En vertu des obligations de confinement, toute forme de randonnée est actuellement interdite en France. Plus d'infos sur le site du gouvernement.

Visualisez très simplement la distance de 1km autour de chez vous autorisée pour prendre l'air grâce à notre outil rayon 1km - cliquez ici.

De Château-Larcher au dolmen d'Airlait

Agréable balade de part et d'autre de la Clouère qui permet de découvrir le plateau de Thorus, le dolmen d'Arlait, d'approcher les grottes du Camp Alaric, Baptresse et son riche patrimoine pour finir par la magnifique cité de caractère de Château-Larcher. En particulier, voir sa lanterne des Morts, un ancien prieuré, son église, ancienne chapelle du Château, un manoir, etc.

Fiche technique
n°2937377
Une randonnée Château-Larcher créée le jeudi 30 janvier 2020 par pgetrochon. MAJ : mercredi 05 février 2020
Durée Durée moyenne: 4h20[?]
Distance Distance : 14.45km
Dénivelé positif Dénivelé positif : 79m
Dénivelé négatif Dénivelé négatif : 84m
Point haut Point haut : 120m
Point bas Point bas : 84m
Moyenne Difficulté : Moyenne
Retour point de départ Retour point de départ : Oui
A pied A pied
Commune Commune : Château-Larcher (86370)
Départ Départ : N 46.418401° / E 0.318915°
Carte Carte IGN (cliquez-ici pour commander) : Ref. 1727SB, 1728SB
Téléchargez : -
La Tour Mangin Une ancienne habitation dans le château Le châtelet d’entrée avec pont-levis Chaise de torture

Description de la randonnée

Se garer en bordure de la route D88 à proximité de Croix Saint-Martial.

(D/A) Suivre avec prudence la route D88 vers le carrefour de la Croix Saint-Martial. Tourner à droite et longer sur le trottoir la route D742 sur une centaine de mètres avant de la traverser très prudemment pour emprunter la Rue Saint Martial sur toute sa longueur.

(1) Traverser de nouveau la route D742 au passage protégé (prudence néanmoins). Le parcours passe devant l'ancien hospice avec son toit à la Mansart. Emprunter, sur la droite, l'Impasse de la Chapelle et continuer en tournant dans le chemin sur la gauche, un peu avant la fin de l'impasse. Le chemin ne tarde à pénétrer dans un bois et reste longtemps parallèle à la route de Thorus et à la Clouère. Continuer tout droit jusqu'à un croisement de quatre chemins.

(2) Tourner à gauche et continuer en direction du Nord. Le chemin sort du bois pour franchir la Douce et se poursuit en lisière du bois. A un croisement en T, aller à gauche. Traverser prudemment une petite route, aller tout droit et entrer rapidement dans un bois.

(3) À environ 500m de la route précédemment traversée, prendre à droite un chemin qui mène rapidement aux Dolmens d'Arlait. Revenir sur ses pas.

(3) Poursuivre à droite jusqu'à un grand virage vers la droite, quasiment à angle droit.

(4) À la fin du virage, à l'aplomb de la ligne à haute tension, bifurquer dans le chemin à gauche. Continuer dans le bois jusqu'à longer la Clouère à main gauche. À ce niveau du parcours, voir les huit grottes, à main droite, qui constituent le Camp Alaric. Continuer le chemin jusqu'à son débouché sur une petite route.

(5) Virer à gauche en direction du lieu-dit Le Roseau que l'on atteint après avoir franchi la Clouère. Longer le lieu-dit et poursuivre tout droit en laissant un chemin sur la droite sitôt après les bâtiments. Continuer jusqu'à un croisement proche du lieu-dit Roquillon. Virer à gauche et déboucher immédiatement sur un carrefour (château et d'une maison de gardien qui date du XIXe siècle).

(6) Tourner à droite et emprunter la Rue de Rocquillon jusqu'à atteindre Baptresse. Au carrefour suivant, virer à gauche dans la Rue de la Chapelle et aller tout droit. Environ 250m après les dernières habitations, aboutir à un croisement.

(7) Bifurquer à droite dans le chemin qui rejoint la rive de la Clouère.

(8) Au croisement suivant, tourner à gauche et aller au bout du chemin au bord d'un grand étang. Revenir sur ses pas.

