Sur les traces de l'ancien tramway de Villiers-le-Bel

Une randonnée assez originale. Le principal intérêt consiste à suivre au plus près le tracé de l'ancien tramway de Villiers-le-Bel, long de 3 km. Crée en 1878, elle sera abandonnée en 1949. Aujourd'hui, le béton a remplacé tous les vestiges possibles. Ce parcours urbain permettra aux amoureux du ferroviaire de garder la mémoire de ce tramway et de son tracé,

Club Visorando

Partez avec une carte qui vous ressemble: Personnalisez le PDF de votre randonnée "Sur les traces de l'ancien tramway de Villiers-le-Bel"

Il est toujours rassurant de randonner avec une bonne carte et un maximum d'informations. L'abonnement Club vous donne accès à des options de personnalisation de votre carte: couleur et épaisseur du tracé, choix du fond de carte, affichage des waypoints et du diagramme de dénivellation, cadrage ajustable, et bien d'autres !

Découvrez les avantages club - cliquez-ici!
Fiche technique
n°4535009
Une randonnée Arnouville-lès-Gonesse créée le dimanche 10 janvier 2021 par orando974. MAJ : jeudi 28 janvier 2021
Durée Durée moyenne: 1h50[?]
Distance Distance : 6.14km
Dénivelé positif Dénivelé positif : 32m
Dénivelé négatif Dénivelé négatif : 32m
Point haut Point haut : 101m
Point bas Point bas : 69m
Facile Difficulté : Facile
Retour point de départ Retour point de départ : Oui
A pied A pied
Commune Commune : Arnouville-lès-Gonesse (95400)
Départ Départ : N 48.994209° / E 2.41613°
Carte Carte IGN : : Ref. 2313OT, 2413OT - Commander : Version mobile (cliquer-ici)
Téléchargez : -
Peu après l'église Arrêt de l'église Villiers-le-Bel Place Victor Hugo

Description de la randonnée

Débuter la randonnée à la gare de Villiers-le-Bel - Gonnesse - Arnouville (ligne D du RER). Emprunter la sortie Denis Papin / Jean Laugère.

(D/A) Se tourner vers l'Ouest. Juste en face, de l'autre côté de la rue, se trouvait la gare dite de l’Espérance. C'est là que démarrait le tracé ferroviaire. Depuis ce point, s'engager au Nord-Ouest dans l'Avenue Pierre Semard. Le tramway passait sur le trottoir de droite. Rester sur la même avenue jusqu'au rond-point.

(1) Prendre alors la première sortie à gauche pour rester sur l'Avenue Pierre Semard. Suivre le trottoir de gauche pour rester sur le tracé de la voie ferrée. Aller toujours tout droit, dépasser un collège côté gauche et le commissariat de police côté droit. Passer sous des lignes à haute tension et atteindre un nouveau rond-point.

(2) Aller encore tout, droit, toujours Avenue Pierre Semard. Après environ 200 m, arriver à la Place Victor Hugo et son monument aux morts.

(3) Partir alors à droite pour rejoindre la Rue Gambetta et la D370. C'est au niveau de cette actuelle place que se trouvait l'arrêt des Quinconces. Suivre la Rue Gambetta vers la gauche en empruntant son trottoir de droite qui se trouve sur l'emplacement de l'ancienne voie de tram. Aller ainsi tout droit jusqu'à l'église où le tramway marquait un second arrêt. C'était ici le terminus de la voie pendant un temps (la portion qui suit a été rajoutée après).

(4) Continuer dans la même direction sur la Rue Julien Boursier. La voie s'arrêtait autour du numéro 25 où se trouvait un dépôt.

(5) Pour le retour, deux options pour rejoindre la gare Villiers-le-Bel - Gonesse - Arnouville (D/A) :
- À pied en suivant le même itinéraire en sens inverse.
- En bus par la ligne 268 (arrêt peu avant la Rue de Paris (D316).

Points de passage :
D/A : km 0 - alt. 69m - Gare de Villiers-le-Bel - Gonesse - Arnouville
1 : km 0.56 - alt. 75m - Rond-Point
2 : km 1.74 - alt. 82m - Rond-Point
3 : km 2.03 - alt. 85m - Place Victor Hugo - Ancien arrêt des Quinconces
4 : km 2.72 - alt. 98m - Église Saint-Didier (Villiers-le-Bel)
5 : km 3.07 - alt. 101m - Emplacement ancien dépôt de Villiers-le-Bel
D/A : km 6.14 - alt. 69m - Gare de Villiers-le-Bel - Gonesse - Arnouville

Informations pratiques

Je tiens à remercier beaucoup la mairie de Villiers-le-Bel qui m'a donné tous les documents nécessaires pour effectuer mes recherches.

