Du Fort de Villey-le-Sec aux Grottes en bord de la Moselle

Une randonnée qui va du Fort de Villey-leSec à la Moselle / Moselle canalisée à la découverte des grottes nombreuses en face de Pierre la Treiche. La seconde partie parcourt des Bois de Chaudeney et du Bois Blanc et passe à la Redoute de Chaudeney.

Attention ! L'accès aux cavités est réglementé par une concession de passage par la commune et l'ONF !

Fiche technique
n°22998807
Une randonnée Villey-le-Sec créée le lundi 13 juin 2022 par pgetrochon. MAJ : lundi 04 juillet 2022
Durée Durée moyenne: 3h40[?]
Distance Distance : 11.67km
Dénivelé positif Dénivelé positif : 120m
Dénivelé négatif Dénivelé négatif : 116m
Point haut Point haut : 331m
Point bas Point bas : 221m
Moyenne Difficulté : Moyenne
Retour point de départ Retour point de départ : Oui
A pied A pied
Commune Commune : Villey-le-Sec (54840)
Départ Départ : N 48.659751° / E 5.9778°
Carte Carte IGN : : Ref. 3315ET - Version mobile (cliquer-ici)
Téléchargez : -

Description de la randonnée

Se garerderrière le cimetière avec accès par la place de l'église.

(D/A) Quitter le point de stationnement du côté Nord-Est du cimetière en partant par le chemin en direction du Sud-Est. À main gauche il y a une zone boisée. Passer près du château d'eau à main droite avant de parvenir à la route de Maron (route D909). Traverser prudemment cette dernière et continuer en face sur une centaine de mètres environ avant de virer à droite pour rejoindre une impasse avec des places de parking et arriver à la Rue de la Géologie. Tourner à gauche pour la suivre. Avant le dernier bâtiment sur la droite prendre à droite la voie goudronnée qui fait place à un chemin sitôt après les dernières habitations. le chemin monte en pente douce et régulière vers le Fort de Villey-le-Sec. Il y arrive au niveau de l'angle Sud-Est.

(1) Partir à gauche dans l'allée qui longe le fort jusqu'à l'angle Sud-Ouest.

(2) Au niveau d'un carrefour de chemins en terre battue prendre le petit chemin sur la droite qui se dirige vers un bosquet d'arbres et monte sur une tourelle.

(3) Revenir au croisement des chemins au point.

(2) Prendre le chemin de droite (en descendant de la tourelle) et bifurquer dans le second chemin du côté gauche, dit Les Sept Noyers. C'est le GR®5F qui se dirige vers le Sud-Ouest en pente douce. Peu après, il atteint une clairière et longe le bois à main gauche. Ensuite, il vire vers la gauche pour pénétrer dans la Forêt Communale de Villey-le-Sec et entamer une descente marquée vers la Moselle. Continuer tout droit jusqu'à un croisement de chemins en T. Bifurquer à gauche pour achever la descente une centaine de mètres plus loin au dessus du lieu-dit Ras de l'Eau.

(4) :Au bas de la descente, virer à droite et suivre le GR®5F qui passe à proximité des diverses grottes en bas du flanc de coteau dont la Grotte des Sept Salles, la Grotte des Puits et les Grottes Sainte-Reine. Pour rappel : L'accès aux cavités est réglementé par une concession de passage par la commune et l'ONF !

(5) En débouché sur une sorte d'allée forestière, partir à droite dans le chemin qui monte tout droit en direction du Nord dans une sorte de vallon À un croisement avec un chemin sur la droite, continuer en face pour franchir le fond du vallon et continuer sur le flanc Ouest de ce dernier avant de cheminer à flanc quasiment à plat. Ensuite le chemin s'éloigne du cours d'eau de la Moselle et, au moment où le chemin tourne vers la droite, prendre le chemin de gauche en restant sur le GR®5F.

(6) Le chemin monte en oblique vers l'orée du bois au lieu dit la Rouge Pierre. Là le chemin débouche sur un chemin blanc en lisière du bois. Le suivre en face du côté droit pour arriver à un croisement de chemins en T au bout de cent cinquante mètres environ.

(7) Partir vers la droite dans le chemin blanc qui traverse une petite langue de bois et rejoint un peu plus loin la route de Villey-le-Sec. Tourner à gauche et suivre prudemment la route de Villey-le- Sec jusqu'à un croisement avec deux chemins sur la droite à l'orée du bois au lieudit Fond du Rupt.