(8) Virer à gauche (Sud) dans un chemin qui revient vers Baptresse en serpentant entre des maisons avant de rejoindre une petite route. Tourner à gauche et suivre prudemment la petite route. A une fourche, prendre à gauche la Rue du Pigeonnier. Suivre cette route jusqu'au carrefour avec la route D742.

(9) Traverser avec prudence la D742 et continuer en face. Après un virage à gauche, ignorer un départ sur la droite et passer sous la ligne à haute tension. Au croisement suivant (cote 120), obliquer à droite.

(10) A l'intersection, obliquer à droite et passer de nouveau sous la ligne à haute tension. Ignorer un départ sur ma droite et aboutir à un croisement (cote 119). Tourner à gauche en direction de Chez Roucher et passer encore sous la ligne à haute tension. Au lieu-dit, virer à gauche et traverser le hameau en laissant toutes les voies à main droite. La route fait place à un chemin et rejoint un peu plus loin un autre chemin à suivre à gauche sur quelques mètres.

(11) A la fourche, continuer tout droit jusqu'à la Fontaine d'Écrouzilles. Revenir sur ses pas.

(11) Tourner à gauche dans le chemin à plat qui part vers l'Est. Le parcourir jusqu'à rejoindre la route D88 (Calvaire de la Croix Brune). Suivre prudemment la D88 sur une petite centaine de mètres.

(12) Bifurquer à droite sur la route qui mène à l'aire de service pour les camping-cars et le stade. Au moment où la route tourne vers la gauche pour desservir le stade et son parking, continuer tout droit jusqu'à la zone de pique-nique près de la Clouère.

(13) Revenir sur ses pas.

(12) Tourner à droite et suivre avec prudence la route assez étroite qui va vers Château-Larcher. Franchir la Clouère grâce aux ponts de la Couture puis monter vers le bourg. Au niveau de la première habitation à droite, bifurquer à gauche dans la Place des Acacias. La suivre jusqu'au bout.

(14) Suivre à gauche l'Impasse du Souvenir Français. Avancer jusqu'à l'entrée du cimetière et aller en son centre admirer la Lanterne des Morts. Revenir sur ses pas.

(14) Continuer encore quelques mètres tout droit puis tourner à gauche dans la Rue de la Mairie (route D88). Passer devant l'église du XIIe siècle.

(15) Prendre à droite l'Impasse du Vieux Château. Passer sous le châtelet d’entrée avec pont-levis, qui donne accès à une grande avant-cour où étaient installés les communs puis à l'emplacement de la demeure du seigneur.

Rebrousser chemin.

(15) Virer à droite. En arrivant à la place des Tilleuls, prendre la voie sur la droite qui sert de parking, ce qui permet de voir d'autres éléments du site castral. Au bout de la place des Tilleuls, voir sur la droite la Tour Mangin. Continuer jusqu'au carrefour avec la route de Gencay (D742). Poursuivre tout droit sur le trottoir en direction de l'Est.

(1) Bifurquer à droite dans la Rue Saint-Martial, en montée. Traverser la D742 avec prudence afin d'emprunter le trottoir du côté gauche. Poursuivre jusqu'au carrefour de la Croix Saint-Martial. Tourner à gauche et retrouver le point de stationnement (D/A).

Points de passage :
D/A : km 0 - alt. 116m - Bord de route D88 - Croix Saint-Martial
1 : km 0.34 - alt. 104m - Carrefour
2 : km 1.64 - alt. 117m - Croisement
3 : km 2.89 - alt. 113m - Croisement à proximité des - Dolmens d'Arlait
4 : km 3.59 - alt. 113m - Croisement sous une ligne haute tension
5 : km 5.06 - alt. 96m - Croisement chemin - route
6 : km 6.54 - alt. 117m - Carrefour dans Roquillon
7 : km 7.57 - alt. 90m - Carrefour au Nord de Baptresse
8 : km 7.72 - alt. 93m - Accès à l'Étang de la Clouère
9 : km 8.75 - alt. 113m - Route D742
10 : km 9.88 - alt. 114m - Intersection - Clouère (rivière)
11 : km 11.08 - alt. 103m - Fontaines d'Ecrouzilles
12 : km 11.88 - alt. 96m - Intersection
13 : km 12.42 - alt. 96m - Bord de la Clouère
14 : km 13.32 - alt. 101m - Accès à la - Lanterne des Morts de Château-Larcher
15 : km 13.62 - alt. 102m - Accès au château
D/A : km 14.45 - alt. 116m - Bord de route D88 - Croix Saint-Martial

Informations pratiques

Le point de stationnement se situe le long de la route D88 sur le large bas côté en herbe, juste après le carrefour des routes D68 et D742 où se trouve la Croix Saint-Martial.

