Pourquoi ne pas utiliser l'appli visorando, alors qu'elle aurait évité de se perdre ?

virgule
virgule
Visorandonneur
le jeudi 07 juin 2018 à 07:49

Bonjour,

Pourquoi ne pas utiliser l'appli visorando, alors qu'elle aurait évité de se perdre ?

C'est une question que je me pose à moi-même... car il m'arrive souvent de me perdre par excès de confiance, alors que si j'avais utilisé l'appli, j'aurais FACILEMENT trouvé mon chemin.

Mais je la pose aussi aux randonneurs qui mettent parfois de mauvaises évaluations à mes tracés, simplement parce qu'ils se sont perdus.

Bref, je me demande ce qui fait qu'en ayant cette superbe appli dans son smartphone, on continue à s'égarer comme au 20e siècle.

J'ouvre le débat. Je veux bien ici donner des explications à ceux qui ne l'utilisent pas parce qu'ils pensent que c'est trop compliqué.

Randonneuse en Champagne et en Alsace.

POULIN Gérard
POULIN Gérard
Visorandonneur modérateur
le jeudi 07 juin 2018 à 08:10

Bonjour virgule,
Tu as parfaitement raison . Un petit tour par ici pour le mode d'emploi et ici pour quelques conseils de base.

Bien amicalement,
Gérard
Modérateur Visorando

virgule
virgule
Visorandonneur
le jeudi 07 juin 2018 à 09:11

Vu, mais un peu compliqué pour le simple promeneur qui veut juste télécharger une rando et la suivre sur son smartphone.

Randonneuse en Champagne et en Alsace.

bibi
bibi
Visorandonneur administrateur
le jeudi 07 juin 2018 à 09:23

On te laisse carte blanche pour donner des conseils pour utiliser l'application, ça nous permettra d'avoir un autre regard que ceux qui l'ont pensé.
merci

virgule
virgule
Visorandonneur
le jeudi 07 juin 2018 à 09:32

Merci.

Je me mets facilement dans la peau de l'utilisateur lambda

Je posterai ici les explications que je donnerais au néophyte qui veut juste se servir de l'appli pour randonner. Tu me diras si ça tient la route.

Randonneuse en Champagne et en Alsace.

Toulaho
Visorandonneur
le jeudi 07 juin 2018 à 10:10

Bonjour Virgule,
Vous êtes clairement devenue Viso-dépendante, notamment des commentaires que l'on peut porter sur votre travail, vous prenez cela trop à coeur au point de ne pas accepter la critique. Toute critique est constructive !
Ils se sont perdus ? C'est que quelque chose n'est pas clair dans l'esprit des moins doués pour l'orientation/topographie. Il faut toujours se mettre à la place du plus faible et se remettre en question !
Et puis il y a ceux, comme moi, qui mettent un point d'honneur à naviguer à l'ancienne, à la carte, parce que c'est intellectuellement plus enrichissant et valorisant que d'utiliser des moyens qui mâchent le travail et sont susceptibles de tomber en carafe ! Le téléphone est suffisamment omniprésent dans la vie quotidienne pour ne pas encore en être l'esclave en randonnée ! C'est une autre conception et elle est tout aussi respectable.

"En randonnée comme dans la vie, évitons les raccourcis".

virgule
virgule
Visorandonneur
le jeudi 07 juin 2018 à 10:56

Je reconnais que ça me désole de voir que certains randonneurs se perdent sur mes circuits, mais ça ne m'étonne pas, car il m'arrive de m'y perdre moi-même. J'accepte tout à fait la critique, et je n'hésite pas à retourner sur le terrain pour comprendre pourquoi les gens se sont perdus. Je corrige en conséquence.

Effectivement chercher son chemin fait partie du plaisir de la rando, mais quand on a avec soi une dizaine d'amis peu aguerris, et qu'il faut traverser les orties et les marécages parce qu'on s'est perdu, c'est tout de suite moins drôle. On peut toujours leur dire que c'est le Koh Lanta de la Champagne, ça ne passe pas forcément.

Ce qui est encore moins drôle, c'est partir avec un animateur qui se plante, alors qu'avec l'appli il trouverait facilement son chemin.

Je ne randonne ni dans les Alpes, ni dans les Vosges (ultra-balisées par le club Vosgien). Je randonne principalement en Champagne, très belle région, mais pratiquement pas balisée. C'est un coin où la meilleure description ne permet pas toujours de trouver son chemin.

