Arbres remarquables de Tours

La ville de Tours est riche de trois arbres et d'un jardin classés remarquables par l'association A.R.B.R.E.S. (Arbres Remarquables: Bilan, Recherche, Études et Sauvegarde). Partez à leur découverte grâce à cette randonnée qui vous fera aussi découvrir d'autres beaux arbres tourangeaux ainsi que plusieurs petits et grands jardins publics. La liaison entre les points de départ et d'arrivée est assurée par le tram.

Fiche technique
n°571287
Une randonnée Tours créée le mercredi 03 mai 2017 par grandin. MAJ : mardi 09 avril 2019
Durée Durée moyenne: 4h25[?]
Distance Distance : 15.15km
Dénivelé positif Dénivelé positif : 20m
Dénivelé négatif Dénivelé négatif : 60m
Point haut Point haut : 100m
Point bas Point bas : 47m
Moyenne Difficulté : Moyenne
Retour point de départ Retour point de départ : Non
A pied A pied
Commune Commune : Tours (37100|37200|37000)
Départ Départ : N 47.409089° / E 0.681115°
Arrivée Arrivée : N 47.394683° / E 0.687035°
Carte Carte IGN : : Ref. 1822SB, 1922SB - Commander : Version papier (cliquer-ici) - Version mobile (cliquer-ici)
Téléchargez : -
Le mûrier

Description de la randonnée

Attention ! Ce circuit n'est pas balisé.

(D) Depuis la Place de la Tranchée, emprunter, vers l'Ouest, l'Avenue du Mans, puis tourner sur la première rue à droite, la Rue des Bordiers. Remarquer sur la droite les bas-reliefs de l'école. Peu après, sur la gauche, trouver l'entrée du parking-relais. Entrer pour découvrir, quelques mètres plus loin, le premier de nos arbres remarquable, le séquoia pleureur.

(1) Revenir sur ses pas Rue des Bordiers, puis Place de la Tranchée. Sur la place, continuer par la gauche et emprunter l'Avenue Andrée Maginot, sur la droite de la ligne de tram. Plus loin, tourner à droite sur la Rue du Président Coty. Au carrefour avec la Rue Jeanne D'Arc, poursuivre tout droit, ignorer deux rues à gauche, puis poursuivre encore tout droit au carrefour suivant avec la Rue de la Source. Remarquer deux beaux cèdres de part et d'autre de la rue à cet endroit. Juste après, trouver sur la droite l'entrée du Parc Colbert la Source.

(2) Entrer et faire un tour de ce petit parc arboré, puis ressortir par la même porte. Continuer par la droite sur la Rue du Président Coty qui, peu après, oblique sur la gauche. Remarquer, au n°60, dans le jardin d'une maison particulière, un très beau magnolia de soulange. Continuer sur la rue qui oblique à droite pour aboutir sur la Rue de la Croix Pasquier. Remarquer, juste sur la droite, au n°59, le jardin arboré d'une maison ancienne. Suivre la Rue de la Croix Pasquier sur la gauche puis tourner sur la première rue à droite, l'Avenue de la République. Poursuivre sur cette rue, toujours tout droit à tous les carrefours, jusqu'à l'intersection avec la Rue du Pas-Notre-Dame. Tourner à gauche sur cette rue. Peu après, trouver sur la gauche, l'entrée de la piscine des Tourettes. Entrer puis tourner à droite au coin de l'immeuble pour aboutir sur le terrain de pétanque.

(3) Découvrir alors les trois beaux cyprès. Ressortir sur la Rue du Pas-Notre-Dame par le même chemin et tourner à gauche. Emprunter, sur la droite, la Rue de l'Oratoire et poursuivre toujours tout droit jusqu'à l'intersection avec la Rue Saint-Barthélémy, face au mur du cimetière. Prendre sur la gauche, puis tout droit au rond-point, Rue Frédéric Chopin. Au niveau du Simply, entrer, à droite, dans le Cimetière de la Salle.

