Le Fort de Bellegarde et le site de Panissars depuis Le Perthus

Une randonnée sans difficulté technique qui permet, depuis Le Perthus, d'embrasser la vallée espagnole en direction de La Jonquera. L'itinéraire se confond en partie avec la ligne de frontière et permet d'approcher des édifices militaires d'antan (fort et redoute) mais également le site romain de Panissars dont les vestiges de la Via Domitia.

Fiche technique
n°11023144
Une randonnée Le Perthus créée le vendredi 25 juin 2021 par Pierre Passé. MAJ : lundi 10 janvier 2022
Durée Durée moyenne: 5h20[?]
Distance Distance : 13.9km
Dénivelé positif Dénivelé positif : 476m
Dénivelé négatif Dénivelé négatif : 477m
Point haut Point haut : 575m
Point bas Point bas : 227m
Moyenne Difficulté : Moyenne
Retour point de départ Retour point de départ : Oui
A pied A pied
Régions Régions : Pyrénées, Massif des Albères, Vallespir
Commune Commune : Le Perthus (66480)
Départ Départ : N 42.463977° / E 2.859712°
Carte Carte IGN : : Ref. 2449OT, 2549OT - Version mobile (cliquer-ici)
Téléchargez : -

Description de la randonnée

Se rendre au Perthus par la D900. Depuis l'Avenue de France, tourner à droite au niveau de la brigade de fendarmerie pour monter en direction du parking nmr 2 qui est payant. Possibilité également de continuer par la Rue du Fort (en direction du Fort de Bellegarde) pour stationner hors agglomération, sur la gauche de l'axe où il existe une esplanade suffisamment aérée (stationnement 4 à 5 véhicules). Le départ peut se faire dès dessus du parking nmr 2 comme du WP (1).

(D/A) Du parking, en sa partie haute, aviser une construction et rentrer dans le sous-bois de chênes-lièges pour monter au Sud-Est afin de rejoindre, par le GR® 10, la Rue du Fort bien après la sortie d'agglomération. Traverser prudemment cet axe qui, de l'autre côté, est agrémenté d'un parking.

(1) Départ possible depuis ce parking. Monter par la route en direction du fort sur quelques mètres avant d'obliquer à gauche pour suivre un layon balisé en Jaune. Il serpente à travers la végétation, surplombe la route guide à droite jusqu'à arriver sur une vaste plateforme herbeuse qui jouxte cette route. Traverser prudemment cet axe pour monter un chemin herbeux assez raide face à soi (pylône avec compteur électrique). Arriver à une porte du fort près d'un ancien pont levis.

(2) Entrer dans l'enceinte du fort pour observer l'horizon côtés Nord et Est depuis la première ligne de fortifications. Possibilité de visiter le fort selon la saison. Revenir sur ses pas pour rejoindre la première porte puis, parrtant droit devant, une ligne de défense. Au bout, sortir de l'enceinte du fort pour observer à nouveau l'horizon côté Sud-Ouest. Redescendre en longeant la route pour, plus loin, virer tout à gauche en direction du site de Panissars et du cimetière militaire du XVIIe siècle. Beau point de vue sur les prémices de l'Espagne. Arriver en contrebas au vieux cimetière, aussi Col de Panissars.

(3) Monter par le sentier en direction de la redoute, bien visible, via le GR®10. Beaux points de vue depuis cette dernière sur le Fort de Bellegarde situé en hauteur mais aussi sur l'Espagne. En faire le tour avant de continuer par le GR® jusqu'au site romain de Panissars, à travers les chênes-lièges. Arriver aux vestiges des constructions. Partir à droite pour trouver imprimés dans la roche les traces de la voie romaine reliant la France à l'Espagne. Monter sur la butte frontière pour dominer les ruines.