Moi aussi, je préfère randonner avec la carte, mais clairement, dans certains coins, le terrain n'a plus rien à voir avec la carte : de nouveaux chemins forestiers ont été construits, d'anciens sentiers ont disparu. C'est là que l'appli dépanne bien.

Merci pour vos critiques constructives qui me permettent de m'améliorer

Randonneuse en Champagne et en Alsace.

Toulaho
Visorandonneur
le jeudi 07 juin 2018 à 15:54

De nouveaux chemins apparaissent, d'autres disparaissent, il faut composer avec, c'est là que ça devient intéressant, ça sort de la routine, ça oblige à improviser, à prendre la bonne décision, trouver le meilleur itinéraire, le plus court, sans perdre de dénivelée, c'est passionnant et ça développe l'autonomie. ..on est tellement assisté de nos jours !

Pas plus tard que mardi dernier, j'ai été confronté à un pb de recherche d'itinéraire entre deux cols, avec ma photocopie de carte en n&b le défi était de trouver le meilleur cheminement. ...c'est du sport physique et intellectuel.Il faut le travailler plutôt que de se retrancher derrière des outils qui pensent pour vous !

"En randonnée comme dans la vie, évitons les raccourcis".

virgule
virgule
Visorandonneur
le jeudi 07 juin 2018 à 19:58

D'autres avis

Randonneuse en Champagne et en Alsace.

Toulaho
Visorandonneur
le jeudi 07 juin 2018 à 20:04

En effet votre questionnement ne déchaîne pas l'enthousiasme ....je sens que vous allez bientôt me remercier de vous avoir évité un bide

"En randonnée comme dans la vie, évitons les raccourcis".

Thierryb26
Visorandonneur
le jeudi 07 juin 2018 à 20:59

Au siècle dernier je me posais la même question : pourquoi les gens n'utilisent pas carte et boussole plutôt que de se perdre ?

Ben les réponses sont multiples :
- certaines personnes n'ont tout simplement pas de smartphone
- d'autres en sont équipées mais ne l'utilisent que pour téléphoner / envoyer des SMS, par manque de maîtrise de l'outil, ou parce qu'ils préfèrent économiser la batterie au cas où, ou d'autres raisons...
- certains préfèrent utiliser des outils d'orientation classiques (du siècle dernier diront certains), cartes papier, boussole, altimètre.... Et c'est vrai que l'orientation c'est aussi un jeu intellectuellement stimulant.
- peut être pour certains un peu de vanité (il n'y a que les autres qui se perdent...)
- et aussi parce qu'une appli GPS c'est aussi de la carto et de l'orientation et qu'une utilisation efficace ne dispense pas de quelques notions de base.
- Certainement d'autres raisons, paresse, technophobie....

gazok54
gazok54
Visorandonneur modérateur
le jeudi 07 juin 2018 à 21:11

Bonsoir
J'utilise l'application Visorando et au paravent j'ai utilisé un Gps de randonnée.
Pour moi c'est un outil pratique et sécurisant car à l'extrême, se perdre peut représenter un danger pour le randonneur. Il m'est arrivé de devoir raccourcir une randonnée en raquette car ma femme s'était fait du mal en tombant. Le GPS m'a permis en coupant à travers bois et de raccourcir considérablement la randonnée. Sans GPS, nous aurions été en grande difficulté.
Certains diront que les bâtons de randonnée sont utiles pour riposter contre des attaques de chiens, ce que je ne conteste pas, d'autres préfèreront le taser. Chacun est libre.
Merci Toulaho de permettre à virgule de poursuivre son enquête.

gazok54 - modérateur

Toulaho
Visorandonneur
le jeudi 07 juin 2018 à 21:27

Je lui permets d'autant plus de poursuivre son enquête qu'à ce stade, les arguments développés font pencher nettement la balance du côté de la méthode classique, à l'ancienne, au détriment du "tout technologique" !

- Les accessoires à l'ancienne sont financement à la portée de toutes les bourses et ne font pas l'objet d'une obsolescence programmée. ...
- crainte (injustifiée) de ne pas être à la hauteur en termes de capacité à lire une carte
- mais aussi incompétence notoire
- pour une minorité peut-être, conflit de générations et/ou hostilité chronique pathologique (asociabilité) envers tous ceux qui ne nous ressemblent pas. ...
- fragilité versus robustesse/rusticité du matériel
-pression sociale: la rando, c'est électro !

