Réflexions sur la randonnée pédestre contemporaine

visorando
visorando
Visorandonneur administrateur
le dimanche 02 avril 2017 à 21:35

Bonjour,

concernant les incivilités, c'est malheureux, mais il ne faut pas généraliser. Nous avons déjà abordé le sujet ailleurs.

Sinon, nous sommes nombreux ici à randonner en groupe, et à randonner seul, notamment parmi les modérateurs. Je peux t'assurer qu'il n'y a jamais eu de jugement de valeur entre eux, et que, heureusement, nous sommes libres de randonner seul ou en groupe. C'est à chacun d'être responsable et d'assumer ses choix.

De mon côté, je trouve que vouloir trop s'approcher du risque zéro, comme c'est la mode en ce moment, réduit trop nos libertés, et par ricochet, nous déresponsabilise. C'est mon point de vue, je ne cherche à convaincre personne.

Arnaud

Arnaud

Sur les sentiers des Vosges...

toplevel
toplevel
Visorandonneur traducteur
le lundi 03 avril 2017 à 06:51

Amenhotep, tu te demandes "où est la vérité?"
La vérité est parfois celle que les gens veulent voir, celle qui les conforte dans leurs idées ou leurs craintes.

Je suis d'accord avec Arnaud, le risque zéro n'existe pas et ne doit pas devenir une obsession.
Les accidents arrivent aussi bien tout seul qu'en groupe.

Et puis il faut randonner sa propre randonnée, celle qui correspond à ce que l'on aime. On randonne pour soi et non pour les autres, même si de temps en temps on aime partager ses joies.

L'autre jour je randonnais avec un pote et nous avons croisé un groupe de marche, nous étions amusés de voir comment le marcheur de tête faisait vraiment la gueule, il trainait ses batons et nous a lancé un regard noir lorsque nous l'avons croisé.
Les joies de la marche en groupe....je rigole

Hier je randonnais seul dans la vallée de l'Orne, heureux de toutes ces belles nuances de vert et de ces jeux de lumière avec les nuages morcelés, lorsque j'ai croisé un groupe de marcheurs d'un certain âge, guidé par une femme.
Ils avaient tous l'air contents (c'est l'essentiel, non?), j'y ai même vu des visages sympathiques.

Chaque groupe, chaque randonneur solo sont différents, chaque randonnée, chaque jour sont différents.
L'un des bénéfices de ce type d'activité, c'est de se désintoxiquer des préjugés que l'on trimballe tels des boulets.

Bonne journée à tous

Randonn'Eure & Loir'', j'aime partir, me détacher, voir ailleurs si j' y suis, rencontrer des inconnus sympas.

virgule
virgule
Visorandonneur
le samedi 08 avril 2017 à 10:41

Randonner seul ou en groupe sont deux activités bien différentes. Dans un groupe, tu subis ceux qui parlent fort, fument ou font cliquer leurs bâtons.
Il m'arrive de randonner à 20 ou 25 avec des gens que j'apprécie, mais ce n'est pas pour des raisons de sécurité. C'est pour le plaisir de les voir.

Rejoindre un groupe d'inconnus pour faire de la rando et me retrouver dans une horde bruyante de seniors équipés de bâtons, non merci. La démocratisation de la randonnée n'est pas forcément une bonne chose.

Je randonne beaucoup seule, car ça me permet de me plonger entièrement dans la nature. Ce que je préfère dans une randonnée, c'est la recherche de chemins, les reconnaissances, la découverte. Ensuite, j'y retourne avec un petit groupe d'amis (4 ou 5). Ce nombre me semble un bon compromis entre le plaisir de la randonnée et la sécurité.

Randonneuse en Champagne et en Alsace.

virgule
virgule
Visorandonneur
le samedi 08 avril 2017 à 10:49

Et pour ce qui concerne les incivilités (papiers gras, randonneurs bruyants, chiens ingérables, etc), je te conseille de choisir ici les circuits LES MOINS commentés.
J'ai sur ce site des randos dans deux belles régions : l'Alsace et la Champagne. Mes randos alsaciennes sont commentées par des dizaines de promeneurs. Le revers de la médaille sont justement les incivilités. Sur mes parcours champenois, pas un papier gras. Ils ne sont pas moins beaux, simplement moins connus.

Randonneuse en Champagne et en Alsace.