Du Quartier Latin à la Cité Universitaire Internationale

De parcs en jardins, des grands boulevards aux discrètes rues résidentielles pleines de charme, en passant par les quartiers commerçant et animés si typiques de la capitale, partez à la découverte des 5ème, 13ème et 14ème arrondissements de Paris.

Fiche technique
n°903368
Une randonnée Paris créée le samedi 16 décembre 2017 par Katell Moyon. MAJ : mercredi 03 avril 2019
Durée Durée moyenne: 5h35[?]
Distance Distance : 17.48km
Dénivelé positif Dénivelé positif : 259m
Dénivelé négatif Dénivelé négatif : 251m
Point haut Point haut : 98m
Point bas Point bas : 32m
Moyenne Difficulté : Moyenne
Retour point de départ Retour point de départ : Oui
A pied A pied
Commune Commune : Paris (75000)
Départ Départ : N 48.850014° / E 2.348369°
Carte Carte IGN (cliquez-ici pour commander) : Ref. 2314OT
Téléchargez : -

Description de la randonnée

Notre boucle a pour départ et arrivée la station de métro Maubert-Mutualité (ligne 10). Emprunter la sortie 2 Place Maubert qui débouche Boulevard Saint-Germain du côté des numéros impairs.

(D/A) En haut de l'escalier, allez tout droit sur quelques mètres et empruntez la première à droite, la Rue de la Montagne Sainte-Geneviève. Traversez la Rue des Écoles et poursuivez en face. Arrivez sur une petite place avec, sur votre gauche, l'entrée monumentale de l'ancienne École Polytechnique. Au centre, l'ancienne Fontaine Sainte-Geneviève. Ignorez la Rue Descartes qui part à gauche et virez à droite dans la Rue de l'École Polytechnique.

Au carrefour suivant, remarquez un bel immeuble de briques ocres sur la droite. Tournez à gauche, Rue Valette, Remarquez, sur la droite, le grand immeubles de briques du collège, puis virer dans la première rue à gauche, la Rue Laplace. Remarquez le porche du bel immeuble au n°9. Retrouvez la Rue de la Montagne Sainte-Geneviève et suivez-la à droite. Aboutissez face à l'Église Saint-Étienne-du-Mont, Place de l'Abbé Basset.

(1) Remarquez, sur la gauche, une ancienne échoppe de marchant de vin, avec ses grilles destinées à protéger la précieuse denrée des voleurs. Tournez à gauche sur la Rue Saint-Étienne-du-Mont. Au bout, suivez la Rue Descartes à droite pour rejoindre la Rue Clovis. Sur le pignon de la rue en face, remarquez le grand arbre bleu. Tournez à gauche, Rue Clovis, pour aboutir face au Collège des Écossais, destiné aux élèves écossais de Paris qui, par le traité de l'Auld Alliance entre l'Écosse et la France, aux dépends de l'Angleterre (1295), bénéficiaient de la nationalité française. Tournez alors à droite et remontez la Rue du Cardinal Lemoine.

(2) À la fourche, face à un café, continuez à gauche, toujours Rue du Cardinal Lemoine. Ignorez à gauche la Rue Rollin pour arriver Place de la Contrescarpe. Tournez à droite et traverser la Rue Mouffetard (à quelques mètres à droite dans cette rue, une originale ancienne façade rouge de boucherie du XVIIIe avec deux bœufs dorés) pour emprunter la Rue Blainville.

Juste avant l'intersection avec la Rue Tournefort (sur la gauche), remarquez, sur la droite, un très bel ensemble d'immeubles entourant une courette. Poursuivez tout droit pour longer, à main droite, une petite place avec une Fontaine Wallace. Juste après, tournez à gauche, Rue Laromiguière. À l'intersection suivante, virez à gauche sur la Rue Amyot (à quelques mètres sur la droite, ancienne maison de campagne nichée dans un beau jardin). Aboutissez Rue Tournefort.

(3) Tournez à droite et, au carrefour suivant, suivez la Rue du Pot de Fer à gauche (nombreux restaurants). Au bout de la rue, à l'intersection avec la Rue Mouffetard, remarquez, sur votre droite, la Fontaine du Pot de Fer, une des quatorze fontaines que fit édifier Marie de Médicis pour répartir, rive gauche, l'excédent des eaux apportées par l'aqueduc d'Arcueil qu'elle avait créé pour desservir le Palais du Luxembourg.

Tournez à droite et descendre la Rue Mouffetard, rue très ancienne puisqu'il s'agit d'un ancien chemin gaulois. Les maisons datent des XVIIe et XVIIIe siècles. Au n°53, lors de travaux de démolition en 1938, fut découvert un trésor caché de plus de 3000 pièces d'or de l'époque Louis XV. Remarquez, au n° 69, l'enseigne en bois du Vieux Chêne et au n°81 un portail du XVIIe siècle. Au croisement suivant, quittez la Rue Mouffetard, passez sous un porche à droite et remontez la Rue Calvin. Sur la Place Lucien-Herr, prenez à gauche la Rue Lhomond.

