Randonner en Espagne

trekking16
Visorandonneur
le vendredi 28 décembre 2018 à 21:32

Bonjour,
En randonnée, aux Iles Canaries, j'étais agréablement surpris de l'entretien et l'état des sentiers de randonnées.
Randonner le long de la côte ne pose pas de problème tous les chemins près des cites touristiques sont ouverts au public,
Une simple carte achetée sur place est suffisante.

Trekking 16

basileverdonck466@hotmail.com
Visorandonneur
le vendredi 04 janvier 2019 à 09:49

J'envisage de randonner sur un chemin de Compostelle (camino francés ou camino del Norte ou ??? ...). L'idée première est de rejoindre st-Jean-Pied-de-Porc à St-Jacques en juin ou septembre de cette année.
Je suis preneur de toutes sortes de conseils (meilleure période, partage de vécu, conseils itinéraires, ...)
Bonne année à tou(te)s.
Basile

Daniel Plt
Daniel Plt
Visorandonneur
le vendredi 04 janvier 2019 à 20:01

Bonjour Basile,
Meilleurs vœux pour cette nouvelle année et un Buen Camino.

En tant que pèlerin "acharné" et passionné de Caminos, je me permets quelques conseils, conseils qui n’engagent que moi bien entendu. Il serai plus facile de t'orienter avec un peu plus de donnes sur toi (désirs, conditions physiques, temps disponible, budget...), donc restons dans les généralités.
Si tu veux partir de St Jean, tu peux soit prendre le Camino Francés, soit rejoindre le Camino del Norte à Irun en traversant le Pays Basque (ce qui peut être une belle mise en jambe); compte une petite semaine de plus. Ici quatre chemins possibles :
https://www.visorando.com/randonnee-/165...

  1. Camino Francés.

Hors le nombre de pèlerins, aucunes difficultés. Beaucoup d'albergues, bien balisé, toutes commodités, jolis sites à visités. Où le bas blesse, c'est la course à l'albergue et comme ne sont admis que les premiers arrivés... il faut savoir que les statistiques de l’année passée donnaient 180.000 pèlerins sur ce chemin et comme ils le font TRÈS majoritairement dans les périodes que tu envisages, je te laisse imaginer le résultat.

  1. Camino del Norte.

Beaucoup moins fréquenté mais plus "sportif". Ce n'est que de la petite montagne où tu alternes sans cesse le bord de mer et les collines intérieurs ce qui finit par faire du dénivelé. Moins d'albergues mais suffisamment, bien balisé, sites plus "maritimes". Je te conseillerai de le terminer par le Camino Primitivo qui est très joli.

Te pensant un randonneur averti, je t'épargne les conseils classiques (sac, chaussures...). Pour ces deux chemins, un guide du commerce est largement suffisant. Je n'ai pas de trace GPS à t'offrir pour ces deux chemins, mais comme pour les guides je pense qu'elles sont faciles à trouver, quoique superflues à mon sens.

Je ne pense pas que soit utile un entrainement intensif car la randonnée de la journée n'a rien à voir avec un long chemin. Tu y souffriras comme tout le monde les huit ou quinze premiers jours et après tu ne pourras plus t'en passer.

Restant à ta disposition pour plus de renseignements,

Amicalement
Daniel

madydou
madydou
Visorandonneur modérateur
le vendredi 04 janvier 2019 à 20:39

Bonsoir Basile,
Ayant un bon nombre de kilomètres dans les jambes dont la majorité en Espagne.
Pour ton premier chemin de St. Jacques, je te dirais "ne tiens pas compte" des dires sur le Camino Francés.
Suis ton instinct et ton envie mais si tu choisis ce dernier, tu auras beaucoup de choix d'hébergements rapprochés pour te mettre en jambe.
C'est celui qui possède le plus d'égrégore et le plus de ressenti.
En septembre (mon choix annuel) tu pourras voyager léger, vêtements, couchage etc...
Le Camino del Norte pourrait être pour la seconde expérience.
Il y a moins d'hébergements, certaines étapes sont longues et impossibles à tronçonner.
Nombre d'hébergements sont chez les pompiers, dans des écoles désaffectées, pas de couverture.
Un avantage, tu pourras éventuellement choisir de poursuivre sur le Camino Primitivo.