(8) Virer à droite et aussitôt quitter le GR®5F qui part vers le Nord-Ouest par la Rue de Lattre de Tassigny, pour emprunter en tournant à nouveau à droite un chemin blanc (PR®) en légère montée. Environ six cent mètres plus loin, le chemin pénètre dans la Forêt Communale de Dommartin-lès-Toul.
Continuer tout droit jusqu'au croisement avec une petite route/chemin.

(9) Tourner à droite sur le chemin qui part vers le Sud-Est en légère descente. Le suivre tout droit jusqu’au croisement avec la route de Villey-le-Sec à côté de la Batterie de Chaudeney.

(10) Virer à gauche sur la route à plat qui contourne la Redoute de Chaudeney par le côté Ouest et Nord.
Au moment où la route commence à descendre prendre à droite le chemin qui continue de contourner la Redoute de Chaudeney par le côté Nord-Est. Peu après le chemin s'écarte de la Redoute de Chaudeney pour se diriger vers l'Est et monter en pente douce vers le Fort de Villey-le- Sec. Le chemin est alors bordé d'une haie d'arbres à main gauche. Suivre le chemin jusqu'à aboutir à l'angle Sud-Ouest du fort.

(2) Prendre l'allée goudronnée qui part vers la gauche pour contourner le fort de Villey-le-Sec. Continuer sur cette voie en longeant le fort jusqu'à parvenir au milieu du côté Est du fort. Là, bifurquer à droite pour emprunter la Rue du Fort en pente douce. Au carrefour avec la route D909, la traverser prudemment du côté droit (passage protégé) pour continuer en face dans la Place de l'Église. Passer devant l'Église de la Nativité de la Vierge, puis devant le cimetière pour retrouver le point de stationnement à droite derrière le cimetière (D/A).

Points de passage :
D/A : km 0 - alt. 323m - Parking du cimetière - Église de la Nativité-de-la-Vierge (Villey-le-Sec)
1 : km 0.54 - alt. 328m - Croisement de la boucle
2 : km 0.83 - alt. 327m - Croisement angle Sud-Est - Fort de Villey-le-Sec
3 : km 0.95 - alt. 328m - Tourelle
4 : km 2.36 - alt. 228m - Bord de la - Moselle (rivière) - Affluent de du Rhin
5 : km 4.04 - alt. 221m - Croisement de chemins - Grotte Sainte-Reine
6 : km 5.03 - alt. 248m - Bifurcation vers l'orée du bois
7 : km 5.77 - alt. 250m - Croisement de chemins
8 : km 6.67 - alt. 250m - Croisement. Fond du Rupt
9 : km 8.65 - alt. 292m - Croisement de chemins en T
10 : km 9.51 - alt. 314m - Batterie de Chaudeney
D/A : km 11.67 - alt. 323m - Parking du cimetière - Église de la Nativité-de-la-Vierge (Villey-le-Sec)

Informations pratiques

Le stationnement se situe derrière le cimetière avec accès par la place de l'église.
Accès : A31 sortie Toul. Prendre la route D611, puis la D400 pour sortir de Toul par l'Est. À Pont de Villey, prendre la D909 à droite Au centre de Villey virer à gauche dans la place de l'église juste avant la mairie.

Cette randonnée en terrain varié nécessite d'être bien chaussé.

Cette randonnée suit le GR®5F du Fort de Villey-le-Sec jusqu'au Fond du Rupt, le reste est fait sur des chemins PR® (Promenade et Randonnée). Pas de réelles difficultés d'orientation. En complément, il est conseillé de suivre les indications de ce descriptif et de la carte en y alliant une lecture des paysages traversés. Les indications de distance depuis le point de départ, voire les coordonnées GPS des points de passage (départ inclus) peuvent également faciliter le repérage du randonneur

Soyez toujours prudent et prévoyant lors d'une randonnée. Visorando et l'auteur de cette fiche ne pourront pas être tenus responsables en cas d'accident ou de désagrément quelconque survenu sur ce circuit.

Les balisages GR® et PR® sont la propriété intellectuelle de la Fédération Française de Randonnée Pédestre.

