Tour du Puy Mary - GR400

Une randonnée Le Falgoux créée le mercredi 20 avril 2011 par christophe85. MAJ : dimanche 30 octobre 2016

Belle randonnée de 3 jours en bivouac avec des dénivelés intéressants.

Fiche technique
Durée Durée moyenne: 20h40 [?]
Distance Distance : 51.8km
Dénivelé positif Dénivelé positif : 2459m
Dénivelé négatif Dénivelé négatif : 2459m
Point haut Point haut : 1753m
Point bas Point bas : 894m
Difficile Difficulté : Difficile
Retour point de départ Retour point de départ : Oui
A pied A pied
Régions Régions : Massif central, Monts du Cantal
Commune Commune : Le Falgoux (15380)
Départ Départ : N 45.154718° / E 2.62326°

Description de la randonnée

1ère étape : le Falgoux / col de Légal
On descend vers le torrent du Mars et après avoir traversé le Camping on commence le premier gros dénivelé au travers des bois du Falgoux, en suivant le marquage rouge et blanc du GR (présence de chamois possible). Juste après avoir longé une clairière, le chemin bifurque à droite et débouche sur la D680(1) peu avant le Roc du Merle. Après avoir traversé la route, on franchit le bois de l'Impramau.
On arrive alors à une clôture, marquant l'entrée de l'Impramau, vaste estive. C'est là(2) qu'on quitte le GR400 (qui part le long de la clôture à droite en direction du Puy Violent) pour aller tout droit à travers l'estive vers le buron en ruine de l'Impramau(3) (panneau) puis vers le Roc des Ombres qu'on contourne par la gauche(4) (ne pas prendre la brèche d'Enfloquet à droite). Nichent en contrebas du Roc des Ombres des marmottes (merci de ne pas les déranger outre mesure).
Peu après, on retrouve le GR400(5) qui monte du Fau : marcher sur la ligne de crête vers le Roc d'Hozières puis Roche Taillade (qu'on contourne tous deux par la droite). Un autre sentier, plus raide, passe entre les deux. Dans tout ce secteur, il est possible d'apercevoir, voire de surprendre, des chamois.
On suit toujours la crête en direction du col de Redondet, à droite de la Chapeloune.
Arrivé au col de Redondet, prendre à droite le chemin en direction du Puy Chavaroche(7), qu'on gravit ou qu'on contourne par la droite, puis poursuivre sur la ligne de crête en direction du col de Légal.
N.B. Au Piquet(8), possibilité de descendre dans la vallée en direction de Mandailles, à gauche (en cas de mauvais temps par exemple).
Sinon, poursuivre sur la crête, et après le Cassaïre et Cabrespine (passages un peu techniques surtout avec le sac à dos), on arrive à un refuge non gardé(9) où il est possible de bivouaquer à l'intérieur (un peu glauque car mal entretenu) ou à proximité (attention, présence possible d'un troupeau de vaches). Sinon poursuivre son chemin en direction du col de Légal. Arrivé à une clôture(10), bifurquer à gauche pour suivre le GR (bivouac dans les estives) ou bien atteindre le col de Légal et son gîte (implique de retourner le lendemain à la bifurcation, mais rien de rébarbatif).