(4) Au n°55, tournez à gauche dans le Passage des Postes pour revenir Rue Mouffetard et continuez à droite en descente. Beaucoup de maisons anciennes ici et beaucoup d'animation dans ce quartier très commerçant. Au croisement avec la Rue de l'Arbalète, poursuivez tout droit. Remarquez, au n°122, sur le mur, la belle enseigne "À la bonne source". Juste après, tournez à gauche, Rue Daubenton. Prenez ensuite à droite la Rue de Candolle puis, sans poursuivre jusqu'à la Rue Monge, tournez encore à droite Rue Censier pour longer l'Église Saint-Médard et aboutir à un rond-point avec fontaine. Remarquez à droite, Rue Mouffetard, au n°134, la très belle façade entièrement peinte.

Au rond-point, continuez en face Rue Édouard Quénu. Traversez la Rue Claude Bernard et poursuivez tout droit Rue Broca. Au n°17, un bel immeuble contemporain, et d'autres beaux immeubles, plus anciens, à partir du n°42. Passez ensuite sous le Boulevard de Port-Royal puis longez la Caserne de Lourcine et traversez la Rue Saint-Hippolyte. Peu après, aboutissez Boulevard Arago.

(5) Tournez à droite sur le boulevard et traversez-le à votre convenance, mais avant d'atteindre la Rue de la Glacière. Traversez cette dernière et continuez sur le boulevard pour longer, à main gauche, la Cité Fleurie, ensemble de 29 d'ateliers d'artistes construits entre 1878 et 1880 avec des éléments récupérés de l'exposition universelle de 1878. Cette cité hébergea Modigliani, Gauguin, Rodin, ... Elle abrite aussi quelques arbres remarquables, mais elle est malheureusement fermée au public.

Tournez plus loin à gauche sur la Rue de la Santé et longez la célèbre prison parisienne destinée, normalement, à "accueillir" les prévenus en cours de jugement, mais aussi certain prisonniers politiques. Au carrefour suivant, virez à gauche, Rue Léon-Maurice Nordmann. Plus loin, longez la Cité des Vignes, au n°152, puis la Cité Verte, au n°147, deux autres cités d'artistes. Traversez de nouveau la Rue de la Glacière puis ignorez deux rues à droite avant d'aboutir de nouveau Boulevard Arago que vous suivez à droite sur quelques mètres.

(5) Prenez à droite la Rue de Julienne. Sur la droite, dans le parc de l'Hôpital Broca, remarquez le ruines de l'Abbaye des Cordelières, l'une des neuf grandes abbayes de Paris en 1674. Tournez à gauche Rue Pascal pour revenir sur le Boulevard Arago et le suivre à droite. Passez la Rue des Cordelières puis tournez à droite Rue Berbier-du-Mets. Cette rue est construite sur le cours de la Bièvre, recouverte en 1912.

Tournez aussitôt à gauche Rue des Gobelins. Remarquez de belles façades en saillies au n°19 (panneau Mémoire de Paris). Tournez à droite dans la Rue Gustave Geffroy pour aboutir à l'Hôtel de la Reine Blanche. Ce bel immeuble, avec ses fenêtres à meneaux, est le vestige d'un ensemble plus important construit vers 1520.

Au bout de la rue, reprenez, à gauche, la Rue Berbier-du-Mets. Sur votre gauche, l'ancienne Manufacture des Gobelins, avec une saillie qui était le chevet de la chapelle. Sur la droite, ce sont les réserves du Mobilier National où sont stockés tous les meubles disponibles pour les institutions publiques, telles que ministères, ambassades, ... Ce bâtiment est l'un des premiers réalisé en béton armé, en 1935. Au bout de la rue, sur une petite place, dirigez-vous sur la droite vers l'entrée du Square René Le Gall.

(6) Pénétrez dans le square et descendez l'escalier. C'est à cet endroit que se trouvaient les Jardins des Gobelins, destinés aux employés de la manufacture, entre la Bièvre vive et la Bièvre morte. Dirigez-vous vers le Sud-Ouest puis ressortez à gauche, Place de la Bergère d'Ivry.

Suivez la Rue Corvisart à gauche. Arrivé Boulevard Auguste Blanqui, effectuez un gauche-droite et passez sous la ligne du métro aérien (station Corvisart). Prolongez par le passage pour piétons Eugène-Atget qui passe sous un immeuble. Gravissez un escalier et, en haut, tournez à gauche puis obliquez à droite Rue Jonas pour sortir du jardin. Traversez la Rue des Cinq Diamants et continuez en face. Au croisement, suivez la Rue Samson à gauche sur quelques mètres puis tournez à droite, Rue Simonet.

(7) À l'intersection avec la Rue Bobillot, tournez deux fois à droite et suivez la Rue de la Butte aux Cailles. Longez ainsi, à main gauche, la Place Paul Verlaine. Vous pouvez y voir une stèle commémorative du premier vol en ballon qui se termina à cet endroit, après neuf kilomètres de vol, le 21 novembre 1783. Poursuivez sur la Rue de la Butte aux Cailles jusqu'à l'intersection avec la Rue des Cinq Diamants.

(8) Tournez à droite et, aussitôt après, à gauche Rue Alphand. Empruntez à gauche le Passage Sigaud qui fait bientôt un virage à droite pour déboucher Rue Barrault. Suivez-la à gauche et, plus loin, remarquez sur votre droite la Rue Daviel : un court aller-retour dans cette rue vous permet de découvrir, au n°10, la Petite Alsace, ou Cité Daviel, un bel ensemble de pavillons à colombages de 1912. De retour sur la Rue Barrault, poursuivez à droite puis empruntez la première rue à gauche, la Rue Michal.

