Bienvenue à Beaucourt sur les traces de Frédéric Japy

À 25km de Belfort, à 15km de Montbéliard, Beaucourt est une cité au riche passé historique.
Cette étonnante randonnée sait allier les paysages de campagne et les magnifiques châteaux de l'épopée Japy.

Vous découvrirez une belle forêt, un jardin avec des arbres plusieurs fois centenaires, l'ancienne usine des machines à écrire et une belle ville sympathique.

Fiche technique
n°2595541
Une randonnée Beaucourt créée le lundi 23 septembre 2019 par chevalley@wanadoo. MAJ : mercredi 09 octobre 2019
Durée Durée moyenne: 2h25[?]
Distance Distance : 7.26km
Dénivelé positif Dénivelé positif : 161m
Dénivelé négatif Dénivelé négatif : 157m
Point haut Point haut : 575m
Point bas Point bas : 419m
Moyenne Difficulté : Moyenne
Retour point de départ Retour point de départ : Oui
A pied A pied
Commune Commune : Beaucourt (90500)
Départ Départ : N 47.486873° / E 6.931778°
Carte Carte IGN (cliquez-ici pour commander) : Ref. 3622OT
Téléchargez : -
Vue sur Beaucourt et les Vosges Usine des Fontenelles Stele Pierre Sellier Pont des Soupirs

Description de la randonnée

Se garer au parking du cimetière des Pins, Chemin des Fossés à Beaucourt.
Cette randonnée est balisée avec un anneau Rouge.

(D/A) Aller jusqu'au bout du parking, un panneau descriptif donne le détail de cette randonnée.
Juste après le panneau, à droite, suivre le sentier longeant le chemin Trépoux. À la sortie du bois, longer par la gauche le stade, puis en restant sur la “crête”, passer entre les deux installations sportives. Rejoindre la Rue de la Carrière (Champ de Mars) et la suivre à gauche. Traverser la D57 - prudence - et monter le Grammont.

Laisser un chemin à droite et un à gauche. Un panneau indique le sommet à 57m d'altitude, tourner à droite à ce panneau. Descendre le sentier aménagé avec une cinquantaine de marches (attention c'est glissant par temps humide).

En bas des marches un petit détour de 50m sur la gauche permet d'arriver à un superbe abri. Continuer ensuite sur le chemin qui descend plus lentement.

(1) À ce carrefour, remarquer le creux dans le calcaire. Le calcaire s'est effondré : c'est une doline. À cet endroit, tourner à droite

(2) Après 150m, surveiller le balisage pour bifurquer sur le sentier à gauche.
Peu après, un panneau vous propose un petit détour de 150m pour aller admirer le paysage à l’aire de pique-nique de la Charme qui présente une vue sur la ville, son patrimoine et les sommets des Vosges.

(3) Revenir sur vos pas et continuer le chemin à droite en suivant le balisage. Prendre à droite pour arriver au croisement Montbouton - Beaucourt. Traverser la D39 - prudence - et partir à droite vers Beaucourt. Après 100m, s’engager dans le chemin à gauche.

À l’entrée de ville, avant les premières maisons, prendre le sentier à gauche puis à droite. Vous arrivez au lotissement des Grands Champs par l'Allée du Grammont. Un panneau explicatif indique l'emplacement du château Koechlin construit vers 1810 et détruit en 1970 lors d'un incendie.

Descendre tout droit par l’allée cavalière qui aboutit à l’ancienne usine des Fonteneilles qui est maintenant un vieux bâtiment avec les fenêtres cassées. À environ 200m sur la droite se trouve le Musée Frédéric-Japy.

(4) Tourner à gauche dans la Rue Frédéric Japy (D40). Sur votre gauche se trouve le château Bornèque-Warnery et 100m plus loin, se trouve le magnifique pavillon du gardien du château de Monsieur Jules.
Revenir sur ses pas et entrer dans le parc municipal par la porte Cuvier. Admirer les arbres plusieurs fois centenaires et notamment les cèdres majestueux.

(5) Tout en continuant par l’Allée des Tilleuls, point de vue sur la chaîne du Lomont. À proximité, le Château Fernand qui est actuellement occupé par un restaurant. Sortir du parc par la porte Frédéric Japy.

(6) Passer au-dessus du Pont des Soupirs, bifurquer à droite juste après et de nouveau à droite pour passer dessous le pont. 100m plus loin, admirer sur votre gauche le Château Edouard.

