Cadoles et vignes de Courteron par le chemin des crêtes

À la découverte des cadoles de Courteron mais aussi du magnifique paysage de vignes depuis le chemin des crêtes.

Fiche technique
n°6189414
Une randonnée Courteron créée le mardi 09 mars 2021 par Citron10. MAJ : samedi 24 juillet 2021
Durée Durée moyenne: 3h40[?]
Distance Distance : 11.13km
Dénivelé positif Dénivelé positif : 159m
Dénivelé négatif Dénivelé négatif : 159m
Point haut Point haut : 290m
Point bas Point bas : 180m
Moyenne Difficulté : Moyenne
Retour point de départ Retour point de départ : Oui
A pied A pied
Commune Commune : Courteron (10250)
Départ Départ : N 48.018356° / E 4.447456°
Carte Carte IGN : : Ref. 2919SB - Version mobile (cliquer-ici)
Téléchargez : -
Cadole Sentier forestier Vignes Sentier forestier

Description de la randonnée

Se garer sur le grand parking du 6 Rue des Œillets, autorisé pour les randonneurs du "Circuit des Cadoles".
La Rue des Œillets se trouve à l'entrée Sud de Courteron.

(D/A) Monter par le chemin blanc qui longe le parking à droite. Ce chemin carrossable est bordé, au début, par un mur de pierres sèches.

(1) Au premier panneau (250 m), prendre le sentier herbeux à droite. Après 200 m, obliquer à gauche jusqu'à la première cadole.
Revenir sur ses pas jusqu'au chemin blanc et reprendre la montée en ignorant le sentier de droite qui sera celui du retour.
Au deuxième panneau (100 m), descendre à travers un champ de pierres blanches jusqu'à la deuxième cadole, à l'entrée du bois.

(2) Revenir sur ses pas en obliquant un peu à droite vers le panneau suivant (25 m).
Reprendre à nouveau le chemin blanc. Après 500 m, ignorer le panneau (300 m). Rester sur le chemin.

(3) À la patte d'oie, prendre à gauche pour suivre le panneau (45 m) et rejoindre la cinquième cadole dite "Le pain de Sucre "puis, par le sentier forestier, la cadole 5 bis.
Retourner sur ses pas jusqu'à l'embranchement pour traverser la pelouse sèche par la piste herbeuse, en direction de l'Est.
Après 150 m, au panneau (100 m), continuer par le sentier forestier vers le Sud. Découvrir la cadole 4, dite "La Merveille".
S'en revenir en obliquant un peu à droite vers le sentier.
Passer entre la lisière de la forêt et les vignes.
On aperçoit rapidement la Grande cadole communale, la 6.

(4) Continuer de suivre la lisère du bois. Au bout de 150 m, descendre à droite par le sentier forestier jusqu'au chemin.
Tourner à gauche et reprendre la montée. Au panneau (25 m), découvrir la cadole 7.

(5) À l'embranchement, ne pas suivre le panneau indiquant "Circuit des Cadoles". Suivre le panneau (100 m) qui permet d'accéder à la cadole 8 puis à la Fontaine de Champraux.
Ce lieu est propice à une halte ou à un pique-nique.
Continuer de monter pour rejoindre un chemin et tourner à gauche.

(6) À l'intersection avec le GR®2, prendre à droite puis tourner tout de suite à gauche pour faire le tour du champ de Pousse-Loup.
Depuis ces hauteurs, la vue (panoramique) sur toute les vignes est exceptionnelle.

(7) À l'intersection avec le Chemin de Reine, tourner à gauche pour descendre entre les vignes.

(8) On retrouve alors le "Circuit des Cadoles" et le "Chemin des Crêtes" qui virent à gauche au bout d'une trentaine de mètres.
Suivre le panneau (300 m).

(9) En arrivant au pied des vignes, au panneau (150 m), tourner à droite pour pénétrer dans la forêt en quittant le "Chemin des Crêtes".
La cadole 11 se trouve à la première intersection.
Continuer de suivre le sentier qui descend dans la forêt. Passer devant la cadole 12 qui se trouve à gauche du sentier.

(10) En arrivant au Val Frée, tourner à droite par le chemin du Goulot. Suivre les panneaux "Fin du circuit des cadoles - Retour".

(11) À l'intersection, prendre à droite pendant 800 m.

(12) Tourner complètement à gauche. Au bout d'un kilomètre, au croisement avec le chemin blanc, tourner à gauche. Descendre et rejoindre le parking (D/A).

Points de passage :
D/A : km 0 - alt. 181m - Parking
1 : km 0.27 - alt. 199m - Panneau 250 m
2 : km 1.32 - alt. 242m - Deuxième cadole
3 : km 2.07 - alt. 267m - Patte d'oie
4 : km 3.08 - alt. 259m - Grande cadole communale
5 : km 3.74 - alt. 253m - Embranchement
6 : km 4.65 - alt. 287m - Intersection avec le GR°°®°°2
7 : km 5.58 - alt. 283m - Intersection avec le Chemin de Reine
8 : km 5.87 - alt. 277m - Intersection
9 : km 6.25 - alt. 278m - Panneau 150 m
10 : km 7.33 - alt. 196m - Intersection Chemin du Goulot
11 : km 8.18 - alt. 189m - Intersection
12 : km 9 - alt. 215m - Intersection
D/A : km 11.12 - alt. 181m - Parking

Informations pratiques

La randonnée suit la plus grande partie d'un circuit créé dans les années 1980 avec une variante empruntant le chemin des crêtes. En faisant tout le tour du champ de Pousse-Loup, elle permet de profiter d'une vue exceptionnelle sur les vignes qui dominent le village et les alentours.

