Du bois de Perdrigeat au Plantis

Une randonnée Saint-Dizant-du-Bois créée le mardi 02 octobre 2018 par pgetrochon. MAJ : vendredi 15 février 2019

Agréable randonnée entre vignes, cultures et bois autour de Saint-Dizant-du-Bois. Ce parcours permet de découvrir ce joli coin de Saintonge et de profiter de beaux paysages de campagne.

Fiche technique
Durée Durée moyenne: 3h35[?]
Distance Distance : 11.82km
Dénivelé positif Dénivelé positif : 71m
Dénivelé négatif Dénivelé négatif : 74m
Point haut Point haut : 98m
Point bas Point bas : 42m
Moyenne Difficulté : Moyenne
Retour point de départ Retour point de départ : Oui
A pied A pied
Commune Commune : Saint-Dizant-du-Bois (17150)
Départ Départ : N 45.399113° / O 0.573445°
Carte Carte IGN (cliquez-ici pour commander) : Ref. 1533SB
Téléchargez : -
Le Plantis Bois Rond Maison de Saintonge Chemin enherbé

Description de la randonnée

Se garer Rue de la Mairie, à droite entre la mairie et le cimetière.

(D/A) Quitter le point de stationnement et rejoindre la Rue de la Mairie. Tourner à gauche, passer devant la mairie et continuer tout droit jusqu'à un carrefour à quatre rues.

Traverser prudemment le carrefour et emprunter en face la Rue du Lavoir avec prudence (route D147).
La suivre jusqu'au premier chemin d'exploitation sur la droite juste en face du chemin desservant la dernière propriété sur la gauche.

(1) Tourner à droite dans le chemin d'exploitation dit Chemin de la Croix.
Peu après, au moment où le chemin d'exploitation fait un virage à angle droit vers la droite pour desservir deux propriétés, continuer en face dans un autre chemin d'exploitation qui part vers le Sud entre deux parcelles de vignes.

Continuer tout droit jusqu'à un croisement en "T". Tourner à gauche dans le chemin d'exploitation entre deux parcelles de vignes. Aller au croisement de chemins en "T" suivant, au coin d'un bois à main droite. Virer à droite et aussitôt à gauche dans un chemin d'exploitation.
Continuer jusqu'à rejoindre la route D137. Tourner à gauche et suivre prudemment la route sur une dizaine de mètres.

(2) Tourner à droite dans un chemin d'exploitation. Au croisement de chemins d'exploitation suivant en "T", prendre à gauche. A partir de là, le parcours suit le GR® 655.

Plus loin, le chemin oblique vers la droite et traverse un bois. À la sortie, tourner à gauche et suivre le chemin d'exploitation en lisière de bois à main gauche. Continuer jusqu'à une petite route. Tourner à droite et la suivre prudemment sur une trentaine de mètres avant de tourner à gauche et suivre une petite route qui pénètre dans un bois, puis longe une parcelle de vignes à main droite. Aller jusqu'à un virage à angle droit vers la droite.

(3) Poursuivre en empruntant le chemin d'exploitation qui part vers le Nord-Est avec un bois à main gauche et une parcelle de vignes à main droite.
Plus loin, en arrivant au Bois de Perdrigeat, laisser le GR® 655 qui tourne à gauche (cf. rubrique "Informations pratiques") et pénétrer dans le bois en continuant tout droit. Traverser le Bois de Perdrigeat et continuer jusqu'à la route D699.
Virer à droite et suivre avec grande prudence la route D699 jusqu'au croisement où se trouve un château d'eau à droite.

Tourner à gauche et emprunter la petite route qui dessert le lieu-dit Giraudot. Continuer tout droit jusqu'à un carrefour en T. Tourner à droite ; le parcours retrouve le GR® 655.
La route fait rapidement place à un chemin d'exploitation dit Chemin du Champ du Puits. Plus loin, laisser sur la droite le chemin qui va vers Chez Naud.

