Balade des petites cabanes à Chavanatte

Une randonnée Chavanatte créée le mardi 01 janvier 2019 par chevalley@wanadoo. MAJ : lundi 14 janvier 2019

Sympathique randonnée dans le Sundgau à Chavanatte à 20 km au Sud-Est de Belfort. Vous y découvrirez de jolis paysages le long de la Suarcine et de magnifiques maisons à colombages.
Cette randonnée est facilement accessible à tous et peut se séparer en trois boucles.

Fiche technique
Durée Durée moyenne: 2h15[?]
Distance Distance : 7.52km
Dénivelé positif Dénivelé positif : 32m
Dénivelé négatif Dénivelé négatif : 31m
Point haut Point haut : 393m
Point bas Point bas : 367m
Facile Difficulté : Facile
Retour point de départ Retour point de départ : Oui
A pied A pied
Commune Commune : Chavanatte (90100)
Départ Départ : N 47.579687° / E 7.064225°
Carte Carte IGN (cliquez-ici pour commander) : Ref. 3621ET
Téléchargez : -
Pont du tacot Maison à colombages Rue de la Goutte des Belles Mairie et école Lavoir et parc

Description de la randonnée

Se garer sur la place de l’aire de jeux, juste avant le pont sur la Suarcine.
Le départ des deux boucles est situé à un endroit paisible en bordure de la D34. On peut y admirer la Suarcine et son pont datant de 1862. Panneau descriptif des randonnées.

(D/A) Boucle N°1 de 4,6 km. Durée du parcours 1h30. Balisage anneau Rouge.

Ne pas prendre la route et le pont sur la Suarcine. Commencer par un chemin direction Sud-Ouest en légère montée en bordure de forêt.

(1) Au lieu-dit le Breuil, au croisement avec le GRE5, prendre à gauche. Un joli petit chemin entouré de forêts, d’étangs, de cultures, avec par endroits une vue sur la Suarcine, s’offre aux marcheurs. Passer sous des lignes électriques et atteindre la D13.

(2) Au carrefour, suivre la D13 à gauche et aller vers Suarce. Prudence.

(3) À droite, se trouvent les traces d’un des moyens de locomotion du début du XXe siècle. Le train de l’époque, “le tacot”, qui reliait Réchésy à Belfort. Continuer sur la même route.

(4) Après le pont de la Suarcine, juste après la pancarte de Suarce, prendre le chemin à gauche. Vous serez alors rive droite du ruisseau. Sur 500 m, les ripisylves forment une bande boisée de part et d’autre du cours d’eau. Elles sont constituées d’essences comme le saule, l’aulne, le frêne ou le bouleau.

En arrivant au lieu-dit le Bon Rupt, vous pourrez admirer une plantation de chênes rouges, d’érables, et de merisiers, relativement récente. En sortant de ce petit bois, suivre à gauche la D34 et revenir au village de Chavanatte. Prudence.

(5) À droite, le monument érigé à la mémoire des disparus des deux dernières guerres mondiales.
À cet endroit précis, vous avez le choix de terminer la boucle n° 1 ou de compléter la marche par le circuit n° 2.

Dans le 1er cas, descendre la Rue Principale. À droite, le bâtiment communal, (construit en 1843, la cloche en 1844). 2005 a vu la restauration de son clocheton. Y sont regroupées l’école primaire et la Mairie. À gauche et à droite, vous pourrez admirer de jolies bâtisses à colombages datant des années 1790 et très bien restaurées.

(6) Au croisement, prendre à gauche. Vous arrivez Rue du Lavoir.
Ce dernier datant de 1800, restauré en 2006, incite à un petit arrêt. Continuer en traversant le parc aménagé, franchir la Suarcine sur un joli pont de bois et retourner au point de départ (D/A).

(D/A) Boucle N°2 de 3 km. Durée du parcours 1 h. Balisage anneau Jaune.

Pour commencer prendre la route vers le Nord-Est, traverser la Suarcine et arriver au carrefour

(6) Tourner à droite dans la Rue Principale.
À gauche, et à droite vous pourrez admirer de jolies bâtisses à colombages datant des années 1790 et très bien restaurées. À gauche le bâtiment communal, (construit en 1843, la cloche en 1844). 2005 a vu la restauration de son clocheton. Y sont regroupées l’école primaire et la Mairie.

(5) Au monument érigé à la mémoire des disparus des deux dernières guerres mondiales, continuer à gauche dans la Rue des Everrais.
Après 200m bifurquer à gauche : joli parcours dans les prés et traversée du petit bois à son orée

(7) À la vue sur l’Étang du Novelleux, tourner à gauche par le chemin longeant le Bois du Fief. À l’intersection, virer encore à gauche et entrer dans le village par la Rue de la Goutte du Bois, avec vue sur les Vosges.

(8) Emprunter ensuite en face la Rue de la Goutte des Belles.

