Circuit du Fouilloux

Cette randonnée reprend le chemin patrimonial : À la découverte de Saint Martin du Fouilloux, qui est la concrétisation d'un projet porté au cours de leur mandat par le Conseil Municipal des Enfants. Voir paragraphe Informations pratiques ci dessous.
La balade se fait dans la diversité des paysages bocagers, prairies, sous- bois, bordures d’étangs. Ce parcours plein de charme permet à chacun de renouer avec la nature.

Fiche technique
n°18933999
Une randonnée Saint-Martin-du-Fouilloux créée le lundi 31 janvier 2022 par pgetrochon. MAJ : mardi 29 mars 2022
Durée Durée moyenne: 3h10[?]
Distance Distance : 10.89km
Dénivelé positif Dénivelé positif : 21m
Dénivelé négatif Dénivelé négatif : 20m
Point haut Point haut : 80m
Point bas Point bas : 48m
Moyenne Difficulté : Moyenne
Retour point de départ Retour point de départ : Oui
A pied A pied
Commune Commune : Saint-Martin-du-Fouilloux (49170)
Départ Départ : N 47.432326° / O 0.709309°
Carte Carte IGN : : Ref. 1422SB - Version mobile (cliquer-ici)
Téléchargez : -

Description de la randonnée

Stationner sur le parking du Parc des Fontaines.

(D/A) Quitter le point de stationnement en empruntant la rue Walter Piron sur une cinquantaine de mètres environ en direction du bourg (vers le Sud-Est). Tourner à gauche dans l'allée barrée dite Pré du Bourg qui longe deux terrains de sport à main gauche avant de contourner l'école qui se trouve sur la droite (cf. rubrique Pendant la randonnée). Rejoindre le carrefour des chemins des Écoliers et des Pruneliers.

(1) Virer à gauche dans le Chemin des Pruneliers en empruntant la piste cyclable partagée avec les piétons du côté droit de la chaussée dont elle est séparée par une barrière et une petite haie. Au rond-point suivant partir dans le chemin qui longe à droite la Rue Barbara. Au carrefour suivant prendre à gauche la Rue des Tilleuls, la suivre en empruntant le trottoir du côté droit de la chaussée. Aller jusqu'à la route D126, l'emprunter à droite sur une cinquantaine de mètres, parvenir à l'entée d'un parking.

(2) Traverser la route pour prendre le chemin d'accès à ce parking. Prolonger ensuite à droite dans le chemin pour entrer dans le Bois de Fouilloux, secteur des Chênes Ronds. Au croisement de 4 chemins bifurquer dans celui de gauche pour aller jusqu'à un croisement proche de l'orée du bois. Là, bifurquer à nouveau à gauche et, au croisement de chemins suivant, virer à droite (virage en angle aigu). Le chemin est désormais dans le Bois du Petit Fouilloux. Continuer tout droit jusqu'à longer un petit étang.

(3) Tourner à droite sur un chemin entre deux étangs et revenir vers la droite le long de l'autre rive du petit étang. Au croisement, une quarantaine de mètres après l'étang, partir dans le chemin de gauche jusqu'à un croisement en T. Alors, bifurquer vers la droite sur le chemin qui serpente jusqu'à l'extrémité Sud-Ouest du bois. Au croisement de chemins suivant sur la gauche, virer sur celui de gauche en direction de la route de l'Epinay. En arrivant à la route de l'Epinay, tourner à droite et la suivre prudemment jusqu'au carrefour avec une route sur la gauche au coin d'un grand étang.

(4) Virer à gauche en direction du hameau du Flageolet. La route s'écarte de l'étang juste avant le hameau. Poursuivre prudemment sur la route pour atteindre le lieu-dit la Perrière où se trouve une casse auto au niveau du carrefour de routes. Partir sur la route de gauche et aussitôt prendre le chemin à droite qui part vers le Sud en descente vers un petit vallon évasé où coule un ruisseau intermittent. Le chemin, le traverse puis le longe un peu avant de s'en écarter.

