Question sécurité

lulou38
Visorandonneur
le vendredi 17 août 2018 à 10:02

Bonjour,
J'envisage de partir seul faire du camping et des randonnées (max 3H00 de marche par demi journée) avec mes enfants de 6 et 8 ans vers la fin août.
Nous allons partir en Ardèche vers Sainte Eulalie.
Pensez vous que cela présente un risque de randonner et camper seul avec 2 enfants ?
Merci

toplevel
toplevel
Visorandonneur traducteur
le vendredi 17 août 2018 à 13:00

Pensez vous que cela présente un risque de randonner et camper seul avec 2 enfants ?

Pas nécessairement.
Le plus important est de bien les préparer, les briefer sur les différents types de dangers (rochers instables, animaux en liberté, plantes toxiques, barbelés, portillons rouillés, circulation, chute de bois mort, etc.....)
Il ne faut pas leur bourrer le cerveau dès le début, ils en oublieront 95%, mais les briefer d'une manière générale avant de partir et ensuite, sur le terrain, être très vigilant et faire des rappels.

Il ne faut pas juste dire "ne faites pas ça c'est dangereux", mais expliquer comment l'accident peut arriver.

3secondes: c'est le temps qu'il faut pour faire une connerie, se blesser, causer un accident.

Randonn'Eure & Loir'', j'aime partir, me détacher, voir ailleurs si j' y suis, rencontrer des inconnus sympas.

lulou38
Visorandonneur
le vendredi 17 août 2018 à 19:08

Merci beaucoup pour votre réponse.

Je pensais qu'il était toujours déconseillé de partir en randonnée seul avec des enfants non autonomes.
Comme il y a très peu voir pas de réseau la haut, personne ne pourrait donner l'alerte en cas de pépin.

Netra
Netra
Visorandonneur modérateur
le vendredi 17 août 2018 à 19:24

Bonjour lulou38,

Avec deux enfants de ces âges-là, je ne partirais pas seul en camping itinérant. Mais, dans ton message, on ne sait pas si tu envisages de laisser la tente à un endroit fixe ou bien si tu envisages un circuit en itinérant.

Afin de sécuriser le séjour avec de jeunes enfants, je choisirais un emplacement fixe, dans un camping organisé, avec des personnes à qui l'on pourrait faire savoir l'itinéraire prévu chaque journée, etc.

Bien cordialement,
Etienne
Modérateur Visorando

toplevel
toplevel
Visorandonneur traducteur
le vendredi 17 août 2018 à 19:48

personne ne pourrait donner l'alerte en cas de pépin

Comme le recommandent les gendarmes, les instructeurs, etc.: penser à communiquer ses itinéraires

Ensuite,
la vigilance de l'accompagnant doit être à son maximum avec des enfants en bas âges. Il ne saurait être question de les laisser s'éloigner, partir en tête ou rester en arrière pendant la randonnée.

Des randonnées en étoile seraient sans doute une bonne alternative car cela donne un camp de base et permet de maintenir la communication.

Pour ce qui est de donner l'alerte, il faut savoir que même si le mobile "semble" ne pas capter de réseau, très souvent il est quand même capable d'envoyer un appel au 112: Les appels au 112 sont prioritaires sur tous les autres appels, même si le réseau est chargé, et ne dépendent pas de l'opérateur lié à son mobile. Même si votre opérateur ne fournit pas de service dans votre zone, le 112 sera capté par le premier opérateur accessible.

Randonn'Eure & Loir'', j'aime partir, me détacher, voir ailleurs si j' y suis, rencontrer des inconnus sympas.

lulou38
Visorandonneur
le vendredi 17 août 2018 à 20:25

Un grand merci pour vos réponses et vos conseils à tous les 2.

Je ne savais pas encore si j'allais me poser dans un camping fixe ou envisager un circuit en itinérant sur 2 ou 3 jours.
Je vais donc suivre vos conseils et opter pour la première option fixe.

Encore merci.

toplevel
toplevel
Visorandonneur traducteur
le vendredi 17 août 2018 à 20:43

L'autre avantage du camp de base c'est, si l'un des enfants a une grosse fatigue ou une petite blessure, il est plus facile d'ajuster son programme que si on est en itinérant.

Randonn'Eure & Loir'', j'aime partir, me détacher, voir ailleurs si j' y suis, rencontrer des inconnus sympas.

vertaco-semper
Visorandonneur
le lundi 22 octobre 2018 à 17:08

J'ai fait des trucs avec les miens. quand ils étaient tous petits : facile à nourrir et à gérer, faut surtout porter. Et quand ils étaient plus grands, après 6 ans.
Aucun souci sur le physique, juste n epas les épuiser, un enfant récupère très très vite, beaucoup plus vite qu'un adulte ! Mais ils ne le savent pas : un enfant manque d'expérience et la fatigue est vécue sans recul : ne pas chercher à comprendre, les reposer : ils repartront plus vite que prévu.

Pour tout le reste, calculez comme pour vous en imaginant qu'il n'y ait pas de réseau téléphonique : une seule chose est interdite, c'est de se blesser ! La vie s'organise avec ça, en marche comme au bivouac. Et finalement comme à la maison !
Ce qui n'empêche pas de savoir soigner des petites blessures, coupures, échymoses... Pensez à l'argile verte, très polyvalent et efficace.

Pas de panique si vous passez des jours heureux en montagne avec vos enfants mais qu'à 14 ans lls vous laissent marcher sans eux ! Ils ont goûté ça, et ils y reviendront après leurs 20 ans, forcément, tôt ou tard :-)