Forêt de Très-Crouts - Saint-Pé-de-Bigorre - Circuit des crêtes

Cette belle randonnée en moyenne montagne pour des bons marcheurs permet d'admirer une biodiversité étonnante et des panoramas à 360° sur la plaine du Piémont et sur la chaîne principale des Pyrénées.
Après une rude ascension, on parcourt les estives sur le plateau de l'Isarce et une crête étonnante, en partie à cheval sur les Hautes-Pyrénées et les Pyrénées-Atlantiques, jusqu'au modeste sommet du Soum de la Génie Braque. Bien connu des locaux, ce parcours offre un dépaysement garanti !

Fiche technique
Une randonnée Asson créée le samedi 13 juin 2015 par MCTOUL. MAJ : lundi 24 avril 2017
Durée Durée moyenne: 6h45[?]
Distance Distance : 13.9km
Dénivelé positif Dénivelé positif : 1184m
Dénivelé négatif Dénivelé négatif : 1185m
Point haut Point haut : 1511m
Point bas Point bas : 435m
Difficile Difficulté : Difficile
Retour point de départ Retour point de départ : Non
A pied A pied
Région Région : Pyrénées
Commune Commune : Asson (64800)
Départ Départ : N 43.099718° / O 0.203754°
Arrivée Arrivée : N 43.084103° / O 0.165635°
Carte Carte IGN (cliquez-ici pour commander) : Ref. 1645SB, 1647ET
Téléchargez : -
Soum de la Génie Braque (1529m) Cirque de la forêt de Très-Crouts Crête des Soums Plateau de l'Isarce (1350m)

Description de la randonnée

Le circuit ne faisant pas une boucle (contrairement à mon habitude), il faut garer une voiture à l'arrivée, avant de se rendre sur le lieu du départ (ou se faire récupérer par une âme charitable à l'arrivée).
Une variante : de (A) regagner (D) par le sentier Nord de l'Araü via Garrapit, autrement appelé Chemin ou sentier des Charbonniers.

Le point de départ se situe en pleine nature au bout d'une minuscule route tout juste carrossable, au lieu dit Le Col de Bellocq (ou Cot de Belloc), toponyme désignant très justement ici un beau lieu (Bell-Lloc ou beau lieu). Garer sa voiture au pied du panneau de l'Office National des Forêts et du Conseil régional (D), décrivant les randonnées de la Vath Vielha (vallée aux hameaux en béarnais, prononcer "Batbielle").

Flanc Ouest de l'Araü(D) - forêt des Escalats - Plateau de l'Isarce(3)
Le sentier démarre ici immédiatement à gauche du panneau.
La cabane d’Isarce est indiquée à 2h30 ; il faut compter ça pour des bons marcheurs, mais c'est assez large pour des crapahuteurs.
Le sentier commence là son ascension modérée dans la forêt.
Le circuit est balisé en Jaune, comme pratiquement toutes les randonnées du massif.
Ce flanc du massif étant orienté plein Nord, à cette altitude, à partir de 400m, la végétation est florissante, dense et les sous-bois sont très humides.
Sur quelques centaines de mètres, on longe la ligne haute-tension parallèlement vers le Sud-Est.
Puis le sentier bifurque vers le Sud, puis vers l'Ouest, toujours à travers la forêt avec un dénivelé moyen à fort.
Passer la source de Gourret des Porcs (ou Fontaine de Court des Ports sur geoportail). Vers 800m d'altitude, après environ une heure d'ascension, on atteint une grande prairie pentue.

Le sentier se sépare en deux (1) : tout droit il rejoint Arthez-d'Asson, via la carrière d'Asson, par le sentier de Nabails (ou des Niébras) ; à gauche, à 90°, c'est la montée vers l'Isarce par le sentier des Liots (ou Liets sur la carte IGN).
Poursuivre sur ce sentier de gauche en montant.
Passer la cote 968 puis 1089 pour atteindre une petite prairie, précédant la brusque montée des Escalats.
Nous sommes dans une magnifique hêtraie. La végétation devient moins touffue et les sols plus secs.
Une montée rectiligne et régulière va nous faire passer le 1089m à 1242m, pour y atteindre la source de l'Abérouède. On y trouve un abreuvoir en béton, une grille de protection pour le bétail et quelques dizaines de mètres plus bas, une citerne en plastique, le tout à la lisière du bois. On atteint la cabane de l'Isarce en 5 minutes (2).
Le paysage change complètement pendant l'heure 45min qui va suivre. On est dans les prairies d'estives, caractéristiques des Pyrénées à cette altitude. A partir de juin, on y croise vaches et brebis tout au long du parcours.
Passé la cabane, on poursuit l'ascension pour atteindre en quelques minutes le plateau de l'Isarce et la crête du plateau à 1350m d'altitude.
On commence à apprécier la vue magnifique tant à l'Ouest qu'au Sud et à l'Est. Au Nord, c'est le pic des Toupiettes (ou d'Araü, ou Arrau), que nous n'irons pas visiter aujourd'hui. Il culmine à 1357m, avec une cabane et une grotte. Il peut valoir le circuit à lui tout seul !