Tournez à droite, Rue de l'Espérance, et suivez cette rue en traversant la Rue de la Providence puis la Rue Tolbiac pour aboutir Rue Barrault. Suivez cette rue à gauche sur quelques mètres pour tourner à droite dans la Rue Auguste Lançon. Traversez la Rue Boussingault puis la Rue des Orchidées et trouvez, juste après, la Cité Florale, créée en 1928 après comblement d'un ancien étang alimenté par un bras de la Bièvre, et composée de jolis pavillons de styles variés avec de petits jardins.

(9) Tournez à gauche Rue des Orchidées, puis à droite Rue des Glycines. Tournez ensuite à gauche Rue des Iris puis à droite Rue des Volubilis. Suivez de nouveau la Rue des Glycines, à gauche, avec réellement une très belle glycine sur la grille de la Villa des Glycines.

Retrouvez la Rue Auguste Lançon et suivez-la à gauche. Traversez la Rue Brillat-Savarin puis aboutissez au carrefour de la Rue de Rungis et de la Rue de l'Amiral Mouchez. Traversez cette dernière et poursuivez en face, Rue Liard qui longe, à main droite, la tranchée verdoyante de la Petite Ceinture. Dans le prolongement de cette rue, montez l'escalier pour entrer dans le Parc Montsouris. Tournez tout de suite à droite sur l'Allée du Lac et continuez pour longer le bassin (soyez attentif à la présence d'oiseaux). À la fourche, obliquez à gauche.

(10) À l'intersection suivante avec l'Allée de la Vanne, continuez sur le chemin, à gauche, qui poursuit le contournement du bassin. Après la statue "La mort du lion", continuez tout droit et écartez-vous du bassin. À la fourche suivante, continuez encore tout droit. Empruntez ensuite les sentiers à droite pour passer au-dessus de la voie de chemin de fer.

De l'autre côté, poursuivez à droite puis, à la fourche, obliquez à gauche. Une cinquantaine de mètres plus loin, prenez à gauche le Sentier du Tunnel. À la fourche juste après, continuez à droite pour aboutir sur l'Allée de Montsouris. Poursuivez tout droit pour ressortir du parc à son angle Sud-Ouest.

(11) Traversez le Boulevard Jourdan. De l'autre côté, suivez le boulevard à gauche sur une petite centaine de mètres.

(12) Entrez dans la Cité Universitaire Internationale par la première entrée que vous trouverez à votre droite. Allez tout droit et, à la fourche qui se présente très rapidement, prenez à gauche. À l'intersection en T, tournez à gauche. Prenez ensuite la première allée à gauche puis la première allée à droite, à l'angle de la Maison des Canadiens. Poursuivez tout droit en passant devant la Maison d'Argentine, jusqu'au square, au niveau du restaurant universitaire.

Continuez tout droit sur l'Avenue Rockfeller, entre la Fondation des États-Unis et la Maison du Mexique. À l'intersection suivante, tournez à droite pour passer entre le Collège Franco-Britanique et le Collège d'Espagne.

(13) Prenez la première allée à gauche et suivez-la jusqu'à longer la Fondation Suisse. Contournez la Maison de Norvège par la droite et laissez la Maison du Brésil sur la droite. À l'intersection suivante, continuez à droite entre la Fondation Danoise et la Maison de l'Inde. Poursuivez sur cette allée entre la Maison de l'Institut National Agronomique et la Maison d'Italie pour ressortir de la cité.

Remontez alors à gauche le Boulevard Jourdan, d'où vous pouvez continuer à admirer les façades des bâtiments de la Cité Internationale.

(12) Continuez sur le Boulevard Jourdan jusqu'au croisement avec l'Avenue du Weill qui arrive de la gauche. Traversez alors le boulevard.

(11) Empruntez en face l'Avenue de Nansouty et longez le Parc Montsouris à main droite. Ignorez cinq impasses sur la gauche puis engagez-vous dans le Square de Montsouris, rue calme bordée de belles maisons de styles variés mais principalement dans les styles Art nouveau et Art déco.

Au bout, prenez à gauche l'Avenue Reille et longez le mur d'enceinte du Réservoir de Montsouris, construit, entre 1868 et 1873 comme partie d'un ensemble de nouveaux réservoirs qui avaient pour but d'améliorer progressivement l'alimentation en eau des Parisiens, les eaux de la Seine devenant de plus en plus impropres à la consommation en raison du développement industriel et urbain en amont de la capitale.

À la fourche, prenez à droite la Place Jules Henaffe. Au croisement, continuez tout droit Rue Beaunier. Remarquez un bel immeuble, sur votre gauche, au n°3. Au carrefour avec la Rue du Père Corentin, poursuivez tout droit, toujours Rue Beaunier. Aboutissez plus loin sur l'Avenue du Général Leclerc.

