Ne lésinez pas sur l'équipement de randonnée !

Amon-Rê
Amon-Rê
Visorandonneur
le samedi 19 mai 2018 à 14:23

Bonjour,

Je voudrais vous faire part de mon expérience. Ce que j'écris vise surtout les randonneurs du dimanche. Les randonneurs chevronnés, eux, rigoleront à la lecture de mon commentaire. Mon père, lorsque je lui ai raconté ma journée du jeudi 17 mai, n'a pas rigoler. Bien au contraire...

Mon père m'a transmis sa passion pour la randonnée. Adolescent, je ne compte plus le nombre de randonnée que nous avons fait, moi, mon père, ma mère et mon frère, dans les Pyrénées notamment. Mais dans cette transmission, il y a eu un léger dysfonctionnement : la prudence n'est pas passée.

Ma dernière randonnée, c'était jeudi 17 mai 2018 sur le sentier Blanc-Martel, dans les gorges du Verdon. Un aller-retour qui m'a pris 10h00. Les 30 dernières minutes ont été les plus difficiles, car une averse a éclatée.

Ces 30 dernières minutes auraient pu être beaucoup moins difficiles si j'avais eu l'équipement adéquat... Je suis parti faire cette randonnée avec un tricot et un pull, ceux que vous mettez pour aller vous promener en ville. Idem pour le pantalon, qui n'était qu'un simple jean. Quand aux chaussures... il s'agit de chaussures que j'ai acheté à Décathlon dans le rayon des chaussures de randonnée, mais ceux sont des chaussures de marche et la nuance est importante. Elles ne sont pas étanche, elles glissent facilement sur un terrain mouillé, elles ont une prise au sol toute relative et elles ne protègent pas les pieds si une pierre assez lourde tombe dessus. Dans mon sac à dos, qui n'est pas étanche, j'avais 4 litres d'eau, de quoi manger (mais léger), une lampe-torche et mon smartphone. Je n'avais pas de veste, je n'avais pas de casquette, je n'avais pas kaway, je n'avais pas de trousse de secours.

Avec mon père, nous avons convenu d'aller à Décathlon pour m'acheter l'équipement nécessaire pour faire des randonnées, car, pour la dernière que j'ai effectué, j'ai été totalement imprudent. Comme je vous l'ai dit plus haut, mon père, qui est un randonneur chevronné, n'a pas du tout apprécié ce que je lui ai raconté, d'autant plus que je suis seul lorsque je fais des randonnées. Dans l'équipement nécessaire à la randonnée, je réfléchit encore à savoir si je m'achèterais des bâtons de randonnée. De mon avis, ils sont un confort, ils restent donc optionnels.

Tout ça pour dire aux randonneurs débutants qu'il ne faut pas hésiter à acheter l'équipement nécessaire pour faire de la randonnée. Cela a un coût, mais il en va de la prudence. Chaque année, des randonneurs décèdent parce qu'ils n'avaient pas les équipements nécessaire pour faire des randonnées, notamment celles qui sont compliquées. Cela aurait du d'ailleurs me faire réagir depuis longtemps !

A bientôt !

virgule
virgule
Visorandonneur
le samedi 19 mai 2018 à 20:50

Bonjour,

il y a évidemment l'équipement, mais le plus important est l'entraînement. Partir faire une randonnée de 10 heures sans avoir d'abord randonné autour de chez soi, c'est évidemment une erreur.

Mais beaucoup de "randonneurs" ne jurent que par le GR20, Compostelle ou le cirque de Mafate. Évidemment, quand on s'y lance de but en blanc, on a des déboires, ou au moins des ampoules.

Mais c'est en se trompant qu'on apprend. L'expérience des autres nous sert rarement.

Randonneuse en Champagne et en Alsace.