(4) Évoluer dans le cimetière en suivant globalement une direction Sud. Je suggère l'itinéraire suivant qui suit les allées bordées d'arbres : poursuivre tout droit, légèrement à droite, le long d'une haie de grands conifères. À un croisement avec une allée de feuillus taillés, virer à gauche, puis tourner à droite le long du Cimetière du Commonwealth (soldats morts durant la guerre 14-18). Prendre plus loin à droite une allée bordée d'arbres, puis à gauche, direction Sud, sur une autre allée bordée d'arbres. Descendre l'escalier puis poursuivre tout droit. Au coin de la parcelle 16, trouver, sur la gauche, la tombe, toute simple, de Jean Royer, maire emblématique de Tours. Poursuivre tout droit pour aboutir sur l'allée de marronniers et la suivre à droite. Face au mur d'enceinte du cimetière, avec à gauche la maison du gardien, continuer à droite puis à gauche pour sortir du cimetière (avant de tourner à gauche, remarquer, en face et sur la droite, la "tombe de l'accident ferroviaire").

(5) Tourner à gauche sur la Rue Saint-Barthélémy et poursuivre à droite sur cette rue à l'intersection suivante. Ignorer à droite la Rue de Vildé et continuer tout droit sur la Rue du Nouveau Calvaire. Face à l'Église Saint-Symphorien, prendre à droite la Rue Losserand, puis à gauche la Rue du Vieux Port, pour aboutir sur le Quai Paul Bert. Remarquer, en face et sur la gauche, la rangée de tilleuls du Quai Paul Bert.

(6) Traverser pour emprunter, en face, la Passerelle Saint-Symhorien, ou Pont de Fil. Traverser un petit bras de Loire, l'Île Aucard et ses équipements sportifs, puis le grand bras de Loire. Aboutir sur l'Avenue André Malraux, la traverser et tourner à gauche. Prendre le premier chemin à droite pour entrer dans le parc du Château de Tours. Traverser tout droit puis tourner à droite sur le Cours de l'Armorial pour aboutir Rue Lavoisier. La suivre sur la gauche, passer devant la Cathédrale Saint-Gatien, ignorer à gauche la Rue Fleury et arriver à l'entrée du Jardin du Musée des Beaux-Arts.

(7) Avant de rentrer dans ce parc, traverser la Rue Lavoisier pour faire le tour du Jardin François Sicard à main droite. Ressortir par la même porte et retraverser la Rue Lavoisier pour entrer, en face, dans le Jardin du Musée des Beaux-Arts, et découvrir notre deuxième arbre remarquable, le cèdre du Liban. Faire un tour du jardin et ressortir, sur la Rue Lavoisier.

(7) Tourner à gauche et emprunter, tout de suite, la première rue à gauche, la Rue des Ursulines. Plus loin, ignorer à droite la Rue du Petit Pré. À l'intersection suivante, tourner à droite sur la Rue François Clouet puis entrer, à droite, dans le Jardin Mirabeau. Le traverser, en direction du Sud, pour ressortir Rue Jean Goujon. Poursuivre tout droit sur la Rue de Loches pour aboutir sur le Boulevard Heurteloup.

(8) Traverser la première voie puis tourner à droite en empruntant l'allée au milieu du boulevard. Arrivé au niveau de l'Office de Tourisme et du Centre de Congrès Vinci, retraverser, sur la droite, la voie du boulevard pour entrer dans la partie publique du Square de la Préfecture. Traverser ce petit jardin et ressortir de l'autre côté sur la Rue Buffon. Obliquer à gauche pour traverser le Boulevard Heurteloup et prendre, en face, vers la gare, en passant devant la façade du Grand Hôtel.

(9) Devant la gare, tourner sur la deuxième rue à droite, la Rue Charles Gille, et longer la ligne de tram jusqu'à rejoindre l'Avenue de Grammont. La traverser et continuer par la gauche. Ignorer à droite la Rue Origet puis, plus loin, virer à droite sur la Rue Roger Salendro. Poursuivre sur cette rue jusqu'à trouver, sur la gauche, la première entrée du Jardin des Prébendes d'Oé.

(10) Entrer pour découvrir ce jardin classé jardin remarquable. Ne pas manquer les plus beaux arbres : un groupe de séquoias côté Sud, et un groupe de cyprès chauves sur l'îlot de l'étang. Ressortir du jardin par la porte Nord-Ouest. Prendre la Rue Roger Salengro sur la gauche, tourner sur la première rue à droite, Rue Georget, puis prendre la deuxième rue à gauche, Rue d'Entraigues. Poursuivre toujours tout droit sur cette rue en traversant notamment la Rue Giraudeau puis le Boulevard Tonnellé. Peut après cette intersection, trouver, sur la droite, l'entrée du Jardin Botanique.

