Les bâtons de randonnée - Page 2

Dark Jador
Visorandonneur
le vendredi 25 novembre 2016 à 18:57

Merci Gazok pour tes encouragements. Je dois avouer que je n'en menais pas large mais je n'avais pas d'autre alternative que de résolument faire face au danger. En effet, la "self-defense" grâce aux bâtons de rando, c'est une option plutôt inattendue !!! Bon w-e

En randonnée comme dans la vie, évitons les raccourcis.

toplevel
toplevel
Visorandonneur traducteur
le vendredi 17 février 2017 à 13:49

J'arrive tardivement sur ce topic car je me suis récemment inscrit sur ce site.
J'aimerai partager mon expérience autour des bâtons de marche:

J'ai commencé par considérer cela comme une mode et me demander vraiment l'intérêt de ces accessoires.
Plus tard, lors de la descente avec un pote des Gorges de Samaria, en Crète, tous deux étions très énervés d'entendre systématiquement les cliquetis de certains marcheurs avec leurs bâtons.
Il y en avait une d'ailleurs, à chaque fois que l'on décidait de s'arrêter pour la laisser passer devant (en espérant ne plus l'entendre), j'imitais le bruit et au bout de plusieurs passages, elle a fini par rester loin derrière. Je suis abasourdi par le nombre de randonneurs qui n'ont pas compris qu'ils doivent adapter leurs bâtons au terrains et que des pointes en tungsten sur de la roche, c'est tout simplement débile.

Bref,
de retour en France je suis tombé sur le blog d'un randonneur qui, parmi ses nombreux articles, explique les bienfaits des bâtons de marche.
Je me suis laissé convaincre et acheté ma première paire. Sauf que j'ai essayé de marcher avec et à 2 reprises j'ai abandonné au bout de quelques minutes en me disant que ça m'emmerdait plus qu'autre chose.
Ils étaient restés dans le coffre de ma voiture.

Quelques mois plus tard, après une randonnée de 25km (sans bâtons bien sûr!) je suis rentré à la location avec une fatigue certaine au bas du dos.
Le lendemain matin, j’avais toujours une légère douleur au bas du dos et c’est alors que je me suis dit: « Aller, je me force à essayer de marcher avec ces fichus bâtons »
Au démarrage du deuxième parcours, je n’y arrivais pas, les bâtons m’encombraient plus qu’autre chose et puis à un certain moment, je me suis rendu compte que je n’y pensais plus et c’est alors que j’ai réalisé qu’en laissant mes bras balancer normalement avec le rythme de la marche, les bâtons suivaient tout naturellement.
Ensuite j’ai réalisé que je n’avais plus de douleur au bas du dos et également que mon % cardio (annoncé tous les km) était plus bas que la veille.

Au final, je me suis rendu à l’évidence que ces bâtons étaient bénéfiques

J'aime partir, voir ailleurs si j' y suis, rencontrer des inconnus sympas.

En randonnant, forcément on rencontre moins de cons mais ils laissent tout de même des traces.

virgule
virgule
Visorandonneur
le lundi 09 avril 2018 à 01:35

Je viens de retomber sur ce topic

Une petite précision : je suis très loin de toute montagne. Je randonne en Champagne Ardenne, où il n'y a que la Montagne de Reims, qui est un vignoble, et pas une montagne.

J'ai utilisé des bâtons une fois cet hiver, pour randonner dans un mélange de gadoue et de neige fondue. Là, OK, ils m'ont servi à me sentir plus stable.

Je n'ai pas changé d'avis sur les bâtons. Je pense que la plupart des gens qu'on croise porteurs de bâtons tiendraient encore parfaitement debout sans bâtons.

Heureusement, dans mon coin, la mode est en train de passer. On en voit de moins en moins.