Amon-Rê
Amon-Rê
Visorandonneur
le samedi 19 mai 2018 à 21:57

10h00 de randonnée sur un parcours difficile sont passés comme une lettre à La Poste car, et c'est là tout le paradoxe, j'ai l'entraînement nécessaire mais pas l'équipement adéquat. J'ai déjà effectué plusieurs randonnée qui m'ont prises entre 5h00 et 6h00 pour les finir, sur des parcours compliqués.

La nouveauté qui s'est invitée sur ma dernière randonnée est cette averse. J'avais regardé la météo à Rougon la veille. Il devait faire très nuageux vers la fin de l'après-midi, sans pour autant y avoir de pluie. Cependant, en montagne, la météo est très changeante. Et, en effet, une grosse averse a éclaté.

C'est cette averse qui m'a fait comprendre que j'avais fait une grosse erreur au niveau de l'équipement que je possédais. Mon père, randonneur chevronné, m'en a remis une couche, en me critiquant de A à Z pour mon imprudence. Et il n'a pas eu tord : les 30 minutes d'averse m'ont exténué. Mes vêtements trempés ont été inconfortables et plus lourd. Mes chaussures de marche glissaient beaucoup sur le sol trempé, ce qui a gêné considérablement ma marche, sans compter qu'elles étaient, elles aussi, trempées. Ces 30 dernières minutes de marche sous cette grosse averse n'ont pas été un plaisir mais un calvaire. Je pèse ce mot.

Bref, tout ça m'a fait réfléchir. Tu me dis que c'est en faisant des erreurs que l'on apprend. Oui, mais lors des randonnées, ces erreurs peuvent s'avérer mortelles. Oui, il faut avoir l'équipement adéquat lorsque tu pars faire une randonnée. Et tu peux rajouter quelques petits plus qui pourront te servir si tu retrouves bloqués, quelques soient les raisons, notamment si tu es en zone blanche. Je suis le fils d'un randonneur chevronné. Je peux te dire que j'étais loin d'être fier lorsque j'ai raconté ma randonnée sur le sentier Blanc-Martel à mon père. Ne pas apprendre des autres est une bêtise.

virgule
virgule
Visorandonneur
le samedi 19 mai 2018 à 22:29

Je pense que si tu avais l'habitude de randonner, tu n'aurais pas oublié ton kway. Le pluie est la même à Landerneau et sur le sentier Blanc-Martel

Maintenant je pense que sur ce sentier très fréquenté, si tu avais vraiment été en difficulté, d'autres randonneurs t'auraient aidé. J'ai vu sur internet que c'est assez réputé, donc on n'y est pas seul.

Randonneuse en Champagne et en Alsace.

virgule
virgule
Visorandonneur
le samedi 19 mai 2018 à 22:30

Des chaussures imperméables, des guêtres et une cape de pluie, et tu seras insubmersible

Randonneuse en Champagne et en Alsace.

toplevel
toplevel
Visorandonneur traducteur
le jeudi 31 mai 2018 à 19:38

L'équipement, c'est une chose (encore faut-il l'avoir bien choisi et savoir s'en servir), la réflexion et le bon sens sont encore plus importants:

Qu'est-ce qui peut ne pas se passer comme prévu et comment puis-je l'éviter?

et

Qu'est-ce que je fais si.........?

Randonn'Eure & Loir'', j'aime partir, me détacher, voir ailleurs si j' y suis, rencontrer des inconnus sympas.

randoecofr
Visorandonneur
le vendredi 01 juin 2018 à 10:14

Bravo et merci pour ce post car il n'est jamais facile d'évoquer ses erreurs. Oui, l'équipement n'est pas simplement une question d'esthétique et de confort, il participe également à la sécurité du randonneur, particulièrement flagrant pour les chaussures, sifflet de secours, couverture de survie (il y a soit mais on peut également croiser des personnes en difficultés)...
Du dimanche ou chevronné, il suffit d'une foulure, crampe, fatigue pour qu'une simple rando. même bien préparée et sous de bonnes conditions météo devienne très compliquée (les bâtons sont les bienvenues dans ces cas). La pluie n'est pas toujours prévisible et elle peut effectivement rapidement changer la donne : froid, glissades, visibilité... alors autant atténuer ce qui peut l'être avec un bon bon équipement (bon là, Décathlon et Kway c'est bien, mais pas franchement des références...).