Au croisement de chemins d'exploitation en "T" suivant, prendre à droite et rejoindre le croisement de chemins suivant à une centaine de mètres environ.

(4) Virer à gauche dans un chemin d'exploitation. Aller jusqu'au croisement avec le premier chemin d'exploitation à main droite (après trois virages à angle droit du chemin).
Tourner à droite et suivre le chemin jusqu'à un croisement de chemins d'exploitation en "T".

(5) Virer à droite et suivre le chemin jusqu'à la route D252. En y arrivant, tourner à gauche et suivre prudemment la route D252 jusqu'à un chemin d'exploitation sur la droite après une parcelle de vignes.

À ce niveau, le parcours quitte le GR® 655. Continuer prudemment sur la route D252 pour aller au lieu-dit le Pont de la Vielle.
En y arrivant, traverser avec prudence la route D137 et continuer en face sur la route D148 jusqu'au premier carrefour peu après.

(6) Tourner à gauche dans une petite route. Continuer tout droit jusqu'à longer le lieu-dit les Moulins de Chez les Rois. Là, la route se transforme en chemin d'exploitation qui longe une parcelle de vignes après le lieu-dit.
Peu après, il y a un croisement de chemins d'exploitation en "T".

(7) Virer à gauche et aussitôt après avoir traversé le lit d'un cours d'eau intermittent, tourner à droite dans un chemin.
Le suivre jusqu'à un chemin d'exploitation. En y arrivant, tourner à droite et poursuivre jusqu'à un virage à angle droit vers la droite.

(8) Dans le virage, tourner à gauche dans un chemin. Le suivre jusqu'à un chemin d'exploitation desservant le lieu-dit Chez Guérin.
En y arrivant, tourner à gauche, passer le virage à angle droit vers la droite immédiatement après.

(9) Une cinquantaine de mètres environ après le virage, prendre à gauche dans un chemin qui longe peu après un petit bois à main droite. Continuer jusqu'à un croisement de chemins en "T".
Tourner à droite et aussitôt après à gauche dans la route D147. La suivre prudemment jusqu'au carrefour de quatre rues au centre de Saint-Dizant-du-Bois. Tourner à gauche dans la Rue de la Mairie.

Suivre la rue de la Mairie, passer devant celle-ci et retrouver le point de stationnement sur la droite qui marque la fin de cette randonnée (D/A).

Points de passage :
D/A : km 0 - alt. 77m - Parking entre Mairie et cimetière
1 : km 0.32 - alt. 79m - Carrefour de routes et d'un chemin d'exploitation
2 : km 1.39 - alt. 92m - Chemin à droite
3 : km 2.53 - alt. 82m - Virage, tout droit
4 : km 4.67 - alt. 58m - Croisement de chemins d'exploitation, à gauche
5 : km 5.71 - alt. 52m - Croisement de chemins d'exploitation, à droite
6 : km 7.14 - alt. 45m - Carrefour de routes, à gauche
7 : km 9.13 - alt. 65m - Croisement, à gauche
8 : km 9.97 - alt. 75m - Virage, chemin à gauche
9 : km 10.87 - alt. 78m - Chemin à gauche
D/A : km 11.82 - alt. 77m - Parking entre Mairie et cimetière

Informations pratiques

Le point de stationnement se situe entre la mairie de Saint-Dizant-du-Bois et le cimetière

Cette randonnée en terrain varié nécessite d'être bien chaussé.

Cette randonnée est balisée sur une partie du parcours : GR® 655 balisé en Rouge et Blanc, d'un peu après le point (2) et avant le point (6). Le reste du parcours est non balisé. En conséquence il est conseillé de suivre les indications du descriptif et de la carte en y alliant une bonne lecture du paysage. Les points de passage (avec leurs coordonnées GPS et la distance depuis le point de départ) constituent des aides pour le randonneur qui découvre le circuit.