(4) Passer derrière les vestiges pour revenir sur le GR®10. Partir à droite. Il serpente en montant tout en longeant la frontière en continu. En se retournant, vues partielles sur le fort et sur Le Perthus, en partie. Il finit par redescendre avant d'arriver au Coll del Priorat, au niveau d'une citerne d'eau.

(5) Depuis la piste empierrée dite route militaire, monter longuement en face toujours par le GR®10 jusqu'à une fourche située bien plus loin, la piste se séparant en deux. Quitter la route militaire pour tourner à droite.

(6) Descendre cette piste qui franchit dès sa première boucle à droite le Còrrec del Prat dels Pomers. La suivre en continu dans sa descente en direction du Cortal Mirapeix puis de Riunoguers. Se balader à travers les quelques rues de ce hameau.

(7) Revenir sur ses pas pour reprendre la voie cyclable cimentée par laquelle on est arrivé, pour la continuer en serrant à gauche dès la sortie du village (chemin communal du Mas Llong). La suivre en continu jusqu'au Mas Las Carbonères.

(8) Virer à gauche au second carrefour de pistes en restant toujours sur la voie cyclable. La suivre en continu jusqu'au prochain embranchement avec un panneau Jaune indiquant Les Cluses. Bifurquer à gauche dans cette direction.

(9) Suivre ce chemin en continu droit devant jusqu'à un grand carrefour caractérisé par la présence d'une cabane de chasse. Bifurquer alors à droite.

(10) Suivre le chemin empierré qui serpente dans la montagne tout en descendant et en montant au gré des franchissements de ruisseaux. Sans jamais le quitter, retourner dans les faubourgs du Perthus. Arriver au niveau d'un grand parking situé sur la gauche, réservé prioritairement aux cars.

(11) Depuis le carrefour avec la Rue du Mas Rimbau, partir à droite en direction du centre bourg. Longer cet axe sur le trottoir de droite. Après avoir passé une aire de jeu de boules ombragée, virer tout de suite à droite pour prendre pied sur le parking nmr 2 (premier lieu éventuel de départ).

(12) Traverser ce parking en remontant en direction de l'orée de la forêt de chênes-lièges et rejoindre le (D/A)..
Si stationnement au (1) continuer à suivre le GR®10

Points de passage :
D/A : km 0 - alt. 300m - Parking nmr 2 - Hauteurs du Perthus
1 : km 0.36 - alt. 340m - Coupure route du fort - parking autre départ
2 : km 0.85 - alt. 406m - Fort de Bellegarde
3 : km 1.91 - alt. 325m - Cimetière militaire du XVIIe siècle
4 : km 2.24 - alt. 334m - Ruines romaines de Panissars
5 : km 3.87 - alt. 459m - Coll del Priorat - Puig del Priorat
6 : km 5.29 - alt. 575m - Virer à droite vers Riunoguers
7 : km 7.54 - alt. 334m - Hameau de Riunoguers
8 : km 9.43 - alt. 336m - Hameau Las Carbonères
9 : km 9.97 - alt. 347m - Route DFCI
10 : km 10.51 - alt. 325m - Carrefour de pistes DFCI
11 : km 13.61 - alt. 297m - Entrée dans Le Perthus
12 : km 13.82 - alt. 299m - Après terrain de jeux ombragé
D/A : km 13.9 - alt. 300m - Parking nmr 2 - Hauteurs du Perthus

Informations pratiques

(D/A) Parking nmr 2 payant - Parking (1) libre d'accès.

(2) Visite du Fort de Bellegarde payante - prix à l'été 2021 : 4€ la visite libre - 5€ la visite guidée.

(3) et (4) Redoute et Ruines Romaines de Panissars, possibilité de pique-nique à proximité (lieux non aménagés).

(6) À la sortie Nord de Riunoguers, le long de la D13c, possibilité de pique-nique (espace aménagé ombragé).

(8) Mas Las Carbonères, possibilité de pique-nique en ce lieu (lieu non aménagé).

Bâtons de marche pouvant être utiles par temps pluvieux, dans les montées et descentes.

