Rencontre avec moutons et patous

galli06910
Visorandonneur
le vendredi 14 juillet 2017 à 16:51

Je promène avec mon chien, ce mardi arrivé sur un col, je vois des moutons à environ 800m avec le berger, le berger me vois et regroupe le troupeau 100m au-dessus du chemin, moi j'avais la place de passer dans les alpages loin du troupeau ce que je fis sachant mon chien un épagneul pas sociable avec les autres chiens, mais malgré l'écart énorme et les cris du berger pour retenir ses chiens, deux énormes patous me sont venus dessus en grognant et aboyant je n'ai pas demandé mon reste est étant déjà relativement long du troupeau j'ai pu m'éloigner et passer derrière la colline hors de vue des chiens; je me demande si j'avais fait confiance au le berger et serai resté sur le chemin ce qui aurait pu se passer.

gazok54
gazok54
Visorandonneur modérateur
le vendredi 14 juillet 2017 à 19:03

Bonsoir galli06910
Nous vivons une époque (loup oblige), et particulièrement en montagne, ou il ne faut plus prendre à la légère la présence de moutons car ceux-ci sont presque toujours gardés par des patoux. Ces derniers ne sont pas spécialement dociles et sont élevés pour défendre les troupeaux.
Ta présence à 100m d'eux et surtout celle de ton chien ont pu les mettre en alerte et je pense que tu t'en es bien sorti. J'espère que tu avais par ailleurs attaché ton chien.

gazok54 - modérateur

galli06910
Visorandonneur
le samedi 15 juillet 2017 à 08:56

le chien je l'attache presque toujours, avec les jumelles je surveille toujours avant de me lancer à travers des pâturages s'il y a un risque de croiser ou traverser un troupeau pour éventuellement faire demi-tour ou passer loin, ou changer si c'est possible d’itinéraire, dans mon cas je n'étais pas à 100m mais bien au moins à 800 m, ce qui m'a rassuré au départ c'était la présence du berger mais les chiens n'ont pas obéi lorsque le berger les a rappelé

bibi
bibi
Visorandonneur administrateur
le samedi 15 juillet 2017 à 16:44

Les patous sont vraiment là pour défendre le troupeau, mais ce ne sont pas des chiens qui répondent bien aux ordres, ou du moins n'en comprennent pas beaucoup. Du coup le berger a peu d'autorité avec eux. C'est pour cela qu'il a essayé d'écarter le troupeau de vous et de votre chien.
On randonne sur des terrains qui ne sont pas les notres, c'est pour cela qu'il faut prendre toutes nos précautions et ne pas non plus s'imposer comme une nouvelle contrainte. Plus on se fera discret et responsable plus on sera libre de randonner.
L'attitude d'observer aux jumelles est une bonne méthode je pense.
Cordialement

galli06910
Visorandonneur
le dimanche 16 juillet 2017 à 16:34

bonjour à tous, je vous remercie de vos commentaires et je comprends très bien le rôle des patous; pour promener je devrais en prendre un, je me demande le comportement à adopter si l'on tombe sur une meute de loups.

bernardino
bernardino
Visorandonneur modérateur
le lundi 17 juillet 2017 à 08:48

Il vous suffira que crier OUH OUH OUH......

Très cordialement
Bernard
Modérateur Visorando

pierrou
pierrou
Visorandonneur
le jeudi 20 juillet 2017 à 11:53

la semaine dernière, en compagnie de 6 amis nous sommes passé sur le GRP "tour du causse Méjean", et avons rencontré un enclos avec deux "patoux" à l'intérieur et 1 en dehors de l'enclos. ce dernier nous a signifié que nous étions sur son territoire et nous a fait comprendre qu'il fallait passer au large notre chemin ce qui fut fait sans problème.
Il sont élévés comme et au milieu du troupeau, c'est bien ainsi pour les éleveurs qui perdent environ 250 brebis par an!
Chacun chez soi

pierrou
pierrou
Visorandonneur
le jeudi 20 juillet 2017 à 11:59

Les panneaux signalant la présence des troupeaux avec patou, invite à la prudence et lorsque on randonne avec un chien, désolé, mais on ne va pas dans les alpages ni les estives !!

gisou42
Visorandonneur
le vendredi 21 juillet 2017 à 09:30

Alors je peux aussi tout à fait comprendre que les loups sont un véritable danger pour les troupeaux mais ils nous est arrivés de randonner avec les enfants sur des sentiers balisés comme tels en Savoie et de nous retrouver obligé de passer a proximité de troupeaux. Et un beau jour malgré cela et voyant 2 patous nous arriver dessus très vite,bien que respectant les consignes affichés dans la station notre fils a été méchamment mordu a la jambe. Point de beger les animaux et leurs gardes étaient seuls. Nous avons déposé plainte et le jour du procès malgré 5 plaintes contre ce même propriétaire pour les morsures de ses chiens celui ci n'a pas été inquiété.

gazierando
Visorandonneur
le vendredi 21 juillet 2017 à 10:44

J'ai eu l'occasion de visiter un élevage de patous dans les Pyrénées : ces chiens ne sont pratiquement pas en contact avec les humains, ils ne vivent qu'avec les moutons, dans un troupeau, dès leur naissance, et ils se "prennent" pour des moutons. Dès lors qu'ils pensent que le troupeau peut être en danger, ils le défendent en passant à l'attaque, et les ordres du berger sont secondaires par rapport à cet instinct de défense. Et la conclusion de l'éleveur était sans appel : quand un troupeau est gardé par un patou, vous n'approchez pas.
Je ne suis pas un défenseur sans réserve des éleveurs de moutons (particulièrement en ce qui concerne leur attitude envers les loups), mais ceux qui utilisent des patous ont choisi le meilleur moyen de protéger les moutons en respectant la faune. Ils sont chez eux : c'est aux promeneurs/randonneurs de respecter leurs espaces, de ne pas amener de chien (c'est le minimum, le chien est un agresseur pour un patou), ni de promener des enfants dans leur périmètre de sécurité.