Histoire de la ligne :

La ligne a été créée en 1878. C'est le premier tramway à vapeur avec une voie métrique en France. Avec l'apparition de la ligne de Paris à Lille, la région de Villiers-le-Bel va se développer, en particulier autour de la gare dite de l’Espérance. La création d'une ligne de tramway devenait de plus en plus nécessaires, d'autant plus qu'à la même période, le quartier historique se développait aussi et était situé à 3 km plus à l'Ouest. Le décret autorisant la création du tramway fut voté en 1876. C'était d'abord un tramway à vapeur. La pente était cependant assez présente, mais loin d'égaler celle du Refoulons. L'écartement était dit comme était à l'anglaise et avec une voie unique. En 1877, le tracé fut prolongé de 300 m. Le nombre de visiteur se fichait à environ quelques centaines de voyageurs par jours. L'infrastructure se dégrade cependant au début du XXe siècle. Avec la première guerre mondiale, l'exploitation est rendu plus difficile et l'exploitant de la ligne fait faillite en 1915. En 1923, le conseil municipal opte pour un tramway électrique empruntant le même passage que le tramway à vapeur. La voie sera alors à partir d'ici géré par la commune et sera déclarée d'utilité en 1926. Le 17 juin 1928, le nouveau tramway entra en marche mais devint rapidement déficitaire avec le développement de l'automobile. La ligne connait de nouveau une période de dégradation. Avec la seconde guerre mondiale, le tramway redevient de nouveau bénéfique avant d'être abandonné après la guerre. Le tracé est alors récupérée par la RATP, qui crée en 1949 la ligne de bus 268 qui existe encore aujourd'hui.

Histoire de la gare de Villiers-le-Bel / Gonesse / Arnouville :

Elle est ouverte en 1859 en même temps que la ligne qui la dessert et qui part à Creil. Elle fut doublée en 1907. La gare primitive comportait une plaque tournante, une voie de dégagement et une remise. Elle est bâtie sur un terrain de 8 ha 58 ca. En 1865, le conseil municipal demanda la création d'un passage souterrain afin de permettre aux habitants d'avoir accès à la gare. Ce projet ne vit pas le jour et une passerelle sera montée à la place en 1868, agrandie en 1901 et remplacée par une autre en 1921. Un deuxième étage fut construit en 1906 au niveau des ailes du bâtiment. Le tronçon et la façade seront modifiés. Un passage souterrain sera construit vers les années 1980 et la passerelle sera abandonné et détruite en 1991.

Gare de l'Espérance :

Elle comportait un rez-de-chaussée et un étage. Au rez-de-chaussée, on trouvait le bureau ainsi qu'une salle d'attente. Au premier étage se trouvait le logement pour le chef de gare. La gare comprenait aussi une remise-atelier, un château d'eau de 7 m3, une pompe, deux fosses à piquer et une plaque tournante.

Gare terminale de Villiers-le-Bel :

La gare comportait un rez-de-chaussée et un étage. Au rez-de-chaussée on trouvait le bureau ainsi qu'une salle d'attente. Au premier étage se trouvait le logement pour le chef de gare. La gare comprenait aussi une remise-atelier, un château d'eau de 7 m3, une pompe, deux fosses à piquer et une plaque tournante.

Sur le parcours : nombreuses possibilités de ravitaillement et retour possible au (D) en bus par la ligne 268 jusqu'à la gare de Villiers-le-Bel/Gonesse/Arnouville (3).

Soyez toujours prudent et prévoyant lors d'une randonnée. Visorando et l'auteur de cette fiche ne pourront pas être tenus responsables en cas d'accident ou de désagrément quelconque survenu sur ce circuit.

Pendant la rando ou à proximité

À voir :
- Gare de Villiers-le-Bel / Gonesse / Arnouville
- L'église de Villiers-le-Bel (XIIIe-XVe-XVIe).
- La Place Victor Hugo

Autres randonnées dans le secteur

Distance 11.26km Dénivelé positif +86m Dénivelé négatif -92m Durée 3h30 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Écouen - 95 - Val-d'Oise

Randonnée champêtre à travers bois, ville et plaine, en partant du château d'Ecouen.