Sentier des crêtes de l'Isarce et des Soums (crête de Maletaule) (3) à (4)
(3) Prendre sur la droite, en contournant par l'Ouest la doline, cotée à 1294m sur la carte IGN. restée au maximum sur la ligne de crête.
Celle-ci se confond presque avec la ligne frontière entre les Hautes-Pyrénées et les Pyrénées-Atlantiques, donc entre la Gascogne (ou les Pyrénées) et le Béarn, et maintenant entre Midi-Pyrénées et l'Aquitaine.
Le sentier longe le cirque de la forêt de Saint-Pè-de-Bigorre au Nord et à l'Est avec quelques à-pics intéressants...
Tout en continuant une ascension quasi-régulière, on atteint facilement le sommet du Gangues de Courraü (1447m), puis le Soum de Marti-Peyras (1464m), puis le Soum de Male-Taule (1480m).
Tout le long du parcours, on laisse sur la droite du sentier des dizaines de dolines, plus ou moins profondes (signalées sur la carte par une courbe de niveau circulaire avec une flèche entrante et des points à l'intérieur), des ruines d'anciennes cabanes de bergers en pierres et surtout des paysages magnifiques !
Après le Soum de Male-Taule, le sentier s'oriente vers l'Est, et atteint un massif rocheux, qu'on peut contourner par la droite ou la gauche. On laisse sur la droite une immense estive assez rocailleuse, c'est la Toue, avec une dernière ruine de cabane (l'une des 3 anciennes cabanes de Latoue) et un enclos à bestiaux récent.
Une dernière ascension, toujours sur la crête, nous permet d'atteindre le but de la randonnée : le Soum de la Génie Braque à 1529m d'altitude.
De là-haut, on a une vue à 360° : plaine de Tarbes et Pau, chaîne principale des Pyrénées et plus près, cirque de Saint-Pé, Soum de Moulle (1544m), Pic de Hourbilagous (1460m), Soum du Montné (1387m, avec ses pylônes électriques)...

(4) Quitter le Soum de la Génie Braque par l'Est. Attention de ne pas perdre le sentier, car même si le balisage est bien présent, il est assez espacé et aucune trace de sentier n'est vraiment visible en continu. Ne pas hésiter à faire demi-tour si vous restez plus de 2min sans marque Jaune !
A 1455m, on rejoint une vraie trace bien marquée au poteau indicateur du Bosc deth Troncar.
Poursuivre vers la cabane de l'Aoulhet et continuer de longer la falaise, puis les flancs abrupts du cirque de Saint-Pé, en laissant sur la droite de nombreuses dolines, puis les pics du Hourbilagous et de Miquéu.

Descente de la Génie Braque (4) à (A)
Peu avant le col du Larbastan (5) (1350m, non indiqué sur la carte IGN, mais indiqué par un panneau sur un rocher sur place), bifurquer sur la gauche, plein Nord, dans la descente vers l'une des nombreuses sources du ruisseau de la Génie Braque. Juste avant de tourner, on l'aperçoit du sentier une barrière à bestiaux au pied de la source.
Laisser la source sur la droite et prendre la trace partant à flanc vers l'Ouest.
Laisser la barrière rocheuse à 1250m sur la droite également et la contourner par l'Ouest. Pointer ensuite dans la descente, sur des traces de bêtes vers un petit arbre isolé au bord de la falaise, à 1150m (6).
Le sentier n'est pas bien marqué et il n'est plus balisé.