(5) Au croisement de chemins, partir à droite dans le chemin qui monte droit la colline en direction de la route D126 qu'il rejoint en dessous de la ligne à haute tension.

(6) Traverser avec prudence la route D126 et continuer en face dans le Chemin de la Bellangearderie qui longe dans un premier temps le tracé de la ligne à haute tension avant de s'en écarter vers la droite en direction de l'Ouest. Bifurquer dans le premier chemin à droite bordé de haies qui va en direction du Nord-Ouest. Le parcourir jusqu'à son débouché dans un chemin d'exploitation orienté Nord-Sud. Parvenir ici à un carrefour à 4 directions.

(7) La, partir à droite sur une vingtaine de mètres environ avant de bifurquer dans le chemin de gauche qui va vers le bourg. Le chemin débouche Rue du Vivier. Tourner à droite dans celle-ci et aller jusqu'à la Rue du Petit Anjou.

(8) La traverser prudemment et contourner la poste par la droite en passant par le Square des Marronniers, puis virer à gauche pour passer derrière la mairie (cf. rubrique "Pendant la randonnée"). Tourner à nouveau à gauche au niveau des panneaux d'information pour emprunter une sorte de venelle et revenir Rue du Petit Anjou en admirant au passage la mairie et sa place.

Partir vers la droite pour ensuite tourner à gauche dans la Rue du Point du Jour en admirant au passage l'église (cf. rubrique "Pendant la randonnée"). Suivre la Rue du Point du Jour jusqu'à bifurquer dans le Rue du Vivier sur la gauche. Lorsque la Rue du Vivier tourne à gauche à angle droit prendre le chemin en face, emprunté précédemment en sens inverse, pour retrouver le carrefour.

(7) Prendre à droite le large chemin, orienté Nord-Sud, le suivre tout droit. Traverser tout droit le Chemin de la Moinerie. Parvenir ensuite au carrefour du lieu-dit la Bellangearderie, présence ici d'un étang.

(9) Obliquer à droite. Continuer tout droit jusqu'à une patte d'oie. Prendre le chemin de droite en direction du Nord-Ouest qui va rejoindre une route au lieu dit la Maison Neuve. Traverser la Rue du Point du Jour et continuer en face dans la Rue de l'Oliveraie avec prudence.

(10) Juste avant le lieu dit l'Oliveraie, emprunter le chemin sur la droite immédiatement après un petit étang. Un peu plus loin, au croisement avec deux chemins enserrant un petit plan d'eau du Parc des Fontaines, prendre le second chemin sur la droite qui passe au Nord du plan d'eau. Après le plan d'eau tourner à gauche pour retrouver le point de stationnement du Parc des Fontaines (D/A).

Points de passage :
D/A : km 0 - alt. 67m - Parking du Parc des Fontaines
1 : km 0.44 - alt. 72m - Chemin des Pruneliers
2 : km 1.05 - alt. 71m - Entrée parking
3 : km 3.2 - alt. 50m - Étang - Bois de Fouilloux
4 : km 4.27 - alt. 58m - Étang
5 : km 5.04 - alt. 51m - Croisement en T
6 : km 5.92 - alt. 72m - Route D126
7 : km 6.98 - alt. 71m - Carrefour
8 : km 7.46 - alt. 71m - Rue du Vivier
9 : km 9.09 - alt. 68m - Étang de la Bellangearderie
10 : km 10.42 - alt. 69m - L'Oliveraie
D/A : km 10.89 - alt. 67m - Parking du Parc des Fontaines

Informations pratiques

- Le point de stationnement se situe sur le parking du Parc des Fontaines. D'autres possibilités existent à côté de la Poste et de la Mairie.(proche du point (8) ).
- Cette randonnée en terrain varié nécessite d'être bien chaussé.
- Cette randonnée est balisée en Violet sur la quasi totalité du parcours. Elle reprend en quasi totalité le chemin patrimonial : À la découverte de Saint-Martin-du-Fouilloux qui est la concrétisation d'un projet porté au cours de leur mandat par le Conseil Municipal des Enfants (CME) de la commune, en partenariat avec Robert Audouin, ancien maire et auteur d'un livre : Un village dans les bois.
- Ce parcours fait l'objet d'une randofiche intitulé : Circuit du Fouilloux par la Fédération française de randonnée (FFrandonnée 2018). En complément, il est conseillé de suivre les indications du descriptif et de la carte en y alliant une bonne lecture du paysage. Les points de passage, avec leurs coordonnées GPS et la distance depuis le point de départ constituent des aides pour le randonneur qui découvre le circuit.