Attention après le point (3) le GR® 655 tourne à gauche devant le Bois de Perdigeat pour ensuite traverser la route D699 un peu plus loin. Puis il se dirige vers le lieu-dit Chez Giraudot. Hélas l'agriculteur qui exploite la parcelle en bordure d'un bosquet à tout labouré, même le chemin. En conséquence je propose de traverser le bois de Perdrigeat puis de suivre la route D699 sur trois cent mètres environ pour ensuite prendre une petite route qui permet de rejoindre Chez Giraudot.
Cette pratique, qui hélas se répand sur des chemins non balisés, est surprenante pour un GR® !

Randonnée réalisée par l'auteur le 27 novembre 2018

Nous vous conseillons aussi d'emporter avec vous les cartes IGN papier au 1:25000 de cette randonnée. Cliquez-ici pour les commander : 1533SB.

Soyez toujours prudent et prévoyant lors d'une randonnée. Visorando et l'auteur de cette fiche ne pourront pas être tenus responsables en cas d'accident ou de désagrément quelconque survenu sur ce circuit.

Les balisages GR® et PR® sont la propriété intellectuelle de la Fédération Française de Randonnée Pédestre.

Pendant la rando ou à proximité

Saint Dizant du Bois

Saint-Dizant-du-Bois est un petit village français, situé dans le département de la Charente-Maritime et la région de la Nouvelle-Aquitaine (anciennement Région Poitou-Charentes). Ses habitants sont appelés les Saint-Dizannais et les Saint-Dizannaises.
La commune s'étend sur 4,2 km² et compte 119 habitants depuis le dernier recensement de la population datant de 2005. Avec une densité de 28,6 habitants par km², Saint-Dizant-du-Bois a connu une nette hausse de 48,8% de sa population par rapport à 1999.
Entouré par les communes de Semillac, Nieul-le-Virouil et Allas-Bocage, Saint-Dizant-du-Bois est situé à 3 km au nord-est de Mirambeau la plus grande ville aux alentours.
Situé à 77 mètres d'altitude, le village de Saint-Dizant-du-Bois a pour coordonnées géographiques Latitude: 45° 23' 53 nord Longitude: 0° 34' 0 ouest.

Lieux et monuments
Inhabituelle pour la région, l'église Saint-Dizant est un des rares édifices de Saintonge à avoir un portail surmonté d'un tympan et d'un clocher gothique. Construite au xiie siècle sur un plan à une seule nef et un chevet droit, son chevet et son clocher datent des XIIIe et XVe siècles. Cloche datée de 1527, un calice en argent et un tableau du XVIIeme de la Crucifixion inscrits au Mobilier Historique.
Sources : wikipédia (extraits) et Office de Tourisme de Haute-Saintonge (extraits)

Mirambeau

Petite cité établie au pied d'une cuesta ayant formé un site défensif majeur au cours des siècles, cette ancienne place-forte, baronnie puis marquisat sous l'ancien régime, est désormais un des pôles d'équilibre du canton de Pons et un pôle commercial et artisanal actif. « Porte d'entrée » du Bordelais, elle est desservie par plusieurs voies de communications importantes, dont l'autoroute A10, qui la placent à moins d'une demi-heure de Bordeaux, Saintes ou Royan.
Centre économique modeste mais non négligeable au regard du caractère essentiellement rural de la Haute-Saintonge, Mirambeau concentre commerces, supermarchés et entreprises diverses, au sein d'une zone d'activité qui contribue à l'attractivité de la ville. Mirambeau est également dotée d'infrastructures adaptées dans les domaines de l'éducation (collège Didier-Daurat), de la culture (bibliothèque, centre culturel en cours d'aménagement) et de la santé.
Jouant de plus en plus la carte du tourisme, la commune bénéficie de sa situation, au cœur des vignobles de Cognac, à proximité immédiate de ceux du Bordelais, et non loin des stations balnéaires de la côte de Beauté.
Mirambeau appartient à la communauté de communes de la Haute-Saintonge, structure intercommunale regroupant 57 043 habitants en 2006.