Gagner la source de Bat dé Haü (7) (il n'y a plus de cabane comme mentionné par erreur sur la carte IGN, mais seulement ses ruines juste derrière le panneau indicateur tri-directionnel de la réserve), parfois à travers de hautes herbes. Là le poteaude la réserve indique "Vath de Hau" (le V se prononce B en bigourdan/gascon/béarnais) et un écriteau sur le rocher "Source de Bat de Haou 1060m".
La source donne directement dans un abreuvoir, protégé par une grille, exactement comme les 2 précédentes.
Contourner la source par le Sud et L'Ouest, laisser la source sur votre droite.
Prendre alors la direction "Sep - Parking". Le sentier commence alors une partie fort mal entretenue sur la rive droite de la Génie Braque, comme indiqué sur le terrain et balisé de temps à autre en Jaune.
Dans la première prairie pentue, laisser l'arbre abattu sur la droite.
NB. La carte IGN indique par contre un sentier en violet sur la rive gauche. je ne l'ai pas cherché, car la pluie commençait de rendre ma présence sur place indésirable...
100 m de dénivelé plus bas on rejoint un sentier en meilleur état et encore 550m de dénivelé plus bas, on atteint sans encombre la station de pompage de Sep.

Le sentier qu'on vient de parcourir est parfaitement marqué en Jaune et comprend plusieurs balises numériques marquées de Rouge, comme dans tout le massif.
Cependant il n'en finit pas de descendre en faible pente et il ne faut pas se lasser... La végétation y est à nouveau luxuriante, même plus qu'au départ. Certaines parties de la forêt ne voient jamais le soleil.
On passe aux abords de plusieurs grottes indiquées sur la carte.
A la station de pompage (A), on peut garer 5 ou 6 voitures sans problème.
Sinon on peut également se garer sur un parking en contrebas, au croisement de la route vers Peyras (Communauté des Sœurs de Béthléem).

Points de passage :
D : km 0 - alt. 436m - Cot de Bellocq
1 : km 1.49 - alt. 799m - Sentier des Liots - tourner à gauche
2 : km 3.55 - alt. 1286m - Cabane de l'Isarce
3 : km 3.9 - alt. 1344m - tourner à droite - Plateau de l'Isarce
4 : km 7.14 - alt. 1509m - Soum de la Génie Braque (1529m) - poursuivre en r - Bosc deth Troncar
5 : km 8.49 - alt. 1343m - tourner à gauche en descendant - Col du Larbastan (1350 m)
6 : km 9.54 - alt. 1145m - Petit arbre remarquable - Prendre à gauche
7 : km 10.16 - alt. 1098m - tourner à droite en descendant - Source de Vath de Hau (1060m)
A : km 13.9 - alt. 435m - Station de pompage de Sep

Informations pratiques

A la date de ma randonnée, le 1er juin 2015, la montée vers l'Isarce était compliquée par la présence de plusieurs troncs d'arbres déracinés, branches abattues au sol, glissements de terrain et trous d'eau en formation dans les sentiers. Tout ceci provenait d'un hiver généreux en neige et de ses conséquences fâcheuses sur la végétation et sur les sols instables. Mais rien qui ne permette pas de passer, ni pour des adultes, ni pour des enfants !

Toutes les sources citées sont des points d'eau potable potentiels. Il n'y pas véritablement d'abris sur le parcours en cas de grosses pluies ou orages : la cabane de l'Isarce, quelques petits abris sous roches sur le plateau ou dans la descente de la Génie Braque et la cabane de l'Aoulhet (en cas de pépin vers l'Hourbilagous).

Prévoir un équipement habituel de randonneur en moyenne montagne (chaussures de randonnées, vêtements adaptés, vêtement de pluie, eau, nourriture, couverture de survie, ...).

Voir ici :
Balisage reserve
la narration du nouveau balisage de la réserve à l'automne 2014.

Le circuit n'est pas très fréquenté en début de printemps. Mais à partir des transhumances de juin, en week-end vous croiserez probablement plusieurs randonneurs isolés ou en groupes et assez souvent un paysan, montant dans les estives vérifier son troupeau ou venant réparer une citerne.

La végétation de ce massif reflète l’importance de la sécheresse du sol due au relief et à la nature des substrats
très perméables, mais compensée par la pluviosité et la nébulosité très importante : omniprésence du buis, du hêtre, du tilleul, du noisetier… (source : Office de tourisme de Saint-Pé)

Nous vous conseillons aussi d'emporter avec vous les cartes IGN papier au 1:25000 de cette randonnée. Cliquez-ici pour les commander : 1645SB, 1647ET.