Cette randonnée en terrain variée nécessite d'être bien chaussé.

Le parcours n'est pas balisé mais ne présente pas de réelles difficultés d'orientation. En conséquence, il est conseillé de suivre les indications du descriptif et de la carte en y alliant une bonne lecture du paysage. Les points de passage (avec leurs coordonnées GPS et la distance depuis le point de départ) constituent des aides pour le randonneur qui découvre le circuit.

Randonnée réalisée par l'auteur le 10 septembre 2019

Remarque : ce projet de randonnée a été conçue avec un arrêt pique-nique au bord de la Clouère. Le randonneur qui souhaite seulement faire une balade sur une demi-journée pourra au point (12) continuer sur la route en direction du point Le parcours fait alors 13,4 km.

Nous vous conseillons aussi d'emporter avec vous les cartes IGN papier au 1:25000 de cette randonnée. Cliquez-ici pour les commander : 1727SB, 1728SB.

Soyez toujours prudent et prévoyant lors d'une randonnée. Visorando et l'auteur de cette fiche ne pourront pas être tenus responsables en cas d'accident ou de désagrément quelconque survenu sur ce circuit.

Pendant la rando ou à proximité

Château-Larcher

Le plus étonnant lorsque l'on pénètre dans ce village de caractère, c'est son ancien château fort dont le donjon tronqué se dresse au-dessus de la rue principale.

L'église du XIIe siècle, ancienne chapelle du château, fait partie intégrante de la fortification : vue panoramique sur la vallée forestière de la Clouère.

Au milieu du cimetière, s'élève une lanterne des morts, de la première moitié du XIIIe siècle.

À proximité : les ruines du dolmen d'Arlait témoignent d'une vaste nécropole (plus de 100 tombes), édifiée en ces lieux vers 3 500 avant JC.
Source : Office de Tourisme de la Vienne (extraits)

On peut également voir dans la commune :
Le château : il ne reste que des ruines.
Le domaine devint propriété du domaine royal de France sous Saint-Louis,lorsque celui-ci eut confisqué la forteresse à Hugues Ier de Lusignan, qui s'était rebellé contre le roi de France. Le roi fit raser le château en représailles de la révolte contre sa mère Blanche de Castille et du ralliement de cette famille du Poitou aux Anglais avant la bataille de Taillebourg en 1242.
Reconstruit, le château subit de nouveaux dommages pendant la Guerre de Cent Ans.
À peine relevé, il fut dévasté par deux fois par les protestants pendant les guerres de Religion.
Rebâti par les Rochechouart qui l'occupèrent de 1504 à 1638, il fut ensuite abandonné, la famille étant appelée à la cour et préférant d'autres demeures plus au goût du jour.
Pendant la Révolution, comme de nombreux autres châteaux en France, il servit de carrière de pierre, notamment pour les habitants du village.
Toutefois, quelques éléments remarquables sont encore visibles de nos jours, comme le castelet d'entrée avec sa porte encadrée par deux grosses tours, sa terrasse qu'occupent encore quelques habitations dans les anciennes écuries et logements des domestiques, le donjon et une ancienne tour séparés du reste du château par des douves intérieures et un pont-levis aujourd'hui en pierres (pont dormant).
Le donjon est de forme pentagonale. Il est construit sur un éperon rocheux et devait être élevé afin de surveiller les environs. Il fut construit au XIIIe siècle. Il était desservi par un pont-levis.

La Tour Mangin est située au centre du bourg. Ses fondations dateraient du Xe siècle. Elle portait le nom de Metgon, puis progressivement le nom est devenu Tour-à-Mesguen pour enfin prendre aujourd'hui le nom de Mangin. La forme actuelle date du XVe siècle. Elle est haute de 13,30 mètres. Elle possède trois niveaux. Elle est percée de nombreux postes de tir : archères, canonnières.