Double boucle depuis Piscop
Distance 19.59km Dénivelé positif +260m Dénivelé négatif -259m Durée 6h20 Difficile Difficile
Départ Départ à Piscop - 95 - Val-d'Oise

Deux boucles en une balade, qui permettent de parcourir la partie Est de la Forêt de Montmorency, et la Forêt d'Écouan. En route on admirera bien sûr le superbe château d'Écouen, aussi d'autres châteaux plus modestes, mais plutôt photogéniques, deux forts, et deux points de vue panoramiques, dont l'un à 360° exceptionnel sur Paris et sa banlieue au Sud, et toute la campagne au Nord.

Flânerie dans le Parc Départemental de la Courneuve
Distance 14.13km Dénivelé positif +62m Dénivelé négatif -64m Durée 4h15 Moyenne Moyenne
Départ Départ à La Courneuve - 93 - Seine-Saint-Denis

Le Parc Départemental de la Courneuve (Parc Georges Valbon) offre de nombreux équipements pour le loisir mais c'est aussi un espace reconnu pour ses richesses écologiques. La flânerie proposée permet d'en découvrir les multiples facettes et d'apprécier la beauté de ses paysages.

Urbanisme et parcours de mémoire à Drancy
Distance 7.7km Dénivelé positif +9m Dénivelé négatif -2m Durée 2h15 Facile Facile
Départ Départ à Le Bourget - 93 - Seine-Saint-Denis

Entre Le Bourget et Bobigny, cet itinéraire offre à voir une diversité de formes d'habitat en proche banlieue, entre zones pavillonnaires et barres d'immeubles. C'est aussi l'occasion de s'arrêter à quelques sites mémoriels dont celui du camp d'internement de Drancy.

Parcours historique dans Saint-Denis et promenade le long du canal
Distance 6.29km Dénivelé positif +22m Dénivelé négatif -6m Durée 1h50 Facile Facile
Départ Départ à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) - 93 - Seine-Saint-Denis

La première étape de ce périple urbain est composée de deux tronçons bien distincts. Un premier tronçon, le parcours historique, nous invite à dérouler le temps depuis la légende de Saint-Denis et les origines de la ville jusqu'au XXIe siècle, à l'aide d'une vingtaine de bornes d'information richement documentées. Ensuite, on remonte le Canal Saint-Denis sur son quai piétonnier jusqu'à Paris.

De la Basilique de Saint-Denis à Notre-Dame de Paris
Distance 27.42km Dénivelé positif +145m Dénivelé négatif -129m Durée 5 jours Facile Facile
Départ Départ à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) - 93 - Seine-Saint-Denis

Cet itinéraire urbain, en cinq courtes étapes, relie deux chefs-d’œuvre de l'art gothique en Île-de-France. C'est l'occasion d'aller à la rencontre d'un patrimoine riche et diversifié : vestiges médiévaux, hôtels particuliers du XVIIe siècle, architecture industrielle et moderne, street art, etc. Les parties strictement urbaines sont entrecoupées d'un passage le long du Canal Saint-Denis et de la traversée de plusieurs parcs et jardins dont ceux de la Villette et des Buttes Chaumont.

De Saint-Denis au Bourget par le Parc Georges Valbon
Distance 9.55km Dénivelé positif +20m Dénivelé négatif -10m Durée 2h45 Facile Facile
Départ Départ à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) - 93 - Seine-Saint-Denis

Au départ d'un des chefs-d’œuvre de l'art gothique en Île-de-France, la Basilique de Saint-Denis, cet itinéraire urbain traverse un vaste parc où les pelouses alternent avec les massifs de fleurs, les sous-bois et les lacs. Une touche mémorielle est présente dans la commune du Bourget qui fut le théâtre d'âpres combats en 1870-1871.

Sur les traces du Refoulons
Distance 3.17km Dénivelé positif +75m Dénivelé négatif -3m Durée 1h05 Facile Facile
Départ Départ à Enghien-les-Bains - 95 - Val-d'Oise

Le Refoulons aura marqué pendant près de 90 ans la vie des Enghiennois et des Montmorenciens. Ce parcours est une invitation à remonter dans le temps. La principale attractivité de ce parcours réside dans son atout historique : suivre le tracé de cette ancienne voie ferrée où quelques vestiges subsistent encore ici et là. Ceux qui aiment les vestiges ferroviaires se feront un véritable plaisir de parcourir ce circuit.

Pour plus de randonnées, utilisez notre moteur de recherche.

Les descriptions et la trace GPS de ce circuit restent la propriété de leur auteur. Ne pas les copier sans son autorisation.