Ce dernier serait plutôt judicieux à la suite du Camino del Salvador (Leon-Oviedo)

En tout cas je te dis Buen Camino.
Cordialement.

Cordialement
Mady

basileverdonck466@hotmail.com
Visorandonneur
le dimanche 06 janvier 2019 à 10:51

Hola Madydou,
hola Daniel,

Tous mes voeux pour cette nouvelle année.
Déjà un tout grand merci pour votre réaction à mon post.
Je ne m'attendais pas vraiment à des réponses si rapides et déjà fort intéressantes.
En fait, je suis (jeune?) retraité depuis septembre dernier (60 ans).
Mon épouse et moi avons l'habitude de randonner durant une quinzaine de jours par an en moyenne montagne à raison d'un dénivelé journalier d'environ 1000m (tour du mont blanc, du Queyras, Pyrrénées, ...). Mon activité sportive favorite est le jogging (3 sorties par semaine pour environ 1000km par an). Voilà pour ma condition physique.
Pour ce qui est du temps disponible, je me donnais environ un mois : juin ou septembre pour la météo. (enJuillet/Août, mon épouse étant en congé).
Je pensais porter dans le sac tout (= vêtements + gamelle + sac à viande + pin-nic + sac à viande, ...) sauf en gros de quoi cuisiner et me loger.
Le budget n'est pas extensible à l'infini mais je me plais bien dans des hébergements rudimentaires (refuges, dortoirs, ...). Avez-vous une idée du coût moyen par jour?
Je me plais vraiment en rando itinérante et ainsi m'est venue l'idée de suivre un chemin de Compostelle. Cela dit, je n'ai jamais randonné seul.
En fait, je ne suis pas très bon (je suis même très mauvais) en orientation et lecture de carte ; je n'aime pas trop me prendre la tête avec ce genre de détails (qui n'en sont pas évidemment!). C'est en général mon épouse qui s'en charge (beaucoup plus douée et plus intéressée).
Je n'ai pas du tout envie de randonner le nez dans la carte du matin au soir avec le stress de savoir si je suis sur le bon chemin. En même temps, je ne veux pas m'engager à randonner en compagnie. Pas simple, n'est-ce-pas?
D'où l'idée d'un chemin qui serait suffisamment fréquenté, suffisamment bien marqué. Le camino francés me semblait bien correspondre. Le nombre de possibilités d'hébergement étant aussi un point important pour permettre une flexibilité dans le déroulé d'une journée.
Depuis que l'idée a germé, je me suis mis à l'apprentissage (assidu) de l'espagnol en vue de pouvoir mieux découvrir le pays et ses habitants. (A ce propos, on m'a dit que sur le camino francés, ce n'est pas de l'espagnol que j'expérimenterai le plus vu le nombre d'étrangers!!).
Voilà pour cerner un peu mieux mes souhaits et l'état de mes réflexions.
Déjà merci, vraiment pour vos interventions.
Il faut maintenant que j'examine déjà vos premiers conseils (camino primitivo? camino del Salvador? ...).
Je serai très heureux de lire vos réactions suite à ceci..
Belle journée à vous deux.
Basile