La Fontaine de Champraux, à mi-parcours, est un lieu où il agréable de pique-niquer.

Une brochure et des panneaux à l'initiative de l'association Cadoles et patrimoine et de la commune de Courteron permettent de les découvrir aisément. A la question Qu'est-ce qu'une cadole ?, voici la description faite par Jean Daunay dans la brochure :
C'est une cabane toute en pierres sèches, sans liant ni charpente, aussi appelée «loge».
Rares sont les exemples de constructions de ce type en notre département, contrairement à certaines régions méridionales où on les trouve en abondance. On connaît notamment les «bories» du midi de la France.
Les cadoles de Courteron sont d'anciennes cabanes de vignerons, autrefois situées dans les vignes, construites par les vignerons eux-mêmes, avec des matériaux trouvés sur place. Les pierres retirées du sol étaient triées ; les plus communes allaient grossir les « muras», ces murs bas qui délimitaient chaque parcelle; les plus belles, celles qui étaient plates et larges, faciles à empiler les unes sur les autres, servaient à l'édification de la cadole.
Ces cabanes de vignerons sont, dans leur presque totalité de forme ronde, composées d'un mur vertical conforté souvent, à l'extérieur, d'un amoncellement de matériaux informes. Leur voûte n'est qu'un encorbellement de belles pierres déversées qui, petit à petit, rejoignent au centre et à plus ou moins grande hauteur, une ouverture qui fait office de cheminée.
Point de charpente de bois pour cette voûte de pierres délicatement amoncelées, bien équilibrées et légèrement inclinées pour que la pluie ne pénètre pas à l'intérieur.
L'entrée est toujours surbaissée avec, pour linteau, une pierre un peu plus importante que les autres.
Témoins d'une architecture populaire et anonyme, souvenirs des anciens vignerons à qui elles servaient de refuge contre le vent, la pluie, le froid, le soleil brûlant, pour y manger et y prendre quelque repos, elles nous sont restées grâce, il faut l'avouer, au phylloxéra. On les retrouve en effet, quasi intactes, dans les friches de résineux qui ont peu à peu envahi les parcelles détruites par l'insecte malfaisant et abandonnées par des vignerons ruinés.
Elles ont résisté au temps malgré la végétation qui, parfois, les menace. On les connaît bien maintenant et on cherche à les protéger toutes parce qu'elles sont les témoins du labeur et de la peine de nos grands-parents, parce qu'elles sont toutes différentes puisqu'élevées par des hommes qui n'étaient en rien des maçons et qui les édifiaient chacune, à leur manière, avec les pierres de leur propre terrain.
Toutes différentes mais toutes semblables.
Semblables par la façon dont elles ont été construites, qui étaient la même pour toutes, sans liant ni charpente, avec leur porte basse orientée vers l'est.
Différentes. Telle est si haute qu'on l'a surnommée « le pain de sucre». Avant de pénétrer dans cette autre « La Merveille », il faut traverser une mignonne et accueillante courette.
Aucune ne peut nous laisser indifférent. Celle des « Oeillets » est d'un aspect un peu bourru, un peu fruste, comme celle « du Luc ». En revanche celle de « la Grosse Rave » paraît bourgeoise. Il faut respecter le couloir d'entrée de « Champraux devant » et, pour tout un groupe de randonneurs, apprécier le confort de la « Grande loge communale».
Ici, à Courteron, commune à « Appellation champagne », nous vous invitons à retrouver, avec nous, l'esprit de nos anciens vignerons, sur un circuit mi-motorisé, mi-pédestre. (mais qui peut, avec profit, être parcouru entièrement à pied).
Nous sommes sûrs qu'une telle promenade-découverte ne pourra que vous enchanter et que vous ne manquerez pas de la signaler à vos amis.

L'association "Construction en pierre sèche" continue de découvrir, recenser, restaurer les cadoles champenoises Courteron, mais aussi de Gyé et des Riceys :

Bibliographie :
Les cadoles du Barséquanais par Jean Daunay.
Courteron, un village champenois dans l'Histoire par Rémi Huth.

(3) Cette pelouse sèche, constituée d'une végétation herbacée et rase, abrite une riche variété faunistique et floristique, aux affinités méditerranéennes. Elle accueille de nombreuses espèces originales et remarquables, parmi lesquelles des orchidées, des papillons.

Soyez toujours prudent et prévoyant lors d'une randonnée. Visorando et l'auteur de cette fiche ne pourront pas être tenus responsables en cas d'accident ou de désagrément quelconque survenu sur ce circuit.

Les balisages GR® et PR® sont la propriété intellectuelle de la Fédération Française de Randonnée Pédestre.

