De la Sèvre Niortaise au Ruisseau de Fontblanche

Agréable randonnée qui vous ménera des sources de la Sèvre Niortaise au ruisseau de Fontblanche. Le circuit emprunte une portion du GR® 655 qui est un des chemins de Compostelle. Ce parcours traverse des paysages variés et assez vallonnés qui en font tout son charme.

Fiche technique
n°1150212
Une randonnée Sepvret créée le dimanche 13 mai 2018 par pgetrochon. MAJ : mardi 22 janvier 2019
Durée Durée moyenne: 3h25[?]
Distance Distance : 11.56km
Dénivelé positif Dénivelé positif : 54m
Dénivelé négatif Dénivelé négatif : 53m
Point haut Point haut : 176m
Point bas Point bas : 145m
Moyenne Difficulté : Moyenne
Retour point de départ Retour point de départ : Oui
A pied A pied
Commune Commune : Sepvret (79120)
Départ Départ : N 46.292075° / O 0.101912°
Carte Carte IGN (cliquez-ici pour commander) : Ref. 1628SB
Téléchargez : -
Chemin d'exploitation Chemin d'exploitation Ancienne scierie du Bois de Circé Vaches Salers

Description de la randonnée

Stationnement en bord de route près du lavoir des Grandes Fontaines.

(D/A) Quitter le point de stationnement en empruntant le chemin qui part vers le Sud-Est .
Peu après, on découvre à main droite une source maçonnée et une table de pique-nique.
Le chemin passe un petit pont en bois et monte le coteau à main droite jusqu'en lisière du bois.
Suivre le chemin en lisière de ce bois qui descend légèrement pour suivre la vallon des sources de la Sèvre Niortaise.
Plus loin, emprunter le chemin sur la gauche qui traverse la Sèvre Niortaise toute naissante grâce à un pont en bois.
Peu après, passer un ruisseau et monter vers la gauche vers la source du Banistant, maçonnée en pierres de taille dans le sol. Elle est de forme circulaire tel un micro-puits.
Suivre le chemin d'exploitation vers l'Est jusqu'à son débouché sur une petite route.

(1) Tourner à droite puis aussitôt à gauche et suivre prudemment la petite route qui arrive rapidement à un carrefour de routes en "Y".
Virer à droite dans la petite route qui va vers la Tuilerie.
Un peu après, voir sur le côté droit la fontaine-lavoir du Gardoux et sa mare. Continuer tout droit, passer le lieu-dit Circé.
La route se transforme en chemin d'exploitation. Continuer tout droit jusqu'au croisement de chemins en "T"

(2) Tourner à gauche dans le chemin en lisière de bois (sur quelques centaines de mètres, le circuit suit le GR® 655 qui est un des chemins de Compostelle).
Le chemin descend puis monte assez fortement.
Continuer tout droit jusqu'à un croisement en "T" avec une route-chemin d'exploitation. Quitter le GR®.
Tourner à gauche et suivre le chemin d'exploitation jusqu'au croisement de chemins suivant.

(3) Tourner à droite dans un chemin d'exploitation enherbé et le suivre jusqu'au lieu-dit la Granerie. En y arrivant le chemin se transforme en petite route.
Tourner au niveau de la première habitation à main droite dans un carrefour de routes en forme de "T".
Continuer tout droit jusqu'à une petite route. Virer à droite sur cette route qui fait immédiatement après un virage vers la gauche à angle droit.

(4) Prendre sur la droite le chemin enherbé en forte descente vers le Ruisseau de Fontblanche.
Traverser le ruisseau et suivre le chemin qui remonte en forte pente dans le Bois du Coteau jusqu'à un croisement de chemins au débouché du bois.