La chapelle de Baptresse : la chapelle est une petite basilique surmontée d'une croix de Malte. Elle a été probablement fondée au IVe siècle, après la mort de Maxence. Elle atteste de l'ancienneté de l'occupation religieuse du site, et un autel gallo-romain du IIe siècle y a été retrouvé. L'autel a été déposé au musée Sainte-Croix de Poitiers.
Détruite par les protestants pendant les guerres de Religion, cette chapelle a été reconstruite peu après. Sa simplicité architecturale révèle la relative modestie de cette ancienne paroisse, ainsi que la crainte des invasions et des pillages. La charpente a été plusieurs fois incendiée. De nouveaux vitraux ont été installés en 2013. Ils ont été réalisés par G. Levert.

La croix hosannière de Baptresse
Les autres types de croix (croix de carrefour...) :
La croix Saint-Martial (1875),
La croix de Jouarenne,
La croix du Breuil (1928),
La croix sur les Chaumes (1938),
La croix Pichon (1845),
La croix de mission du Parou (1923),
La croix du XIXe siècle de Baptresse, à l'entrée du hameau. La croix d'origine se trouve depuis 1830 dans la chapelle,
La croix de Baptresse située près du monument aux morts (1951),
La croix à la Brune (1875).
Les dolmens
Le manoir
Source : Wikipédia (extraits)

L'ancien hospice

L’ancien hospice, situé en haut du bourg et bâti en 1784 par l’abbé Gaspard de Cressac, est doté d’une belle toiture à la Mansart ainsi que d’une chapelle ajoutée en 1785. Le bâtiment a longtemps abrité des religieuses de la Congrégation des Sœurs de la Sagesse chargées de soigner les pauvres et les malades des environs.
Ce bâtiment ainsi que la chapelle et d’autres biens lui appartenant (dont une ferme de 43 ha et des parcelles de bois) furent légués par l’abbé de Cressac à la commune au profit des pauvres de la paroisse.
Actuellement, tous ces biens sont gérés par une commission administrative mixte de représentants communaux et de membres de la famille de Cressac. Utilisé comme école de jeunes filles jusqu’en 1962, le manoir hospice a entièrement été restauré par la société HLM de Poitiers en 1994, et des logements locatifs y ont été aménagés. Les toitures et la façade sont classées Monuments Historiques.

La Chapelle de l’Hospice
Ce qui frappe en entrant dans la chapelle, c’est un imposant retable. Il est en bois à décor de stuc. L’autel en forme de sépulcre, très galbé, est surélevé du chœur comme il se doit par un marchepied. Au centre du retable, le tabernacle richement décoré se termine de chaque côté par deux volutes à décor végétal de palmes, la porte représente l’agneau de Dieu sur un autel, avec, au fond, une croix.
Le tout est surmonté par deux anges finement exécutés qui, de leur main droite, tiennent une couronne au-dessus d’une croix reliquaire reposant sur la partie haute du tabernacle.
Au centre du retable, on peut admirer une huile sur toile du XIIe siècle signée Ludovicus …, représentant la dernière apparition du Christ au lac de Tibériade. Il a fait l’objet d’une restauration en 2005.

Le plateau de Thorus est une petite zones naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF)
Les sols du plateau sont des groies peu profondes, riches en cailloux calcaires, à faible réserve en eau. Ces terres sont très sélectives pour la végétation. En effet, notamment l'été lorsque la pluie est rare, la végétation présente un aspect maigre et rabougri. Compte tenu de ces conditions particulières, une végétation très originale a pu se développer, composée de buissons de genévrier, de spirées, de chênes pubescents. Cette zone présente un intérêt biologique et botanique remarquable, dont témoignent notamment neuf espèces végétales qui participent à la richesse du patrimoine végétal du département de la Vienne :
Le bugle de Genève
la campanule à petites fleurs
la capillaire de Vénus
la corydale à bulbe plein
le géranium sanguin est une plante à affinité méridionale qu'il est très surprenant de rencontrer sous un climat océanique tempéré
l'hélianthème à feuilles de saule
la sabline des chaumes : cette espèce endémique en France, qui bénéficie à ce titre d'une protection officielle au niveau national, est très rare dans le Poitou. On ne la retrouve, en effet, que dans deux autres localités du département de la Vienne.
le spirée d'Espagne : c'est un buisson originaire des steppes asiatiques et on ne le trouve, dans le département de la Vienne, que sur le plateau de Thorus.
la véronique prostrée.
Source : Wikipédia (extraits)