Soyez toujours prudent et prévoyant lors d'une randonnée. Visorando et l'auteur de cette fiche ne pourront pas être tenus responsables en cas d'accident ou de désagrément quelconque survenu sur ce circuit.

Pendant la rando ou à proximité

Saint-Martin-du-Fouilloux
- Le Parc des Fontaines a été créé en 2005, en même temps que le quartier du même nom Plus de 5 hectares de prairies bocagères ont été aménagés entre le bourg, les terrains de sport, la grande route et le hameau de
l'Oliveraie tout en conservant les vieilles haies. Un étang a été creusé en gardant une île au milieu. Il recueille les eaux pluviales d'une partie du village. Un petit canal traverse une zone humide plantée d'osiers non loin de laquelle poussent des bambous dont certains peuvent dépasser 10 mètres de haut dans leurs pays d'origine (Asie ou Amérique). Selon les variétés, les tiges ou chaumes sont de couleur jaune, vert jaune, verte ou noire et de grosseurs différentes. Comme ces bambous sont tous traçants, il a fallu mener une opération de cerclage des racines, au printemps 2019, afin d'en limiter la prolifération. La terre récupérée lors du creusement de l'étang a permis d'élever un large talus qui protège des bruits de la route. Les ondulations forment un terrain de vélocross. Des sentiers balisés conduisent vers le hameau de l'Oliveraie et au-delà.
Le saviez-vous ? : plus de 150 arbres d'une dizaine d'essences différentes ont été plantés par les enfants de l'école qui en sont devenus en quelque sorte les parrains et protecteurs : ils les ont arrosés et ont suivi le début de leur croissance. Source : Robert Audoin, adjoint et maire de Saint-Martin-du-Fouilloux de 1989 à 2008 et Georges Goujon, conseiller municipal et adjoint au maire de 1989 à 2014'.
- L'école : jusqu'en 1838, il n'y avait pas d'école à Saint-Martin. La première école était probablement située dans une maison du bourg. Elle était payante. Seuls 4 filles et 4 garçons la fréquentaient car les parents modestes avaient besoin des enfants pour travailler avec eux.
En 1843, un comité communal de l'instruction est créé, comprenant le maire, 3 conseillers et le curé. Le Conseil municipal choisit un instituteur laïc. En 1851, le Conseil doit augmenter les impôts pour pouvoir rémunérer le maître, car les contributions des parents sont insuffisantes. En 1863, l'école s'installe dans des locaux neufs, à la place de l'actuelle bibliothèque. Avec les lois de Jules Ferry (1881-1882), l'école devient obligatoire, laïque et gratuite. La mairie demande des aides au Préfet pour équiper et développer son école. Le nombre d'élèves augmente (100 élèves en 1885).
Plusieurs instituteurs se succèdent, puis des couples d'enseignants.
L'école.occupe ensuite divers bâtiments de la commune jusqu'en 1982, date à laquelle est construit le groupe scolaire, à l'emplacement actuel.
Le saviez-vous ?
Pierre Ménard, meunier et 1er maire de la commune de Saint-Martin-du-Fouilloux, de 1800 à 1832, a donné son nom à école du village.
- Le cimetière
Le cimetière est à son emplacement actuel depuis 1848. Auparavant il se trouvait près de l'église. C'est en 1920 que le Conseil municipal décide ériger le Monument aux Morts, un monument modeste et conventionnel d'une hauteur de 3 mètres, de forme pyramidale et taillé dans une pierre blanche calcaire. Il est sculpté sur sa façade : en haut, une croix en relief, ornée d'une plume ; plus bas, au centre, une croix de guerre, ceinturée d'une frise de lauriers et au-dessous, sur une plaque d'ardoise la formule classique : Aux enfants de Saint-Martin-du-Fouilloux, morts pour la France, en hommage aux soldats décédés sur le front ; sur les côtés, deux autres plaques d'ardoises portent les noms des morts et disparus de la commune lors des deux guerres mondiales (1914-1918 et 1939-1945).