(11) Entrer et découvrir ce jardin en suivant globalement une direction Nord. Ne pas manquer notre troisième arbre remarquable, un ginkgo biloba, situé non loin de la buvette, des toilettes et de la porte du jardin qui donne sur le CHRU (l'emplacement de l'arbre sur la carte IGN n'est pas correct). Plus loin, découvrir les serres, continuer direction Nord et ressortir du jardin sur le Boulevard Tonnellé. Le suivre sur la gauche et, à l'intersection suivante, continuer, en obliquant très légèrement à gauche, sur la Rue du Docteur Chaumier et aboutir sur l'Avenue Proudhon.

(12) Traverser, monter quelques marches, puis virer à droite pour longer la Loire en hauteur. Plus loin, emprunter la rampe pavée qui descend à droite vers la rive du fleuve, puis continuer sur le sentier par la droite, direction Est, avec la Loire à main gauche. Au niveau d'un parking, passer sous le Pont Napoléon. Au bout de ce parking, repérer sur la droite, deux escaliers étroits qui montent, l'un vers l'Ouest et l'autre vers l'Est.

(13) Emprunter celui qui monte vers l'Ouest pour aboutir sur la digue. Continuer en face par la Rue Ferdinand Dubreuil pour aboutir Rue des Tanneurs. Traverser puis virer à gauche pour longer la Place Duval. Juste après, tourner à droite Rue Étienne Marcel, puis à gauche, Rue des Cerisiers. Prendre à droite, Rue Bretonneau puis à gauche Rue du Mûrier. Au bout de cette rue, remarquer, sur la gauche, la Place du Mûrier et l'arbre qui lui donne son nom.

(14) Poursuivre sur la droite, Rue Briçonnet pour aboutir Place Plumereau. Contourner la place par la droite pour emprunter, au Sud-Est, la Rue du Change. À l'intersection avec la Rue de Châteauneuf, poursuivre tout droit, toujours sur la Rue du Change, pour aboutir Rue des Halles. Virer à droite puis tourner sur la première rue à gauche, Rue Julien Leroy, qui rejoint bientôt la Rue Rapin. Tourner à droite sur cette rue qui débouche sur la Place Gaston Pailhou, face aux Halles. Virer à gauche et, plus loin, tourner sur la deuxième rue à gauche, Rue Rabelais. Obliquer à droite sur la Rue Léonard de Vinci et aboutir Rue de Clocheville. L'emprunter sur la gauche pour trouver, peu après, l'entrée du Square Sourdillon.

(15) Entrer et remarquer un bel érable sycomore. Ressortir par la même porte, prendre à gauche puis tourner sur la première rue à gauche, Rue de la Grandière et poursuivre tout droit pour aboutir Rue Néricault Destouches. Virer à gauche sur cette rue, puis à droite sur la Rue Descartes. Ne pas passer devant l'entrée de la Basilique Saint-Martin mais tourner avant à droite, Rue Baleschoux. Lorsque cette rue oblique à gauche, remarquer sur la droite un beau filaria.

(16) Poursuivre dans la même direction par la Rue Richelieu et poursuivre tout droit aux deux carrefours suivants. Au bout de la rue, virer à gauche sur la Rue des Déportés. Aboutir Place de la Résistance et prendre à droite, puis de nouveau à droite Rue du Maréchal Foch pour aboutir Rue Nationale (A).

Points de passage :
D : km 0 - alt. 97m - Place de la Tranchée
1 : km 0.24 - alt. 95m - Séquoia pleureur
2 : km 0.96 - alt. 92m - Parc Colbert la Source
3 : km 2.22 - alt. 94m - Trois cyprès
4 : km 2.8 - alt. 96m - Cimetière de la Salle
5 : km 3.72 - alt. 77m - À gauche Rue Saint-Barthélémy
6 : km 4.55 - alt. 52m - Tilleuls du Quai Paul Bert
7 : km 5.5 - alt. 58m - Jardin François Sicard/Cèdre - Cathédrale Saint-Gatien (Tours)
8 : km 6.67 - alt. 52m - Boulevard Heurteloup
9 : km 7.53 - alt. 51m - Rue Charles Gille
10 : km 8.45 - alt. 51m - Jardin des Prébendes d'Oé
11 : km 10.67 - alt. 49m - Jardin Botanique
12 : km 12.1 - alt. 50m - Traverser et à droite
13 : km 13.25 - alt. 54m - Escalier vers l'Ouest
14 : km 13.59 - alt. 57m - Place du Mûrier
15 : km 14.34 - alt. 54m - Square Sourdillon
16 : km 14.71 - alt. 56m - Filaria
A : km 15.15 - alt. 57m - Rue Nationale