2ème étape : col de Légal / col de Cabre
La descente vers la vallée de Mandailles s'effectue d'abord dans les bois (très humides) puis parmi les fougères. Avant d'arriver à une épingle à cheveu au niveau du réservoir, on trouve une source (l'eau est semble-t-il potable, nous ne sommes pas tombés malades).
Après les fougères, de nouveau les bois, le chemin traverse quelques ruisseaux. On contourne le rocher de Combières par la droite sur un large chemin et on arrive à une route(11). Prendre à gauche et quitter aussitôt cette route pour un nouveau chemin assez large à gauche, qui devient goudronné un peu plus loin. Après avoir traversé le village de Laveissière, suivre la route jusqu'à St Julien de Jordanne(12) (il y a une aire aménagée en bord de Jordanne où l'on peut se baigner).
Rester sur la rive droite de la Jordanne, en prenant la route qui monte à gauche juste avant le pont. (13) Quitter cette route pour emprunter un chemin à droite avant la montée vers le village de la Boudie. On atteint tranquillement Mandailles (pause gastronomique au restaurant 'Au bout du monde' éventuellement - en-cas, sandwiches...). Traverser le pont sur la Jordanne, prendre la première route à gauche après la mairie, puis face à un buron à gauche(14), prendre le petit chemin à droite qui permet d'amorcer la montée de l'autre versant de la vallée, en suivant toujours le GR400. Après un réservoir (petit bâtiment à gauche), on arrive à un croisement(15). Prendre à droite (GR400) - même si le chemin bien ombragé (et donc tentant) qui part en face permet d'atteindre le Puy Griou. Le sentier pas très large et assez raide traverse la forêt. On retrouve après une petite descente un chemin plus large. Prendre à droite. On arrive alors à des estives (vaches), puis à la D317(16) (route qui monte au col du Perthus). Quelques bancs pour souffler un peu et un panneau d'information. Emprunter cette route à gauche et quelques dizaines de mètres après, la piste qui part en épingle à cheveu à gauche. Plus loin(17), le GR400 part à droite, mais poursuivre tout droit. Environ 1,5km plus loin, prendre la rampe qui monde à droite. On arrive à un croisement, où l'on retrouve le GR400: prendre à gauche, jusqu'au col du Gliziou(18). De là, 2 possibilités: soit suivre le GR400, tout droit, soit suivre l'itinéraire par l'Usclade à gauche. Les 2 sentiers se rejoignent à un autre petit col dans la forêt(19). Prendre la direction du Puy Griou (marquage du GR400). On sort de la forêt au pieds des éboulis du Puy Griou. La montée assez raide entre le Griou et le Griounou se fait en en une dizaine de minutes jusqu'au point de départ de l'ascension du Puy Griou(20) (l'ascension peut se faire assez facilement dans la rocaille en laissant le sac à dos au pied par la face nord).
On se dirige alors au nord-est en suivant la trace vers le col de Rombière(21) puis le col de Cabre(22), qui marque la fin de la 2ème étape.
Bivouac très agréable et loin de tout, avec coucher et lever de soleil splendides si beau temps (des chamois sont parfois visibles sur les parois de la face nord du Puy Bataillouse).

3ème étape : col de Cabre / le falgoux via le puy mary
Prendre le chemin en balcon qui contourne le Peyre Arse par le sud (attention, il est possible d'y voir des chamois, surtout tôt le matin). On retrouve alors les crètes.
On arrive à la 'fameuse' Brèche de Rolland(23) (celle du Cantal) qu'il est plus facile d'emprunter dans ce sens.
(24) En poursuivant au nord-ouest, on effectue la raide ascension du Puy Mary(25), d'où l'on a un magnifique panorama. Descendre ensuite par la voie touristique (chemin aménagé en béton très fréquenté) jusqu'au Pas de Peyrol(26) (en profiter pour faire une pause à l'auberge pour déguster une pachade ou une tarte aux myrtilles).
Si on veut s'épargner la montée abrupte et la descente 'bétonnée' ainsi que les touristes, on peut contourner le Puy Mary par un sentier peu fréquenté qui, au point(24), part sur la droite jusqu'à rejoindre la route que l'on remonte à gauche jusqu'au Pas de Peyrol.
Après cette pause méritée contourner l'auberge par la gauche puis le Puy de la Tourte en suivant le marquage du GR400).
On atteint alors le Suc de la Blatte(27) puis un croisement(28): un sentier part dans la vallée à droite direction 'Le Claux' mais il faut prendre le sentier qui va tout droit sur le petit plateau au pied du Suc Gros.
Le sentier monte au 'Pas rouge'(29) qui porte bien son nom et se repère de loin. De là, un magnifique panorama s'offre aux yeux en regardant derrière soi, et on peut voir une grande partie du parcours. Descendre ce petit col et traverser le plateau de Luchard en contournant le Rocher de l'Aygue par la droite en suivant le marquage du GR400 sur les petits poteaux en bois dans les estives. On passe à proximité de deux burons(30).
On amorce alors la descente dans la vallée en suivant une large piste, que l'on quitte après quelques lacets(31) pour prendre un petit chemin (marquage du GR400). Après le buron en ruine de la Devèze, le sentier descend de façon abrupte (les genoux souffrent) puis rejoint un chemin plus large et moins raide(32) pour atteindre le village 'Le Coin' puis, après avoir traversé un ruisseau sur un petit pont, le 'Cher Soubro'(33). De là, prendre la RD12 à droite en direction du Falgoux.
La boucle est bouclée, mais il est fortement recommandé de conclure par un bon petit repas à l'Hôtel des Voyageurs pour y déguster les spécialités locales avec un superbe accueil de Bernard Mourguy et son épouse, excellente cuisinière.