madydou
madydou
Visorandonneur modérateur
le dimanche 06 janvier 2019 à 19:08

Bonsoir Basile,
A lire ton deuxième post, je confirme que le Camino Francés EST celui qui te conviendrait le plis pour une première expérience en solo.
C'est celui nommé des étoiles. Camino de las estrellas...
Pardon pour la projection personnelle mais je n'ai que moi comme exemple
Je marche toujours seule sur le chemin au long cours.
Cela me donne une grande liberté d'actions : distances, pauses, repas ou pas, méditation, intériorisation, etc...
Je reviens à l'essentiel dans sa simplicité en renonçant aux besoins habituels, loin du bruit et de l'agitation du monde.
Sur ce chemin, le choix des hébergements municipaux ou paroissiaux sont nombreux (dortoirs bien sûr, il faut accepter cela aussi) et te reviendra à 6€ la nuit.
La,journée tu peux marcher seul, sans aucun souci, tu choisis de parler aux autres ou pas (comme moi qui suis une autiste sociale )
Le soir tu auras de la compagnie avec toujours le même choix de t'isoler.
Souvent, tu as la possibilité de cuisiner ton repas du soir dans ce type de gîte sur le chemin français.
De St Jean PdP, tu pourras joindre aisément Santiago en un mois.
Voici deux sites espagnols qui m'avaient servi :
Gronze
Eroski

Réserve le camino del norte pour une seconde année, ce en passant par Gijon, il vaut la peine de passer par là.
Il faut savoir que le chemin ne longera pas la côte tout le long du périple.
Toutefois, il s'en rapproche parfois en te faisant marcher sur la palge et traverser des estuaires par bateaux.

L'année suivante, le camino del salvador suivi dans la foulée par la camino primitivo serait un émerveillement.

Buen camino amigo !
Cordialement
.

Cordialement
Mady

Daniel Plt
Daniel Plt
Visorandonneur
le dimanche 06 janvier 2019 à 20:52

Hola Basile,
Buenos dias y felice año nuevo.

Je vois que tu es en bonne forme, heureux JEUNE retraité ! donc aucun souci.
Toutefois, pour mettre tous les atouts de ton côté, quelques conseils des plus classiques (conseils qui n'engagent que moi !) :

  • Sac = le plus léger possible

Comme le dit si justement Madydou, juin ou septembre est un bon choix pour faire léger, car, sauf année exceptionnellement pluvieuse, tu subiras plus le soleil que la pluie. Donc un indispensable chapeau (de couleur clair !), vêtements légers et minimales. À prohiber tous les "en cas où". Pense à bien le régler !!!

  • Vêtements = donc légers et peu nombreux.

Après essai, j'ai abandonné le poncho (il peut paraitre judicieux, mais en fait il fait "gouttière" et te renvoie toute la pluie dans les chaussures, rien de tel pour avoir des ampoules aux pieds; sans compter qui fait "étuve"et que tu finis aussi mouillé par la transpiration que par la pluie) et lui préfère un ensemble veste et pantalon de pluie. Le sac est évidement moins bien protégé, mais une bonne housse règle le problème.

  • Chaussures et chaussettes.

Mon choix (qui va faire hurler quelques randonneurs!) : Mendle en cuir, demi-tige; elles sont bien sur très lourdes, mais confortables, réglables à souhait, étanches et quasi inusables (5.000 km, voir plus); la demi-tige te tient bien le pied (il serai dommage de faire retour à la maison sur une entorse). Chaussettes double épaisseurs Monnet. Deux ou trois pairs pour le roulement, à laver tous les soirs et faire sécher au besoin sur le sac le lendemain (prévoir la fixation sur le sac).

  • Gourde.

D'un litre en alu vernis que l'on tient à portée de main dans une poche externe du sac (à l’opposé du soleil). Pense à boire beaucoup, peu à la fois et régulièrement à fin d’éviter la tendinite.

  • Sac à viande

Peut te rendre service, mais je lui préfère un sac de couchage très léger qui s'ouvre selon ton besoin. Bien souvent dans les albergues ils te vendront pour 3 ou 5 € un drap jetable.

  • Divers

Un couteau "suisse" avec ciseaux, lampe frontale, le plus petit et léger possible.
Gamelle totalement inutile, soit tu fait ta bouffe le soir si il y a tout à l'albergue, soit tu te paye 12€ de resto. Tu peux toujours économiser sur le casse-croute du midi par un pique-nique.