Informations pratiques

La liaison entre les points de départ et d'arrivée est assurée par le tram: depuis la Rue Nationale, direction Vaucanson, arrêt Tranchée (1€50/voyage). Se placer en queue de tram pour profiter de la belle perspective qui s'étend au Sud.

La durée indiquée ne tient pas compte du temps que vous passerez à explorer les différents parcs, jardins et autres squares.

Environnement urbain. Même si les yeux sont le plus souvent tournés vers les cimes des arbres, attention aux déjections canines sur les trottoirs et les plate-bandes.

Nous vous conseillons aussi d'emporter avec vous les cartes IGN papier au 1:25000 de cette randonnée. Cliquez-ici pour les commander : 1822SB, 1922SB.

Soyez toujours prudent et prévoyant lors d'une randonnée. Visorando et l'auteur de cette fiche ne pourront pas être tenus responsables en cas d'accident ou de désagrément quelconque survenu sur ce circuit.

Pendant la rando ou à proximité

De (D) à (1) Place de la Tranchée récemment aménagée pour la mise en service du tram en 2013.
Au début de la Rue des Bordiers, des bas-reliefs, sur une école, évoquent des fables de La Fontaine.
Le séquoia pleureur. Ce séquoia géant pleureur (Sequoiadendron giganteum pendulum), jadis appelé Wellingtonia, fut planté vers 1880 par la famille Pinguet à l’endroit où était situé leur pépinière. Il mesure 6 mètres de hauteur, la circonférence du tronc à 1 mètre du sol est de 3 mètres, et son envergure de 16 mètres. C’est le plus gros arbre de cette espèce en France et il est classé arbre remarquable depuis 2011.

(2) Parc Colbert la Source. Créé au XIXème siècle, le parc est la propriété des Sœurs Franciscaines. Il est toutefois entretenu par les agents de la Ville, ce qui permet de l’ouvrir au public. L’entrée se trouve Rue du Président Coty. De style paysager, il renferme des cèdres centenaires, un séquoia replanté, un magnifique ginkgo, et un houx remarquable. Des plantes vivaces y fleurissent au cours des saisons. La source à l’eau limpide, qu’il est possible d’admirer sous un abri clos, est à l’origine du nom de ce parc.

Entre (2) et (3) Magnolia au 60 Rue du Président Coty, jardin et belle maison ancienne au 59 Rue de la Croix Pasquier. Dans ce quartier, mélange de maisons anciennes et d'immeubles.

(3) Séquoias des Tourettes. Sur le terrain de pétanque, dans le complexe sportif des Tourettes, groupe de 3 séquoias géants. Ces arbres, âgés de 130 ans, ont une hauteur de 35 mètres et une circonférence (tronc à 1 mètre du sol) de 6 mètres.

(4) Le Cimetière de la Salle. Tombes du Commonwealth, tombe de Jean Royer (au coin de la parcelle 16). Le cimetière de la Salle ouvrit ses portes en 1856. Principal cimetière de Tours, il fait actuellement 9 hectares. Il est très riche en monuments de toutes sortes: statues, médaillons et bustes sont fréquents. Ils ornent les tombes de célébrités locales qui donnèrent souvent leur nom à des voies de la ville.
Peu avant (5), avant de prendre à gauche pour sortir du cimetière, remarquer, de l'autre côté de l'allée et sur la droite, la "tombe de l'accident ferroviaire": Le 30 mars 1878, sur la ligne Le Mans-Tours, à Vernay, à la limite de St Christophe et Dissay, le pont sur l'Escotais au passage d'un train de marchandises fit 2 morts, dont François Boileau, le conducteur, enterré ici.

Entre (5) et (6) En descendant la Rue Saint-Barthélémy remarquer, au loin, sur les hauteurs, de grands cèdres qui émergent d'un parc privé.