Préservons la Nature, randonnons écoresponsable !

Nipcila87
Nipcila87
Visorandonneur
le jeudi 05 juillet 2018 à 12:00

Bonjour. Chapeau à vous d’admettre ce que vous appelez une erreur. Heureusement, pas eu de mal et cela servira plutôt de leçon. Un ami aime à dire qu’il faut toujours prévoir l’imprévisible en rando. Du coup, je ne sors jamais sans un k-way, personnellement. Bien entendu, il faut aussi prévoir les bonnes chaussures. Ici, c’est un peu plus complexe, puisqu’à chaque parcours sa paire ! Il faudrait mieux vous équiper la prochaine fois.

toplevel
toplevel
Visorandonneur traducteur
le jeudi 05 juillet 2018 à 12:18

Nous faisons tous nos erreurs, plus ou moins importantes, l'essentiel est d'en tirer un enseignement.

Randonn'Eure & Loir'', j'aime partir, me détacher, voir ailleurs si j' y suis, rencontrer des inconnus sympas.

bundom
Visorandonneur
le mardi 10 juillet 2018 à 10:02

ahhhh Decathlon.... je sais qu'il faut faire attention à la dépense, mais si je peux vous donner un conseil, c'est pas la qu'il faut aller...
Je suis randonneur/trailer, et il y a un principe de base, pour faire un bon marcheur/trailer il faut un bon équipement.
Je vous donne un exemple, vous avez besoin d'une veste en cas de pluie et de vent.
Vous allez chez mon ami Dédé, 20/30 euros vous avez une veste coupe vent semi étanche..
Vous la mettez un jour ou il bruine avec du vrai vent, après 5 km vous êtes mouillés par la pluie et la sueur que vous dégagez, et le coupe vent n'est en fait efficace que pour une légére brise...

Résultat, vous avez perdu 25 euros, et vous allez acheter une autre veste, (100 euros pour la mienne)
tissus respirant, etanche à la pluie

Vous changez pour une veste disons plus cher, 100/110 euros, je sais c'est cher, mais vous rentrez de vôtre marche frais comme un gardon. Disons que pour 100 euros vous trouvez un bon produit... qui durera longtemps, plus de 5 ans, beaucoup plus que la veste a Dédé...
Il y a des normes pour evaluer l'efficacite d'une veste, le schmerber

- 10.000 Schmerber ou 10.000 mm : Protection satisfaisante dans la majorité des cas
- 20.000 Schmerber ou 20.000 mm : Haute protection
- 30.000 Schmerber ou 30.000 mm : Protection réservée aux conditions extrêmes.
C'est indiqué sur l'éiquette de la veste...

Plus le prix est elevé plus le poids diminue, et surtout plus les textiles sont performants. A vous de trouver le juste milieux entre ce qui vous est necessaire et le prix que vous pouvez mettre...
Plutôt que d'aller chez Dédé allez dans un magasin spécialisé running, il a en a de plus en plus. Vous y verrez des gens qui vont vous conseiller, et si vous leur donnez une fourchette de prix ils trouveront toujours un article qui vous convient.

Les chaussures c'est pareil, entre la tong et la chaussure a 600 euros il y a le choix... tout dépend de ce que vous faites, mais il faut compter un minimum de 120 euros pour avoir quelquechose de correct, lowa est une très bonne marque par exemple.