Les Dolmens d'Arlait
Les dolmens d'Arlait sont les vestiges de tombeaux préhistoriques en pierre. Construits vers 4500 avant J.-C., ils ont été réutilisés vers 2500 avant J.-C.
Ces 3 monuments disposés en triangle sont distants d'une trentaine de mètres les uns des autres.
Source : site internet tourisme-vienne.com (extraits)
Erigés vers 4500 avant J-C, ils ont été réutilisés vers 2500 avant J-C. Ces 3 monuments disposés en triangle sont distants d’une trentaine de mètres les uns des autres.
Les dolmens d’Arlait sont les vestiges de ce qui fut une vaste nécropole celtique. M. Brouillet (Société des Antiquaires de l’Ouest) déclarait dans un rapport imprimé en 1864 dans les mémoires de la société : «les dolmens et tumulus du plateau de Château-Larcher, en nombre incalculable, peuvent être considérés comme des sépultures », et il ajoutait : « presque tous ont été fouillés déjà, et dans tous on a trouvé des ossements humains, de grossières poteries, des silex taillés, des armes de pierre, en os et en ivoire. Il est incontestable que toute cette contrée a été à une époque bien éloignée un centre habité d’une grande importance. »
Un dolmen entier mesurait près de 4 m de long sur 2,50 m de large.
Au XIXe siècle la plupart des mégalithes du plateau furent concassées pour empierrer les chemins des environs ou furent transportées dans les jardins de riches citadins en guise d’ornement. Il en reste un en place.
Site internet de la commune

Autres randonnées dans le secteur

Boucle Vivonne- Danleau- Jouarenne
Distance 12.08km Dénivelé positif +53m Dénivelé négatif -53m Durée 3h35 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Vivonne - 86 - Vienne

Boucle au Nord de Vivonne autour de la rivière Clain, avec de très beaux paysages.

Distance 9.81km Dénivelé positif +131m Dénivelé négatif -134m Durée 3h05 Facile Facile
Départ Départ à Vivonne - 86 - Vienne

Boucle dans la campagne vivonnoise par Le Haut Cercigny vers Villepesant et retour vers Vivonne par la cité des Courmillères.

Distance 10.73km Dénivelé positif +41m Dénivelé négatif -41m Durée 3h10 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Vivonne - 86 - Vienne

Boucle sympathique dans la campagne Sud de Vivonne avec vue sur le manoir de Jorigny, la chapelle de Cercigny, et le château de Cercigny.

Circuit Sud de La Villedieu-du-Clain
Distance 11.18km Dénivelé positif +17m Dénivelé négatif -17m Durée 3h15 Moyenne Moyenne
Départ Départ à La Villedieu-du-Clain - 86 - Vienne

Une randonnée à la découverte de la biodiversité en milieu agricole. Circuit empruntant des chemins de terre et petites portions de routes communales goudronnées.

A partir du Jardin du Prieuré de Laverré
Distance 11.73km Dénivelé positif +66m Dénivelé négatif -67m Durée 3h30 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Aslonnes - 86 - Vienne

Parcours sur la commune d'Aslonnes, entre le Jardin du Prieuré de Laverré, les sources et le dolmen.

Avec ce tracé fait sur Visorando on sort souvent des sentiers battus donc pas de balisage.

Distance 8.67km Dénivelé positif +368m Dénivelé négatif -371m Durée 3h20 Facile Facile
Départ Départ à Marigny-Chemereau - 86 - Vienne

Boucle à Marigny-Chemereau par quelques beau points de vue autour de la Vonne et sa vallée.

Autour de Saint-Maurice la Clouère
Distance 14.38km Dénivelé positif +44m Dénivelé négatif -41m Durée 4h15 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Gençay - 86 - Vienne

Petite randonnée à la demi-journée le long de la Clouère.
Cette randonnée emprunte des passages de 2 autres randonnées locales : "De la Motte à Machecou" et "Sentier de l'Effarvate".

Distance 9.23km Dénivelé positif +73m Dénivelé négatif -65m Durée 2h50 Facile Facile
Départ Départ à Smarves - 86 - Vienne

Boucle dans un sous-bois agréable et ombragé et passage devant un petit château avec un parc animalier.

Pour plus de randonnées, utilisez notre moteur de recherche.

Les descriptions et la trace GPS de ce circuit restent la propriété de leur auteur. Ne pas les copier sans son autorisation.