"En randonnée comme dans la vie, évitons les raccourcis".

Thierryb26
Visorandonneur
le vendredi 08 juin 2018 à 11:08

Je ne pense pas qu'il faille nécessairement opposer les deux...
- la carto, l'altimètre, la boussole, c'est aussi de la technologie
- les deux outils (GPS ou appli smartphone / cartes papier) sont complémentaires et l'utilisation d'un GPS ou d'une appli smartphone ne dispense pas d'avoir des notions de base en carto.

Netra
Netra
Visorandonneur modérateur
le vendredi 08 juin 2018 à 12:10

Bonjour à tous,

@ Toulaho - Je ne crois pas qu'il soit utile de transformer cette discussion en "combat" entre les anciens et les modernes.

Tout un chacun est plus ou moins à l'aise avec certains outils : carte, boussole, GPS, application, etc. L'important est que personne ne parte les mains vides. Et c'est pour cela que Visorando demande des descriptions détaillées en plus de la carte papier ou de la trace sur l'application.

Bien cordialement,
Etienne
Modérateur Visorando

virgule
virgule
Visorandonneur
le vendredi 08 juin 2018 à 12:52

C'est la voix de la sagesse

Je pense qu'une part d'incompréhension vient du fait que nous ne randonnons pas tous dans le même contexte.

Je regarde parfois les circuits des autres visorandonneurs, et je vois souvent des randos situées presque entièrement sur des GR balisés. Là, effectivement, un descriptif doit pouvoir permettre de se passer de carte et d'appli.

En revanche, quand on randonne dans un secteur "non touristique" et pas particulièrement orienté randonnée, on a une multitude de chemins, certains privés, certains barrés, certains impraticables, et certains totalement disparus. Le balisage est inexistant ou très dégradé, voire inexact. Des chemins ont été construits, et ils ne sont même pas sur la carte. Bref, dans ce contexte, je préconise d'utiliser l'appli, ne serait-ce qu'en dépannage.

Mais ceux qui préfèrent se perdre, c'est leur droit le plus strict.

Randonneuse en Champagne et en Alsace.

Toulaho
Visorandonneur
le samedi 09 juin 2018 à 13:04

Avez-vous déjà, au sein de VR, organisé une manifestation rassemblant vos membres l'espace d'une journée ou d'un w-e, genre AG, et qui permettrait, outre aux membres de se rencontrer et de faire connaissance avec le staff autrement que par l'interface d'un forum, d'organiser des activités ludiques, du style randos journée/demi-journée sur iti balisés ou pas (ce serait encore mieux), ou mieux, course d'orientation pour favoriser les échanges, la convivialité, sans idée de compétition autrement que l'envie de participer ?

"En randonnée comme dans la vie, évitons les raccourcis".

virgule
virgule
Visorandonneur
le samedi 09 juin 2018 à 18:16

Idée sympa.

Sans balises, pour moi

Randonneuse en Champagne et en Alsace.

petits randonneurs
Visorandonneur
le dimanche 10 juin 2018 à 14:20

Bonjour Virgule.

Parcourant le forum, je tombe sur cette discussion. Habitant Reims, je pense que nous allons prendre le "risque" (humour) de suivre quelques unes de tes traces.
Pour ma part, je pense charger la trace sur orégon. Pour assurer le coup, la doc des randos sur téléphone. On ne sait jamais.
Mais il est bien triste, je parle pour moi, d'habiter une jolie région et de la connaitre si peu.
Bonne usure de semelles.

Netra
Netra
Visorandonneur modérateur
le dimanche 10 juin 2018 à 16:07

Virgule a écrit :

et je vois souvent des randos situées presque entièrement sur des GR balisés. Là, effectivement, un descriptif doit pouvoir permettre de se passer de carte et d'appli.

Visorando recommande de toujours avoir une carte avec soi en randonnée, au format papier, sur téléphone ou les deux à la fois. Le présence d'un balisage, quelle qu'en soit la qualité, ne permet pas de se dispenser d'une carte !

Bien cordialement,
Etienne
Modérateur Visorando

virgule
virgule
Visorandonneur
le jeudi 14 juin 2018 à 10:06

Bonjour Netra, les gens qui savent lire une carte sont très très rares, même parmi les randonneurs chevronnés. Je pense que c'est une des raisons qui font qu'ils randonnent en grand groupe, avec des associations.