(14) Tournez à droite, croisez à droite la Rue Sarrette et suivez l'Avenue du Général Leclerc jusqu'au au rond-point d'Alésia. En le contournant par la droite, traversez la Rue d'Alésia puis continuez à droite de l'église, toujours sur l'Avenue du Général Leclerc. Allez toujours tout droit jusqu'à la Place Denfert-Rochereau et son Lion monumental à la mémoire de la Défense Nationale (1870). Ce lion, réalisé par Auguste Bartholdi, est une maquette en plâtre du Lion de Belfort, au tiers de sa taille définitive. Si vous ne l'avez pas déjà fait, traversez l'Avenue du Général Leclerc pour l'avoir à main droite.

(15) Au niveau du Lion, situé sur votre droite, tournez à gauche pour longer un parc à main gauche et, à l'intersection, poursuivez tout droit Rue Froidevaux. À l'intersection suivante, continuez tout droit Rue Froidevaux en longeant, sur votre droite, le Cimetière du Montparnasse. Peu après, tournez à droite dans la Rue Émile Richard puis virez aussitôt à droite pour entrer dans la partie Est du cimetière.

Plus loin, tournez à gauche sur l'Avenue Thierry. Plus loin, au niveau de la division 28 sur votre droite, remarquez la tombe d'Auguste Bartholdi (évoqué plus haut). La statue et le médaillon ont été réalisés par Rodin. Au bout de cette avenue, tournez à gauche, puis encore à gauche pour ressortir du cimetière.

Traversez la Rue Émile Richard et entrez en face dans la partie Ouest du cimetière. Peu après, tournez à droite sur l'Avenue de l'Est et passez devant l'Oiseau de Niki de Saint-Phalle. Tournez à gauche du l'Avenue du Boulevard. Plus loin, dans la division 21, sur votre droite, remarquez la tombe de Marguerite Duras.

(16) Au niveau d'un portail d'entrée, prenez à gauche l'Avenue Principale. Traversez l'Avenue du Nord, puis, dans la division 6, sur votre droite, trouvez la tombe d'Eugène Ionesco. Juste après, traversez l'Allée Lenoir et arrivez au rond-point central.

Contournez le rond-point par la gauche en remarquant, dans la division 2, sur votre gauche, la tombe de Henri Troyat, puis, de l'autre côté de l'Avenue Transversale, dans la division 1, sur votre gauche, la tombe de Serge Gainsbourg. Continuez à contourner le rond-point et sa statue le Génie du Sommeil Éternel, traversez l'Allée Principale, puis tournez à gauche sur l'Avenue Transversale. Dans la division 4, sur votre gauche se trouve la tombe de Jean Poiret.

Poursuivez tout droit jusqu'à l'intersection avec l'Avenue de l'Ouest et remarquez, face à vous, sur la division 15, la tombe de l'explorateur Jules Dumont-d'Urville et son monument en pierre polychrome. Tournez à droite. Plus loin, dans la division 6, sur votre droite, remarquez la tombe de Charles Beaudelaire (en deuxième ligne). Peu après, tournez à droite sur l'Avenue du Nord pour un court aller-retour jusqu'au Chat de Niki de Saint-Phalle.

De retour sur l'Avenue de l'Ouest, continuez par la droite, puis, à l'angle du cimetière, tournez à droite sur l'Avenue du Boulevard. Dans la division 20, trouvez les tombes de Jean-Paul Sartre et de Simone de Beauvoir.

(16) Tournez à gauche pour sortir du cimetière et déboucher Boulevard Edgar Quinet. Traversez les deux voies du boulevard et continuez en face, Rue Huyghens. Remarquez, sur votre gauche le beau proche de l'ancien Gymnase Municipal au n°10. Traversez plus loin le Boulevard Raspail puis effectuer un gauche-droite pour arriver sur le Boulevard du Montparnasse. Traversez-le et continuez, en face, par la Rue de la Grande Chaumière.

Au bout, suivez à gauche la Rue Notre-Dame des Champs. Ignorez, à gauche, la Rue Jules Chaplain, puis, au carrefour suivant, à l'angle d'un bel immeuble, tournez à droite Rue Vavin. Poursuivez toujours tout droit pour arriver, à l'intersection avec la Rue d'Assas, face à une des entrées du Jardin du Luxembourg.

(17) Entrez dans le jardin, passez entre un kiosque et le bâtiment de l'École d'Horticulture puis virez à gauche pour longer ce bâtiment. À la fourche, juste après, obliquez à droite et poursuivez tout droit jusqu'à une intersection avec une large allée. Traversez-la puis continuez en face, entre une aire de jeux à main droite et la statue de Frédéric Chopin à gauche. À l'intersection suivante, remarquez, au bout de l'allée sur votre gauche, une réplique de la Statue de la Liberté, puis tournez à droite pour passer, peu après, entre le théâtre et le restaurant.

Au carrefour suivant, tournez à gauche, puis empruntez la première allée à droite pour arriver face à un grand bassin. Obliquez à droite pour passer sur la droite du bassin et, de l'autre côté, obliquez à gauche, en direction du Palais du Luxembourg. Admirez les nombreuses statues de reines et de déesses romaines qui entourent le bassin. Passez entre le palais et la jolie pièce d'eau (scène de l'histoire d'Acis et Galatée) puis continuez à longer le palais à main gauche pour sortir du jardin.