(6) Continuer tout droit, en passant par la Rue du Lavoir où comme son nom l’indique, il y a un lavoir. Ce dernier datant de 1800, restauré en 2006, incite à un petit arrêt. Continuer en traversant le parc aménagé, franchir la Suarcine sur un joli pont de bois et retour au point de départ (D/A).

(D/A) Boucle N°1 et 2 de 7,3 km Durée du parcours 2h30

Suivre le circuit n°1 jusqu'au (5) puis virer à droite pour effectuer le circuit n°2 et faire ainsi la boucle complète. Voir les deux descriptifs ci-dessus.

Points de passage :
D/A : km 0 - alt. 367m - Place de l’aire de jeux à Chavanatte
1 : km 0.71 - alt. 386m - Carrefour et jonction avec le GRE5
2 : km 2.06 - alt. 380m - Jonction avec la D13
3 : km 2.42 - alt. 380m - Pont de l'ancienne voie du tacot
4 : km 2.77 - alt. 375m - Chemin à gauche juste après la pancarte de Suarce
5 : km 4.22 - alt. 379m - Rue des Everrais Monument aux morts
6 : km 4.6 - alt. 370m - Carrefour D38 et Rue Principale
7 : km 6.05 - alt. 392m - Croisement près de l'Étang du Novelleux, à gauche
8 : km 6.94 - alt. 375m - D38 au Nord de Chavanatte
D/A : km 7.52 - alt. 367m - Place de l’aire de jeux à Chavanatte

Informations pratiques

Départ place de l’aire de jeux. Adresse Rue du Lavoir 90100 Chavanatte. Juste avant le pont sur la Suarcine.

Aire de pique-nique avec quelques jeux pour les enfants. Très joli parc paysager autour du lavoir et de petits ponts en bois sur la Suarcine.

Cette randonnée est facilement accessible à tous.
Elle peut se séparer en trois :
- boucle N°1 de 4,6 km. Durée du parcours 1h30. Balisage anneau Rouge.
- boucle N°2 de 3 km. Durée du parcours 1 h. Balisage anneau Jaune.
- boucle N°1 et 2 de 7,3 km. Durée du parcours 2h30. Balisage anneau Rouge puis anneau Jaune.

Visorando a été renseigné par Mr Chevalley membre bénévole à Balisage90 à partir des plaquettes éditées par la communauté de communes Sud Territoire.

Nous vous conseillons aussi d'emmener avec vous les cartes IGN papier au 1:25000 de cette randonnée. Cliquez-ici pour les commander : 3621ET.

Soyez toujours prudent et prévoyant lors d'une randonnée. Visorando et l'auteur de cette fiche ne pourront pas être tenus responsables en cas d'accident ou de désagrément quelconque survenu sur ce circuit.

Pendant la rando ou à proximité

Le Sundgau

Surnommé Petite Sologne Belfortaine en raison de ses nombreux étangs de pêche bordés de forêts verdoyantes, révèle une surprenante variété de paysages.
Au coeur d'une région naturellement généreuse, la vallée de la Bourbeuse dévoile une diversité écologique remarquable. Les curiosités architecturales, fermes à colombage, lavoirs, fontaines… témoignent d'une richesse historique.

En route pour découvrir Chavanatte

L'origine du village doit remonter au huitième siècle alors que l'habitat était composé de cabanes à poteaux de bois d'où son nom de Chavanatte (atte état un diminutif en opposition aux autres Chavannes de plus grande taille)
La première mention de Chavanatte remonte à 1462. A cette époque le village était appelé "Klein Schafnatt", littéralement les petites cabanes, par l’administration autrichienne du Sundgau.
Il dépendait administrativement de la puissante seigneurie de Florimont et était rattaché à la paroisse de Suarce. Mais les abbayes de Masevaux et de Valdieu y possédaient également d’importantes propriétés et y percevaient la dîme. Enfin, la famille Montreux de Chavanatte y tenait un fief comportant une maison forte et une centaine d’hectares de terres, d’étangs et de forêts. En 1685, après l’extinction de cette famille, ce fief advint aux Reinach qui le concédèrent en arrière-fief à Claude Reiset, le bailli de leur seigneurie de Montreux, puis à ses descendants qui le conservèrent jusqu’à la Révolution.
Après la défaite de 1871, Chavanatte, Suarce et Chavannes-les-Grands, villages francophones du canton de Dannemarie, échappèrent à l’annexion ; ils furent intégrés au Territoire de Belfort.
Longtemps rattaché au canton de Delle, Chavanatte fait aujourd’hui partie de celui de Grandvillars et de la communauté de communes du Sud Territoire.

