Les bonnes pratiques pour randonner avec un smartphone

D’une manière générale, gardez à l’esprit que les appareils électroniques peuvent être sujets à des pannes ou dysfonctionnement divers. Ne leur confiez surtout pas votre vie !

Une fois averti, et avec les quelques conseils ci-dessous, vous pourrez profiter pleinement de l’intérêt qu’ils apportent pour randonner.

Economiser la batterie

C’est vraiment le point le plus important pour ne pas avoir de mauvaise surprise. Si vous n’y faites pas attention, la batterie de votre smartphone va se décharger très vite (quelques heures, voire moins parfois). Cela est très gênant pour une randonnée à la journée par exemple. Quelques bonnes pratiques simples permettent d’utiliser son smartphone pendant une journée, voire plusieurs jours.

Avant d’économiser la batterie, il est primordial de penser à la recharger avant de partir randonner. Si vous avez oublié de le faire avant de partir, vous avez peut-être un câble pour le brancher sur l’allume-cigare de votre voiture. Même si le trajet ne dure que 30 minutes, chargez-le, c’est toujours quelques % de charge en plus.

Nos conseils :

Désactivez les connexions dont vous n’aurez pas besoin en randonnée : le wifi, le bluetooth, le NFC, voire la connexion data et téléphone si vous ne les utilisez pas. Attention, cela peut perturber le fonctionnement de certaines applications. Pour aller plus vite, activez simplement le mode avion.

N’activez le GPS que quand vous en avez besoin ou si vous voulez enregistrer votre trace. Laissez-le désactivé sinon.

Diminuez la luminosité de votre écran (à ajuster s’il y a du soleil cependant) et réduisez le temps de mise en veille. Ou pensez à mettre en veille systématiquement votre appareil quand vous ne l’utilisez pas.

Désactivez les notifications des applications dont vous n’avez pas l’utilité.

De nombreuses application font des synchronisations automatiques régulières de vos comptes mail par exemple ou de vos contacts. Désactivez ces synchronisations et préférez-leur une synchronisation manuelle. Si cela vous embête, diminuez simplement leur fréquence (augmentez l’intervalle de temps entre chaque synchronisation).

N’utilisez pas de fonds d’écran animés et préférez des fons d’écran sombres.

Evitez d’utiliser le mode vibreur. Il consomme en effet plus d’énergie qu’une sonnerie réglée au minimum.

Enfin, notre conseil le plus efficace : éteindre complètement votre appareil si vous ne l’utilisez pas.

Evitez cependant le mode économie d'énergie de votre appareil qui peut désactiver l'application à tout moment, en particulier si l'enregistrement s'effectue pendant la veille.

Protéger son appareil

La plupart des smartphones sont assez fragiles et supportent mal l’humidité ou les chocs. Quelques éclaboussures ou gouttes de pluie peuvent facilement le rendre hors-service. Imaginez par exemple que vous êtes en train de randonner, votre smartphone à la main. Une racine traverse le chemin. Vous ne la voyez pas, trébuchez, et atterrissez dans l’incontournable flaque d’eau qui la suit. Résultat : votre smartphone est recouvert de boue et ne veut plus s’allumer… C’est bête et pourtant il est très simple de se prémunir de ce genre de mésaventures.

Pensez-donc à :

Equiper votre appareil d’un étui pour amortir les chocs. Idéalement, prenez un étui étanche. Méfiez-vous cependant des étuis étanches : ils protègent à minima des projections d’eau, mais ne risquez pas une immersion prolongée si vous n’êtes pas certains de la fiabilité de l’étui. Sinon, une solution simple pour protéger votre appareil de l’eau consiste à le glisser dans un sac de congélation (en plastique transparent) avec un zip. Avec un iphone 6 par exemple, l’écran tactile reste parfaitement utilisable dans ce genre de sac. Vous pouvez utiliser cette même astuce pour vos cartes papier.

Les normes d’étanchéité sont de la forme IPXY. Voici le récapitulatif de ce que veulent dire X et Y :