(18) Traversez la Rue de Vaugirard et tournez à droite pour passer devant le Théâtre de l'Odéon. À l'angle du théâtre, virez à gauche Rue Corneille. Arrivé Place de l'Odéon, tournez à droite, Rue Racine. Traversez la Rue Monsieur le Prince, et continuez Rue Racine. Arrivez Boulevard Saint-Michel, traversez-le et tournez à gauche. Empruntez la première rue à droite, la Rue du Sommerard. Longez le superbe Musée Cluny (Musée National du Moyen-Âge) à main gauche. Continuez en longeant le Square Paul Painlevé à main droite.

Traversez la Rue de Cluny et continuez en face. Peu après, traversez la Rue Saint-Jacques et continuez encore en face, toujours Rue du Sommerard. Traversez la Rue Thénard puis arrivez au carrefour avec la Rue Jean de Beauvais. Remarquez, sur la droite, l'église orthodoxe roumaine, puis tournez à gauche pour rejoindre le Boulevard Saint-Germain. Suivez le boulevard à droite jusqu'à la station de métro Maubert-Mutualité (D/A).

Points de passage :
D/A : km 0 - alt. 42m - Station Maubert Mutualité
1 : km 0.69 - alt. 62m - Place de l'Abbé Basset
2 : km 1.05 - alt. 65m - Rue Cardinal Lemoine, à gauche
3 : km 1.49 - alt. 64m - Rue Tournefort
4 : km 2.05 - alt. 54m - Passage des Postes, à gauche
5 : km 3.06 - alt. 48m - Boulevard Arago
6 : km 4.89 - alt. 41m - Square René Le Gall
7 : km 5.82 - alt. 68m - Rue Bobillot
8 : km 6.07 - alt. 65m - Tournez à droite et, aussitôt après, à gauche - Butte aux Cailles
9 : km 7.13 - alt. 50m - Cité Florale
10 : km 8.06 - alt. 57m - Carrefour
11 : km 8.65 - alt. 83m - Boulevard Jourdan
12 : km 8.76 - alt. 79m - Boucle de la Cité Universitaire Internationale
13 : km 9.49 - alt. 76m - Intersection
14 : km 11.58 - alt. 75m - Avenue à droite
15 : km 12.78 - alt. 68m - Place Denfert-Rochereau (Paris)
16 : km 13.91 - alt. 60m - Cimetière du Montparnasse - Boulevard Edgar Quinet
17 : km 15.62 - alt. 52m - Jardin du Luxembourg - Entrée
18 : km 16.58 - alt. 51m - Jardin du Luxembourg - Sortie
D/A : km 17.48 - alt. 42m - Station Maubert Mutualité

Informations pratiques

À de nombreux endroits, profitez des bornes 'Mémoire de Paris" pour découvrir l'histoire de quartiers ou de monuments.

Sur la route du retour, entre (18) et (D/A), si vous avez besoin de quoi que ce soit pour votre activité préférée, la randonnée, c'est le moment de faire quelques investissements puisque le quartier est le fief d'une fameuse enseigne dédiée à la vie en plein air !

Suivez ce lien pour connaitre les horaires des squares et jardins traversés, variables en fonction de la saison et selon que l'on est en semaine ou le week-end.
Autres liens pour le Jardin du Luxembourg, le Parc Montsouris, le Cimetière Montparnasse.

Nous vous conseillons aussi d'emporter avec vous les cartes IGN papier au 1:25000 de cette randonnée. Cliquez-ici pour les commander : 2314OT.

Soyez toujours prudent et prévoyant lors d'une randonnée. Visorando et l'auteur de cette fiche ne pourront pas être tenus responsables en cas d'accident ou de désagrément quelconque survenu sur ce circuit.

Pendant la rando ou à proximité

L'École polytechnique, fréquemment appelée Polytechnique et surnommée l'« X », est une école d'ingénieurs française fondée en 1794 par la Convention nationale sous le nom d'École Centrale des Travaux Publics et militarisée en 1804 par Napoléon Ier. À l'origine située à Paris, sur le parcours de cette randonnée, entre (D) et (2), l'école est à Palaiseau depuis 1976, au cœur du pôle technologique Paris-Saclay. C'est une grande école scientifique militaire placée sous la tutelle du ministère de la Défense.

L'Église Saint-Étienne du Mont. Remplaçant un édifice du XIIIe siècle, elle est construite à partir de la fin du XVe siècle, et sert de paroisse aux habitants du quartier situé autour de l'abbaye Sainte-Geneviève. Après avoir été brièvement transformée en temple de la Piété filiale sous la Révolution française, elle est rendue à ses fonctions d'église paroissiale en 1801 et n'a pas changé d'affectation depuis. La châsse de sainte Geneviève, vide de ses reliques depuis la Révolution française, y est conservée. L'église abrite également un orgue dont les origines et le buffet remontent aux années 1630.

Les Fontaines Wallace. À la suite du siège de Paris et à la Commune, vers 1870, de nombreux aqueducs sont détruits, et le prix de l'eau, déjà élevé, en est considérablement augmenté. De nombreux démunis se trouvent dans l'impossibilité d'en trouver gratuitement. Dès lors, la tentation des « marchands de vin » est grande chez les indigents, et c'est un devoir moral que de les aider et de leur permettre de ne pas plonger dans l'ivrognerie. Le besoin urgent de ces « brasseries des quatre femmes » est clairement prouvé par la vitesse à laquelle le projet est concrétisé. Encore aujourd’hui, où l'eau et l'hygiène ne sont pas un problème pour la grande majorité des Parisiens, ces fontaines sont souvent les seuls points d'eau gratuits pour des personnes comme les SDF. Riches ou pauvres, tous les passants peuvent s'y désaltérer.