Randonneuse en Champagne et en Alsace.

toplevel
toplevel
Visorandonneur traducteur
le lundi 09 avril 2018 à 07:59

Une mode?
Peut-être que pour un certain nombre, le bâton est à la marche ce que la tenue publicitaire est au cyclisme amateur, une sore de légitimité: j'ai des bâtons, donc je suis un marcheur
Pour ma part, je fais partie de ceux qui n'y croyaient pas au départ, pensaient que c'était surtout pour les vieux, et qui ont fini par en verifier les bénéfices.

Après, chacun fait c'est qu'est-ce qu'il veut

J'aime partir, voir ailleurs si j' y suis, rencontrer des inconnus sympas.

En randonnant, forcément on rencontre moins de cons mais ils laissent tout de même des traces.

Toulaho
Visorandonneur
le lundi 09 avril 2018 à 10:01

Avoir quatre points d'appui au lieu de deux sur des terrains instables ou nécessitant une meilleure équilibration est une aide indéniable et participe de la réduction de la fatigue musculaire.C'est en tout cas mon observation sur des parcours avec dénivelées importantes.
Il est toutefois évident que les bâtons ne sont pas la parade "absolue" à tous les inconvénients de la randonnée pédestre (glissade, perte d'équilibre) : il faut un minimum de tonicité, d'agilité, de souplesse pour optimiser l'utilisation des bâtons.On voit souvent des randonneurs pleins de bonne volonté et motivés, équipés de bâtons, mais qui ne les utilisent pas de façon optimale en montée et/ou à la descente, souvent par manque de confiance.Dans ce cas de figure, les bâtons sont clairement une gêne.
Les bâtons ne sont pas un effet de mode: ils ont été utilisés de façon plus confidentielle en rando depuis la moitié des années 70.Ils nécessitent une période d'adaptation et doivent être réglés à la morphologie du randonneur et il faut persévérer pour en découvrir les avantages, bien supérieurs aux inconvénients !
Enfin, on n'est pas obligé de les utiliser sur toute la durée de la randonnée.Sur le plat, on peut les ranger (de surcroît sur route goudronnée) même si, personnellement, je leur trouve des vertus en tant qu'accessoires pour travailler le haut du corps et aussi pour maintenir une cadence de marche plus régulière à l'instar mais dans une moindre mesure que la marche nordique.

"En randonnée comme dans la vie, évitons les raccourcis".

toplevel
toplevel
Visorandonneur traducteur
le lundi 09 avril 2018 à 11:13

je les utilise également sur le plat, particulièrement pour le maintien du rythme mais aussi pour ne pas avoir les mains qui gonflent.

Je les utilise également sur les surfaces goudronnées, car j'ai toujours les embouts caoutchouc.

J'aime partir, voir ailleurs si j' y suis, rencontrer des inconnus sympas.

En randonnant, forcément on rencontre moins de cons mais ils laissent tout de même des traces.

virgule
virgule
Visorandonneur
le lundi 09 avril 2018 à 12:23

Bon, il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis

Je viens d'acheter une paire de bâtons télescopiques que je sortirai de mon sac si j'en ai besoin. Je vois bien qu'il n'y a plus moyen de faire une randonnée sans être entouré de bâtons, alors tant qu'à subir ceux des autres, autant en profiter moi-même.

Dans mon coin, des bâtons peuvent servir une dizaine de minutes sur une rando de 25 km. Si je peux les mettre dans mon sac, pourquoi pas. Je vous dirai si je suis convaincue.

Randonneuse en Champagne et en Alsace.

toplevel
toplevel
Visorandonneur traducteur
le lundi 09 avril 2018 à 13:38

@Virgule

oh ben dis-donc, j'espère que tu ne regretteras pas ton achat
As-tu pris le modèle connecté, avec port USB et support à selfie

J'aime partir, voir ailleurs si j' y suis, rencontrer des inconnus sympas.

En randonnant, forcément on rencontre moins de cons mais ils laissent tout de même des traces.