Indice1er chiffre (dizaine) = Protection contre la poussière2nd chiffre (unité) = Protection contre l'eau
0Aucune protection.Aucune protection.
1Protégé contre les corps solides supérieurs à 50 mm.Protégé contre les chutes verticales de gouttes d'eau.
2Protégé contre les corps solides supérieurs à 12,5 mm.Protégé contre les chutes de gouttes d'eau jusqu'à 15° de la verticale.
3Protégé contre les corps solides supérieurs à 2,5 mm.Protégé contre l'eau en pluie jusqu'à 60° de la verticale.
4Protégé contre les corps solides supérieurs à 1 mm.Protégé contre les projections d'eau de toutes directions.
5Protégé contre les poussières.Protégé contre les jets d'eau de toutes directions à la lance (buse de 6,3 mm, distance 2,5 m à 3 m, débit 12,5 l/min ±5%).
6Totalement protégé contre les poussières.Protégé contre les forts jets d'eau de toutes directions à la lance (buse de 12,5 mm, distance 2,5 m à 3 m, débit 100 l/min ±5%).
7-Protégé contre les effets de l'immersion (jusqu'à 1 m).
8-Matériel submersible dans des conditions spécifiées (immersion prolongée) au delà de 1 m et pendant 30 minutes.
9-Matériel submersible dans des conditions spécifiées (immersion prolongée) au delà de 1 m et Protection contre le nettoyage à haute pression.
9K-Matériel submersible dans des conditions spécifiées (immersion prolongée) au delà de 1 m et Protection contre le nettoyage à haute pression.

Par exemple, IP67 veut dire que votre appareil est totalement hermétique à la poussière et qu’il peut être plongé dans l’eau jusqu’à 1m de profondeur.

Protéger l’écran des rayures avec un film plastique.

Par ailleurs, si le temps est froid, gardez votre appareil près de vous, au chaud. En effet, les batteries des smartphones fonctionnent moins bien par des températures basses : leur autonomie peut être grandement réduite.

Où le stocker, le ranger, l’installer

En fonction de l’utilisation que vous faites de votre smartphone, vous allez avoir besoin d’y jeter un œil plus ou moins souvent.

Si vous l’emportez simplement ‘au cas où’, il ira très bien dans n’importe quelle poche de votre sac.

Si c’est pour l’utiliser comme un GPS de randonnée, alors, l’idéal est de l’avoir au poignet grâce à un brassard spécial. Si vous ne disposez pas de brassard, alors, glissez-le dans une poche du haut de votre sac à dos. Pour recevoir correctement les signaux GPS, il est en effet préférable que le smartphone soit le plus haut possible et surtout pas au fond du sac. Par ailleurs, il existe des sacs à dos avec des pochettes spéciales pour smartphone sur les bretelles. Cela permet également de l’avoir à porté de main et à un endroit où il reçoit bien les signaux GPS.

Dans tous les cas, comme nous l’avons mentionné précédemment, rangez-le de telle manière qu’il soit au sec, ou, tout du moins, à l’abri des projections d’eau.

Prévoir une utilisation sans réseau

Votre randonnée va peut-être vous conduire sur une zone non couverte par le réseau de téléphonie mobile. Cela peut-être handicapant si vous utilisez des applications qui ne sont pas conçues pour une utilisation sans réseau. Attention, cela ne veut pas dire que le GPS ne fonctionnera plus, ce sont deux choses différentes!

Faites notamment attention à n’utiliser que des applications ‘GPS de randonnée’ qui permettent la mise en cache des fond de carte (ces application stockent les ‘tuiles’ des fonds de carte directement dans votre appareil). Et veillez, au départ de votre randonnée, à ce que les fonds de carte nécessaires soient bien présents sur votre smartphone. Pour en être sûr, avant de partir, passez simplement votre smartphone en mode avion et testez l’application. Regardez notamment si les portions de cartes dont vous aurez besoin s’affichent correctement.

En cas de problème

Enregistrez le numéro de secours européen : le 112 qui vous renverra vers le service adapté à votre problème.

Par ailleurs, connaitre votre position exacte et la transmettre aux secours peut grandement faciliter leur intervention. De nombreuses applications permettent de connaitre sa latitude et sa longitude. Si possible, donnez-là en degrés UTM WGS84. C’est une unité très facile d’utilisation et qui est désormais reportée sur les cartes IGN compatibles.

D’autres applications peuvent vous guider en cas de problème : certaines référencent les numéros de téléphone des secours adaptés en fonction de votre localisation et de votre problème (SAMU, pompiers, SOS médecin, centres antipoison, pharmacies de garde,). D’autres peuvent vous aider à faire les bons gestes de premier secours, même si elles ne remplacent pas une formation adéquate.

Si vous êtes immobilisés et en attente des secours, pensez à économiser la batterie de votre smartphone comme indiqué plus haut. Gardez cependant la connexion au réseau téléphonique active (vous pouvez désactiver uniquement la connexion data) sauf avis contraire des secours.

Enfin, évitez de partir seul et prévenez toujours des proches du circuit que vous avez prévu de parcourir ainsi que votre heure ou date de retour.

N'hésitez à pas à discuter de cette thématique avec nous dans le forum : https://www.visorando.com/forum-randonne...

Article sous licence Creative Commons - Modifié le lundi 28 mai 2018
Créé et mis à jour par visorando