Le Canal aux Moines et les ruines du Monastère Féminin

Une randonnée Aubazines créée le samedi 10 février 2018 par pgetrochon. MAJ : mardi 12 juin 2018

Très agréable randonnée au plus près d'un ouvrage colossal réalisé par les Moines d'Aubazines au XIIe siècle. C'est une oeuvre totalement exceptionnelle. Ce circuit permet également de découvrir les ruines du Monastère Féminin d'Aubazines.
Le canal aux Moines suit avec art les courbes de la colline et dessert un réservoir dans l'enclos de l'abbatiale. Autrefois, la chute d'eau permettait d'activer le moulin du monastère.

Fiche technique
Durée Durée moyenne: 1h35[?]
Distance Distance : 4.29km
Dénivelé positif Dénivelé positif : 161m
Dénivelé négatif Dénivelé négatif : 161m
Point haut Point haut : 378m
Point bas Point bas : 254m
Moyenne Difficulté : Moyenne
Retour point de départ Retour point de départ : Oui
A pied A pied
Région Région : Massif central
Commune Commune : Aubazines (19190)
Départ Départ : N 45.174291° / E 1.670112°
Carte Carte IGN (cliquez-ici pour commander) : Ref. 2135E
Téléchargez : fiche complète PDF - trace GPX

Description de la randonnée

(D/A) Partir à l'Est et longer l'Abbaye. Tourner tout de suite à gauche dans la Route de Vergonzac. Une centaine de mètres plus loin, tourner à droite dans une venelle en forte montée (prendre son temps : la visite d'un ouvrage aussi exceptionnel le mérite).

Traverser l'Avenue Jean-Baptiste Laumond (D48) et continuer en face dans une impasse, en montée également.

(1) Au bout de l'impasse, prendre sur la droite le chemin le long du Canal aux Moines (panneau de signalisation et barrières laissant le passage piétons). Suivre le chemin le long du canal qui est pratiquement plat et demeurer en contrebas de la D48.

Un peu plus loin, dans un virage vers la gauche du canal, repérer un chemin à droite et en descente vers l'Abbaye aux Femmes (panneau) : ce sera le chemin du retour et le panneau indicateur sera de dos.

(2) Pour l'instant, continuer le long du Canal aux Moines (toujours à main gauche). Plus loin, un passage sur un éperon rocheux demande un peu de prudence. Avant de l'emprunter, faire trois mètres encore sur le chemin le long du canal pour voir le passage de l'eau dans une fente de la roche (cf. geste de Saint-Étienne, rubrique "Pendant la randonnée").

Le passage de l'éperon rocheux est facilité par des marches dans la pierre. Continuer en direction du début du Canal des Moines au bord du Coiroux.

(3) Faire demi-tour et revenir le long du Canal aux Moines jusqu'au croisement précédent.

(2) Tourner à gauche dans le chemin en descente vers l'Abbaye aux Femmes et la D130. Effectuer plusieurs lacets et déboucher sur la route. Suivre alors la route à gauche et en descente (prudence). Juste avant la rivière Le Coyroux, noter sur la droite les ruines du Monastère féminin.

(4) Franchir le Coyroux puis virer à droite avec la route. Une centaine de mètres après, prendre sur la droite le chemin qui suit le cours du Coyroux (à main droite). Le chemin suit le vallon avant d'arriver à un carrefour de trois chemins en bout d'une route.

(5) Tourner alors à droite en empruntant la petite route. Passer devant un élevage piscicole, puis le lieu-dit Lagier. La rue monte vers le village d'Aubazines. Au premier croisement, aller dans la rue à droite (deuxième voie à droite, la première étant le chemin des Moines). Au croisement suivant, tourner à gauche (Voie Communale du 8 mai 1945). Rejoindre la D48 (Avenue Brugeilles) et la suivre à gauche jusqu'au point de stationnement (D/A).