Lieux et monuments
Château de Mirambeau
Le château (propriété privée), dont l'existence est mentionnée dès le XIe siècle, est situé sur une hauteur dominant la cité de près de quarante mètres.
L'ancienne forteresse médiévale était l'une des nombreuses places-fortes qui scandaient ces « marches » de Saintonge et de Guyenne. Elle appartient à Artaud de Mirambeau (ou de Mirambel) en 1083, puis, deux siècles plus tard, à Guilhem de Cheyning, lieutenant du roi-duc Édouard Ier. Particulièrement convoité au cours de la Guerre de Cent Ans, il passe alternativement aux mains des Français et des Anglo-Aquitains. En 1345, il est repris aux Français par Henry de Grosmont, comte de Derby, au cours de sa mémorable « chevauchée ». En 1415, la place de Mirambeau échoit au Français Jean II Harpedanne, sénéchal de Saintonge.
Dissimulé par un parc, le château n'est que difficilement visible depuis le centre-ville. Il ne conserve que peu d'éléments vraiment anciens, sinon un châtelet et un pan de courtines, refaits au XVIIIe siècle. Le corps de bâtiment date essentiellement du XIXe siècle, et mêle styles néo-Louis XIII et néo-Renaissance. La chapelle, un peu en retrait, est de style néo-gothique.
Le château de Mirambeau est aujourd'hui reconverti en hôtel de haut standing, classé 5 étoiles. Il compte 22 chambres, un restaurant gastronomique et est entouré d'un parc de huit hectares et d'un jardin d'hiver.

Château Chotard
Cette demeure bourgeoise est construite en 1877 pour Alcide Chotard, homme d'affaires et banquier, venu s'installer dans la commune. S'inspirant de façon assez surprenante de l'architecture flamande, cette « folie » est composée d'un corps de bâtiment flanqué de deux pavillons surmontés de hauts pignons à redans. L'intérieur, aménagé dans le goût de l'époque, se voulait confortable et fonctionnel : il conserve des cheminées en marbre, des boiseries et des plafonds moulurés. Le château est entouré d'un parc à l'anglaise. Propriété privée, il ne se visite pas.

Église Notre-Dame-de-l'Assomption
L'église Notre-Dame-de-l'Assomption est située en centre-ville. Construite au xixe siècle, elle remplace une ancienne chapelle des Récollets, devenue vétuste.
L'implantation d'un couvent de Pères Récollets intervient en 1715, afin de contrer l'influence des idées protestantes, de développer l'instruction religieuse et de « dire la maisse » (sic). Assumant le rôle d'église paroissiale pendant près de cent quinze ans, elle est dans un tel état de délabrement qu'en 1836, on renonce à l'idée de la remettre en état et qu'on préfère envisager une reconstruction totale. En 1841, la chapelle des Récollets est démolie, sans qu'une nouvelle église ait encore été édifiée. Il faut attendre 1856 pour que l'église actuelle sorte de terre : non sans mal, la nature du sol ayant forcé ses concepteurs à creuser des fondations de plus de trois mètres, afin de bien stabiliser l'édifice. Les voûtes sont posées en 1857, mais la façade et le clocher ne sont élevés qu'à partir de 1875. Enfin, en 1889, le chœur et le transept sont décorés de fresques dans des tons bleu et or. Au total, plus de 100 000 francs auront été nécessaires à l'achèvement de l'église, somme payée en partie grâce à une souscription, mais aussi grâce à une généreuse contribution de la famille Duchâtel, propriétaire du château à cette époque.
L'église est de style néo-roman. En forme de croix latine, elle se compose d'un vaisseau unique couvert d'une voûte en plâtre, en anse de panier, d'un transept peu saillant et d'une abside hémicylindrique. La façade, d'une belle élévation, est composée de trois registres verticaux et se distingue par la présence d'un clocher-porche inspiré de l'architecture romane, surmonté d'une élégante flèche en pierre cantonnée de pinacles. L'intérieur conserve des boiseries, au niveau du chœur, une peinture représentant l'Immaculée Conception, exécutée dans le style du peintre espagnol Bartolomé Murillo, ainsi qu'une Crucifixion, dons de l'empereur Napoléon III, qui visite cette église en 1860.
Le croisillon sud abrite une statue de la Vierge à l'Enfant en bois peint et doré, classée aux monuments historiques depuis le 8 mars 1994, tandis que près de l'entrée se trouvent des fonts baptismaux du XVIIe siècle, en pierre avec décors en relief, vestiges de l'ancienne chapelle des Récollets. Ornés notamment de têtes d'anges, ils sont également classés aux monuments historiques depuis le 30 septembre 1911.