Pendant la rando ou à proximité

Villey-le-Sec
Le village possède une histoire atypique.
Lové dans son fort, il est situé à 324 m d’altitude, 8 km de Toul et 23 km de Nancy.
Il vit au rythme d’une population qui travaille à l’extérieur, des enfants qui vont à l’école en bus et d’une population qui pratique sa religion dans plusieurs paroisses regroupées, les nombreuses visites du fort, les activités du foyer rural et du camping.
Il a traversé les âges, avec des romains, des moines, un châtelain. La révolution aidant, le petit village a vécu tranquillement, laborieusement avec ses paysans, vignerons jusqu’en 1870.
Puis ce fut un bouleversement, au 19e siècle qui voit la construction du fort, la canalisation de la Moselle, le chemin de fer, l’électricité, l’adduction d’eau. Au 20e siècle c’est la reconstruction des maisons et de l’église après la guerre de 39-45.
Tout en traversant les guerres successives, il a fallu s’adapter à ces changements dans la vie quotidienne et surtout avancer.
Jean-Pierre Uriot a pendant des années, pris des notes et recopié des délibérations du conseil, des actes notariés aux archives départementales. J’ai commencé à reconstituer l’histoire de notre village, ses principaux événements avec ses documents, complétée par les délibérations récentes du Conseil Municipal, des documents de la mairie, ma collection de cartes postales anciennes, mes photos et des dessins de Jean-Pierre.
Danièle Uriot.

L’écluse et le barrage Par Guy Boyette retraité de la navigation nous présente le barrage et l’écluse du village.
En fond de vallée coule une rivière : la Moselle
Les diverses constructions imposantes que vous découvrez, implantées dans le lit de la Moselle sont des ouvrages hydrauliques destinés à emprunter l’eau de la rivière pour différentes utilisations. Réalisé entre 1975 et 1980, lors des travaux d’aménagement de la mise aux normes européennes de navigation, ces ouvrages comprennent :
L’écluse
Sa longueur est de 187,50 m et sa largeur de 12 m. Elle permet aux bateaux qui viennent du bief aval (depuis l’écluse de Toul) de poursuivre leur navigation sur le bief amont vers l’écluse de Neuves-Maisons. Chacun des biefs à une longueur d’environ 10 km.
Depuis le pont qui surplombe le sas, regardez le passage des bateaux de plaisance mais aussi des automoteurs et convois poussés de 4000 t.
Le barrage
Il est composé de trois bouchures mobiles formées de segments en partie basse, surmontées de clapets. Chacune des pièces est mobile articulée par des vérins.
Son utilité est de moduler les débits de l’eau pour permettre le maintien d’un plat d’eau constant, mais aussi de gérer les crues ou les débits d’étiage de la rivière.
La Moselle qui prend sa source dans le massif des Hautes Vosges à Bussang peut devenir un fleuve impétueux, avec des débits proches des 1000 m³/s. Inversement elle peut avoir de très faibles débits inférieurs à 3 m³/s.
L’écluse et le barrage sont gérés par Voies Navigables de France.
La centrale hydroélectrique est mise en chantier en mai 1986. Elle est accolée au barrage. Comme son nom l’indique l’ouvrage est destiné à la production d’électricité en utilisant la chute d’eau induite par le barrage. La centrale ne fonctionne pas en période de fortes crues ou en période d’étiage. La centrale est gérée par EDF.
Ce site témoigne bien de l’évolution de la technique. Il remplace une partie du Canal de l’Est branche Sud construit après 1870 et son barrage à aiguille et planchettes manœuvrées manuellement par tous les temps jour et nuit. Il remplace également l’écluse au gabarit Freycinet et les péniches halées ou tractées.

La Vieille Pierre
Villey-le-Sec a toujours été un village de vignobles. Dès sa création, il y eut des vignes et donc du raisin et pour faire du vin, il faut un pressoir.
Le pressoir était un droit seigneurial. Il y avait le pressoir banal (en usage sur tout le ban) et il fallait payer pour pouvoir s’en servir. Ce pressoir se trouvait dans un bâtiment appartenant au seigneur et qu’il entretenait. Ce bâtiment s’appelait aussi "le pressoir".
Pour le moment, Jean Pierre n’a pas encore trouvé où se situait exactement le bâtiment.
Sur le cadastre de 1810, il y a un lieu-dit qui s’appelle « derrière les pressoirs » et qui se trouve là où a été construit le château d’eau. L’expression « les pressoirs » s’explique car il pouvait y avoir 2 pressoirs. Le grand pour les grosses quantités et le petit pour les « pressées » de petite importance.
Les pressoirs de la région ont été très longtemps de type à arbre et à pierre. C’est notre fameuse pierre, celle qui orne l’entrée nord du village.
Le principe était fondé sur le poids de l’arbre (c’était souvent un assemblage de madriers de bois) qu’on laissait descendre sur des planches qui pressaient le raisin. Celui-ci, se trouvait dans un gros cuveau muni de fentes pour laisser passer le jus. La grosse pierre servait de pivot support à la vis du pressoir (le haut de cette vis pouvait être guidé par un logement dans le plafond).
Le poids assez élevé de cette pierre permettait également de forcer les madriers vers le bas afin d’écraser plus fort le raisin.
Cette pierre se trouvait à l’intérieur d’un logement pratiqué dans le sol, de même forme c’est-à-dire hexagonal, pour ne pas tourner quand on actionnait la vis.
Ces pressoirs étaient des "monstres" que l’on réparait souvent (surtout la vis), mais jamais on ne les déplaçait.