Points de passage :
D/A : km 0 - alt. 295m - Parking place de l'Abbaye
1 : km 0.47 - alt. 349m - Canal des Moines
2 : km 0.98 - alt. 347m - Croisement de chemins au bord du Canal aux Moines
3 : km 1.73 - alt. 375m - Prise du Canal aux Moines dans le Coyroux
4 : km 2.99 - alt. 294m - Ruines du Monastère Féminin
5 : km 3.72 - alt. 258m - Croisement chemins - rue au lieu-dit Lagier
D/A : km 4.29 - alt. 295m - Parking place de l'Abbaye

Informations pratiques

Le point de stationnement se situe sur la place d'Aubazines (à proximité de l'Abbatiale) ou le long de la Route de Vergonzac (à gauche après l'Abbaye).

Cette randonnée en terrain varié nécessite d'être bien chaussé.

Ce circuit est en partie non balisé car il est inspiré de celui "Du Puy au canal" balisé en Vert mais s'en écarte à divers endroits. Il est conseillé de s'en tenir aux indications du descriptif et de la carte en y alliant une lecture du paysage.

Attention : la balade est interdite, pour raisons de sécurité, aux chiens, véhicules à moteurs, VTT, et poussettes. Elle n'est pas accessible aux personnes à mobilité réduite (passage de rochers, sentier étroit par endroit).

Randonnée réalisée par l'auteur le 30 mai 2018

Nous vous conseillons aussi d'emmener avec vous les cartes IGN papier au 1:25000 de cette randonnée. Cliquez-ici pour les commander : 2135E.

Cliquer ici pour savoir comment se rendre au départ de la randonnée.

Soyez toujours prudent et prévoyant lors d'une randonnée. Visorando et l'auteur de cette fiche ne pourront pas être tenus responsables en cas d'accident ou de désagrément quelconque survenu sur ce circuit.

Pendant la rando ou à proximité

Le Canal des Moines
Le Canal des Moines est un canal d'irrigation situé sur la commune d'Aubazines, en Corrèze, construit par les moines de l'abbaye d'Obazine au XIIe siècle.
Il fait l'objet de protections au titre des monuments historiques.
Puisant les eaux du Coiroux en amont d'Aubazines, il longe le flanc de la vallée jusqu'à amener ses eaux au niveau du village. Les moines ont dû par endroits entailler la roche (brèche Saint-Étienne, baignoires, bretèches) et soutenir l'installation par des murs de soutènement afin de faire passer les eaux ainsi déviées.

Histoire
Le site ne disposant que de quelques petites sources, un canal est créé au xiie siècle, après 1142, par les moines de l'abbaye cistercienne d'Obazine sous Étienne d'Obazine le premier abbé, afin d'amener l'eau nécessaire à leur abbaye, à la vie, à l'hygiène, au fonctionnement des moulins et des ateliers ainsi qu'à l'irrigation des potagers et des prairies.

Le canal part d'un lieu reculé en amont du village où est aménagée une déviation des eaux du Coiroux. À l'endroit de cette prise d'eau se trouvaient un moulin et un vivier qui ont disparu. Le canal longe le flanc de la montagne jusqu'au bourg, avec une pente de 0,5%, laissant en aval le ruisseau se transformer en torrent.
Pour mener à bien cette construction, les moines ont dû par endroits contourner ou entailler la roche en granit (brèche Saint-Étienne, baignoires, bretèches) et soutenir l'installation par des murs de soutènement épais et étanches afin de faire passer les eaux ainsi déviées à une quarantaine de mètres au-dessus du précipice.
Une légende raconte que la construction du canal fut arrêtée par la présence d'un énorme bloc de granit. Étienne leva alors la main, bénit le rocher qui fut alors tranché et une brèche apparut.

En dépit de la vente du monastère à la Révolution, le canal est maintenu et continue toujours d'approvisionner un grand nombre de parcelles de la commune. Il est classé au titre des monuments historiques le 12 avril 1965 puis le 24 janvier 19661, mais la tempête de 1999 et la canicule de 2003, conjuguées au passage des touristes et des escaladeurs l'ont grandement fragilisé, conduisant à une opération de restauration menée de 2006 à 2010.