(7) Traverser la Rue des Déportés, suivre en face le passage Salengro. À gauche, se trouve la Fontaine du Loup. Vous pouvez apercevoir à droite l’Allée du Souvenir Français sur laquelle se trouve la stèle P. Sellier. À proximité de l’Hôtel de Ville, vous remarquez le Coq Japy, l’école de musique Salengro et en face, la salle Georges Brassens.Traverser la Place Salengro en faisant un droite-gauche puis prendre à droite la Rue Alfred Pechin.

(8) Monter ensuite sur la droite le Passage Châtelot et en face, légèrement décalée sur la droite, l’Impasse des Combasles.
Traverser la Rue P. Beucler pour suivre en face la Rue des Vertillots puis à droite celle du Rosier d’Amour. Virer à gauche dans la Rue Maréchal de Lattre de Tassigny. Après un virage à droite, la route se transforme en chemin traversant la campagne (Chemin des Charmottes).

Continuer tout droit pour rejoindre le cimetière et le point de départ (D/A).

Points de passage :
D/A : km 0 - alt. 458m - Cimetière des Pins, Chemin des Fossés à Beaucourt.
1 : km 2.01 - alt. 522m - Creux dans le calcaire (doline)
2 : km 2.17 - alt. 504m - Bifurcation à gauche (à surveiller)
3 : km 2.39 - alt. 493m - Point de vue sur Beaucourt
4 : km 3.91 - alt. 455m - D40 Rue Frédéric Japy
5 : km 4.7 - alt. 453m - Château Fernand Japy, restaurant
6 : km 5.18 - alt. 445m - Pont des Soupirs
7 : km 5.47 - alt. 427m - Traversée de la Rue des Déportés
8 : km 5.94 - alt. 419m - Passage du Chatelot
D/A : km 7.26 - alt. 457m - Cimetière des Pins, Chemin des Fossés à Beaucourt.

Informations pratiques

Départ au parking cimetière des Pins, chemin des Fossés à Beaucourt.

Visorando a été renseigné par Mr Chevalley membre bénévole à Balisage90 à partir du descriptif de la randonnée édité par la communauté de communes du Sud-Territoire sous le nom de Rando famille 1.
Le circuit est balisé avec un anneau Rouge.

Nous vous conseillons aussi d'emporter avec vous les cartes IGN papier au 1:25000 de cette randonnée. Cliquez-ici pour les commander : 3622OT.

Soyez toujours prudent et prévoyant lors d'une randonnée. Visorando et l'auteur de cette fiche ne pourront pas être tenus responsables en cas d'accident ou de désagrément quelconque survenu sur ce circuit.

Pendant la rando ou à proximité

Histoire de la saga Japy.

De la fin du XVIIIe siècle à la fin des années 70, la ville de Beaucourt a vécu au rythme des Japy.
Cette dynastie protestante particulièrement entreprenante a bâti l’un des plus puissants empires industriel français du XIXe siècle.
Frédéric Japy s’installe à Beaucourt en 1777. Il met en place des machines-outils et mécanise la fabrication des montres, des horloges et des vis. Très vite, il diversifie la production : pendules de voyage, moulins à café, casseroles émaillées, pompes manuelles, articles de bureau. Il fabrique également les fameuses machines à écrire Japy (le film Populaire de 2012 avec Romain Duris évoque cette histoire) et participe à l’effort de guerre en fabriquant entre 1915 et 1918 plus de 3 millions d’exemplaires du célèbre casque Adrian porté par les Poilus.
En un siècle, les effectifs de l’entreprise passent de 50 ouvriers en 1777 à 5 500 en 1870, tandis que la population de Beaucourt passe de 250 à 4 000 habitants. Vers la fin du XIXe siècle, d’autres usines, plus grosses, sont construites pour produire du gros matériel électrique, des articles ménagers en fer battu, étamé, émaillé et vernis ou encore des machines agricoles. La main d’œuvre afflue et de nombreuses cités ouvrières sont alors construites à proximité des usines. Une des maisons Japy est même primée lors de l’exposition universelle de Paris en 1867. Le développement de la manufacture va, en effet, de pair avec la mise en place d’une politique paternaliste. Ce souci de garantir un certain bien-être aux employés va se traduire par le financement de salles d’asile (anciennes écoles maternelles), d’écoles, de bains publics, d’un temple (pour répondre aux attentes d’une population en partie protestante) et de nombreux logements. Grâce à leur réussite, les Japy ont fait construire une douzaine de châteaux patronaux qui abriteront les membres successifs de la famille.
La famille Japy a joué un rôle capital dans l’industrialisation du nord Franche-Comté. Une grande partie de ses membres ont été présents dans de nombreux organismes nationaux à vocation industrielle ou commerciale. Quelques-uns se sont même lancés dans la politique et siégeaient au Sénat. Marguerite Jeanne Japy, épouse du peintre Steinheil est connue pour avoir entretenu une liaison avec le Président de la République Félix Faure, mort dans ses bras au palais de l’Elysée.