Le Fort
1874-1879 : l’unique cité fortifiée moderne !
Conséquence de la guerre de 1870, le système défensif Séré de Rivières fut construit sur toutes les frontières terrestres de la France. Preuve de cet effort rarement renouvelé au cours de l’histoire, le fort de Villey-le-Sec se présente comme un témoin incontournable de la découverte d’un des plus grands systèmes de fortification.
La Citadelle
Pierre angulaire de la place forte de Toul, il présente la particularité d’avoir enserré le village existant dans une enceinte de 3,5 km.
Composé de quatre éléments (réduit, batterie nord, sud et redan), Villey-le-Sec constitue le seul exemple de village fortifié à la fin du 19ie. Avec 1300 hommes de garnison et 79 pièces d’artillerie, le fort était l’un des plus grands de France.
1904-1914 : la carapace de béton, les tourelles d’artillerie !
Modernisé à partir de 1888, puis complètement remanié à partir de 1904, en béton, le fort reçut 1 tourelle pour mitrailleuses et 2 tourelles pour 2 canons de 75 mm, dont l’une a été remise en service et avec laquelle vous assisterez à un tir à blanc.
Outre ces cuirassements, vous découvrirez les imposantes casernes bétonnées et un intéressant musée consacré à la fortification et à différents matériels de guerre. Quelques pièces d’artillerie sont également exposées dont un canon revolver Hotchkiss de 1879, pièce rare. Le site répertorie une tourelle de 155 mm, véritable monstre de métal de 200 t, dernier exemplaire du nord de la France.
Aujourd’hui :
Entretenu et ouvert au public par les bénévoles de l’association La Citadelle, la visite vous fera découvrir une partie du fort dans un cadre verdoyant à la vue imprenable sur les côtes de Toul et de Woëvre.
Votre découverte sera agrémentée de promenades dans un petit train à voie de 0,60 m 1, similaire à ceux jadis qui ravitaillaient le fort.
Source : site internet officiel de la commune

Les Grottes de Pierre La Treiche
La commune de Pierre-la-Treiche est la plus riche commune Meurthe-et-Mosellane sur le plan karstique. Elle ne compte pas moins de trente neuf grottes explorées par l'Homme, dont les deux tiers sont situés en rive droite. Par ailleurs ces cavités figurent parmi les plus grandes du département et on trouve trois des quatre cavités du département de plus de 1000 m de développement.
L'ensemble des grottes de ce domaine recèle encore bien des secrets. De nombreux conduits sont malheureusement totalement obstrués par des remplissages déposés par la Moselle lors de sa capture par la Meurthe il y a plus de 300 000 ans. Les actuels explorateurs poursuivent les travaux commencés par leurs aînés voici près d'un siècle et demi pour enrichir tout aussi bien notre connaissance du milieu souterrain que celle de l'humanité.
Pour en savoir plus :

Attention ! L'accès aux cavités est réglementé par une concession de passage par la commune et l'ONF !
Voir document
Source : site internet du Comité Départemental de Spéléologie

Avis et discussion

Moyennes

Moyenne globale : 3.33/5
Nombre d'avis : 1
Fiabilité de la description : 3/5
Facilité à suivre l'itinéraire : 3/5
Intérêt du circuit de randonnée : 4/5


Visorandonneur
le lundi 01 août 2022 à 16:03

Note globale : 3.33 / 5

Date de la randonnée : lundi 01 août 2022
Fiabilité de la description : Moyen
Facilité à suivre l'itinéraire : Moyen
Intérêt du circuit de randonnée : Bien
Circuit très fréquenté : Non

trop de détails tue le détail. la description du parcours aurait pu être simplifiée
sinon rando sympa par forte chaleur

Autres randonnées dans le secteur

Visorandonneur
Boucle de la Moselle entre Villey-le-Sec et Pierre-la-Treiche
Distance 9.29km Dénivelé positif +87m Dénivelé négatif -90m Durée 2h55 Facile Facile
Départ Départ à Villey-le-Sec - 54 - Meurthe-et-Moselle

Parcourir les boucles de la Moselle entre Villey-le-Sec et Pierre-la-Treiche ou "circuit des grottes".
Départ au parking du barrage de Villey-le-Sec, randonnée dans les bois de Villey-le-Sec et contre l'ancienne voie ferrée pour voir les grottes.
Retour à plat par la piste cyclable.

