Le chemin du Petit Poucet, sur la Cham des Bondons

Une randonnée Les Bondons créée le vendredi 07 décembre 2018 par philrandovilaine. MAJ : dimanche 16 décembre 2018

Les menhirs, c'est en Bretagne. La preuve: le nom même est d'origine bretonne (maen hir = pierre longue). Et à plus forte raison lorsqu'ils sont en granite.
Mais si je vous dit que l'un des principaux sites mégalithiques d'Europe se trouve en Lozère, allez-vous me croire?
Les pierres levées le long de ce parcours au pied du Mont Lozère sont comme celles qu'avait semées le Petit Poucet: il suffit de les suivre pour trouver son chemin.

Fiche technique
Durée Durée moyenne: 5h00[?]
Distance Distance : 14.4km
Dénivelé positif Dénivelé positif : 382m
Dénivelé négatif Dénivelé négatif : 375m
Point haut Point haut : 1249m
Point bas Point bas : 922m
Moyenne Difficulté : Moyenne
Retour point de départ Retour point de départ : Oui
A pied A pied
Régions Régions : Cévennes, Massif central, Mont Lozère
Commune Commune : Les Bondons (48400)
Départ Départ : N 44.386063° / E 3.620319°
Carte Carte IGN (cliquez-ici pour commander) : Ref. 2739OT
Téléchargez : -

Description de la randonnée

Stationner la voiture sur le petit parking qui est juste à l'entrée du village de Bondons, à gauche après avoir quitté la route qui monte au col de Montmirat.

(D/A) Redescendre par cette route, rejoindre la D135 que l'on suit à droite. jusqu'à celle qui conduit, sur la gauche, à Lozerette.

(1) S'y engager et la suivre jusqu'au village. Au passage, laisser filer sur la gauche, la route qui s'enfonce vers les Colobrières, au fond du vallon que le circuit contourne.

(2) On peine à imaginer que les quelques maisons de Lozerette aient pu abriter jusqu'à 90 habitants. Mais c'était avant la première guerre mondiale, qui a vidé les campagnes et particulièrement la Lozère.
La route s'arrête à hauteur des dernières constructions et se poursuit par un chemin qui monte à l'assaut de la colline. Il faut faire de même jusqu'à atteindre la crête. En s'élevant, la vue s'ouvre sur la vallée du Cros puis sur celle du Tarn, vers Florac.

(3) La crête atteinte, le panorama se dégage sur la vallée de Rûnes et les montagnes du Bougès, au delà du Tarn.
Prendre le chemin qui continue à gauche, en épingle à cheveux. Il remonte pendant un kilomètre et demi, sous la crête sur laquelle on aperçoit les premières pierres dressées. Les deux premiers menhirs nous accueillent dès qu'on atteint le plateau.
Rassurez-vous, le plus difficile est fait et la plus grande partie de la balade s'effectuera autour de 1200m d'altitude, jusqu'au moment où il faudra redescendre.
Jusqu'à la Veissière, le chemin est jalonné de mégalithes. Sur l'ensemble de la Cham, on en dénombre 154, dont seule une moitié a été redressée au XXe siècle. Il est dommage que cette restauration soit autant visible à cause du béton qui consolide le pied par des blocs rocheux.
Sur la droite du chemin et jusqu'au pied du massif du Mont Lozère, s'étend une vaste et douce prairie, qui tranche avec l'aridité du plateau calcaire et de la montagne. Cette belle combe s'appelle... Combelle! Au Nord, l'exploitation agricole de la Veissière s'impose comme point de repère.

(4) Après la carrière, tourner à gauche et suivre la route départementale D35 jusqu'à la Baraque de l'Air. Cette voie marque la limite entre plateau calcaire et massif granitique. La Cham des Bondons est une extension du causse de Sauveterre, et les carrières de granite d'où furent tirés les menhirs sont quelques centaines de mètres plus haut.

(5) De l'air, il n'en manque pas auprès de cette ancienne bergerie. Posée seule au milieu de nulle part, elle est exposée à tous les vents, au point le plus haut du plateau. Si vous aimez le calme, vous pouvez vous installer dans le gîte qui y a été aménagé. Hors la route qui passe juste à côté, ce ne sont pas les voisins qui vous gêneront.
Prendre le chemin qui se détache à gauche de la route, juste après la Baraque de l'Air, en direction de trois nouveaux menhirs. Le chemin est clairement établi entre clôtures, et il suffit de le suivre jusqu'à l'échalier aménagé un peu plus loin sur la clôture de gauche.