(5) Tourner à gauche dans un chemin d'exploitation qui va vers la Lussaudière. À partir de ce point, le parcours emprunte le GR® 655 qui est un chemin de Compostelle.
Passer devant les habitations de la Lussaudière. Le chemin d'exploitation se transforme en petite route.
Poursuivre tout droit jusqu'au carrefour de routes un peu après la fin du hameau.
Dans le carrefour, continuer dans le chemin d'exploitation en face jusqu'à un croisement de chemins en "T".
Tourner à gauche : ici s'arrête le suivi du GR® 655.
Le chemin d'exploitation arrive rapidement à une petite route. Virer à droite et suivre la route prudemment sur une centaine de mètres.

(6) Tourner à gauche dans un chemin d'exploitation qui commence au lieu-dit Plan de Papeau.
Continuer tout droit jusqu'à un croisement de quatre chemins.

(7) Continuer en face dans un chemin d'exploitation en lisière de bois à main droite. Le suivre jusqu'à un carrefour de routes. Tourner à gauche et suivre la petite route avec prudence.

(8) Au bas de la descente, juste avant une propriété, tourner à droite au coin de bâtiments dans un chemin qui surplombe plusieurs sources à main gauche.
Continuer jusqu'à un croisement de chemins. Tourner à gauche dans un chemin d'exploitation qui va en direction du lieu-dit Pié Baché et finit par déboucher sur une petite route.
Tourner à droite, suivre la route prudemment et traverser Pié Baché. Continuer tout droit jusqu'à un carrefour de routes.

(9) Tourner à gauche dans une route qui mène au lieu-dit Bois de Circé.
Traverser le lieu-dit tout droit et continuer jusqu'à un carrefour de routes au moment où la route principale tourne vers la gauche.

(10) Poursuivre en face en empruntant la route de droite en direction du lieu-dit La Trémeillère.
Continuer tout droit sur cette route qui se transforme en chemin d'exploitation sitôt passées les dernières habitations.
Aller jusqu'à un croisement de chemins d'exploitation en "T". Tourner à gauche et rejoindre un carrefour proche.
Laisser un chemin d'exploitation sur la droite.

(11) Sur le côté Est des bâtiments qui font l'angle du carrefour, prendre le chemin d'exploitation en face.
Continuer tout droit jusqu'à un croisement de quatre chemins d'exploitation enherbés.

(12) Poursuivre en face dans un chemin ombragé qui va vers la fontaine-lavoir des Grandes Fontaines.
En y arrivant on retrouve le point de stationnement qui marque la fin de cette randonnée (D/A).

Points de passage :
D/A : km 0 - alt. 157m - Bord de route près du lavoir des Grandes Fontaines - Sèvre Niortaise (fleuve)
1 : km 0.78 - alt. 149m - Carrefour de routes
2 : km 1.95 - alt. 161m - Croisement de chemins d'exploitation
3 : km 2.83 - alt. 168m - Croisement de chemins d'exploitation
4 : km 4.24 - alt. 155m - Croisement route - chemin
5 : km 4.69 - alt. 157m - Croisement de chemins d'exploitation
6 : km 6.35 - alt. 165m - Croisement route - chemin au Plan de Papeau
7 : km 6.94 - alt. 170m - Croisement de chemins d'exploitation
8 : km 7.65 - alt. 157m - Croisement route - chemin
9 : km 9.59 - alt. 170m - Carrefour de routes
10 : km 10.25 - alt. 173m - Carrefour de routes
11 : km 10.8 - alt. 175m - Croisement route - chemin
12 : km 11.21 - alt. 160m - Croisement de chemins d'exploitation en T
D/A : km 11.56 - alt. 157m - Bord de route près du lavoir des Grandes Fontaines

Informations pratiques

Cette randonnée en terrain varié nécessite d'être bien chaussé.

Cette randonnée est balisée en début de parcours en Jaune (PR®), puis plus loin en Rouge et Blanc sur le GR® 655 (à partir du point (5) à un peu avant le point (6)) . Le reste du parcours est non balisé. En conséquence il est conseillé de suivre les indications du descriptif et de la carte en y alliant une bonne lecture du paysage. Les points de passage, avec leurs coordonnées GPS et la distance depuis le point de départ, constituent des aides pour le randonneur qui découvre le circuit.