La Cité Fleurie. La cité est toujours réservée aux artistes. Menacée par des promoteurs dans les années 1980, qui voulaient construire sur le site, elle a été sauvée par des protestations qui ont abouti à son classement sur la liste des Monuments Historiques.

La Bièvre se jetait autrefois dans la Seine à Paris (au niveau de la gare d'Austerlitz) après un parcours de 33 km dans les départements des Yvelines, de l'Essonne, des Hauts-de-Seine, du Val-de-Marne et de Paris. Depuis 1912, la rivière, qui était jusqu'alors la deuxième rivière parisienne et courait à travers les 13e et 5e arrondissements, est recouverte sur toute la longueur de son parcours urbain.

La Butte-aux-Cailles, à l'origine, est une colline recouverte de prairies et de bois, construite de plusieurs moulins à vent et surplombant la Bièvre de 62 mètres. Au XVIIe siècle, l'exploitation minière des calcaires coquilliers est pratiquée, mais les nombreuses activités industrielles utilisant l'eau de la Bièvre, telles que teintureries, tanneries, blanchisseries, mégisseries, et même boucheries, rendent ce quartier insalubre. Plus tard, les travaux du Second Empire ont épargné ce quartier périphérique qui reste un village du siècle dernier en plein cœur de Paris.

La Cité Florale. La Cité florale fut construite en 1928 sur une zone triangulaire, un ancien pré régulièrement inondé par la Bièvre. Cette particularité lui a valu de ne pas pouvoir abriter des immeubles : le quartier fut donc intégralement urbanisé avec des petites maisons. La physionomie de cette cité de charme est insolite, car entourée d'immeubles nettement plus modernes.

La Petite Ceinture. La Ligne de Petite Ceinture de Paris est une ancienne ligne de chemin de fer à double voie de 32 kilomètres de longueur qui faisait le tour de Paris à l'intérieur des boulevards des Maréchaux. Désertée par les Parisiens en raison de la concurrence croissante du métropolitain, la ligne est, pour l'essentiel de son parcours, fermée au trafic des voyageurs depuis le 23 juillet 1934.

Le Parc Montsouris. Ce parc à l'anglaise aménagé à la fin du XIXe siècle s'étend sur 15 hectares. Il est planté de nombreuses espèces végétales et abrite un grand nombre d'espèces d'oiseaux. Il est imaginé au Second Empire dans le cadre d'un projet destiné à offrir aux Parisiens des espaces verts aux quatre points cardinaux de Paris : Bois de Boulogne à l'ouest, Parc des Buttes-Chaumont au nord, Bois de Vincennes à l'est, et Parc Montsouris au sud.

La Cité Universitaire Internationale. Cette cité accueille au sein de ses 40 maisons près de 6000 étudiants, chercheurs, artistes et sportifs de haut niveau du monde entier. Le projet d'une résidence pour étudiants venus du monde entier est initié au début des années 1920, en réaction aux patriotismes exacerbés à la suite de la guerre 14-18. Dès 1927, la moitié du domaine est déjà construite, financées par des mécènes, des industriels et des gouvernements étrangers. En moins de 15 ans, 19 maisons sont ainsi édifiées, dans des styles révélateurs de l’éclectisme architectural de l’entre-deux-guerres et de la politique de métissage conduite à la Cité. À la veille de la guerre, le nombre de résidents s’élève à 2 400, représentant 52 nationalités.

Cimetière du Montparnasse. Changez à votre guise l'itinéraire de la randonnée dans ce cimetière, en fonction des défuntes personnalités que vous appréciez. Pour découvrir ce lieu, à votre façon, vous pouvez vous aider de ce lien..

Le Jardin du Luxembourg. Créé en 1612 à la demande de Marie de Médicis pour accompagner le palais du Luxembourg, il a fait l'objet d'une restauration dirigée par l'architecte Jean-François-Thérèse Chalgrin sous le Premier Empire et appartient désormais au domaine du Sénat. Il s'étend sur 23 hectares agrémenté de parterres de fleurs et de sculptures. Il est le rendez-vous de prédilection des Parisiens qui le surnomme le Luco. Le jardin abrite 106 statues, parmi lesquelles : L'Acteur grec, Le Cri, l'Écrit, Le Faune dansant, Harde de cerfs écoutant le rapproché, Monument à Antoine Watteau et la série de vingt statues Reines de France et Femmes illustres.

Le Musée Cluny. Les bâtiments accueillaient les abbés de l'ordre de Cluny en Bourgogne dès le XIIIe siècle. À partir du XVIIe siècle, l'hôtel sert de nonciature aux légats du pape. Au XVIIIe siècle, Nicolas-Léger Moutard, l'imprimeur-libraire de la reine de 1774 à 1792, installe ses presses dans la chapelle. À la Révolution, l'hôtel est vendu comme bien national et subit des transformations et des agressions jusqu'à son acquisition par l'État en 1843. En 1833, Alexandre Du Sommerard conseiller-maître à la Cour des comptes et amateur passionné par le Moyen Âge s'y installe, et loue quelques pièces à un imprimeur pour y organiser sa collection d'objets. En 1843, la collection est rachetée par l'État, qui nomme son fils Edmond Du Sommerard premier directeur du Musée des Thermes et de l'Hôtel de Cluny.