pierrou
pierrou
Visorandonneur
le vendredi 21 juillet 2017 à 19:16

Désolé pour votre enfant, mais c'est vous et seulement vous les responsables de cet accident, vous êtes informé des risques encourus et vous insistez ! c'est de l’inconscience ! si vous traversez la rue quand le feu est au rouge pour les piétons et en dehors des passages protégés, c'est pas de la faute des autres que je sache !
Alors prenez vos responsabilités et restez en ville ou à la plage, quoique en cas de noyade c'est la faute à qui ?

visorando
visorando
Visorandonneur administrateur
le vendredi 21 juillet 2017 à 19:46

Bonjour,

@pierrou : merci de rester courtois, chacun raconte son expérience, on n'est pas là pour donner des leçons, mais des conseils. C'est ton deuxième message véhément, il n'y en aura pas de troisième de cette sorte.

Arnaud

Arnaud

Sur les sentiers des Vosges...

gazok54
gazok54
Visorandonneur modérateur
le vendredi 21 juillet 2017 à 19:54

Pour clore ce débat un peu houleux sur la présence du Patou dans nos montagnes, j'aimerais vous faire partager cette rencontre inattendu en montant il y a deux jours le pic de Charance en face de chez moi dans les hautes Alpes. À mi hauteur, nous avons rencontrés deux patoux. Nous avons bien entendu été effrayés mais avons respecté les règles d'usage, vu qu'il n'y avait pas de troupeau proche et avons poursuivi notre chemin en ignorant les chiens. L'un d'entre eux a fait demi-tour et l'autre nous a suivi ou plutôt précédé jusqu'en haut du pic.Entre temps, nous avions appris à faire connaissance et avons fini par le caresser. Arrivé au col, celui-ci a tout simplement disparu, nous ne l'avons plu revu. A t'il cherché à nous éloigner d'un troupeau proche où. ...
J'ai posté ici une photo. Je ne sais pas si vous allez pouvoir l'ouvrir mais c'est un moment particulier avec ce genre de chien.
Restez très prudents en montagne

gazok54 - modérateur

bibi
bibi
Visorandonneur administrateur
le jeudi 27 juillet 2017 à 14:44

En effet les patous sont des animaux gardiens, et pas toujours prévisibles. Porter plainte contre le propriétaire du troupeau n'est pas la bonne solution sauf si l'on souhaite ne plus avoir le droit de randonner sur ces terrains. Le berger a pris des patous pour garder son troupeau, car l'Etat l'y oblige, tout le monde sait les risques que cela induit, il faut les accepter, essayer de les éviter et tout se passera bien. Je ne saurais dire qu'elle aurait été la "bonne" attitude, mais je pense pas que le berger puisse être tenu responsable. C'est une malheureuse aventure, j'espère que votre enfant ne gardera pas de séquelles, mais hélas, je pense juste que c'est le fruit à pas de chance.
Cordialement

galli06910
Visorandonneur
le dimanche 30 juillet 2017 à 17:37

Je me pose la question ne serait-il pas possible de dresser les chiens patous à reconnaître par exemple un "son" une "musique" commune à tous les randonneurs.;
Pour répondre à gazok54, ce printemps en me rendant sur une randonnée la route longée un champ, et, à ma surprise en lisière de ce champ, il y avait un Patou, tout seul, tranquillement, entrain de dévorer une biche, je ne dis pas qu'il l'avait tué je ne l'ai pas vue, mais la dévorer oui; il faut rester très prudent avec les chiens

Philou64
Visorandonneur
le lundi 14 août 2017 à 15:11

Les patous sont des chiens dangereux.
Comme très bien expliqué par gazierando,
Ils ne sont pas dressés, ils défendent le troupeau de tout agresseur y compris l'homme.
Si patous + troupeau, faire un grand détour ou rebrousser chemin.
Si patous "de compagnie" car sans troupeaux, prudence.
Dans tous les cas, pas de chien sur les estives.
Personnellement, en faisant le Pic du Pourtalet, à environ 1km de nous, un troupeau et deux patous nous ont vus ou sentis, et ils ont commencé à venir vers nous, nous avons renoncé à faire le sommet et pris nos distances.

Nestor B.
Visorandonneur
le dimanche 27 août 2017 à 19:13

Bonsoir,
Je vais de moins en moins en montagne....
Les chiens de défense ne sont pas ou peu dressés, apparemment il leur faut s'approcher très pres pour faire la différence entre un loup et un homme, pourquoi pas. Dans ce fils de discussion il ressort que si ces chiens nous mordent c'est de notre faute fallait pas etre là!. Ce n'est pas la loi !
Évidemment on est un peu gêné, les éleveurs pour être indemnisés doivent avoir des chiens, qu'ils n'ont pas dressé, qu"ils n'ont probablement même pas choisit. La logique de tout cela c'est qu'il faut interdire les zones de pâturage aux promeneurs. Ça craint parce que chez moi Beaucaire dans le Gard il y a des moutons et des chiens de protection séparés de la route par un enclos a mouton de 40cm de haut (sûrement très efficace). La aussi j'arrête ?, je reste en ville ?
Je regrette mais ce n'est pas le promeneur qui est en tort, et et ce n'est pas le berger c'est l’état contre qui il faudra porter plainte.
Je trouve choquant que l'on puisse dire que les chiens ont "raison"

Bruno