Église Saint-Martin
L'église Saint-Martin est située à Petit-Niort, ancienne commune ayant fusionné avec Mirambeau peu après la Révolution. Cette ancienne église priorale et paroissiale est une des rares du département à conserver des éléments pré-romans. Le mur nord de la nef est en effet en petit appareil, et présente la particularité d'être percé d'une petite baie en plein cintre dotée d'un claustrum, c'est-à-dire d'une fenêtre en pierre ajourée, caractéristique d'une époque où le verre était l'apanage des paroisses les plus riches.
La crypte, assez fruste, voûtée en berceau, est également typique de ce type d'architecture. Une charte de cette époque permet de savoir que l'église est alors une dépendance de l'abbaye de Savigny, en Normandie. Partiellement reconstruite entre le XIe et le XIIe siècle, qui voit fleurir une forme particulière d'art roman appelé « roman saintongeais », elle est notamment dotée d'une façade avec portail unique à cinq voussures et à cordon double, surmonté d'une série d'arcatures et de modillons.
Des modifications importantes sont apportées à l'édifice au XVe siècle, soit qu'il ait été victime de dégâts pendant la Guerre de Cent Ans (la région de Mirambeau, aux portes de la Guyenne, ayant été le théâtre d'âpres combats), soit que l'usure du temps ait imprimé trop fortement sa marque. Le chœur est modifié, et un collatéral dit « de la Vierge » est édifié au sud : il présente des baies au remplage compliqué, avec soufflets et mouchettes, caractéristique du gothique flamboyant. L'intérieur est divisé en trois vaisseaux par de grosses piles carrées. Seuls le chœur et la chapelle sud sont voûtés, le reste étant couvert d'une charpente apparente, de facture assez grossière.
L'église est classée au titre des monuments historiques en 2002. Elle n'est ouverte au public qu'à de rares occasions, en raison de l'état de l'édifice, très dégradé et en attente de restauration.

Lavoir des Sept Fonds
Ce lavoir a été restauré en 1997.
Source : wikipédia (extraits)

Autres randonnées dans le secteur

Distance 10.45km Dénivelé positif +116m Dénivelé négatif -114m Durée 3h15 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Saint-Fort-sur-Gironde - 17 - Charente-Maritime

Les coteaux viticoles de la Gironde sont façonnés de petites collines semées de cultures variées et de vignes. Les paysages s'ouvrent au détour des chemins sur l'estuaire. On domine les marais depuis la butte de Beaumont. Vous y découvrirez une tour en forme de cône datant du XIX° siècle mais dont les premières édifications remontent probablement au Moyen Âge. Aujourd'hui encore, la Tour de Beaumont sert d'amer à la navigation.

Distance 10.04km Dénivelé positif +20m Dénivelé négatif -21m Durée 2h55 Facile Facile
Départ Départ à Neuillac - 17 - Charente-Maritime

Vous découvrirez en partant l’église romane de Neuillac et ses modillons aux sujets variés. Puis vous cheminerez entouré des vignobles du cognac. Aux Fontagards, vous croiserez une belle maison bourgeoise qui témoigne de l’essor de la viticulture au XIXe siècle. Après avoir traversé le Noblat, vous rejoindrez un secteur plus boisé où un tronçon de la Voie Romaine a été mise à jour, avant de rejoindre Neuillac sur des chemins bordés de vignes et bosquets.