Avis et discussion

Moyennes

Moyenne globale : 4.85/5
Nombre d'avis : 9
Fiabilité de la description : 5/5
Fiabilité du tracé sur carte : 4.88/5
Intérêt du circuit de randonnée : 4.67/5


Visorandonneur
le lundi 20 mai 2019 à 21:17

Note globale : 4.33 / 5

Date de la randonnée : lundi 20 mai 2019
Fiabilité de la description : Très bien
Fiabilité du tracé sur carte : Bien
Intérêt du circuit de randonnée : Bien

Très bien


Visorandonneur
le samedi 09 mars 2019 à 12:06

Note globale : 5 / 5

Date de la randonnée : vendredi 08 mars 2019
Fiabilité de la description : Très bien
Fiabilité du tracé sur carte : Très bien
Intérêt du circuit de randonnée : Très bien

Superbe randonnée très intéressante, très bonne description. Je pense la refaire avec des amis. Cdlt.


Visorandonneur
le lundi 04 février 2019 à 17:15

Note globale : 5 / 5

Date de la randonnée : vendredi 01 février 2019
Fiabilité de la description : Très bien
Fiabilité du tracé sur carte : Très bien
Intérêt du circuit de randonnée : Très bien

Circuit très intéressant permettant de découvrir de véritables petits trésors pour les yeux (cité florale, square de Montsouris…) et parfaitement détaillé, très facile à suivre


Visorandonneur
le lundi 07 janvier 2019 à 18:13

Note globale : 5 / 5

Date de la randonnée : lundi 07 janvier 2019
Fiabilité de la description : Très bien
Fiabilité du tracé sur carte : Très bien
Intérêt du circuit de randonnée : Très bien

Belle ballade pour celui qui ne connait que le Paris touristique...(toutes les grilles des Jardins ne sont pas ouvertes-sécurité?)donc,il faut parfois trouver l' "ouverture"...


Visorandonneur
le dimanche 06 janvier 2019 à 18:45

Note globale : 5 / 5

Date de la randonnée : dimanche 06 janvier 2019
Fiabilité de la description : Très bien
Fiabilité du tracé sur carte : Très bien
Intérêt du circuit de randonnée : Très bien

Randonnée bien décrite et agréable


Visorandonneur modérateur
le samedi 01 septembre 2018 à 20:56

Bonjour,

Une coquille dans le commentaire : le 1er voyage en ballon, c'est le 21 novembre 1783 et non 1983 !

Merci pour vos remarques.

La date 1983 a été corrigée en 1783.

Cordialement

Henri (Modérateur)

Pour participer au projet OpenStreetMap (OSM) c'est ICI https://www.openstreetmap.org/#map=15/48...

Dégooglisons Internet c'est ICI https://degooglisons-internet.org/


Visorandonneur
le samedi 01 septembre 2018 à 20:39

Note globale : 4.67 / 5

Date de la randonnée : samedi 01 septembre 2018
Fiabilité de la description : Très bien
Fiabilité du tracé sur carte : Très bien
Intérêt du circuit de randonnée : Bien

Une coquille dans le commentaire : le 1er voyage en ballon, c'est le 21 novembre 1783 et non 1983 !
Et un oubli à l'étape 1 : les restes de l'enceinte de Philippe Auguste rue Clovis.
Sinon, balade sympa (quoique le cimetière du Montparnasse, j'ai zappé !) mais un peu longue : on gagnerait à la couper en deux à la Cité Universitaire.


Visorandonneur
le vendredi 20 juillet 2018 à 14:52

Note globale : 5 / 5

Date de la randonnée : lundi 16 juillet 2018
Fiabilité de la description : Très bien
Fiabilité du tracé sur carte : Non utilisé
Intérêt du circuit de randonnée : Très bien

circuit très intéressant, nous avons fait cette randonnée entre amis (5) pour aller à la découverte de ces quartiers de Paris sous une belle journée d'été. Le retour à la "civilisation " avenue du Général Leclerc (un peu long) a été un peu difficile après la traversée de parcs paisibles, le quartier de la Butte aux Cailles, la cité universitaire et le quartier des fleurs.
Un temps nous avons oublié que nous étions à Paris.


Visorandonneur
le lundi 02 avril 2018 à 15:45

Note globale : 4.67 / 5

Date de la randonnée : lundi 02 avril 2018
Fiabilité de la description : Très bien
Fiabilité du tracé sur carte : Très bien
Intérêt du circuit de randonnée : Bien

Dans la rue Clovis, signaler le passage devant un reste de l'enceinte de Philippe Auguste


Visorandonneur
le lundi 12 mars 2018 à 20:21

Note globale : 5 / 5

Date de la randonnée : dimanche 11 mars 2018
Fiabilité de la description : Très bien
Fiabilité du tracé sur carte : Très bien
Intérêt du circuit de randonnée : Très bien

Une boucle parisienne fort intéressante. Malgré une petite longueur pour arriver sur Denfert Rochereau. Quel plaisir

Autres randonnées dans le secteur

Petit tour dans le Marais
Distance 4.31km Dénivelé positif +11m Dénivelé négatif -11m Durée 1h15 Facile Facile
Départ Départ à Paris - 75 - Paris

Nul besoin de chausser des cuissardes pour découvrir ce Marais. Les rues sont bien asphaltées et à priori bien sèches. Vous croiserez des hôtels particuliers, des églises en arpentant de charmantes ruelles.