Nous vous conseillons aussi d'emporter avec vous les cartes IGN papier au 1:25000 de cette randonnée. Cliquez-ici pour les commander : 1628SB.

Soyez toujours prudent et prévoyant lors d'une randonnée. Visorando et l'auteur de cette fiche ne pourront pas être tenus responsables en cas d'accident ou de désagrément quelconque survenu sur ce circuit.

Les balisages GR® et PR® sont la propriété intellectuelle de la Fédération Française de Randonnée Pédestre.

Pendant la rando ou à proximité

La Sèvre Niortaise

La Sèvre niortaise est un fleuve côtier qui prend sa source près de Sepvret dans les Deux-Sèvres, traverse Niort, puis descend dans le Marais Poitevin dont elle forme la principale artère hydraulique, pour finir par se jeter dans l'Océan Atlantique dans l'anse de l'Aiguillon en face de l'Île de Ré.
La partie amont de la rivière conserve une bonne qualité de l'eau, mais elle a été depuis le Moyen Âge artificialisée par la disparition des castors et de leurs barrages et des embâcles naturels d'une part et par un ralentissement non-saisonnier de la masse d’eau de sa source à Nanteuil (facies lentique sur environ 50 % du linéaire total) accentué par plusieurs ouvrages construits en travers du cours d’eau comme sur le Pamproux, le Bougon ou la Tranchée chevaleresse.
La rivière est localement caractérisée par des phénomènes actifs de biominéralisation. Dans ce cours d'eau, les encroûtements se forment généralement sur des tapis de mousses aquatiques (bryophytes) ou de Marchantiophyta.
Source : Wikipédia (extraits)

Le Manoir de la Lussaudière

Historique
Les premiers seigneurs connus au manoir de la Lussaudière sont les Pandin. Vers 1750-1760, le logis appartenait aux d'Auzy et plus tard, il devint la propriété du général Poinsignon. Le corps central du logis pourrait remonter au 17e siècle et les deux pavillons au 19e siècle.
Description
Le logis de la Lussaudière présente un corps de bâtiment central flanqué de deux pavillons plus hauts. Le corps central a une élévation à trois travées avec porte centrale, un étage et un comble à surcroît. Les pavillons sont à deux étages et un comble à surcroît éclairé par une lucarne à fronton triangulaire.
Source : site internet 'http://dossiers.inventaire.poitou-charen... (extraits)

Melle
Outre ses vestiges des fortifications médiévales, Melle possède trois églises romanes intéressantes. Leur construction est concentrée entre la fin du XIe siècle et le milieu du XIIe siècle, ce qui offre en un seul lieu un condensé de l'évolution architecturale de cette époque. On appelle cet ensemble la triade romane de Melle.

L'Église Saint-Hilaire

Du nom du premier évêque de Poitiers, mort en 367, cette église, la plus vaste des trois, est également la seule à être toujours utilisée en tant que lieu de culte. D'après une charte du Xe siècle, l'église dépendait du prieuré bénédictin de Saint-Jean-d'Angely et fut sans doute donnée à l'abbaye en 961 par Guillaume Tête d'Étoupe, comte de Poitou. À l'origine l'église était en bois. Elle fut remplacée au XIIe siècle par l'édifice actuel. Ce dernier fut construit en deux étapes : vers 1090 pour le chœur et le transept, et vers 1150 pour la nef et la façade.
L'église Saint-Hilaire est classée Monument Historique depuis le 30 mars 1887. Elle est aussi classée au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1998, en tant qu'étape des chemins de Compostelle en France.

L'Église Saint-Pierre

L'église Saint-Pierre a été construite en calcaire ocre au début du XIIe siècle sur l'emplacement d'un oratoire datant de 950 et dépendant de l'abbaye de Saint-Maixent. Cette première église était cernée par un cimetière carolingien.
L'église a été restaurée entre 1965 et 1966 et a retrouvé de nouvelles verrières et une nouvelle toiture.
Elle est classée Monument Historique depuis 1862.
Le plan de l'église est très simple : une large nef menant à un transept à bras plats sur lequel s'ouvrent deux absidioles. Ces dernières épaulent l'abside centrale du chevet. La croisée du transept est surmontée d'une tour carrée percée de quatre baies étroites et couverte d'un toit pyramidal datant de 1466.