L'Etang d'Allas et Agudelle
Distance 10.09km Dénivelé positif +16m Dénivelé négatif -16m Durée 2h55 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Agudelle - 17 - Charente-Maritime

Agréable randonnée permettant de découvrir le village d'Agudelle, sa belle forêt, l'Etang d'Allas et une grande pisciculture à Petit Bois, mais aussi le château de la Tour et la campagne environnante avec ses cultures et ses vignes.
L'itinéraire emprunte pour partie le GR®360 ou GRP® de Saintonge (en début et en fin de randonnée).

Entre vignobles et bois près de Marignac
Distance 10.74km Dénivelé positif +139m Dénivelé négatif -133m Durée 3h25 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Marignac - 17 - Charente-Maritime

Une agréable randonnée qui alterne des passages sur de bons chemins d'exploitation entre des parcelles de vignes et des tronçons dans des bois. Ce parcours offre de belles vues sur la campagne de Saintonge et permet de profiter du calme de ce secteur.

Distance 3.76km Dénivelé positif +36m Dénivelé négatif -43m Durée 1h10 Facile Facile
Départ Départ à Soubran - 17 - Charente-Maritime

Ce petit circuit vous transporte au cœur des mystères de la tourbière, milieu naturel sensible, étonnant et dépaysant avec son lac entouré de pins, de bouleaux aux troncs blancs, de trembles à la frondaison dorée en automne. Le circuit ombragé et agréable se poursuit sur routes et chemins forestiers avant de redescendre vers la tourbière d'où l'on peut emprunter le sentier découverte à la rencontre des espèces animales et végétales détaillées sur les panneaux le long des passerelles aménagées.

Distance 4.84km Dénivelé positif +7m Dénivelé négatif -7m Durée 1h25 Facile Facile
Départ Départ à Clion - 17 - Charente-Maritime

C’est la vigne qui vous accompagnera tout au long de cette balade, jusqu’à ce que vous arriviez au hameau de Saint-Paul. Là, s’élève une petite chapelle entourée d’un écrin de verdure. Un accès descend sur les berges de La Seugne, soigneusement agrémentées de fleurs. Puis vous repartirez à travers vignes et champs le long de la voie ferrée pour rejoindre Clion où une étape s’impose au presbytère qui accueille le musée artisanal et rural de Clion.

Un tour dans les forêts autour de Marignac et du côté du Château d'Ardennes
Distance 8.85km Dénivelé positif +76m Dénivelé négatif -75m Durée 2h40 Facile Facile
Départ Départ à Marignac - 17 - Charente-Maritime

Agréable randonnée dans les bois proche de Marignac et une belle vision du Château d'Ardennes. Ce circuit aux paysages variés constitue un réel moment de détente et de dépaysement.
La découverte du Château d'Ardennes en sortant du bois est un réel ravissement et une belle surprise compte-tenu de l'état du bâtiment.

Autour de Saint-Ciers-du-Taillon
Distance 11.14km Dénivelé positif +88m Dénivelé négatif -79m Durée 3h25 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Saint-Ciers-du-Taillon - 17 - Charente-Maritime

Agréable randonnée au Sud de Saint-Ciers-du-Taillon essentiellement dans les vignes mais aussi parmi les cultures et petit bois du secteur. Un joli coin de nature parfait pour se promener. Quelques curiosités comme l'église de Saint-Ciers-du-Taillon, deux moulins et au fil du parcours le patrimoine bâti local.

Pour plus de randonnées, utilisez notre moteur de recherche.

Les descriptions et la trace GPS de ce circuit restent la propriété de leur auteur. Ne pas les copier sans son autorisation.