Le saviez-vous ?
Entre 1914 et 1918, 23 enfants de Saint-Martin ont perdu la vie : si l'on rapporte ce nombre à la population recensée en 2020 (1700 habitants), c'est plus de 50 hommes de 20 à 40 ans que la commune aurait perdus à la guerre : lourd et douloureux tribut ! Le plus jeune s'appelait Eugène Lambert, il avait 20 ans
Le bois
Saint-Martin-du-Fouilloux : c'est le fouilloux, le feuillu, un bois maigre incomplètement défriché, autrement dit le Bois, qui a appartenu au domaine de Serrant du Moyen-Age jusqu'au début du XXesiècle. En 1924, il a été vendu pour la chasse. Depuis 1997, la commune est propriétaire de ces 89 hectares qui se répartissent entre les bois des chênes ronds à l'Ouest et du Petit Fouilloux à l'Est. Un grand étang y a été creusé en 1974, scindé en deux au début des années 1980. Ce bois de feuillus peuplé principalement de chênes et de charmes est classé Espace Naturel Sensible (ENS), il protège de nombreuses espèces végétales et animales.
Le saviez-vous ?
On peut remarquer dans le Bois les traces du chemin de fer du Petit Anjou qui desservait Saint-Martin, sur la ligne Saint-Jean-de-Linières - Beaupréau, ouverte en 1910. L'exploitation de la ligne fut suspendue en juillet 1944 à la suite du bombardement qui détruisit le pont de l'Alleud près de La Possonnière et l'ensemble du réseau du Petit Anjou ferma en 1948. L'association des Amis du Petit Anjou, installée sur le site de l'ancienne gare de La Roche à Saint-Jean-de-Linières, s'attache à perpétuer le souvenir du Petit Anjou et à en constituer le musée vivant.
Source : Un village dans les bois, recueil de chroniques parues dans le bulletin communal et écrites entre 1989 et 2019 par Robert AUDOIN, maire de Saint-Martin-du-Fouilloux de 1995 à 2008 Site internet de l'Association des Amis du Petit Anjou
- La Mairie
Ce bâtiment, construit au XVIe ou XVIIe siècle, abritait le presbytère. Pendant la Révolution française, la maison ci-devant curiale a été vendue comme bien national. En 1819, la commune rachète la partie centrale et les curés s'y succèdent jusqu'en 1979. Le dernier curé résident, Bouchereau, laisse alors le presbytère qui, après travaux, devient mairie en 1984.
En 2007, la commune achète l'aile Ouest qui est totalement reconstruite à partir de 2011. La longère centrale et la petite aile sont également rénovées. La nouvelle mairie est inaugurée en janvier 2012.
Le saviez-vous ?
Pierre Ménard, 1er maire de Saint-Martin-du-Fouilloux, est né en 1750 à Saint-Georges-sur-Loire. Il est venu habiter à Saint-Martin 10 ans plus tard avec ses parents qui se sont installés au Moulin de la Fenêtre. Il était meunier. Il savait lire et écrire. En 1789, il a signé le Cahier de doléances et il a participé à l'élection des représentants du Tiers-État aux États Généraux. Il est devenu maire en 1800 et l'est resté jusqu'à sa mort en 1832. L'école de Saint-Martin porte son nom.
Source : Un village dans les bois, recueil de chroniques parues dans le bulletin communal et écrites entre 1989 et 2019 par Robert Audouin, maire de Saint-Martin-du-Fouilloux de 1995 à 2008.
L'église