  • Budget

Albergue municipal donativo maxi 5 €
Albergue privé, Pension, Hostal entre 10 et 25 €
Hôtel ( mini 30-40 € sans limite)
La bouffe, difficile à évaluer.

  • Guide

N’aie aucune inquiétude sur la lecture de carte, les deux chemins, Camino Francés et Camino del Norte, sont très bien balisés. Un guide rend service surtout pour les hébergements et services, ainsi que pour les choses à voir. Il te permet aussi d’aménager tes étapes en fonctions de tes besoins du moment. De plus tu peux compter sur les autochtones qui ne sont pas avares de t'indiquer où tu aurais loupé une balise, tant et si bien que les pèlerins qui font le retour à pied sont sans cesse interpelés pour leur dire qu'ils se sont trompés de sens !

J’espère ne pas avoir oublié l'essentiel. De toutes façons, s'il te viens un doute ou une idée, n'hésite surtout pas à me demander, ce sera toujours avec grand plaisir.

Quand à te conseiller un chemin, hors te donner les avantages et les inconvénients, il te revient de décider. Tu trouveras plein de sites internet dédiés, les guides qui pour moi sont plus pragmatiques coutent une vingtaines d'euros.

Si tu veux bien me tenir au courant de tes cogitations, j'en serai ravi et à toute fin utile mon email :
daniel.plt@hotmail.fr

Un abraso forte.
Daniel.

basileverdonck466@hotmail.com
Visorandonneur
le dimanche 06 janvier 2019 à 21:17

Acabo de leer tu mail y te lo agradesco.
No se si hables y comprendas español pero estoy contento de hacer un ejercicio de escritura en español. Te ruego que me disculpe si no eso esta asi.
Solamente he empesado aprender español desde el primo de septiembre ; entonces, todavia hago faltas de gramaria y de conjugación ; tengo que buscar las palabras.
Muchas gracias por haber aconsejarme tanto rapidamente.
Voy a considerar todo eso y volveré a escribirte más tarde, sin duda alguna.
Que todo te vaya bien este nuevo año.

Basile

madydou
madydou
Visorandonneur modérateur
le dimanche 06 janvier 2019 à 21:17

PS:
En effet j'avais omis de souligner qu'il est impossible (ou presque) de se perdre sur les caminos d'Espagne.
Il suffit de suivre les flèches jaunes : las flechas amarillas.

Cordialement
Mady

basileverdonck466@hotmail.com
Visorandonneur
le dimanche 06 janvier 2019 à 21:23

Merci Madylou pour cette réponse et ces informations.
Je me rends compte que tu peux sans doute lire ma réponse à Daniel.
(Je ne connais pas très bien le fonctionnement de ce forum et je croyais répondre à Daniel en particulier).
Je suppose que, si tu randonnes régulièrement en Espagne, tu peux certainement comprendre les choses simples que j'ai écrites( à moins que mon espagnol soit à ce point mauvais!).
Je vais réfléchir à tout cela et je te reviendrai (ainsi qu'à Daniel) pour partager l'évolution de mes réflexions.
Buenas noches.
Basile

leolagrange82
Visorandonneur
le mardi 22 janvier 2019 à 08:13

bonjour,
pour en rajouter une couche : il n' y a pas de problème pour marcher sur les chemins de Compostelle car ils sont bien balisés (même dans les villes ) sauf peut-être au départ d' Alicante ( camino del Sureste ) que je n'ai pas encore fait.
bien à vous.

basileverdonck466@hotmail.com
Visorandonneur
le mardi 22 janvier 2019 à 10:08

Muchas gracias por tu comentario!
Et quelle est la période que tu préfères entre juin ou septembre? (météo, paysage, fréquentation, ...)?
Merci
Basile

leolagrange82
Visorandonneur
le lundi 11 février 2019 à 10:42

bonjour,
un seul souci : la chaleur; évitez juillet et aout ( il fait facilement 35-40 degrés ! et les gites sont surpeuplés.