Sur le Grammont, l’un des sommets de la chaîne jurassique du Lomont, se situe un ancien camp néolithique et de nombreux tumulis érigés par une peuplade celtique. Ce site a livré au XIXe siècle, de nombreux ossements et des objets néolithiques.

Le point de vue (3) vous permet de visualiser le patrimoine de Beaucourt, avec son Temple protestant (1812-1815) financé partiellement par la Société Japy.
Observez également l’Église Saint-François de Sales, construite à partir de 1856 pour les fidèles catholiques (qui jusque-là devaient se rendre à Montbouton, un village voisin, pour assister à l’office dominical).
Observez aussi les cités ouvrières, les établissements Japy (ainsi que les sommets Vosgiens !).

L’usine des Fonteneilles (2) édifiée en 1807 à l’Ouest de la Pendulerie (actuel Musée Japy) abritait des ateliers
de serrurerie, de quincaillerie et de fabrication d’ébauches de montres. Détruite par un incendie en 1881, l’usine reconstruite prend le nom de “fer à cheval” et devient le lieu de production des célèbres machines à écrire Japy jusqu’en 1974. Le bâtiment a maintenant les fenêtres cassées.

Faire un détour au Musée Frédéric Japy.
Sa visite vaut le détour et complète parfaitement cette balade. Le bâtiment qui abrite le musée est une ancienne usine Japy de petite métallurgie et d’horlogerie nommée “la Pendulerie”. Construite sur l’emplacement de la première usine, créée en 1777, elle permettait la production en série des ébauches de montres à une époque où toutes les opérations de fabrication se faisaient manuellement. Il évoque également la vie du fondateur de l'entreprise à travers ses ingénieuses machines-outils.

Pour entretenir tous leurs châteaux et pour les servir, les Japy employaient domestiques, cochers, jardiniers, voituriers… Le petit chalet couvert de tuiles vernissées de couleur verte est l’ancien pavillon de garde du château de Jules Japy qui, lui, a été détruit par un incendie.

Le Parc des Cèdres abritait à l’origine un château construit par Pierre Japy, habité ensuite par Jules Japy avant qu’un incendie ne le ravage en 1975. Deux cèdres géants y auraient été plantés par Georges Cuvier, paléontologue montbéliardais ami de la famille Japy. De nombreuses autres espèces d’arbres séculaires ornent toujours ce joli parc : séquoias géants, hêtres pourpres, tulipiers, etc.

Le Château Fernand (Japy) (5) édifié fin XIXe–début XXe siècle a été partiellement détruit par un incendie vers 1995. Longtemps laissé à l’abandon, le château et les dépendances, situées à l’arrière, ont été admirablement rénovés. Elles abritent à présent un restaurant de qualité “La Terrasse” ainsi que des gîtes et des chambres d’hôtes.

Le Pont des Soupirs (6) assurait le passage entre les châteaux Japy et les usines. Le soir venu, c’était le lieu de rencontre des amoureux de l’époque.

Le Château Edouard aussi appelé château des Vignes, figure déjà sur le cadastre de 1816.
Les parties agricoles (ferme, grange, écurie, orangerie) confèrent au site son unité. Un restaurant “L’Écurie” a été installé dans le bâtiment de l’ancienne grange-écurie. Le deuxième château construit sur le coteau des Vignes a initialement été bâti pour Robert Japy.

La Fontaine du Loup est un ancien lavoir construit à côté d’un marécage puis modifié en fontaine à la fin du XVIIIe siècle. La légende raconte qu’un loup descendant du Grammont avait pris l’habitude de se désaltérer à cet endroit, d’où ce nom.

Près du monument aux morts, la stèle P. Sellier a été érigée en souvenir du beaucourtois, Pierre Sellier, célèbre pour avoir, le premier, sonné l’armistice le 7 novembre 1918, à la Capelle dans l’Aisne.

Le coq Japy. Située devant la mairie, cette sculpture métallique de 2 tonnes et 3,80 m de haut a été réalisée en 2009 par Denis Lucaselli et Patrick Choffat. Elle est faite à partir de matériaux provenant du chantier de démolition des usines locales. Ce coq veut rendre hommage à l’activité industrielle sur le site des Fonteneilles en s’inspirant de l’emblème de la marque Japy.