Soyez toujours prudent et prévoyant lors d'une randonnée. Visorando et l'auteur de cette fiche ne pourront pas être tenus responsables en cas d'accident ou de désagrément quelconque survenu sur ce circuit.

Pendant la rando ou à proximité

Avec un peu de chance vous croiserez la route d'une abondante faune. En particulier les vautours percnoptères, dont quelques beaux spécimens peuplent ces sommets.

On peut agrémenter ce circuit par :
- la montée au Pic des Toupiettes,
- la visite de plusieurs grottes, gouffres, aven, dont l'essentiel n'est pas mentionné sur la carte IGN (1300 cavités sont répertoriées dans le massif),
- le crochet par le Soum de Moulle, 1544m, soit la plus haute altitude de cette crête. Mais la vue y est réputée moins intéressante qu'au Soum de la Génie Braque,
- un crochet par l'origine du nom "Tres Crouts", qui signifie "Trois croix" en gascon. Voir l'histoire de cette appellation :
Les Trois Croix sont le témoignage de conflits pastoraux ancestraux entre Asson, Salles et Saint-Pé de Bigorre.
En 1569 les protestants béarnais de la vallée d'Asson décident d'attaquer les Bigourdans de l'Estrèms de Salles auxquels ils disputaient les montagnes d'Azun et de Maumula. Les 1500 hommes avaient le dessin de mettre à feu et à sang le village de Salles et d'enlever tout le bétail de Vergoun. Mais la bataille fût remportée par les bigourdans. Ces conflits prenaient une telle importance qu'il fallait faire intervenir l'armée du Roi. Il était impossible à l'évêque de Tarbes d'instaurer la concorde.
Au lieu dit "Tres Crots" venaient converger sur cette montagne les évêchés de Tarbes, de Lescar et d’Oloron.
Aujourd'hui il en reste 3 croix gravées sur une roche et l'inscription 1716. On les trouve sur la carte IGN entre le "u" et le "e" de "La Toue".
- un crochet par la jonction des 3 pointillés : c'est la pointe Est du département des Pyrénées Atlantiques et la limite des communes de Saint-Pé, emprunté par le ruisseau des Arrialhs. Mais rien ne matérialise ce lieu, sinon qu'une petite doline, conservant un petit névé même jusque tard dans la saison...

Aux environs :
- les fameuses grottes de Bétharam,
- le village de Saint-Pé-de-Bigorre,
- Lourdes.

Avis et discussion

Moyennes

Moyenne globale : 5/5
Nombre d'avis : 1
Fiabilité de la description : 5/5
Fiabilité du tracé sur carte : 5/5
Intérêt du circuit de randonnée : 5/5


Visorandonneur
le vendredi 15 décembre 2017 à 12:57

Note globale : 5 / 5

Date de la randonnée : samedi 25 novembre 2017
Fiabilité de la description : Très bien
Fiabilité du tracé sur carte : Très bien
Intérêt du circuit de randonnée : Très bien

Je suis parti du chemin menant aux grotte de Bettharam pour un aller retour juqu'au plateau d'Isarce. La neige était basse mais un régal quand même en mode trail. Chemin bien balisé en jaune, même sur les arbres dans la forêt. Merci pour le topo!!

Autres randonnées dans le secteur

Lengous et Montagnou
Distance 5.38km Dénivelé positif +127m Dénivelé négatif -127m Durée 1h50 Facile Facile
Départ Départ à Saint-Pé-de-Bigorre - 65 - Hautes-Pyrénées

Agréable promenade en sous-bois le long des rives du Gave de Pau en passant par Rieulhès, hameau typique des Pyrénées. Vous profiterez de plusieurs vues remarquables du village de Saint-Pé-de-Bigorre.

Dans le milieu du bois de Bénac sur les pentes de l'Araü
Distance 9.5km Dénivelé positif +689m Dénivelé négatif -699m Durée 4h20 Difficile Difficile
Départ Départ à Saint-Pé-de-Bigorre - 65 - Hautes-Pyrénées

Sur les sentiers oubliés de Saint-Pé-de-Bigorre n°1
Belle boucle entièrement en forêt de basse altitude (maxi 880m) sur les pentes très abruptes de l'Araü, le sphinx énigmatique dominant Saint-Pé.
L'intérêt du circuit est la découverte de lieux fréquentés autrefois par les charbonniers (ahumats) et aujourd'hui par les passionnés de la forêt de Très-Croutz. Passage près de quelques grottes remarquables.