(6) L'échalier permet de franchir la clôture sans risque pour elle ni pour le randonneur. Il en sera de même pour ceux qui suivent.

Passé le premier échalier, se diriger vers le Sud-Est en suivant la partie la plus haute du plateau. Une nouvelle clôture barre l'herbage et il suffit de repérer un deuxième échalier pour établir le cap de marche. Sinon, suivre la clôture vers l'est, jusqu'à le trouver.
D'autres menhirs jalonnent la suite du parcours qui se prolonge sur la crête entre la vallée du Briançon et la Combe sourde. D'autres clôtures seront également à franchir et elles sont toutes équipées pour se faire.

(7) Au bout de la croupe, avant que la piste ne dévale vers Lozerette, passer à proximité de deux sortes de colonnes en pierres, elles peuvent être prise, de loin, pour des menhirs. En fait, c'est un assemblage de pierres sèches, en forme de tronc de pyramide, comme un besoin de prolonger l'alignement formé par les menhirs de la crête avec de petites pierres.
Le chemin descend dans le vallon en suivant une clôture. Une ouverture dans celle-ci permet de sortir de l'enclos et de suivre la piste qui file sur la droite.

(8) Après avoir franchi de ruisseau de la Combe Sourde, remonter sur le versant opposé. Cette dernière bosse passée, le sentier descend en lacets entre deux talus empierrés avant de déboucher sur l'accès à un bâtiment agricole par un beau chemin bien arboré. Poursuivre vers la droite jusqu'à la RD135.

(9) Traverser la route et prendre vers la gauche. Quelques dizaines de mètres plus loin, un chemin s'écarte de la route sur la droite et permet de rejoindre les premières maisons des Bondons.
Au carrefour au cœur du village, vous avez la possibilité de rejoindre directement votre véhicule, en prenant à gauche. Toutefois, il serait dommage de ne pas pousser jusqu'à l'église et de revenir en empruntant les petites rues du village, à droite, en contrebas de la voie principale jusqu'au point de départ (D/A)

Points de passage :
D/A : km 0 - alt. 933m - Parking à l'entrée des Bondons
1 : km 0.31 - alt. 926m - Route vers Lozerette
2 : km 2.14 - alt. 949m - Lozerette
3 : km 3.25 - alt. 1020m - Crête de la Pierre Plantée
4 : km 6.99 - alt. 1221m - RD35 au N-O de la Veissière
5 : km 8.25 - alt. 1242m - la Baraque de l'Air
6 : km 8.93 - alt. 1235m - Premier échalier
7 : km 11.19 - alt. 1139m - Colonne de pierre
8 : km 12.55 - alt. 1015m - Ruisseau de la Combe Sourde
9 : km 13.45 - alt. 957m - Traversée de la D135
D/A : km 14.4 - alt. 934m - Parking à l'entrée des Bondons

Informations pratiques

Un petit café-restaurant accueille les visiteurs à l'entrée du village, au moins aux beaux jours.

Le circuit se tient à l'écart de tous lieux habités, à l'exception des Bondons et de Lozerette. Ne vous attendez donc pas à trouver du ravitaillement en route. Sur le plateau, il sera même difficile de trouver un arbre pour une pause à l'ombre.

Sous le ciel cévenole, il ne fait pas bon être dépourvu de la tenue de saison. Le soleil peut être cuisant, le vent cinglant, et le froid sans doute impressionnant. Ne partez pas sans un équipement adapté. On monte jusqu'à plus de 1200m et ce n'est pas la végétation qui vous protègera.

Les parties enclosent peuvent accueillir des animaux et il faut savoir que franchir la clôture peut vous exposer à des rencontres avec des troupeaux. Pas de panique, ce sont des animaux paisibles dès lors qu'on s'en tient suffisamment à l'écart et qu'on ne traverse pas le troupeau. Tenez évidemment votre chien, si vous randonnez en sa compagnie.

Nous vous conseillons aussi d'emmener avec vous les cartes IGN papier au 1:25000 de cette randonnée. Cliquez-ici pour les commander : 2739OT.

Soyez toujours prudent et prévoyant lors d'une randonnée. Visorando et l'auteur de cette fiche ne pourront pas être tenus responsables en cas d'accident ou de désagrément quelconque survenu sur ce circuit.