Entre (6) et (7) La rangée de tilleul (Tilia europea) du Quai Paul Bert, plantée fin XIXième. Hauteur des arbres de 15 à 20 mètres.
La Loire que l'on traverse sur le "Pont de Fil".
Le Château de Tours, lieu d'expositions, et sa cour arborée.
La Cathédrale Saint-Gatien.

(7) Le Jardin François-Sicard. Le plan trapézoïdal de la Place François-Sicard résulte des modifications successives du parcellaire: alignement de la rive sud lotie à partir de 1781, alignement de la rive Ouest avec la Rue Bernard-Palissy en 1816, recul de la rive nord entre 1818 et 1835. À la demande des riverains et suivant l’exemple des principales villes françaises, la municipalité décide la transformation de cette place en lieu d’agrément. La réalisation d’un parc est alors confiée au paysagiste Eugène Bühler qui dresse un projet daté de 1864. Traversé par une allée sinueuse, le square est planté d’arbres et d’arbustes dont le feuillage dissimule l’irrégularité du plan épousant la configuration des voies. L’aménagement de rochers d’où s’échappe une cascade qui s’écoule vers une pièce d’eau rappelle, en miniature, le caractère du parc paysager des demeures privées de l’époque. La statue de Michel Colombe remplace le monument en l’honneur des trois médecins tourangeaux Bretonneau, Trousseau et Velpeau, exécuté par François Sicard, mais fondu durant la seconde guerre mondiale. La stèle en verre, réalisée à la mémoire d’Honoré de Balzac par le sculpteur Jean-François Wiart, est installée en 2000.
Le cèdre du Jardin du Musée des Beaux-Arts. Cèdre du Liban (Cedrus libani), classé remarquable en 2011. Planté en 1804, sa hauteur est de 31 mètres, sont envergure de 33 mètres et la circonférence de son tronc à 1 mètre du sol est de 7,50 mètres. Il allonge ses branches sur une surface de 600m2.

Entre (7) et (8) Belles demeures anciennes.
Le Jardin Mirabeau. Ce parc a pour origine un ancien établissement religieux. Au XIIième siècle est fondé, à cet endroit, le prieuré Saint-Jean-des-Coups, doté d’une chapelle dédiée à Saint-Jean-le-Baptiste. En 1777, le ville de Tours utilise une partie du jardin du prieuré pour y créer un cimetière. Touché par la dévastatrice inondation de 1856, il est fermé en 1889. Inauguré le 25 décembre 1891, la Parc Mirabeau est dessiné par Louis-Ernest Madelin, jardinier en chef du Jardin Botanique. Il est aménagé sur une partie de l’ancien cimetière, le reste du terrain étant utilisé pour la construction d’un groupe scolaire. De l’organisation initiale de l’endroit, l’auteur a gardé l’allée de marronniers qui conduisait à la chapelle. Celle-ci a fait place à un kiosque à musique bâti la même année dans le style rocaille. Le parc est agrémenté de plusieurs œuvres d’artistes tourangeau. Une colonne-fontaine en fer, de style corinthien, est érigée lors de l’inauguration. Elle est surmontée d’un habituel buste de la République. En 1905, le parc reçoit la sculpture en marbre due à Camille Alaphilippe, "les mystères douloureux…l’enfant, et demain…". En 1909 est érigé le monument en mémoire du caricaturiste tourangeau Jules Baric. Mais le buste en bronze est fondu en 1942, ne laissant subsister que la colonne en grès émaillé.

Entre (8) et (9) L'allée ombragée du Boulevard Heurteloup, l'Office du Tourisme.
Le Square de la Préfecture. Le jardin d’origine est aujourd’hui divisé en deux parties : le jardin privatif de la Préfecture et le square de la préfecture. La réalisation de ce dernier fut confiée à Louis et René Decorges en 1932. Le square prit alors l'allure d'un jardin de style composite, inspiré tout à la fois du style anglais et du jardin à la française. Une statue d’Anatole France, sculptée par François Sicard, orne cet espace. Dominés par la présence d’un magnifique platane centenaire de 35 mètres de hauteur, des marronniers forment un écran de verdure et dans les clairières, trouvent leur place des mimosas et un ginkgo. De luxuriants rosiers grimpants assurent le lien avec le Palais des congrès Vinci.

Entre (9) et (10) La Gare de Tours et sa nouvelle verrière colorée. Commerces.