Attention, il s'agit d'une randonnée engagée.

Distance 8.43km Dénivelé positif +583m Dénivelé négatif -589m Durée 3h50 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Saint-Pé-de-Bigorre - 65 - Hautes-Pyrénées

Sur les sentiers oubliés de Saint-Pé-de-Bigorre n°6
L'Araü est cette croupe montagneuse s'avançant depuis le Massif de Saint-Pé jusque dans le Gave de Pau au pied du village. Sa silhouette imposante et entièrement boisée cache de jolies clairières, autrefois prairies, des sentiers connus et d'autres oubliés, seulement empruntés des chasseurs et amoureux de randonnée sous les arbres de hautes futaies.
Son sommet, surplombant le village avec arrogance, est le Soum de las Toupiettas (1357m).

Dans le haut du bois de Bénac sur les pentes de l'Araü
Distance 7.78km Dénivelé positif +788m Dénivelé négatif -788m Durée 4h05 Difficile Difficile
Départ Départ à Saint-Pé-de-Bigorre - 65 - Hautes-Pyrénées

Sur les sentiers oubliés de Saint-Pé-de-Bigorre n°2
Belle boucle entièrement en forêt de basse altitude (maxi 950m), mais sur les pentes très abruptes de l'Araü, le sphinx énigmatique dominant Saint-Pé.
L'intérêt de ce circuit est la découverte d'un chemin très fréquenté autrefois par les charbonniers ("Ahumats"), en-dessous des falaises de Couret Beroy, le "Cami deth Car".

Attention, il s'agit d'une randonnée très engagée !

Torrent de la Génie Braque et retour par l'Aülhet
Distance 11.03km Dénivelé positif +1050m Dénivelé négatif -1050m Durée 5h40 Difficile Difficile
Départ Départ à Saint-Pé-de-Bigorre - 65 - Hautes-Pyrénées

Joli circuit, sportif et exigeant, à travers la forêt de Très-Croutz en passant par le lit du torrent La Génie Braque.
La boucle fait son retour par la croupe de l'Aülhet (et sa cabane ouverte toute l'année) après avoir parcouru les estives du cirque de Bat de Haü, bien visible depuis la vallée du Gave de Pau et Saint-Pé-de-Bigorre.

Autour de Saint-Pé-de-Bigorre
Distance 7.01km Dénivelé positif +166m Dénivelé négatif -165m Durée 2h25 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Saint-Pé-de-Bigorre - 65 - Hautes-Pyrénées

Dans les Hautes-Pyrénées, près de Lourdes, Saint-Pé-de-Bigorre nous dévoile quelques uns de ses charmes pendant cette randonnée : architecture, massif calcaire et ses grottes (avec vue sur le Gave de Pau et les montagnes environnantes), et même son pont du Diable !

Le plateau du Mousqué
Distance 4.5km Dénivelé positif +187m Dénivelé négatif -180m Durée 1h45 Facile Facile
Départ Départ à Saint-Pé-de-Bigorre - 65 - Hautes-Pyrénées

Cette jolie promenade accessible est historique; il s'agit de l’ancienne route de Pontacq qu’empruntaient les charbonniers d'autrefois. Une fois arrivé au plateau du Mousqué, vous profiterez d'une aire de pique-nique ombragée, au pied des chênes centenaires. De là, admirez la superbe vue sur le massif saint-péen et sa campagne, puis sur la plaine de Nay jusqu’à Pau.

Distance 9.12km Dénivelé positif +228m Dénivelé négatif -223m Durée 3h10 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Saint-Pé-de-Bigorre - 65 - Hautes-Pyrénées

Sur les coteaux de Saint-Pé-de-Bigorre, ce parcours vous entraîne dans tout ce qui fait la beauté des abords immédiats de ce village : ses petits chemins, ses prairies, ses bois, ses rivières et ses habitations, bref son patrimoine rural.
En marche normale ou en running, saint-péen ou ami de passage, vous prendrez ici du plaisir !

Pour plus de randonnées, utilisez notre moteur de recherche.

Les descriptions et la trace GPS de ce circuit restent la propriété de leur auteur. Ne pas les copier sans son autorisation.