Le canal est accessilble tout le long de son parcours par un sentier qui le longe ; l'eau prend de la vitesse, en raison d'une pente devenue forte, pour arriver sous le bâtiment de l'ancien moulin abbatial et terminer sa course dans un vaste bassin rectangulaire, l'ancien vivier, aménagé sous les fenêtres du réfectoire.

Le monastère des femmes du Coyroux
Des bâtiments (XIIe siècle), il ne reste que les murs ruinés de l'église. C'est dans un écrin de verdure au creux de la rivière du Coiroux, que l'on entend doucement ruisseler, entourés par les arbres, que les vestiges de ce monastère féminin se découvrent agréablement à l'occasion d'une balade dans les sous-bois qui, partant de l'abbaye, longe des maisons anciennes et traverse les cascades du Coiroux

L'Abbaye d'Aubazines
Le fondateur de l’abbaye, Étienne, se retire comme ermite, vers 1125, dans les bois épais couvrant l’éperon sur lequel est maintenant bâti le village. «Physiquement séparé de tous, mais spirituellement unis à tous», il inaugure l’aventure spirituelle d’Aubazine. Celle-ci est marquée par la fondation d’un monastère double, l’un pour les hommes et l’autre pour les femmes, et l’adhésion à l’Ordre cistercien. À travers les hauts et les bas que traverse toute institution, l’aventure cistercienne s’y poursuit jusqu’à la révolution française, imprégnant les pierres de l’abbaye de cette sérénité lumineuse qui frappe encore les visiteurs.
Au début du vingtième siècle, l’abbaye qui accueille en son sein la congrégation religieuse du Saint-Cœur de Marie depuis quelques temps déjà, abritera aussi, dans l’orphelinat tenu par les sœurs, une pensionnaire célèbre en la personne de Gabrielle Chanel. Pendant la deuxième guerre mondiale, l’orphelinat des sœurs servira de couverture pour abriter et sauver de la mort un certain nombre de jeunes femmes et fillettes juives.
Depuis 1965, l’abbaye relève de l’Église grecque melkite catholique, une Église de tradition byzantine unie à Rome.

L'église abbatiale
L'église abbatiale commencée en 1156 est consacrée en 1176, et fut l'une des plus grandes églises du Limousin.
En 1731, les dépenses d'entretien étant trop importantes, les moines ont fait démolir la façade et 6 travées de la nef soit 36 mètres sur les 92.
La façade actuelle est un clocher-mur limousin comportant un pignon triangulaire percé de 3 baies pour les cloches.
La nef, qui comporte 3 travées, est couverte d'une voûte en berceau brisée sur des arcs-doubleaux. Elle est bordée de bas-côtés voûtés d'arêtes, les arcades reposant sur des piliers carrés flanqués de colonnes engagées.
Conformément au plan cistercien, le transept est aussi large que la nef, le chœur qui est peu profond et sans déambulatoire est à chevet polygonal, éclairé par 3 fenêtres à plein cintre.
De chaque côté du chœur il y a 3 chapelles rectangulaires, avec chacune son autel de pierre, qui sont disposées symétriquement sur le côté Ouest.
Dans la muraille de gauche de la nef, les 3 fenêtres contiennent les verres les plus anciens de France.
Sous la Révolution française, Aubazine devient une commune, par démembrement de la paroisse de Cornil, l'église abbatiale devient église paroissiale.
Vers la fin du XIXe siècle, l'église est classée Monument Historique
Le 18 février 1978, émission d'un timbre postal, d'une valeur de 1,25 francs, représentant l'église abbatiale d'Aubazine.
Le tombeau de Saint-Étienne d'Obazine
Le tombeau de Saint-Étienne d'Obazine, œuvre datant du XIIIe siècle, est placé à l'extrémité du croisillon Sud du transept. C'est une grande châsse calcaire en forme de sanctuaire qui abrite le gisant du Saint en habits sacerdotaux.