(10) Le Jardin des Prébendes d’Oé. Ce jardin est aménagé sur un site marécageux autrefois occupé par des jardins potagers dont les revenus, que l’on nommait prébendes, étaient, sous l’Ancien Régime, versés au prévôt d’Oé. Plus tard, le projet de jardin est confié à Eugène Bühler et à son frère Denis. Dans l’esprit des ateliers de charité, l’entrepreneur Morin recrute la main d’œuvre parmi les ouvriers que la crise de la guerre de 1870 laisse sans emploi. Les travaux commencés en 1872 s’achèvent en 1874. Eugère Buhler compose un jardin paysager inspiré de la tradition anglaise. Les allées sinueuses offrent l’isolement au visiteur, tandis que les croisements ménagent des perspectives sur la composition. Les arbres, regroupés par essences en nombre impair, donnent l’illusion de bois. L’installation d’une pièce d’eau ainsi que l’introduction d’essences exotiques, caractérisent l’empreinte de l’architecte paysagiste. Au fil du temps, le jardin s’enrichit de fabriques et d’œuvres: statue de Pierre de Ronsart par Georges Delpérier, buste du Général Meusnier par Henri Varenne, monument à Racan par François Sicard, œuvre de Michel Audiard représentant Léopold Sédar Senghor, un amoureux du jardin. En 2003, le jardin a fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques et il est classé remarquable par le Ministère de la culture.
Remarquer notamment:
Un plaqueminier (arbre à kakis), originaire de Chine et planté en 1874.
Le groupe de 7 séquoias géants (Sequoiadendron giganteum) labellisés « remarquable » en 2011, dans le Jardin des Prébendes d’Oé. Plantés en 1874 par le paysagiste Eugène Bühler, ils culminent à 30 mètres et leur circonférence est de 7 mètres. Dans leur pays d’origine, la Californie, ils peuvent atteindre 100 mètres de hauteur.
Les cyprès chauves. Plantés en 1874, ils ont une hauteur de 30 mètres et plus de 5 mètres de circonférence. Ces arbres aux racines aériennes, sont aussi magnifique à l’automne, lorsque leurs aiguilles deviennent oranges.

Entre (10) et (11) Après être sorti du jardin, partie rectiligne un peu monotone. Remarquer toutefois quelques beaux "particuliers" (maisons de ville à trois étages) Rue Salengro et au début de la Rue d'Entraigues.

(11) Dans le Jardin Botanique, remarquer:
L’arbre aux 40 écus du Jardin Botanique. Ce spécimen de ginkgo biloba, classé arbre remarquable en 2011, fut planté en 1843. Circonférence de 7 mètres au niveau du sol et hauteur de 23 mètres. C’est un sujet mâle sur lequel une branche femelle a été greffée en 1910.
Un sophora du Japon planté en 1850, un orangers des Osages, originaire d’Amérique du Nord et âgé de 150 ans. Mais aussi un paulownia, un tulipier de Virginie, un séquoia toujours vert, un ptérocaryer du Caucase, un parrotie de Perse, un thuya d’orient zébré, …
Pour plus de détails sur le Jardin Botanique, sur Visorando, se référer à la partie "à voir" de ma randonnée "Allons voir si la Rose".

Entre (12) et (13) Les bords de Loire.

Entre (13) et (14) Quartier historique de Tours.
Le mûrier. Sur la Place du Mûrier, au centre du Vieux Tour. Balzac situe dans ce quartier, dans sa nouvelle « Maître Cornelius », la maison de ce personnage et mentionne que celui-ci aurait planté les premiers mûriers de Tours destinés à la culture du vers à soie. Cet arbre est le seul exemplaire de son espèce à subsister dans ce quartier historique. Lorsque les grosses baies noires tombent, en été, la petite place en est couverte. C'est peut-être pour cela que l'arbre a été récemment "tétardisé".

Entre (14) et (15) Quartier historique de Tours. Belles demeures de la Rue Léonard de Vinci. Pour plus de détails sur ce quartier, se référer, sur Visorando, à la partie "à voir" de ma randonnée "Patrimoine architectural de Tours".

(15) Le Square Sourdillon. À l’angle des rues de Clocheville et de la Grandière, le Square Sourdillon est l’écrin de l’hôtel particulier dit "Torterue", datant du second empire. Cet endroit reposant et ombragé accueille de grands arbres, comme le remarquable érable sycomore d’une hauteur de 30 mètres.