Soyez toujours prudent et prévoyant lors d'une randonnée. Visorando et l'auteur de cette fiche ne pourront pas être tenus responsables en cas d'accident ou de désagrément quelconque survenu sur ce circuit.

Les balisages GR® et PR® sont la propriété intellectuelle de la Fédération Française de Randonnée Pédestre.

Pendant la rando ou à proximité

(A/D) Le village du Perthus est mentionné pour la première fois au début du XIVe siècle. Il est au Moyen-Âge une propriété des comtes de Roussillon et d’Empúries. C'est un village frontière entre la France et l'Espagne. Il est situé à 271 m d’altitude et sur le col du même nom. L’originalité du Perthus (en catalan : El Portús) réside dans le fait que le tracé de la frontière en 1659, au Traité des Pyrénées, lui a permis de se former à la fois en territoire français et espagnol. Il suffit de traverser la rue pour changer de pays. À partir du moment où l'avenue de France est en pente descendante vers le poste de Douanes, la partie droite est française et la gauche espagnole. C'est ce qui explique que les magasins détaxés se situent à gauche - la chaussée de la RN9 proprement dite étant française et la bordure du trottoir côté Est étant espagnole.

(2) Le Fort de Bellegarde : la colline de Bellegarde (423 m) domine les cols du Perthus (271 m) et de Panissars (335 m), les plus bas de la chaîne des Pyrénées. Placé au centre de la vaste dépression formée par ces deux cols, Bellegarde a joué un rôle stratégique majeur au cours des siècles.
Il est probable qu’une tour à signaux ait été le premier ouvrage militaire construit au sommet de cette colline. En effet le mot catalan « guarda » est un toponyme évoquant les fameuses tours d’où partaient selon un code établi des signaux de feu la nuit et de fumée le jour. C’est ainsi qu’on alertait les populations et le château des Rois de Majorque de Perpignan qui centralisait les tours de Madeloc, de la Massana et de Saint-Christophe. La première mention d’un fort médiéval à Bellegarde ne date que de 1324. Il s’agit d’un salaire versé aux servants du château de "Bellaguàrdia". En 1462, Louis XI occupe le fort avant qu'il soit rétrocédé en 1493 au royaume Catalano-Aragonais. En 1659 il devient la propriété du Roi de France. Il est occupé par 17 hommes en 1666 car jugé dépassé, incapable de soutenir un siège. Après 1675, il devient une place stratégique à la suite d'une prise de conscience. Vauban est le concepteur du nouveau château fort entre 1670 et 1688, pouvant accueillir 1200 hommes, 150 chevaux et une artillerie puissante. Il fait creuser un puits de 63 m de profondeur et de 5,85 m de diamètre avec une hauteur moyenne d'eau de 27 à 30 m (soit 750 à 850 m³). Occupé par les espagnols en 1793, il est repris en 1794 par le Général Dugommier. Plus jamais, par la suite, il ne jouera un rôle militaire.

(3) Col de Panissars et sa borne frontière nmr 569. Présence derrière le cimetière d'un panneau avec une carte de la région de Gérone. Cimetière militaire avec des tombes datant pour certaines du XVIIe siècle.