Autres randonnées dans le secteur

A pied Canal des Moines ( Téléchargez : PDF )
Canal des Moines
Distance 3.86km Dénivelé positif +162m Dénivelé négatif -154m Durée 1h30 Facile Facile
Départ Départ à Aubazines - 19 - Corrèze

Une randonnée simple, qui vous fera découvrir le Canal des moines, dans un cadre bucolique et ombragé et au départ d'un des plus jolis villages de Corrèze.

A pied De Nazareth à Turenne ( Téléchargez : PDF )
Distance 11.43km Dénivelé positif +284m Dénivelé négatif -287m Durée 3h55 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Jugeals-Nazareth - 19 - Corrèze

Une belle balade de Jugeals Nazareth à Turenne en passant par Gernes.
De magnifiques vues sur le château de Turenne et sur les falaises au dessus de la Tourmente.

Les quatre moulins de Venarsal
Distance 8.33km Dénivelé positif +238m Dénivelé négatif -242m Durée 2h55 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Venarsal - 19 - Corrèze

Belle randonnée autour du Biou et de la Couze qui se déversent dans le lac de la Couze. Très ombragée, elle croise quatre moulins dont certains sont restaurés mais non actifs. Le dénivelé est parfois un peu rude mais cela vaut la peine.

Distance 6.3km Dénivelé positif +160m Dénivelé négatif -158m Durée 2h10 Facile Facile
Départ Départ à Turenne - 19 - Corrèze

Un petite balade autour du village de Turenne, classé parmi les plus beaux villages de France, avec des vues intéressantes sur la citadelle.

Les Étangs de Lachamp-Favars
Distance 8.89km Dénivelé positif +566m Dénivelé négatif -546m Durée 3h55 Facile Facile
Départ Départ à Saint-Germain-les-Vergnes - 19 - Corrèze

A 20mn de Malemort-sur-Corrèze, cette randonnée ombragée et avec très peu de bitume, vous permettra de découvrir le grand Étang de Lachamp ainsi que les forêts entourant Favars. Promenade agréable par grosse chaleur.
Cette randonnée se fait en 2h30.

Lavoirs de Collonges-la-Rouge
Distance 7.14km Dénivelé positif +87m Dénivelé négatif -87m Durée 2h15 Facile Facile
Départ Départ à Collonges-la-Rouge - 19 - Corrèze

Balade dans les alentours de Collonges-la-Rouge.

A pied Autour d'Aubazines ( Téléchargez : PDF )
Autour d'Aubazines
Distance 8.48km Dénivelé positif +285m Dénivelé négatif -296m Durée 3h05 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Aubazines - 19 - Corrèze

Circuit en sous-bois, sinueux, entre verdure et eau vive...

Les trois moulins de Venarsal
Distance 4.47km Dénivelé positif +124m Dénivelé négatif -126m Durée 1h35 Facile Facile
Départ Départ à Venarsal - 19 - Corrèze

Balade à cinq minutes de Brive et de Malemort le long des ruisseaux qui alimentent le Barrage de la Couze.
Parcours ombragé dans les bois, avec le seul défaut d'avoir une côte un peu raide sur une route bitumée.
On y croise trois anciens moulins, inactifs à ce jour mais reflétant la vie d'antan.

Distance 7.39km Dénivelé positif +170m Dénivelé négatif -168m Durée 2h30 Facile Facile
Départ Départ à Laguenne - 19 - Corrèze

Randonnée en sous-bois en suivant une partie des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle.

A pied Les cascades de Gimel ( Téléchargez : PDF )
Les cascades de Gimel
Distance 9.07km Dénivelé positif +437m Dénivelé négatif -430m Durée 3h40 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Gimel-les-Cascades - 19 - Corrèze

Randonnée en sous-bois dans la campagne Corrézienne. Un site exceptionnel à visiter absolument : Gimel et ses cascades.

Pour plus de randonnées, utilisez notre moteur de recherche.

Les descriptions et la trace GPS de ce circuit restent la propriété de leur auteur. Ne pas les copier sans son autorisation.