Autres randonnées dans le secteur

Le Sentier des Bunkers de la 1ère Guerre Mondiale de Burnhaupt-le-Bas
Distance 8.71km Dénivelé positif +31m Dénivelé négatif -33m Durée 2h35 Facile Facile
Départ Départ à Burnhaupt-le-Bas - 68 - Haut-Rhin

Le Sentier des Bunkers permet de découvrir des ouvrages fortifiés datant de la première guerre mondiale, construits par l’armée allemande. Après les combats de l’été et de l’automne 1914, le front de Haute-Alsace se stabilise sur une ligne Cernay-Dannemarie. Le ban communal de Burnhaupt-le-Bas reste du coté allemand. En décembre 1914 et janvier 1915, les offensives françaises dans ce secteur se brisent régulièrement sur les lignes allemandes au prix de nombreuses victimes.

Circuit du Sundgau : La balade des Etangs de Bisel
Distance 11.74km Dénivelé positif +79m Dénivelé négatif -76m Durée 3h35 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Bisel - 68 - Haut-Rhin

En parlant de cette partie du Sundgau, André Gide écrivait : "On est sans cesse surpris, alors qu’on traverse la forêt, de se trouver en présence d’une nappe insoupçonnée, endormie mystérieusement à l’abri des hêtraies ; les joncs y ornent d’étroites plages de sable, au bord de grands champs de nénuphars. Plusieurs vestiges y rappellent aussi la Première Guerre Mondiale et la ligne du front qui séparait Largitzen de Bisel.

Le sentier du Kilomètre Zéro - 1ère Guerre Mondiale
Distance 7.94km Dénivelé positif +98m Dénivelé négatif -92m Durée 2h30 Facile Facile
Départ Départ à Pfetterhouse - 68 - Haut-Rhin

Le kilomètre zéro est le point de départ de la ligne de front établie durant la 1ère Guerre Mondiale. Il se situe à l'actuelle frontière franco-suisse, au lieu-dit Le Largin. Le sentier du Kilomètre Zéro explore trois tronçons du front, les premiers kilomètres des fronts français et allemand, ainsi que le front suisse du Largin établi le long de la frontière, en face du no man’s land où l’on trouve la borne frontière n°111 considérée comme le point zéro du front de la Grande Guerre.

Circuit du Sundgau : Oberlarg - Autour du Morimont
Distance 9.3km Dénivelé positif +242m Dénivelé négatif -242m Durée 3h15 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Oberlarg - 68 - Haut-Rhin

Les paysages traversés ici comptent parmi les plus beaux du Sundgau. L’abri sous roche du Mannlefelsen, site majeur du mésolithique en Alsace, y précède les Ebourbettes qui racontent l’évasion du Général Giraud en 1942. Plus loin, les ruines du Morimont proposent une intéressante leçon d’histoire sur l’adaptation d’un château médiéval aux armes à feu.

Circuit du Sundgau : Friesen-Ueberstrass
Distance 7.75km Dénivelé positif +68m Dénivelé négatif -69m Durée 2h25 Facile Facile
Départ Départ à Friesen - 68 - Haut-Rhin

Friesen présente un exceptionnel éventail de maisons à colombages construites entre 1499 et 1876. Grâce à un minutieux travail d’inventaire, la promenade permet l’approche de multiples témoins d’un monde rural disparu à jamais au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Un chemin champêtre conduit ensuite à la chapelle Notre-Dame de Grünenwald et à Ueberstrass, sur les traces des chevaliers de Malte.

Circuit du Sundgau : Hirtzbach
Distance 8.59km Dénivelé positif +141m Dénivelé négatif -135m Durée 2h45 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Hirtzbach - 68 - Haut-Rhin

Hirtzbach mérite une visite approfondie. Le château, le parc anglais et les demeures cossues de l’Unterdorf s’alignent sagement de part et d’autre du ruisseau, aux berges joliment fleuries à la belle saison. En cours de route, une escapade champêtre et sylvestre conduit au site du village disparu de Sankt-Glückern et au Landfürstenweyer, l’Etang des Princes, aux eaux dormantes.

Circuit Notre-Dame du Chêne à Heimsbrunn
Distance 4.25km Dénivelé positif +9m Dénivelé négatif -8m Durée 1h15 Facile Facile
Départ Départ à Heimsbrunn - 68 - Haut-Rhin

Ce circuit forestier permet de découvrir la Chapelle Notre-Dame du Chêne, le Steinbaechlein et des chênes centenaires.

Les nivéoles de Saint Bernard
Distance 12.01km Dénivelé positif +69m Dénivelé négatif -61m Durée 3h35 Facile Facile
Départ Départ à Heidwiller - 68 - Haut-Rhin

C'est fin février, début mars qu'il faut aller à la rencontre du printemps dans la forêt de Saint-Bernard. C'est là qu'apparaissent les nivéoles signalant la fin de l'hiver.

Pour plus de randonnées, utilisez notre moteur de recherche.

Les descriptions et la trace GPS de ce circuit restent la propriété de leur auteur. Ne pas les copier sans son autorisation.