Bonjour petits randonneurs : notre région est un paradis pour randonneur. Les paysages sont variés, champs, bocage, vignes, forêts, et en plus, les villages sont agréables à traverser. Le seul souci est la gadoue, car les sols de plateaux (= bois) sont très imperméables. Si tu as un GPS, tu n'as pas forcément besoin du descriptif. Tu peux donc trouver un circuit parmi mes 200 randos, dont la plupart ne sont pas publiées.

Randonneuse en Champagne et en Alsace.

toplevel
toplevel
Visorandonneur traducteur
le jeudi 14 juin 2018 à 15:16

les gens qui savent lire une carte sont très très rares, même parmi les randonneurs chevronnés

Il y a dans cette affirmation, une association qui me gêne: "chevronné" + "ne pas savoir lire une carte"
C'est comme de parler d'un voileux chevronné qui ne sait pas lire une carte marine ou d'un plongeur sous-marin chevronné qui ne saurait pas calculer ses paliers.

Randonn'Eure & Loir'', j'aime partir, me détacher, voir ailleurs si j' y suis, rencontrer des inconnus sympas.

virgule
virgule
Visorandonneur
le jeudi 14 juin 2018 à 19:23

Dans ce cas, il y a très peu de randonneurs chevronnés.

Lire une carte, ce n'est pas naturel, ça s'apprend. J'ai souvenir d'avoir demandé mon chemin dans de nombreux pays, en particulier en Amérique du sud, en montrant sur le plan où je voulais aller. J'ai mis pas mal de temps à réaliser que dans ces pays, l'homme de la rue n'a aucune idée de ce qu'est une carte.
En France, lire un plan et une carte s'apprend à l'école, mais je pense que c'est une compétence qui se perd si on ne s'en sert pas.

Randonneuse en Champagne et en Alsace.

toplevel
toplevel
Visorandonneur traducteur
le jeudi 14 juin 2018 à 19:58

Je suis tout à fait d'accord avec tes dernières remarques.

Lire une carte, ça s'apprend mais il faut aussi apprendre à interpréter le terrain, ce que l'on voit, pour le transposer sur une vue à plat. Il n'y a rien de compliqué mais ça demande de l'attention. Il ne suffit pas de sortir une carte au bout d'1h de marche pour savoir automatiquement où on se trouve et dans quelle direction on se dirige.
Il faut continuellement prêter attention au terrain, ses variations d'élévations, les points remarquables (ruine, fontaine, pont, etc....)

C'est sûr qu'en suivant un parcours déjà repéré sur une carte et avec le positionnement GPS, on se facilite grandement la tâche.

Soyons clair: il n'y a ici aucune critique de ma part, la techno, c'est super.

Mais qu'advient-on lorsque le smartphone bug, tombe en panne de batterie ou dans une rivière que l'on a traversée en sautant, que personne ne passe dans les environs, qu'il n'y a pas de route ni d'infrastructure visibles depuis la position où on se trouve.... ?

En plus, lire une carte sert aussi à estimer la distance restante, le temps pour arriver au point visé, l'effort physique à consentir et... à prendre des décisions (mauvais temps, fatigue, etc.), lors d'un trek, ça aide aussi à estimer quand est-ce que je pourrai me réapprovisionner en eau

Pour en revenir à ta remarque:

Dans ce cas, il y a très peu de randonneurs chevronnés

Je suis sûr qu'il en a plus que ça

Randonn'Eure & Loir'', j'aime partir, me détacher, voir ailleurs si j' y suis, rencontrer des inconnus sympas.

virgule
virgule
Visorandonneur
le jeudi 14 juin 2018 à 20:37

Je n'ai rien contre le fait de randonner avec la carte. C'est ce que je fais habituellement. J'imprime sur un format A4, je plie en 6 et je la mets dans ma poche. Comme c'est moi qui ai tracé le circuit, j'ai déjà la carte dans la tête. Donc je ne la sors que rarement de ma poche. J'utilise l'appli en cas de doute.

Randonner avec la carte autour du cou, ça ne me plait pas. Question d'esthétique.