Points de passage :
D/A : km 0 - alt. 917m
1 : km 4.15 - alt. 1226m
2 : km 4.63 - alt. 1346m
3 : km 5.12 - alt. 1369m
4 : km 6.1 - alt. 1505m
5 : km 7.4 - alt. 1495m
6 : km 9.8 - alt. 1631m
7 : km 10.83 - alt. 1715m
8 : km 12.12 - alt. 1544m
9 : km 14.97 - alt. 1350m
10 : km 16.78 - alt. 1374m
11 : km 21.46 - alt. 994m
12 : km 23.9 - alt. 901m
13 : km 24.49 - alt. 934m
14 : km 26 - alt. 935m
15 : km 27.19 - alt. 1096m
16 : km 28.52 - alt. 1212m
17 : km 29.04 - alt. 1286m
18 : km 31.31 - alt. 1366m
19 : km 32.32 - alt. 1398m
20 : km 33.85 - alt. 1566m
21 : km 35.57 - alt. 1539m
22 : km 36.41 - alt. 1524m
23 : km 39.18 - alt. 1616m
24 : km 39.79 - alt. 1598m
25 : km 40.28 - alt. 1751m
26 : km 40.95 - alt. 1579m
27 : km 43.53 - alt. 1540m
28 : km 44.91 - alt. 1495m
29 : km 45.97 - alt. 1521m
30 : km 48.3 - alt. 1449m
31 : km 49.05 - alt. 1344m
32 : km 50.38 - alt. 1080m
33 : km 51.13 - alt. 944m
D/A : km 51.8 - alt. 917m

Informations pratiques

Attention : approvisionnement en eau délicat, prévoir de s'approvisionner aux fontaines des villages (si potable) ou demander aux riverains.

J'ai fait cette randonnée 3 fois, avec de petites variantes, mais toujours avec autant de plaisir !

  1. En août 1996, dans le sens décrit, sauf la partie Pas de Peyrol - Le Falgoux.
  2. En août 2003, dans le sens contraire (sens horaire) : c'était la canicule !!!
  3. Les 21, 22 et 23 mai 2011, une nouvelle fois dans le sens décrit.

Nous vous conseillons aussi d'emmener avec vous les cartes IGN papier au 1:25000 de cette randonnée. Cliquez-ici pour les commander : 2435OT.

Cliquer ici pour savoir comment se rendre au départ de la randonnée.

Soyez toujours prudent et prévoyant lors d'une randonnée. Visorando et l'auteur de cette fiche ne pourront pas être tenus responsables en cas d'accident ou de désagrément quelconque survenu sur ce circuit.

Commentaires et discussion

sork le jeudi 09 mars 2017 à 15:40

Date de la randonnée : jeudi 09 mars 2017
Fiabilité de la description : Très bien
Fiabilité du tracé sur carte : Très bien
Intérêt du circuit de randonnée : Très bien

Petite parenthèse au sujet de ramasser les fruits sauvages! Evitez de manger ces fruits, même si ces derniers sont commestibles (myrtilles, framboises, mûres) Aussi, évitez de boire de l'eau. En effet, les risques de contamination en région sont relativement élevé concernant l'echinococcose alvéolaire.

Dans le cas où vous devriez boire dans un ruisseau, les micropurs ne suffisent pas. Il faudra obligatoirement utiliser un filtre à 0.2µm filtrant ainsi particules, bactéries, parasites et quelques polluants s'il dispose de charbons actifs par exemple.
Dans un second temps, il faudra détruire les virus, ou avec un micropur DCCNA fort, ou par ébullition.

Pour les fruits sauvages, se trouvant en dessous d'un bon mètre du sol, je pense qu'il faut mieux les laisser où ils se trouvent à moins de les cuirs car là aussi il ya un risque de contamination avec cette foutu echinococcose alvéolaire qu'en général le renard répand, (comme le chien et le chat)

Bref, j'ai terminé de vous faire peur, le GR400 est bien sympa à faire.

patchap35 le lundi 05 septembre 2016 à 11:17

Date de la randonnée : mercredi 31 août 2016
Fiabilité de la description : Très bien
Fiabilité du tracé sur carte : Très bien
Intérêt du circuit de randonnée : Très bien