Pendant la rando ou à proximité

Le village des Bondons n'est pas bien grand, mais on peut y remarquer la qualité de construction des bâtiments les plus anciens. Les décorations de certaines façades sont plutôt inattendues dans ce lieu pas vraiment hospitalier.

Deux curieux mamelons se dressent sur le plateau, au-dessus des Bondons. Ces sont les Trucs ou Puechs des Bondons et de Miret, qui donnent une touche très féminine au paysage. Certains avancent que l'érection en ces lieux de tant de menhirs serait une forme d'hommage à la Terre Mère.

Pour y venir depuis le Sud, le passage est obligatoire par Bédouès. Son étrange et impressionnante collégiale mi-château, mi-église se dresse sur la colline qui surplombe la route vers le Pont-de-Monvert. Poussez la porte: vous serez sans doute aussi surpris que nous l'avons été, par la taille de l'édifice.

Autres randonnées dans le secteur

Le Sommet de Finiels
Distance 16.55km Dénivelé positif +305m Dénivelé négatif -302m Durée 5h25 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Cubières - 48 - Lozère

Randonnée sans dificulté qui par beau temps vous permet un tour d'horizon sur tout le secteur et bien plus, puisque la vue s'étend jusqu'aux Alpes, le Puy de Sancy, le Mont Aigoual.

De Felgérolles au Pont du Tarn
Distance 9.7km Dénivelé positif +158m Dénivelé négatif -158m Durée 3h10 Facile Facile
Départ Départ à Le Pont-de-Montvert - 48 - Lozère

Balade tranquille, à faire en famille, le long du béal de Felgérolles, jusqu'au Pont du Tarn.

A travers le Causse Méjean
Distance 15.95km Dénivelé positif +235m Dénivelé négatif -235m Durée 5h05 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Vebron - 48 - Lozère

Une randonnée circulaire sur le Causse Méjean, à côté des rochers du chaos de Nîmes-le-Vieux.

Le Puech Pounchut
Distance 8.91km Dénivelé positif +395m Dénivelé négatif -338m Durée 3h30 Facile Facile
Départ Départ à Meyrueis - 48 - Lozère

Cette balade se situe sur le versant Nord du massif de l'Aigoual, dans les Cévennes.
Du sommet de la balade vous aurez une très belle vue sur le causse Méjean et la Vallée de la Jonte. Par temps clair en regardant à l'Ouest vous pourrez apercevoir le viaduc de Millau.

Distance 7.3km Dénivelé positif +203m Dénivelé négatif -193m Durée 2h35 Facile Facile
Départ Départ à Cubières - 48 - Lozère

Balade le long des premiers kilomètres du lot jusqu'à la source, entre forêts et prairies.

Cassagnas - Saint-Etienne-Vallée-Française (Le Lébou)
Distance 19.01km Dénivelé positif +457m Dénivelé négatif -1004m Durée 6h30 Difficile Difficile
Départ Départ à Cassagnas - 48 - Lozère

Onzième étape d'un périple complet sur le Chemin de Stevenson entre Le-Puy-en-Velay et Alès. Cette étape comporte des changements significatifs par rapport au fléchage du GR®70. Cette étape se situe au cœur du Parc National des Cévennes.

Pont-de-Montvert - Florac
Distance 21.46km Dénivelé positif +535m Dénivelé négatif -861m Durée 7h25 Difficile Difficile
Départ Départ à Le Pont-de-Montvert - 48 - Lozère

Neuvième étape d'un périple complet sur le Chemin de Stevenson entre Le-Puy-en-Velay et Alès. Cette étape comporte des changements significatifs par rapport au fléchage du GR®70. Il emprunte un itinéraire alternatif au GR®70 sur une bonne partie du parcours. Ceci permet de raccourcir substantiellement l'étape par rapport au tracé officiel. Cette étape marque pleinement l'entrée du Chemin de Stevenson dans la région des Cévennes.

Le Pont de Monvert: vers le pont du Tarn
Distance 17.77km Dénivelé positif +486m Dénivelé négatif -485m Durée 6h15 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Saint-Maurice-de-Ventalon - 48 - Lozère

Très belle randonnée qui permet, des sous bois de la forêt domaniale du Bougès, de remonter jusqu'à la plaine du Tarn et de voir les abords du Mont Lozère.

Pour plus de randonnées, utilisez notre moteur de recherche.

Les descriptions et la trace GPS de ce circuit restent la propriété de leur auteur. Ne pas les copier sans son autorisation.