L'église, bâtie au Moyen-Age, est d'architecture romane avec un clocher pointu. Sa façade a été restaurée en 1706. En 1791, la Révolution supprime la paroisse du Petit Paris dont l'église est démolie en 1823, ses pierres servent alors à l'extension de celle de Saint-Martin. Cinquante ans plus tard, un curé entreprenant, Arsène Bourrigault, souhaite reconstruire cette dernière. Le conseil municipal n'y est pas hostile mais il ne veut pas recourir aux finances communales. En 1876, le curé fait appel à une souscription publique qui permet de commencer les travaux mais pas de les terminer. Les relations avec le conseil municipal s'étant dégradées, il faut attendre l'arrivée d'un nouveau curé, Gustave Bachelier, pour que la tension s'apaise. La construction enfin s'achève en 1913.
- Et l'horloge ?
En 1957, le conseil municipal vote l'installation d'une horloge publique avec la sonnerie des heures. En 1993, une délibération décide l'électrification de l'horloge et la sonnerie automatique des heures et de l'Angelus . Seuls les appels à des cérémonies particulières exigent d'appuyer sur un bouton. L'ancien mécanisme de l'horloge est exposé dans le hall d'accueil de la mairie.
Le saviez-vous ?
En 1903, Madame Rousseau-Colin, petite-fille et nièce d'anciens maires de Saint-Martin, lègue 10 000 francs (environ 40 000 €) à la commune, pour l'achèvement de l'église.
- La mairie-école devenue maison paroissiale.
Cette maison, édifiée à partir de 1862, se trouve à l'emplacement du cimetière qui a été transféré en 1848 Rue de la Liberté. Elle a été construite pour abriter l'école au rez-de-chaussée et la mairie à l'étage. La grande salle de classe est partagée en deux lorsque la loi fait obligation à la commune d'avoir une école de filles distincte de l'école de garçons. Dans les années 1950 l'école, devenue trop petite, quitte le bâtiment, la mairie s'installe au rez-de-chaussée et aménage un logement pour les instituteurs à l'étage. En 1984, après échange avec l'Évêché la mairie s'installe à la place du presbytère, Rue du Petit Anjou. Le bâtiment devient maison paroissiale et partage désormais les salles avec la bibliothèque et l'école de musique. Rénovée en 2016 et intégrée à l'Espace Simone Veil, elle offre une surface plus grande à la bibliothèque qui a été réaménagée intérieurement.
Le saviez-vous ?
Un premier projet en 1858 prévoyait 2 porches d'entrée, l'un pour les filles, l'autre pour les garçons, de part et d'autre du bâtiment principal mais le coût en a semblé trop élevé au conseil municipal qui a finalement supprimé ces constructions annexes.
- La rue Walter Pyron
Le 4 août 1944, le lieutenant américain Walter S. Pyron, âgé de 21 ans, a pour mission de détruire un dépôt de carburant près d'Angers. Le bombardement terminé, 4 appareils attaquent une camionnette de la Poste, au lieu-dit l'Oliveraie. Lors de cette opération, l'avion de Walter Pyron accroche un arbre et fonce vers les premières maisons du bourg de Saint-Martin. Il franchit la voie qui reliait le village à la route Angers - Nantes, et finit sa course dans un talus où il s'embrase. Le pilote est éjecté. Des Foliosains, dont le maire, M. Pelourdeau, se rendent sur place et découvrent son corps sans vie. Ils utilisent son parachute pour le transporter dans une annexe de la mairie. Une souscription est organisée pour les frais de sépulture. Lors de la cérémonie, malgré la présence allemande, un vétéran de la guerre 14-18, M. Cossard, de Savennières, épingle sa médaille militaire sur le drap mortuaire, en hommage au jeune lieutenant. Le 29 avril 1945, six Américains viennent exhumer leur camarade en vue de son rapatriement. Il repose aujourd'hui au cimetière national Fort Sam Houston, à San Antonio (Texas).
Le saviez-vous ?
Des restes de son avion, un Lockheed P 38 Lightning, sont conservés au musée Espace Air Passion à Marcé.
Source