Thierryb26
Visorandonneur
le mardi 10 juillet 2018 à 13:22

Un peu excessif... Il n'y a pas que des trucs à 20 balles chez dkt. On y trouve aussi des vêtements imperméables et respirant. J'ai notamment un surpantalon pour les randos en raquettes bien efficace. A contrario j'ai eu une veste "de marque" sensée être imperméable et qui ne l'a jamais été...

toplevel
toplevel
Visorandonneur traducteur
le mardi 10 juillet 2018 à 20:54

Je crois qu'il faut bien comprendre sur quel segment se positionne Decathlon: des équipements abordables pour débuter ou pratiquer de façon régulière un certain nombre d'activités, en essayant de satisfaire le plus grand nombre.
Et de temps en temps, ils pondent des produits très bien conçus.

Alors certes, les pratiquants exigeants avec des critères pointus auront tendance à se tourner vers des enseignes spécialisées dans leur domaine d'activité.
Par exemple, ce que Dec. appelle une tente de randonnée ultra-légère, ben, c'est juste une tente de rando pas trop lourde
Pour du véritable UL, il faudra aller voir ailleurs.

Ceci étant dit, il ne faut pas penser que parce-que c'est Decath, c'est forcément moins bon qu'ailleurs.
J'ai acheté des t-shirt Tech-fresh à moins de 5€ et ils sont aussi performant que ceux que j'ai acheté 10x plus chers dans une enseigne spécialisée.

Ils ne couvrent pas tous nos besoins, c'est évident, mais ils ont néanmoins certains produits qui sont pas mal du tout et ils ne vendent pas que du Decath, mais aussi d'autres marques.

Pour les chaussures, là aussi il est impossible d'avoir une sélection qui convienne à tout le monde. A chacun ses pieds et bien chanceux celui/celle qui trouvera la paire qui lui convient, mais ça n'est pas impossible.
Pour ma part, j'ai fini par aller au Vieux Campeur.

J'avais acheté ma première veste de pluie chez Decath. 3 couches et 8.000 machin-chose, à €79
Elle était parfaite pour une journée de pluie en Ecosse en 2018.

Elle me sert toujours mais pour les grandes rando j'emmène désormais une veste Cimalp à 20.000 truc-choz et 80.000 MVP

Lorsque tu écris:

Plus le prix est elevé plus le poids diminue

en fait tu voulais dire: plus le poids diminue et la performance augmente, plus le prix est élevé. C'est clair, mais l'inverse n'est absolument pas vérifié.

Randonn'Eure & Loir'', j'aime partir, me détacher, voir ailleurs si j' y suis, rencontrer des inconnus sympas.

virgule
virgule
Visorandonneur
le mercredi 11 juillet 2018 à 06:22

Moi j'achète toutes mes chaussures chez Décathlon. Je ne prends que des chaussures basses Merrell, ce sont les seules qui sont assez larges et souples pour que je n'aie pas mal aux pieds.
A quoi me serviraient des chaussures haut de gamme si je ne peux pas marcher avec ?

Les gens qui pratiquent la randonnée en conditions extrêmes sont quand même assez rares. Les autres n'ont pas forcément besoin de matériel high tech.

Je pense que ce qui pêche le plus chez les gens qui se lancent dans la randonnée, c'est l'entraînement. Certains entreprennent des randos prestigieuses (GR20, Compostelle, tour du Mont Blanc) sans aucun entraînement. Quelques marches de 25 km autour de chez eux leur aurait permis d'acquérir une bonne condition physique, et de tester leur matériel. Et ça éviterait pas mal d'accidents de vacances.

Randonneuse en Champagne et en Alsace.

toplevel
toplevel
Visorandonneur traducteur
le mercredi 11 juillet 2018 à 08:09

A quoi me serviraient des chaussures haut de gamme si je ne peux pas marcher avec ?

Le haut de gamme n'est pas une fin en soi, du moins pour la plupart d'entre nous
L'essentiel est bien de trouver chaussure à son pied, dans tous les sens du terme.

Randonn'Eure & Loir'', j'aime partir, me détacher, voir ailleurs si j' y suis, rencontrer des inconnus sympas.