Rando effectuée du 31 au 2 septembre par très beau temps. Bravo le descriptif et tracé sont parfait d’exactitude. J’insiste sur le point approvisionnement d’eau lors de la première étape.je n’en ai trouvé qu’après une petite bifurcation jusqu’à l’auberge du Col du Legal (fermée pour le coup). A 50 m derrière l’auberge, il y a un abreuvoir alimenté par un tuyau sortant de la montagne (eau de source très bonne, j’ai testé jusqu’à plus soif . Entre le col de cabre et la brèche de Rolland, surveillez bien les versants de crête, vous pourrez y trouver myrtilles et framboises sauvages.
Bref un petit paradis cette région !

jL3412 le samedi 20 août 2016 à 13:26

Date de la randonnée : samedi 13 août 2016
Fiabilité de la description : Bien
Fiabilité du tracé sur carte : Moyen
Intérêt du circuit de randonnée : Très bien

Très belle rando de trois jours, réalisée sous un soleil somptueux et dans une chaleur parfois exténuante (Ce n'est pas une plainte, car le Cantal réserve souvent d'autres conditions...).
Il est primordial de savoir que les points de ravitaillement en eau sont rarissimes ! En posant des questions sur le chemin, on peut en trouver un de plus est c'est du bonheur.
Pour ceux qui prévoiraient de bivouaquer au col de Cabre, sachez qu'une sortie de groupe se fait pour voir le lever de soleil depuis le puy de Peyre Arse Vous pouvez donc vous retrouver avec un troupeau de 50 humains se comportant comme des boeufs (beuglements, cris, etc.), qui passent tout contre votre toile. Ce type de troupeau doit être mené par un amateur de revenus et non de qualité des activités et des milieux ! Ce ne sont pas des randonneurs, avec les valeurs de respect des lieux et des personnes rencontrées. Ce sont des consommateurs d'événements. Ils partent du col de Font de Serre et marchent sur courbe de niveau jusqu'au col de Cabre. Ils ont donc du souffle ...

P.S. de détail : N'ayant pas utilisé de carte fournie par Visorando, je souhaitais ne pas inscrire d'avis mais ça n'a pas été possible. L'option "sans objet" pourrait être prévue.

valentin-c le mercredi 15 juin 2016 à 11:08

Date de la randonnée : mercredi 08 juin 2016
Fiabilité de la description : Bien
Fiabilité du tracé sur carte : Très bien
Intérêt du circuit de randonnée : Très bien

Randonnée magnifique que je conseille fortement. Nous avons fait les trois jours en bivouac comme indiquait et par beau temps. Les paysages sont fabuleux, et les dénivelés sont intéressants. Je tiens à signaler que le beau temps est primordial pour profiter au maximum. Le seul point négatif est l'alimentation en eau qui reste compliqué, nous avons testé l'eau d'estive bouillie et nous ne sommes pas tombés malade.

Je recommande cette randonnée qui résume bien le massif Cantalien.

Consultez le sujet de discussion complet sur ce circuit de randonnée pour en savoir plus.

Autres randonnées dans le secteur

Distance4.56km Dénivelé positif+204m Dénivelé négatif-203m Durée1h45 Moyenne Moyenne
DépartDépart à Mandailles-Saint-Julien - 15 - Cantal
Distance15.95km Dénivelé positif+933m Dénivelé négatif-938m Durée6h45 Difficile Difficile
DépartDépart à Mandailles-Saint-Julien - 15 - Cantal
Distance7.85km Dénivelé positif+444m Dénivelé négatif-444m Durée3h20 Moyenne Moyenne
DépartDépart à Albepierre-Bredons - 15 - Cantal
Distance8.66km Dénivelé positif+512m Dénivelé négatif-503m Durée3h40 Difficile Difficile
DépartDépart à Le Falgoux - 15 - Cantal
Distance6.88km Dénivelé positif+532m Dénivelé négatif-529m Durée3h15 Moyenne Moyenne
DépartDépart à Saint-Jacques-des-Blats - 15 - Cantal
Distance14.25km Dénivelé positif+892m Dénivelé négatif-891m Durée6h10 Difficile Difficile
DépartDépart à Albepierre-Bredons - 15 - Cantal
Distance2.55km Dénivelé positif+202m Dénivelé négatif-198m Durée1h15 Moyenne Moyenne
DépartDépart à Le Falgoux - 15 - Cantal
Distance4.93km Dénivelé positif+174m Dénivelé négatif-171m Durée1h50 Facile Facile
DépartDépart à Cheylade - 15 - Cantal

Pour plus de randonnées, utilisez notre moteur de recherche.

Les descriptions et la trace GPS de ce circuit restent la propriété de leur auteur. Ne pas les copier sans son autorisation.