L'Église Saint-Savinien

Probablement la moins remarquable des trois mais la plus ancienne, elle est la seule à avoir été construite dans la cité féodale. Sa façade est simple mais harmonieuse. Elle préfigure celles du XIIe siècle. Elle offre un portail encadré de deux arcatures aveugles. Le tympan du portail est en forme de batière, décor fort répandu en Auvergne mais rare en Poitou. Les sculptures en faible relief montrent un christ cerclé dans un médaillon, debout entre deux lions. Au-dessus de la porte, entre les corbeaux de la corniche, on distingue des animaux taillés en méplat : des quadrupèdes, un oiseau, un cerf, un poisson, ainsi que des personnages luttant, un chevalier et une scène érotique.
Le croisillon sud abrite un portail de style roman.
À l'intérieur, sa nef unique est couverte d'une charpente en forme de bateau renversé. Il est possible d'y admirer le tombeau des magistrats François Houliers (1555) et Pierre Saturne Houliers (1665), l'auteur du jugement dit des "buchettes" qui inspira à la Fontaine son conte : le Juge de Melle.
Sur un pilier du chœur, un chapiteau représente le martyre de Saint-Savinien. La croisée du transept est surmontée d'une coupole sur trompes.
Elle fut transformée en prison de 1801 à 1927, et elle abrite maintenant un festival de musique et des expositions.
Elle a été classée Monument Historique le 18 avril 1914.

L'hôtel de Ménoc ou Évêché

Un joli hôtel du XVe siècle qui tire son nom de la famille de Ménoc qui s'installa à Melle vers la fin du XIIIe siècle. En 1841 il fut décidé d'y installer le tribunal pour ce faire les bâtiments ont été modifiés en 1846, puis une façade fut refaite en 1863 par M. Murisson architecte départemental, dans un style néo-gothique flamboyant.
Il a donc abrité le Palais de justice jusqu'au 31 décembre 2009. Depuis le 1er janvier 2010, ce service est transféré à Niort et le bâtiment est vide. La salle des pas perdus est régulièrement utilisée pour des expositions.
Les tours du XVe siècle ont été classées monuments historiques le 11 mai 1911.
L'origine de l'appellation "Évêché" reste obscure, aucun évêque n'a jamais siégé à Melle. Cette dénomination n'est plus utilisée actuellement.

L'Arboretum

Un arboretum appelé "chemin de la découverte", chemin piétonnier de six kilomètres emprunte les tracés de l'ancienne voie ferrée de la SNCF, de la voie ferrée privée de l'usine de Melle et de chemins ruraux.

Les mines d'argent des rois francs

Obole de Pépin d'Aquitaine (vers 845-848) sans doute frappée à partir de lingots d'argent produits à Melle (Cabinet des médailles).
Les mines d'argent des rois francs sont un site archéologique situé rue du Pré-du-Gué et ouvert de mars à novembre. Ces mines ont été exploitées du VIIe au Xe siècle. Elles sont au nombre d'une vingtaine correspondant à une trentaine de kilomètres de galeries creusées par l'homme sur plusieurs niveaux et dont la hauteur varie de 1 à 8 m selon l'abondance des filons.
Source : Wikipédia (extraits)

Autres randonnées dans le secteur

La Sèvre Niortaise dans le secteur de Sepvret
Distance 8.63km Dénivelé positif +50m Dénivelé négatif -55m Durée 2h35 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Sepvret - 79 - Deux-Sèvres

Agréable randonnée au départ de Sepvret permettant de découvrir de beaux paysages, les sources de la Sèvre Niortaise, des fontaines lavoirs, un petit moulin, le pigeonnier de Bregion avec 2200 boulins.