(16) Le filaria. Sur la Rue Balsechoux, cette arbuste proche de l’olivier et originaire d’Afrique du Nord a résisté aux bombardements de la dernière guerre mondiale. Noter les équipements mis en place contre les urines intempestives !!!

(A) Centre ville, commerces.

Avis et discussion

Moyennes

Moyenne globale : 4.33/5
Nombre d'avis : 1
Fiabilité de la description : 4/5
Fiabilité du tracé sur carte : 4/5
Intérêt du circuit de randonnée : 5/5


Visorandonneur
le lundi 06 août 2018 à 20:16

Note globale : 4.33 / 5

Date de la randonnée : lundi 06 août 2018
Fiabilité de la description : Bien
Fiabilité du tracé sur carte : Bien
Intérêt du circuit de randonnée : Très bien

Circuit varié et très intéressant.
A conseiller

Autres randonnées dans le secteur

Distance 8.1km Dénivelé positif +52m Dénivelé négatif -52m Durée 2h30 Facile Facile
Départ Départ à Saint-Cyr-sur-Loire - 37 - Indre-et-Loire

Balade urbaine à travers les espaces verts de Saint-Cyr et sur les bords de Loire.
Le plaisir d'être à proximité de Tours et Saint-Cyr de se sentir dans la nature.

Patrimoine architectural de Tours
Distance 15.89km Dénivelé positif +70m Dénivelé négatif -65m Durée 4h45 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Tours - 37 - Indre-et-Loire

Une promenade à la découverte du patrimoine architecturale de Tours. Des incontournables mais aussi de jolis endroits que j’ai découverts au fil des années.

La nature dans le vieux Saint-Pierre-des-Corps
Distance 3.14km Dénivelé positif +2m Dénivelé négatif -2m Durée 0h55 Facile Facile
Départ Départ à Saint-Pierre-des-Corps - 37 - Indre-et-Loire

Une promenade familiale qui vous fera découvrir les coins de nature du Vieux Saint-Pierre-des-Corps : beaux arbres, potagers, prairies et poulaillers! Vous pourrez y observer la faune et la flore, déguster les fruits et plantes du jardin comestible et peut être croiser quelques jardiniers prêts à partager leurs savoirs!

Allons voir si la rose
Distance 8.06km Dénivelé positif +6m Dénivelé négatif -6m Durée 2h20 Facile Facile
Départ Départ à Tours - 37 - Indre-et-Loire

Du Jardin Botanique de Tours au Prieuré de Saint-Cosme, demeure de Ronsard (entrée payante), en passant par le Château du Plessis bâtit par Louis XI et les bords de Loire, une promenade pour découvrir les espaces verts de l’ouest de Tours et de La Riche.

Les bords du Cher à Tours
Distance 13.85km Dénivelé positif +21m Dénivelé négatif -24m Durée 4h00 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Tours - 37 - Indre-et-Loire

Loin du centre-Ville, une promenade à la découverte des espaces verts qui parsèment les bords du Cher Tourangeau.

Le vignoble du Vouvray à Rochecorbon
Distance 17.25km Dénivelé positif +170m Dénivelé négatif -165m Durée 5h25 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Rochecorbon - 37 - Indre-et-Loire

Un circuit pour découvrir le vignoble du Vouvray, avec ses maisons vigneronnes et quelques manoirs, sur les hauteurs de la vallée de la Loire.

Forêt de Larçay
Distance 16.27km Dénivelé positif +21m Dénivelé négatif -22m Durée 4h40 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Saint-Avertin - 37 - Indre-et-Loire

À partir de Saint-Avertin, succession de quatre boucles pour découvrir le Parc des Brosses, la Forêt de Larçay, le Cimetière paysager et le Bois des Hâtes, de beaux espaces verts à l'est de l'agglomération tourangelle.

Circuit de La Choisillette à Charentilly
Distance 6.76km Dénivelé positif +64m Dénivelé négatif -52m Durée 2h05 Facile Facile
Départ Départ à Charentilly - 37 - Indre-et-Loire

Balade entre champs et forêts, avec quelques troglodytes le long du chemin.

Pour plus de randonnées, utilisez notre moteur de recherche.

Les descriptions et la trace GPS de ce circuit restent la propriété de leur auteur. Ne pas les copier sans son autorisation.