Les Japy s’installent très vite aux commandes municipales. En plus des cités ouvrières ils initient ou financent de nombreux équipements urbains, tels que des écoles communales. La première école a été construite en 1840, la deuxième en 1875. L’école de la place Salengro a été édifiée, quant à elle, en 1883 par l’architecte Aristide Poisat, pour abriter une école de garçons et une école maternelle. Aujourd’hui, elle abrite une école élémentaire et l’école municipale de musique.

Pour en savoir plus sur les châteaux Japy voir sur Wikipedia https://fr.wikipedia.org/wiki/Châteaux_...

Autres randonnées dans le secteur

Le Sentier des Bornes à Beaucourt
Distance 7.08km Dénivelé positif +176m Dénivelé négatif -184m Durée 2h25 Facile Facile
Départ Départ à Beaucourt - 90 - Territoire de Belfort

Cette balade bucolique, souvent ombragée, vous fera croiser une myriade de bornes en pierre taillée ornées de leurs inscriptions d’antan.

Sentier des Passeurs à Saint-Dizier-l'Évêque
Distance 15.79km Dénivelé positif +238m Dénivelé négatif -231m Durée 5h05 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Montbouton - 90 - Territoire de Belfort

Très sympatique randonnée où alternent les paysages de forêt et de campagne. Jolie vue sur le Jura suisse et sur les Vosges du Sud.
Les sentiers que vous allez emprunter sont chargés d’histoire. En effet vous emprunterez les chemins où les passeurs accompagnaient les fugitifs durant la seconde guerre mondiale.
Le circuit est balisé avec un Disque Bleu.

Balade des points de vue à Montbouton
Distance 6km Dénivelé positif +149m Dénivelé négatif -149m Durée 2h05 Facile Facile
Départ Départ à Montbouton - 90 - Territoire de Belfort

Superbe randonnée au Sud du Territoire de Belfort sur les contreforts du Jura. Vue exceptionnelle sur le Bas Pays de Montbéliard et sur la chaîne des Vosges du Sud. En outre vous découvrirez le sympathique village de Montbouton à 25 km de Belfort et 7 km d'Audincourt.

Circuit autour de Fêche-l'Église
Distance 11.11km Dénivelé positif +228m Dénivelé négatif -235m Durée 3h45 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Fêche-l'Église - 90 - Territoire de Belfort

Une superbe balade à faire au printemps, sans difficultés, un lavoir, vue sur la nouvelle douane à Boncourt (Suisse).

Balade de la Fêchoise autour de Fêche-l'Église
Distance 5.55km Dénivelé positif +64m Dénivelé négatif -65m Durée 1h45 Facile Facile
Départ Départ à Fêche-l'Église - 90 - Territoire de Belfort

Une petite balade à travers les champs et la forêt à deux pas de la Suisse et à une vingtaine de kilomètres de Belfort.
Elle vous fera découvrir de sympathiques paysages et de très jolis points de vue sur le Jura et sur Fêche-l'Église.

.

Chez les Damas, de la Damassine au Pont Sarrazin
Distance 4.84km Dénivelé positif +145m Dénivelé négatif -145m Durée 1h45 Facile Facile
Départ Départ à Vandoncourt - 25 - Doubs

Chez les Damas, "village aux 600 maires", on est toujours accueilli avec un sourire et un bonjour.
Ils nous proposent une petite randonnée sympathique, à travers les rues du village, à la découverte de leurs fontaines, de leur site naturel classé et d'un large panorama sur le village, le Pays de Montbéliard et les Vosges.

Sur les contrées de Desiderius à Saint-Dizier-l'Évêque
Distance 8.25km Dénivelé positif +157m Dénivelé négatif -155m Durée 2h45 Facile Facile
Départ Départ à Saint-Dizier-l'Évêque - 90 - Territoire de Belfort

Très jolie randonnée qui permet de découvrir ce petit village avec une superbe église et une belle vigne.
Le passé historique est bien mis en valeur avec de nombreux panneaux : dans l'église, Au pas du Diable et à la petite chapelle.
Le circuit est balisé avec un Anneau Jaune.

La Damassine
Distance 5.17km Dénivelé positif +73m Dénivelé négatif -70m Durée 1h40 Facile Facile
Départ Départ à Dasle - 25 - Doubs

Cette petite randonnée d'1h30 vous fera découvrir La Damassine de Vandoncourt. Une superbe vue sur les Vosges, le Salbert vers Belfort, les éoliennes du Lomont. On suit souvent des chemins balisés.

Pour plus de randonnées, utilisez notre moteur de recherche.

Les descriptions et la trace GPS de ce circuit restent la propriété de leur auteur. Ne pas les copier sans son autorisation.