Pendant la rando ou à proximité

Quelques recommandations sont données aux randonneurs par l'association Cadoles et patrimoine :
Les cadoles sont des édifices fragiles.
Pour éviter tout accident : ne déplacez pas les pierres, ne montez pas dessus, ne pénétrez pas à l’intérieur.

L’UNESCO a recensé 24 cadoles dans la commune de Courteron. Certaines sont écroulées. Si l'association Cadoles et patrimoine n'a pas les moyens de toutes les entretenir, voire les restaurer, le circuit permet d'en découvrir treize :

1 Cadole des Œillets
2 Cadole du Luc
3 Cadole de Charmoy
4 Cadole La Merveille
5 Cadole Le Pain de Sucre
5bis Petite cadole de Comelle-au-Canard
6 Grande cadole communale de Champraux de Devant
7 Cadole de la Grosse-Rave
8 Cadole de Champraux
9 Cadole Friquet
10 Cadole du Champ d’Oiseau
11 Cadole du Bois de Rebras
12 Cadole du Val Frémelaine

À propos de la culture de la vigne, voir ici

Avis et discussion

Moyennes

Moyenne globale : 5/5
Nombre d'avis : 1
Fiabilité de la description : Non utilisé
Facilité à suivre l'itinéraire : 5/5
Intérêt du circuit de randonnée : 5/5


Visorandonneur
le mardi 12 avril 2022 à 21:49

Note globale : 5 / 5

Date de la randonnée : mardi 12 avril 2022
Fiabilité de la description : Non utilisé
Facilité à suivre l'itinéraire : Très bien
Intérêt du circuit de randonnée : Très bien
Circuit très fréquenté : Oui

J'ai beaucoup aimé cette randonnée surtout la partie dans les vignes (il y en a pas chez moi à Cherbourg).

Ne faite pas comme moi, lisez bien les commentaires ceci vous évitera de galérer pour trouver une place de parking (j'ai vu le panneau autorisant le stationnement qu'à mon retour)

Sinon, entre les points 8 et 9 des travaux, je suppose des boucherons, ont rendu le chemin difficile voir invisible (j'ai suivi la trace des engins)

Autres randonnées dans le secteur

Visorandonneur
Au départ de l'église de Ricey Bas, incursion dans le vignoble
Distance 7.47km Dénivelé positif +124m Dénivelé négatif -127m Durée 2h30 Facile Facile
Départ Départ à Les Riceys - 10 - Aube

Le vignoble des Riceys est le plus important en surface de toute la Champagne. Il bénéficie de trois appellations contrôlées.
Situés dans la Côte des Bars, l'accès au vignoble pour des randonneurs est aisé et souvent facilité par des routes entretenues pour l'exploitation des vignes.

Visorandonneur
Forêts et vignes au-dessus de Ricey bas et de Balnot
Distance 19.39km Dénivelé positif +346m Dénivelé négatif -351m Durée 6h30 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Les Riceys - 10 - Aube

Cette randonnée en boucle nous fait rentrer dans le secteur du vignoble des Riceys et de Balnot-sur-Laignes.
En s'éloignant du vignoble le retour se fait en remontant le cours de la Laignes et emprunte le tracé de l'ancienne voie ferrée du "tacot" qui à partir de 1901 reliait les Riceys-Polisot à Cunfin. Un projet de création d'une voie douce de randonnée est envisagée par les communes traversées.

Visorandonneur
Cadoles, vignes et forêts des Riceys
Distance 9.85km Dénivelé positif +113m Dénivelé négatif -117m Durée 3h10 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Les Riceys - 10 - Aube

À la découverte de quelques-unes des nombreuses cadoles champenoises mais aussi des vignes et forêts des Riceys.

Visorandonneur
Distance 6.56km Dénivelé positif +54m Dénivelé négatif -51m Durée 2h00 Facile Facile
Départ Départ à Les Riceys - 10 - Aube

Balade dans l'un des plus beaux paysages de Champagne, inscrit au Patrimoine de l'Unesco. Vignes, sentiers dans les bois et cadoles.
Circuit provisoire en attendant l'ouverture du circuit officiel des Cadoles de la Côte des Bar.

Visorandonneur
Le tour des fermes au départ de Ricey Haut
Distance 12.44km Dénivelé positif +156m Dénivelé négatif -148m Durée 4h00 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Les Riceys - 10 - Aube

Une belle balade familiale à partir des Riceys, commune viticole au Sud de la Champagne dans la côte des Bars, à la croisée des chemins avec la Bourgogne toute proche. Cette commune est composée des trois villages, Ricey Bas, Haute Rive et Ricey Haut. La commune bénéficie de trois appellations et bénéficie du plus grand terroir classé champagne.

Visorandonneur
Distance 12.11km Dénivelé positif +161m Dénivelé négatif -161m Durée 3h55 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Essoyes - 10 - Aube

Belle promenade à travers le vignoble champenois.

Pour plus de randonnées, utilisez notre moteur de recherche.

Les descriptions et la trace GPS de ce circuit restent la propriété de leur auteur. Ne pas les copier sans son autorisation.