Randonneuse en Champagne et en Alsace.

toplevel
toplevel
Visorandonneur traducteur
le jeudi 14 juin 2018 à 20:43

Randonner avec la carte autour du cou, ça ne me plait pas

Moi non-plus, elle est pliée dans une poche

Randonn'Eure & Loir'', j'aime partir, me détacher, voir ailleurs si j' y suis, rencontrer des inconnus sympas.

virgule
virgule
Visorandonneur
le jeudi 23 août 2018 à 16:06

Je fais remonter ce topic.

J'ai suivi aujourd'hui une rando d'un autre visorandonneur (chose que je ne fais jamais, je préfère les miennes). Je cherchais à savoir comment les gens font pour se perdre, et finir par mettre "décevant" au tracé et au descriptif. Quand la critique est constructive et justifiée, je modifie mon descriptif, quitte à retourner sur place. Mais j'ai fini par penser qu'il y a des gens qui se perdront toujours....

J'ai ma réponse. Les gens qui téléchargent des tracés ne se servent pas de l'appli, tout simplement. Il suffit d'ailleurs d'aller sur leur profil, on y trouve zéro rando, même pas celle qu'ils ont trouvée décevante.

Je vois autour de moi pas mal de gens qui ont l'appli, et qui s'en servent pour tracer leur chemin, et puis c'est tout. Je pense qu'ils ne savent même pas qu'ils pourraient l'utiliser pour suivre la rando qu'ils ont téléchargée et imprimée, puis mise dans la pochette plastique qu'ils ont autour du cou.

Dommage, mais on ne peut pas leur mettre le couteau sous la gorge

Randonneuse en Champagne et en Alsace.

drager
Visorandonneur
le jeudi 23 août 2018 à 16:11

Bjr
pas d 'accrd avec ton analyse
J'ai ma réponse. Les gens qui téléchargent des tracés ne se servent pas de l'appli, tout simplement. Il suffit d'ailleurs d'aller sur leur profil, on y trouve zéro rando, même pas celle qu'ils ont trouvée décevante.
car il n 'est pas toujours facile de faire accepter des randos
voir les commentaires sur le forum
A+

virgule
virgule
Visorandonneur
le jeudi 23 août 2018 à 17:34

Je ne parle pas de randonnées acceptées. Tu as raison, c'est un peu galère au début de rédiger le topo, tout le monde n'est pas forcément à l'aise à l'écrit. Moi-même, j'ai d'abord traîné les pieds, et puis je me suis prise au jeu.

Je parle des tracés qu'on fait quand on se sert tout simplement de l'appli. Même sans être rédigées, elles restent sur ton profil. Elles peuvent permettre de voir où le randonneur s'est trompé, ou bien les variantes qu'il a faites.

Or, les gens qui disent que les descriptions et tracés sont mauvais n'ont généralement pas trace de la rando en question. Ils n'ont donc pas utilisé l'appli.

Maintenant comme dit plus haut, on n'oblige personne, mais franchement, qu'est-ce que ça facilite la vie. Par exemple dans ma rando d'aujourd'hui, j'ai cherché un raccourci, et je me suis égarée dans les ronces et les broussailles. Sans l'appli, j'y serais encore...

Randonneuse en Champagne et en Alsace.

drager
Visorandonneur
le vendredi 24 août 2018 à 10:05

RE
dans mon profil il y a tout et rien
beaucoup recherches de randos que je n ai forcément faite
d ailleurs pour ma part cela serait bien que je puisse séparer des randos faites
à faire ,à finaliser
car là c 'est tout mélangé
A+
bonne journée

gazok54
gazok54
Visorandonneur modérateur
le mardi 28 août 2018 à 20:49

Bonsoir drager
Quand tu affiches tes randonnées, à gauche, sous "Bienvenue drager", tu peux trier tes randonnées comme tu le souhaites.

gazok54 - modérateur

virgule
virgule
Visorandonneur
le mardi 28 août 2018 à 22:16

C'est bien pratique quand on en a 300

Randonneuse en Champagne et en Alsace.

toplevel
toplevel
Visorandonneur traducteur
le mercredi 29 août 2018 à 07:34

Pourquoi ne pas utiliser l'appli visorando, alors qu'elle aurait évité de se perdre ?

ou

Comment trier ses randos dans la page de son compte?

Il me semble opportun d'ouvrir une autre discussion plutôt que de mélanger les sujets

Randonn'Eure & Loir'', j'aime partir, me détacher, voir ailleurs si j' y suis, rencontrer des inconnus sympas.