Les sources de la Sèvre Niortaise
Distance 10.43km Dénivelé positif +36m Dénivelé négatif -36m Durée 3h05 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Sepvret - 79 - Deux-Sèvres

Randonnée agréable en terrain varié permettant de découvrir le plateau mellois et en particulier les sources de la Sèvre Niortaise et le lavoir des Grandes Fontaines.

Les alentours de Brégion à partir de Sepvret
Distance 10.39km Dénivelé positif +64m Dénivelé négatif -67m Durée 3h05 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Sepvret - 79 - Deux-Sèvres

Agréable randonnée au départ de Sepvret permettant de parcourir les vallons de la Sèvre Niortaise et du Ruisseau de Fontblance. Au cours du circuit, plusieurs sources et fontaines seront visibles. Le Logis de Foucault sera découvert après avoir longé le Bois du Côteau. Enfin la traversée du plateau après Faugerit favorise l'approche du paysage agricole du plateau mellois.

D'une source à l'autre entre Lambon et Sèvre Niortaise
Distance 9.99km Dénivelé positif +50m Dénivelé négatif -41m Durée 3h00 Moyenne Moyenne
Départ Départ à La Couarde - 79 - Deux-Sèvres

Agréable randonnée sur un plateau entre Melle et Saint Maixent qui mène des sources du Lambon, une des sources de la Sèvre Niortaise. Ce parcours en terrain varié permet de profiter d'une nature verdoyante, calme et reposante et de découvrir de nombreux témoignages du patrimoine bâti ancien de Poitou-Charentes à travers de multiples maisons bien restaurées et des lavoirs comme ceux de Goux et des Grandes Fontaines.

Dans la Fosse aux Lions et autour
Distance 10.04km Dénivelé positif +35m Dénivelé négatif -30m Durée 2h55 Moyenne Moyenne
Départ Départ à La Couarde - 79 - Deux-Sèvres

Agréable randonnée en terre protestante, riche en histoire, alliant parcours dans les chemins creux, ceux dans des champs plus ouverts et ceux dans les bois à une portée de la Couarde. Cette zone de bocage offre une belle variété de paysages.

Le calme du plateau Mellois à l'orée des Bois de Beaussais et de l'Érable
Distance 11.71km Dénivelé positif +41m Dénivelé négatif -41m Durée 3h25 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Beaussais - 79 - Deux-Sèvres

Cette randonnée permet de découvrir des paysages typiques du plateau mellois dans le secteur de Beaussais alliant les champs, les bois et une grande variété d'environnement. La majeure partie du circuit favorise la mise en valeur du calme très favorable à l'approche de la nature. De plus cette randonnée fait découvrir un lavoir au lieu-dit au combien bien nommé la Fontaine.

Sentiers Huguenots autour du Lambon du côté de Beaussais
Distance 8.39km Dénivelé positif +79m Dénivelé négatif -76m Durée 2h35 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Beaussais - 79 - Deux-Sèvres

La vallée du Lambon attire par son relief, ses paysages. Les sources et lavoirs de ses villages ponctuent cette randonnée.
Des cimetières familiaux seront visibles au cours de cette randonnée, ainsi que des bornes évoquant la période du "désert" de 1685 à 1787. De même des pins parasols sont des signes d'accueil pour les protestants.

En passant par le Petit Grand Champ et le Moulin de la Guillotière
Distance 9.91km Dénivelé positif +38m Dénivelé négatif -44m Durée 2h55 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Saint-Léger-de-la-Martinière - 79 - Deux-Sèvres

Belle randonnée sur le plateau mellois dans le secteur de la Martinière à quelques kilomètres seulement de Melle . Ce circuit permet de découvrir un lavoir près de la Grimaudière, la fontaine lavoir du Triangle, et les ruisseaux de l'Anguillère et de la Guillotière qui alimentent la rivière Béronne.

Une variante privée permet de découvrir la fontaine de la Guillotière et une source proche de la Béronne (cf. infos pratiques)

Pour plus de randonnées, utilisez notre moteur de recherche.

Les descriptions et la trace GPS de ce circuit restent la propriété de leur auteur. Ne pas les copier sans son autorisation.