Visorandonneur
Boucle de la Moselle entre Villey-le-Sec et Pierre-le-Treiche
Distance 10.1km Dénivelé positif +122m Dénivelé négatif -119m Durée 3h15 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Villey-le-Sec - 54 - Meurthe-et-Moselle

Parcourir les boucles de la Moselle entre Villey-le-Sec et Pierre-la-Treiche en passant par les anciens ouvrages militaires et des grottes.
Du parking du Barrage de-Villey-le-Sec, randonnée dans les bois de Villey-le-Sec et Pierre-la-Treiche pour découvrir les ouvrages militaires et retour contre l'ancienne vois ferrée et la Moselle pour visiter les grottes.

Visorandonneur
Entre Gondreville et Villey le Sec
Distance 6.02km Dénivelé positif +32m Dénivelé négatif -33m Durée 1h50 Facile Facile
Départ Départ à Gondreville (Meurthe-et-Moselle) - 54 - Meurthe-et-Moselle

Pour une randonnée sur une journée, on peut ajouter ce circuit à celui de Gondreville et la Moselle canalisée avec une belle vue sur Villey-le-Sec et les monts aux alentours de Toul.

Visorandonneur
Distance 12.26km Dénivelé positif +209m Dénivelé négatif -206m Durée 4h05 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Pierre-la-Treiche - 54 - Meurthe-et-Moselle

Cette balade dans le Toulois à Pierre-la-Treiche, vous fera découvrir la Deuille, petit ruisseau dans la forêt de Bicqueley avec un retour le long de la Moselle.

Visorandonneur
Boucle de la Moselle entre Pierre-la-Treiche et Toul
Distance 15.18km Dénivelé positif +45m Dénivelé négatif -42m Durée 4h30 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Pierre-la-Treiche - 54 - Meurthe-et-Moselle

Parcourir les Boucles de la Moselle entre Pierre-la-Treiche et Toul. En partant du parking de Pierre-la-Treiche, direction Chaudeney par un petit chemin en sous-bois rive droite de la Moselle. Visite du barrage de Chaudeney et des deux écluses de Toul. Retour le long du canal à petit gabarit puis par le hameau de Gare-le-Cou et le Château de la Rochotte.

Visorandonneur
Gondreville et la Moselle Canalisée
Distance 9.78km Dénivelé positif +16m Dénivelé négatif -16m Durée 2h50 Facile Facile
Départ Départ à Gondreville (Meurthe-et-Moselle) - 54 - Meurthe-et-Moselle

Circuit au départ de Gondreville, l'une des plus anciennes localités du pays de Lorraine, belle vue sur la Moselle canalisée.

Visorandonneur
Boucle de la Moselle entre Gondreville et Villey-Saint-Etienne
Distance 19.19km Dénivelé positif +54m Dénivelé négatif -55m Durée 5h40 Difficile Difficile
Départ Départ à Gondreville (Meurthe-et-Moselle) - 54 - Meurthe-et-Moselle

Parcourir les boucles de la Moselle entre Gondreville et Villey-Saint-Etienne en passant par :
- l'ancien canal de la Marne au Rhin,
- une partie des fortifications de Villet-Saint-Etienne : l'abri n°1, la batterie du Mordant, l'ouvrage du Bas du Chêne et l'ouvrage Est du Vieux Canton,
- un calvaire avec une table d'orientation au-dessus de Villey-Saint-Etienne,
- les passages au dessus du Terrouin,
Retour le long de la Moselle, du canal à grand gabarit et l'écluse de Fontenoy.

Visorandonneur
Boucle de la Moselle entre Dommartin-lès-Touls et Gondreville
Distance 17.59km Dénivelé positif +119m Dénivelé négatif -117m Durée 5h20 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Dommartin-lès-Toul - 54 - Meurthe-et-Moselle

Parcourir les boucles de la Moselle entre Dommartin-lès-Toul et Gondreville. Visite de la redoute de Dommartin et de la batterie de Chaudeney. Traversée de l'ancien village de Gondreville en passant par le Maison des Dîmes et un petit bout d'une petite route pour rejoindre le canal de la Marne au Rhin. Retour au parking en longeant le canal.

Pour plus de randonnées, utilisez notre moteur de recherche.

Les descriptions et la trace GPS de ce circuit restent la propriété de leur auteur. Ne pas les copier sans son autorisation.