Autres randonnées dans le secteur

Visorandonneur
Distance 7.17km Dénivelé positif +14m Dénivelé négatif -14m Durée 2h05 Facile Facile
Départ Départ à Saint-Martin-du-Fouilloux - 49 - Maine-et-Loire

Une petite balade sympathique à travers les sous-bois et des chemins ombragés dans les alentours de Saint-Martin-du-Fouilloux.

Visorandonneur
Sur les coteaux de Savennières
Distance 9.23km Dénivelé positif +66m Dénivelé négatif -62m Durée 2h50 Facile Facile
Départ Départ à Savennières - 49 - Maine-et-Loire

De coteaux en vallons jusqu'aux rives de la Loire. Une belle promenade ponctuée d'un riche patrimoine paysager, naturel et architectural.

Visorandonneur
Distance 8.65km Dénivelé positif +86m Dénivelé négatif -87m Durée 2h45 Facile Facile
Départ Départ à Savennières - 49 - Maine-et-Loire

Petite randonnée, au départ d'Épiré, à travers la campagne et les vignes de Savennières, puis un retour le long de La Loire.
Quelques montées et descentes raides, prévoir de bonnes chaussures.

Visorandonneur
Les Cinq Routes, aux portes d'Angers
Distance 8.38km Dénivelé positif +31m Dénivelé négatif -33m Durée 2h30 Facile Facile
Départ Départ à Beaucouzé - 49 - Maine-et-Loire

Petite balade alternant milieu urbain, routes de campagne et chemins pédestres.

Visorandonneur
Les prairies de la Baumette
Distance 10.91km Dénivelé positif +28m Dénivelé négatif -28m Durée 3h10 Facile Facile
Départ Départ à Sainte-Gemmes-sur-Loire - 49 - Maine-et-Loire

Randonnée dans les prairies inondables de la Baumette, qui mène au confluent de la Loire et de la la Maine.

N.B. Cette randonnée n'est possible qu'en période de basses eaux, de mai à octobre-novembre. Dans tous les cas, se renseigner au préalable.

Visorandonneur
Distance 5.64km Dénivelé positif +8m Dénivelé négatif -8m Durée 1h40 Facile Facile
Départ Départ à Angers - 49 - Maine-et-Loire

À deux pas du centre-ville d’Angers, le Lac de Maine est un poumon vert de 200 hectares. En juin 2020, une démarche inédite a été lancée pour repenser le site, avec pour objectif d’offrir plus de lisibilité entre les différents espaces et d’en prioriser les usages. Le projet devrait être terminé en 2026. Cette balade permet à la fois de découvrir la Maine et le Lac de Maine et de profiter de leur nouvelle mise en valeur.

Visorandonneur
De Chalonnes-sur-Loire à Rochefort-sur-Loire avec aller en bus
Distance 12.93km Dénivelé positif +115m Dénivelé négatif -104m Durée 4h00 Facile Facile
Départ Départ à Chalonnes-sur-Loire - 49 - Maine-et-Loire

Une superbe randonnée sur les coteaux du Layon, au milieu des vignes, entre le Louet et le Layon.
Cette randonnée emprunte le GR®3. Elle est donc très bien balisée en Rouge et Blanc.

Visorandonneur
Autour de l'Étang Saint-Nicolas à Angers
Distance 7.55km Dénivelé positif +20m Dénivelé négatif -13m Durée 2h15 Facile Facile
Départ Départ à Angers - 49 - Maine-et-Loire

Agréable promenade dans le Parc Saint-Nicolas à Angers. À faire en famille. Cette promenade permet d'observer hérons cendrés, canards et plusieurs espèces d'oiseaux.

Pour plus de randonnées, utilisez notre moteur de recherche.

Les descriptions et la trace GPS de ce circuit restent la propriété de leur auteur. Ne pas les copier sans son autorisation.