De l'Hôtel de Ville de Paris à Sèvres
Distance 14.29km Dénivelé positif +89m Dénivelé négatif -95m Durée 4h20 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Paris - 75 - Paris

La première étape de cette marche des femmes du 5 octobre 1789 suit à peu près fidèlement ce que l'on connait aujourd'hui du parcours emprunté à l'époque. Au départ du centre de Paris, on suit globalement le cours de la Seine puis on traverse les quartiers d'Auteuil et de Billancourt. On traverse l'Ile Seguin, là où le Vieux Pont de Sèvres passait à l'époque, et on aboutit à Sèvres, là où le cortège de 1789 fit une halte. Tout le long, un riche patrimoine est au rendez-vous.

De Paris à Versailles - La marche des femmes du 5 octobre 1789
Distance 25.36km Dénivelé positif +321m Dénivelé négatif -234m Durée 2 jours Moyenne Moyenne
Départ Départ à Paris - 75 - Paris

Le 5 octobre 1789, dans un contexte de disette, des milliers de femmes se rassemblèrent à l'Hôtel de Ville de Paris puis marchèrent jusqu'au Château de Versailles pour réclamer du pain et ramener le roi à Paris.

Cette randonnée tente de reconstituer ce parcours, en tenant compte à la fois des lieux de passage avérés du cortège de 1789 et de la réalité rencontrée aujourd'hui sur le terrain. L'itinéraire étant plutôt long, il a été scindé en deux étapes.

Distance 5.98km Dénivelé positif +31m Dénivelé négatif -35m Durée 1h45 Facile Facile
Départ Départ à Paris - 75 - Paris

Le Quartier Latin est un lacis de rues toutes aussi importantes les unes que les autres tant elles sont chargées d'histoire. La Montagne Sainte-Geneviève accueille plusieurs grandes écoles, la présence de nombreux étudiants ajoutant donc de l'ambiance à ce magnifique quartier.

Le Chemin Européen de Saint-Colomban
Distance 149.62km Dénivelé positif +1245m Dénivelé négatif -1247m Durée 6 jours Difficile Difficile
Départ Départ à Paris - 75 - Paris

Partez pour un voyage fascinant sur le Chemin Européen de Saint-Colomban. Découvrez les origines du christianisme en Irlande et accompagnez le "premier Européen", Colomban, et ses compatriotes de Bangor en Irlande du Nord jusqu'à Bobbio en Italie, dans leurs voyages audacieux au travers de la France, Allemagne, Autriche, Suisse pour terminer en Italie.

Notre parcours en Ile-de-France, d'une longueur de 150km, a pour vocation de valoriser l'empreinte de l'influence Colombanienne.

Distance 25.06km Dénivelé positif +78m Dénivelé négatif -88m Durée 7h20 Difficile Difficile
Départ Départ à Paris - 75 - Paris

Nous retrouvons dans la banlieue Est de Paris, au long de l'itinérance de Saint-Colomban, toutes les marques de l'influence colombanienne qui a structuré nos campagnes et nos paysages.

Première partie de notre Itinéraire francilien, d'une longueur de 26km sans dénivelé, nous pourrons prendre le temps de visiter les joyaux que révèlent les églises de Paris, ainsi que les villes qui ont vécu la naissance de ces Monastères qui jalonnent son parcours.

Le Village Saint-Paul, l'Île Saint-Louis et l'Île de la Cité
Distance 5.06km Dénivelé positif +23m Dénivelé négatif -23m Durée 1h30 Facile Facile
Départ Départ à Paris - 75 - Paris

La dernière étape de ce périple nous fait découvrir le coeur historique de Paris, à la rencontre d'un patrimoine très riche. Aux dédales du Village Saint-Paul, succède l'Île Saint-Louis et ses hôtels particuliers du XVIIe siècle. L'Île de la Cité constitue en elle-même un ravissement, avec Notre-Dame en point d'orgue. Et toujours la Seine en toile de fond...

Depuis l'incendie du 15 avril 2019, il faut contourner le parvis de Notre-Dame dont l'accès est interdit.

L'enceinte de Philippe Auguste et les passages couverts du Sentier
Distance 7.58km Dénivelé positif +15m Dénivelé négatif -7m Durée 2h10 Facile Facile
Départ Départ à Paris - 75 - Paris

Cet itinéraire sur la rive droite de la Seine nous fait voyager de l'époque médiévale à l'Art Nouveau. On y découvre tout d'abord les plus importants vestiges de l'enceinte de Philippe Auguste et d'anciens hôtels particuliers. On tournicote ensuite dans le quartier du Sentier pour emprunter plusieurs de ses passages couverts.

Une randonnée à effectuer de préférence en semaine compte tenu des jours de fermeture des passages couverts.

Pour plus de randonnées, utilisez notre moteur de recherche.

Les descriptions et la trace GPS de ce circuit restent la propriété de leur auteur. Ne pas les copier sans son autorisation.