(4) Ruines romaines de Panissars avec côté France la Via Domitia et côté Espagne la Via Augusta. On distingue parfaitement le moulage des roues des chars de l'époque gravées dans la roche. Présence de la borne frontière nmr 567, qui domine les ruines. Panneau commémoratif : « À l'Empereur César Flavius Valerius Constantin (306 - 310 après J-C.) ».
Lieu de passage emprunté depuis la préhistoire, Panissars possède une très riche histoire. Entre Via Domitia et Augusta, trophée de Pompée, passage de diverses armées, puniques, romaines, barbares, musulmanes, majorquines, aragonaises, espagnoles ou françaises. Le site a vécu intensément. Grace à des fouilles archéologiques entreprises à partir de 1984, la plupart des événements qui y sont advenus nous sont maintenant connus.
C’est au général Cnaeus Domitius Ahenobarbus que l’on doit cette route, l’une des plus importantes ouvertes par les Romains de la République à l’Empire. La via Domitia, ou voie Domitienne, reliait les Alpes aux Pyrénées en traversant toute la province narbonnaise, soit le sud de la France actuelle.
Les travaux ont commencé à partir de 118 av. J-C. Cet axe fut d’abord d’usage militaire, puis commercial. Sa conception était finalement très proche de nos routes actuelles. Bornée, rythmée par des relais et des auberges, elle était empruntée par des voyageurs circulant à pied, à cheval, ou à bord de chariots. S’il nous fallait qualifier cette voie nous pourrions dire qu’il s’agit de l’autoroute de l’Antiquité. On notera d’ailleurs que l’autoroute A9 longe souvent son tracé.
C’est au Col de Panissars et sur le site du trophée de Pompée que la Via Domitia terminait son parcours avant de se transformer en Via Augusta à son entrée en Hispanie.
Le col était alors appelé « Summum Pyrenaeum » , toponyme que l’on retrouve sur tous les itinéraires romains de la via connus de nos jours.
Le Trophée de Pompée est un monument édifié en 71 av. J-C. par le général romain Pompée au Col de Panissars. Il commémorait, au retour de ses campagnes en Hispanie, la victoire de Pompée sur le général Sertorius.
Neuf années de fouilles archéologiques menées par Georges Castellvi pour la France, Josep Maria Nolla et Isabel Rodà pour l’Espagne, ont confirmé que les fondations dégagées au col de Panissars correspondent au monument érigé en 71 av J-C par le général romain.
À noter qu'en 1285 le Col de Panissars fut le théâtre d’une bataille sanglante qui devait marquer profondément les royaumes de France, de Majorque et d’Aragon. Elle scellait la fin de la Croisade d’Aragon.

Avis et discussion

Moyennes

Moyenne globale : 5/5
Nombre d'avis : 2
Fiabilité de la description : 5/5
Fiabilité du tracé sur carte : 5/5
Intérêt du circuit de randonnée : 5/5


Visorandonneur
le mercredi 26 janvier 2022 à 09:43

Note globale : 5 / 5

Date de la randonnée : mercredi 26 janvier 2022
Fiabilité de la description : Très bien
Fiabilité du tracé sur carte : Très bien
Intérêt du circuit de randonnée : Très bien
Circuit très fréquenté : Non

Circuit effectué le 25/01/2022. Aucune difficulté. Aucune personne rencontrée sauf à Panissar et Fort de Bellegarde. Beau point du vue sur le Canigou enneigé entre le village de Riunogues et les Carbonères. A faire


Visorandonneur
le lundi 24 janvier 2022 à 09:51

Note globale : 5 / 5

Date de la randonnée : dimanche 23 janvier 2022
Fiabilité de la description : Très bien
Fiabilité du tracé sur carte : Très bien
Intérêt du circuit de randonnée : Très bien
Circuit très fréquenté : Non

Circuit très beau et assez facile, environ 5 h, village de Riunogues à découvrir magnifique, fort et ruines au départ. Et personne sauf sur la route pour la jonquera.

Autres randonnées dans le secteur

Le Puig Sant Cristau par le Col de Llinas
Distance 5.63km Dénivelé positif +506m Dénivelé négatif -505m Durée 3h05 Moyenne Moyenne
Départ Départ à L'Albère - 66 - Pyrénées-Orientales

Un itinéraire qui vous conduira, par le Col de Llinas, au Puig Sant Cristau et sa chapelle, avec un magnifique panorama à 360°.

