Descente de la Leyre entre Salles et Mios

Un fleuve tranquille et même un "long fleuve tranquille", puisqu'il court sur environ 116 km à travers les Landes de Gascogne. Et il s'agit bien d'un fleuve, puisqu'elle se jette (paresseusement) dans le bassin d'Arcachon en un delta très pittoresque.
Pour notre première expérience de cette rivière emblématique, nous l'avons descendue de Salles à Mios, soit 10 km de pur bonheur.

Fiche technique
n°4075791
Une randonnée Salles créée le samedi 19 septembre 2020 par stjo. MAJ : lundi 28 septembre 2020
Durée Durée de l'auteur : 3h
Distance Distance : 9.85km
Dénivelé positif Dénivelé positif : 7m
Dénivelé négatif Dénivelé négatif : 13m
Point haut Point haut : 22m
Point bas Point bas : 9m
Moyenne Difficulté : Moyenne
Retour point de départ Retour point de départ : Non
En barque/canoé/kayak En barque/canoé/kayak
Commune Commune : Salles (33770)
Départ Départ : N 44.547977° / O 0.87142°
Arrivée Arrivée : N 44.601646° / O 0.938304°
Carte Carte IGN : : Ref. 1438SB - Version mobile (cliquer-ici)
Téléchargez : -
Passager clandestin Une autre plage Jolie plage Au fil de l'eau

Description de la randonnée

Nous avons laissé un véhicule à Mios, au parking de la Rue du Maréchal Leclerc et avons rejoint Salles avec un deuxième véhicule.

Dans le village de Salles, prendre la D108 en direction de Biscarosse et Lugos et, juste avant le pont franchissant la Leyre, descendre à gauche vers H2O Aventure. Attention, dans ce sens il faut aller lentement pour ne pas rater la descente et si on vient dans le sens inverse, mieux vaut continuer et faire demi-tour au rond-point pour négocier la descente dans le bon sens.

Se garer devant le restaurant "La Petite Fringale", juste à l'aplomb de la plage.

(D/A) Mise à l'eau. On franchit le pont par le milieu du courant, afin d'éviter les quelques éléments durs affleurant car il y a peu d'eau au moment de notre balade, et ensuite il n'y a plus qu'à se laisser porter, en pagayant de temps en temps pour rétablir le cap et surtout pour négocier le passage entre les nombreux troncs et branches des arbres tombés dans la rivière. Pas besoin de waypoints donc pour ce trajet simple d'un point à un autre. Tout au plus pouvons-nous mentionner le confluent avec un joli ruisseau.

(1) Continuer la descente et, après une durée qui aura dépendu moins de la vitesse du courant que du temps qu'on aura voulu passer sur l'eau et sur les berges, on arrive au pont de Mios, après lequel on accoste, près de la rôtisserie du Val de l'Eyre. On retrouve notre premier véhicule (A), qui nous permet de remonter à Salles récupérer l'autre véhicule (D).

Points de passage :
D : km 0 - alt. 15m - Salles - Eyre (fleuve)
1 : km 4.99 - alt. 14m - Confluent
A : km 9.85 - alt. 9m - Mios

Informations pratiques

Pour cette descente, nous avons utilisé un kayak 2 places gonflable Gumotex Twist. Ce modèle est capable de se jouer de rapides de classe 2 voire 3, et de se faufiler entre les rochers du lit d'un torrent, mais cela reste un gonflable et nous avons maintes fois "serré les fesses" en évitant les troncs et branches immergés des très nombreux arbres tombés en travers de la rivière. Au bout de trois heures (en comptant nos arrêts) nous étions plus fatigués par la tension liée à la gestion des obstacles que par l'effort physique.

En fait, cette rivière est très encombrée, et il est pratiquement impératif d'avoir une embarcation rigide, kayak ou mieux canoë.

La solution la plus raisonnable est d'utiliser les services des loueurs qui officient à Belin-Beliet, Salles, Mios et le Teich et qui vous ramènent à votre point de départ en navette.

Pour notre part, nous avons déposé un véhicule à l'arrivée et avons joint le départ avec un autre véhicule.
Notre point d'arrivée était la plage en contrebas du pont de Mios, mais en fait, il existe 500 m en aval une autre halte nautique, mieux aménagée et sans doute plus agréable, dont nous n'avions pas connaissance et que nous essaierons lors de notre prochaine descente, en direction du bassin d'Arcachon.

L'avantage d'être un peu hors saison et qui plus est un jour de semaine, ravira l'amateur de solitude. Les deux seules personnes que nous avons rencontrées étaient embarquées dans un Sevylor Yukon, un gonflable qui présente l'avantage par rapport au nôtre d'avoir un revêtement renforcé sur la surface de flottaison, le mettant ainsi relativement à l'abri de l'agression des branches immergées.

Après un été caniculaire à la pluviométrie quasi nulle, la rivière était très basse et très placide. Mais on imagine très bien qu'elle puisse être dangereuse avec un débit important, uniquement à cause de tous les arbres qui l'encombrent et qui constituent autant de pièges, aussi bien pour les embarcations que pour leurs occupants.

Un site de référence pour infos : https://www.canoesurlaleyre.com/Canoe-su...

Soyez toujours prudent et prévoyant lors d'une randonnée. Visorando et l'auteur de cette fiche ne pourront pas être tenus responsables en cas d'accident ou de désagrément quelconque survenu sur ce circuit.

Pendant la rando ou à proximité

C'est un plaisir de tous les instants que de flâner sur cette rivière, dans le calme des forêts environnantes.
La végétation est luxuriante, et les berges sont souvent ornées de massifs d'osmonde royale, une fougère de grande taille.
On peut observer de très nombreuses espèces d'oiseaux, parmi lesquelles des pics, des martins-pêcheurs et des hérons, sans parler des insectes et particulièrement les libellules.
Les berges sableuses sont souvent abruptes car ravinées par le courant et ne permettent pas toujours l'accostage mais on trouve ça et là de jolies plages où on peut pique-niquer ou passer quelques heures, pourquoi pas, dans le plus grand calme, entre le chant discret de l'eau, le murmure du vent et le gazouillis des oiseaux.

Les descriptions et la trace GPS de ce circuit restent la propriété de leur auteur. Ne pas les copier sans son autorisation.