conduit à une passerelle qu'il faut franchir pour accéder à la rive opposée. On suit le ruisseau pendant quelque temps, avant de s'en détacher et aborder la dernière montée.

(11) Juste au niveau du Jardin du Chemin Rochu et des premières maisons, prendre à gauche le minuscule passage entre deux murs, qui serpente entre les propriétés, avant de déboucher dans le Chemin du Pré de Cadoudal.

La boucle est bouclée, et il ne reste plus qu'à tourner à droite pour revenir au point de départ en remontant la rue (D/A).

Points de passage :
D/A : km 0 - alt. 100m - parking palce Gal de Gaulle (mairie de Questembert
1 : km 0.55 - alt. 73m - passerelle sur le Tohon
2 : km 1.75 - alt. 82m - Moulin de Célac
3 : km 2.09 - alt. 85m - Camping
4 : km 3.07 - alt. 97m - RD 1c carrefour de Kerjumais
5 : km 3.69 - alt. 100m - Le Galinio
6 : km 4.89 - alt. 59m - Moulin de Keredren
7 : km 6.04 - alt. 76m - Route de Keredren
8 : km 8.16 - alt. 47m - Au-dessous de Cérillac
9 : km 10.14 - alt. 77m - Chapelle St Jean l'Hospitalier
10 : km 12.09 - alt. 79m - Retour au Tohon
11 : km 12.85 - alt. 92m - Passage à gauche
D/A : km 13.18 - alt. 100m - Retour au départ

Informations pratiques

Questembert est une petite ville où on peut tout trouver, y compris une boulangerie ouverte le dimanche après-midi.

Certains passages en fond de vallon peuvent être délicats en période très humide. De bonnes chaussures étanches peuvent être nécessaires, bien qu'il soit toujours possible de contourner les éventuelles difficultés.

(8) Le ruisseau qu'on a suivi depuis peu après le verger conservatoire est le même, même si sa dénomination change au fil des moulins. En effet, chaque section porte le nom du moulin qu'elle alimente. Au-dessous de chaque moulin, le ruisseau en change pour prendre celui du moulin du dessous. Au final, ce ruisseau devient celui de Saint-Éloi, qui alimente l'étang (et l'ancien moulin) de Pen Mur, à Muzillac, et se jette dans la mer à la pointe de Pen Lan, en Billiers.

Nous vous conseillons aussi d'emporter avec vous les cartes IGN papier au 1:25000 de cette randonnée. Cliquez-ici pour les commander : 1021SB.

Soyez toujours prudent et prévoyant lors d'une randonnée. Visorando et l'auteur de cette fiche ne pourront pas être tenus responsables en cas d'accident ou de désagrément quelconque survenu sur ce circuit.

Pendant la rando ou à proximité

Le circuit recense un nombre assez impressionnant de croix, dont le double calvaire de Saint-Jean. Il y a aussi pas mal de puits et fontaines, de la plus grande avec lavoir, comme celle qui se trouve dans la descente du chemin Saint-Martin, à la minuscule fontaine de talus devant laquelle il est facile de passer sans s'en rendre compte.
Ne pas rater les halles du XVème siècle de Questembert, qui avec celles de Plouescat (29), le Faouët (56) et Clisson (44) sont les derniers exemples de halles en bois anciennes en centre-ville encore existantes en Bretagne historique.
La chapelle Saint-Michel (XVème siècle), qui est située dans le cimetière de Questembert, mérite également le détour.

Autres randonnées dans le secteur

Distance 11.87km Dénivelé positif +101m Dénivelé négatif -104m Durée 3h40 Facile Facile
Départ Départ à La Vraie-Croix - 56 - Morbihan

La Vraie-Croix vient du breton "Lan Groez" (croix de la lande).
Jolie randonnée qui permet de découvrir la campagne, autour de ce très joli village de la Vraie-Croix.

Circuit de Pinieux, à Limerzel
Distance 12.62km Dénivelé positif +169m Dénivelé négatif -173m Durée 4h00 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Limerzel - 56 - Morbihan

Le bourg de Limerzel est bâti sur le versant du plateau granitique qui marque l'extrémité Sud-Est des Landes de Lanvaux. Le territoire de la commune est entaillé par plusieurs cours d'eau qui y ont façonné un relief plutôt marqué.
Le circuit proposé se développe autour du massif forestier qui entoure le château de Pinieux et du vallon qui le borde au Nord.

Rochefort-en-Terre et les ardoisières de Pluherlin
Distance 14.98km Dénivelé positif +155m Dénivelé négatif -153m Durée 4h40 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Malansac - 56 - Morbihan

Au milieu des landes et des bois, Rochefort-en-Terre, dressé sur un éperon rocheux, compte parmi les plus beaux villages de France. Ruelles pavées, enseignes stylisées, la ville semble un petit bijou niché au cœur du Morbihan. Au départ de ce village, belle randonnée par les crêtes et les anciennes ardoisières de Pluherlin.
Le parcours est très varié entre landes, sous-bois et crêtes.
Traversée des villages de Rochefort-en-Terre et de Pluherlin.

Distance 8.12km Dénivelé positif +83m Dénivelé négatif -90m Durée 2h30 Facile Facile
Départ Départ à Péaule - 56 - Morbihan

La commune de Péaule est établie sur un plateau que les cours d'eau ont entaillé en créant des vallons plus ou moins encaissés. Dans la partie Est de la commune, ces vallons, qui se dirigent vers la Vilaine, génèrent des ambiances forestières où il est agréable de poser ses pas. Arbres caduques sur les pentes et en fond de vallée, et résineux sur les landes sommitales, tel est le cadre de cette balade bien ombragée où les chemins creux succèdent aux allées arborées.

Entre campagne et mer à Billiers (version longue)
Distance 16.7km Dénivelé positif +57m Dénivelé négatif -56m Durée 4h55 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Billiers - 56 - Morbihan

Une belle balade le long des berges de La Vilaine et à l'intérieur des terres.

Entre campagne et mer au départ de Billiers
Distance 10.58km Dénivelé positif +30m Dénivelé négatif -34m Durée 3h05 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Billiers - 56 - Morbihan

Une jolie balade entre campagne et bord de mer. La Pointe de Penn Lann monte la garde sur l'estuaire de la Vilaine.

Distance 11.01km Dénivelé positif +160m Dénivelé négatif -160m Durée 3h30 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Péaule - 56 - Morbihan

Saint-Cornely est le saint patron des bêtes à cornes. Il est donc normal qu'on trouve sa chapelle dans une partie très agricole de Péaule. Mais au cours de cette balade qui sillonne le plateau au-dessus de la Vilaine, vous aurez d'autres choses à faire que de compter vaches et autres quadrupèdes. Ouvrez les yeux, il y a beaucoup à voir dans ce méandre de la Vilaine

Distance 20.37km Dénivelé positif +308m Dénivelé négatif -308m Durée 6h35 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Péaule - 56 - Morbihan

La campagne de Péaule dispose d'un réseau de chemins assez incomparable. Le remembrement n'y a pas été destructeur et de grandes et belles haies bordent encore les voies.
Ailleurs, la Vilaine et ses ruisseaux affluents ont entaillé le plateau rocheux pour offrir un relief généralement boisé, où il est possible de poser ses pas.
Le grand circuit proposé permet de goûter à ces paysages différents mais toujours d'intérêt qui se succèderont au fil d'une belle journée de promenade.

Pour plus de randonnées, utilisez notre moteur de recherche.

Les descriptions et la trace GPS de ce circuit restent la propriété de leur auteur. Ne pas les copier sans son autorisation.