Sant Joan d'Albera - Sant Cristau - Orella - Ullat - Riera
Distance 12.61km Dénivelé positif +852m Dénivelé négatif -856m Durée 6h00 Difficile Difficile
Départ Départ à L'Albère - 66 - Pyrénées-Orientales

Randonnée de découverte des sommets des Albères.
Attention: la dernière partie après avoir quitté le GR®10 est hors balisage.
La randonnée est classée difficile car un sens de l'orientation est nécessaire.

Puig de Sant Cristau depuis Saint-Jean de l'Albère
Distance 9.24km Dénivelé positif +778m Dénivelé négatif -792m Durée 4h50 Moyenne Moyenne
Départ Départ à L'Albère - 66 - Pyrénées-Orientales

Randonnée en boucle avec passage à plusieurs cols et un cheminement en crête.
Depuis la Chapelle de Sant Cristau et le Puig d'Orella, deux très beaux paysages à 360°.
Voir § infos pratiques.

Le Puig Neulós depuis Sant Marti de l’Albère
Distance 13.42km Dénivelé positif +748m Dénivelé négatif -749m Durée 6h00 Moyenne Moyenne
Départ Départ à L'Albère - 66 - Pyrénées-Orientales

La Montée au Puig Neulós se fera par la ligne de crête depuis St-Martin de l’Albère (Sant Marti).
Ensuite le parcours fait passer par le refuge de la Tanyareda, l'Espagne et le Coll de l’Ullat.
Des vieux chemins balisés ou non et le GR®10 sont au programme de cette belle randonnée.
Cette randonnée peut être une variante complémentaire de ma randonnée : La Tanyareda

La Tanyareda - Puig Neulós - Pou de Neu - Coll de l'Ullat
Distance 11.1km Dénivelé positif +665m Dénivelé négatif -661m Durée 5h05 Moyenne Moyenne
Départ Départ à L'Albère - 66 - Pyrénées-Orientales

Randonnée en forme de 8. Ce qui permet de la moduler à sa façon.
Cette randonnée utilise à la fois le GR®10 et des chemins moins connus.
La crête frontière France-Espagne permet d’admirer de part et d’autre de beaux paysages.
Passage au Puig Neulós, au Pou de Neu (Espagne), au Chalet de l'Albères (Coll de l’Ullat).

Distance 6.66km Dénivelé positif +314m Dénivelé négatif -314m Durée 2h50 Moyenne Moyenne
Départ Départ à L'Albère - 66 - Pyrénées-Orientales

Boucle au départ du Col de l'Ullat qui mène par la ligne de crête jusqu'au Pic du Néoulous avec de part et d'autre des panoramas remarquables sur la Côte Vermeille, côté France et sur les terres espagnoles, sans oublier le massif pyrénéen oriental. Retour par un itinéraire facile. À faire absolument par beau temps, mais il est possible que le vent soit fort sur la crête jusqu’au sommet.

La Chapelle Saint-Philippe et La Font Sant Martí du Boulou
Distance 4.44km Dénivelé positif +108m Dénivelé négatif -105m Durée 1h35 Facile Facile
Départ Départ à Le Boulou - 66 - Pyrénées-Orientales

Petite randonnée en légère montée sur la première partie du trajet.

Sant Joan d'Albera et Coll de Sant Joan depuis Montesquieu-des-Albères
Distance 14.06km Dénivelé positif +1084m Dénivelé négatif -1082m Durée 7h05 Difficile Difficile
Départ Départ à Montesquieu-des-Albères - 66 - Pyrénées-Orientales

Randonnée en boucle, assez longue, dans les Albères.
Un sens de l'orientation est plus que nécessaire, car le circuit cairné par endoits, est balisé de différentes couleurs.
Des panneaux indicateurs récents ont été installés. Malheureusement, les indications ont été enlevées par endroits.
Accessible en transport en commun, bus à 1€, voir infos pratiques.

Pour plus de randonnées, utilisez notre moteur de recherche.

Les descriptions et la trace GPS de ce circuit restent la propriété de leur auteur. Ne pas les copier sans son autorisation.