Toulaho
Visorandonneur
le lundi 09 avril 2018 à 15:20

Alors là...les bras (et les bâtons forcément) m'en tombent
Félicitations pour cette acquisition !..champagne !

"En randonnée comme dans la vie, évitons les raccourcis".

RedfishTheCat
RedfishTheCat
Visorandonneur
le mercredi 11 avril 2018 à 14:09

Je ne supporte pas non plus le bruit des bâtons avec la pointe à nue... et pour cette raison j'ai toujours refusé d'en acheter.
Et au final on m'a prêté une paire avec embouts caoutchouc et depuis j'ai acheté une paire.

Je ne m'en sert pas tout le temps... inutilisable par exemple sur chemin étroit dans la garrigue, ça accroche de partout.
Par contre, pour les grosses montés, j’apprécie de pouvoir utiliser les muscles du haut du corps pour aider mes cuisses et en descente de pouvoir ménager un peu mes genoux, sur le plat ça me permet de garder un bon rythme en tirant sur les bras.
Pour le passage pieds nus dan l'eau froide, c'est aussi un vrai équilibre en plus (surtout avec un gros sac à dos pour 5j d'autonomie complète).

Enfin, ça m'a permis de ne plus prendre mes mâts (même poids que mes deux bâtons de 158gr chacun) pour monter le tarp, mâts qui étaient un poids mort dans le sac pendant la marche... au moins les bâtons sont un poids utile.

Après, je croise quand même pas mal de personnes qui semblent plus balader leur bâtons que réellement s'en servir.

Miaou !
=^_^=

toplevel
toplevel
Visorandonneur traducteur
le jeudi 12 avril 2018 à 11:43

158gr ! Là, tu m'épates, les miens font allègrement 174gr avec l' embout en caoutchouc

Je confirme, sur les sentiers très étroits ou lorsqu'il y a beaucoup de végétation, les bâtons sont encombrants.
Concernant le bruit des pointes métalliques, c'est vraiment un truc qui m'énerve au plus haut point, ça m'énerve d'autant plus que les pointes métalliques sur le bitume ou dans les rochers, c'est totalement inefficace.

J'aime partir, voir ailleurs si j' y suis, rencontrer des inconnus sympas.

En randonnant, forcément on rencontre moins de cons mais ils laissent tout de même des traces.

RedfishTheCat
RedfishTheCat
Visorandonneur
le jeudi 12 avril 2018 à 12:52

158gr nu, j'ai pas pesé les embouts...
https://www.massdrop.com/?origin=%2Fbuy%...
Si je comprend le site, c'est 12gr par grip (moins une fois usé).

Miaou !
=^_^=

Anguille
Anguille
Visorandonneur
le dimanche 20 mai 2018 à 09:14

Bon je n'ai pas tout lu mais comme on est sur internet à l'époque du "moi je", alors voilà mon histoire:

Je guettais d'un mauvais œil tous ces gens avec leurs bâtons, et j'y voyais bien une mode, un truc en + pour consommer encore et s'équiper d'un merdier en +, moi adepte du minimalisme et mon âme de scout (un bâton c'est en bois et taillé avec les ongles! ^^)

Et puis un jour j'ai reçu un bon d'achat Décathlon, et puis j'ai vu des bâtons en promo (Arpenaz 200), et bim j'ai acheté.

Et bim voilà j'ai été conquis ! la marche est plus légère, rythmée, les bâtons offrent une aide précieuse pour grappiller ou descendre avec appui les pentes raides ! Aussi et surtout, j'avais une douleur à l'épaule avant au bout de quelques heures avec le poids du sac, genre de tension musculaire.
Et là avec les bâtons disparu ! les muscles sont sollicités, l'articulation de l'épaule, ce qui fait que je n'ai plus mal, hourra !

Voilà, si ce message vous a plu n'hésitez pas à mettre un pouce bleu, vous abonner à mes commentaires et partager sur les réseaux sociaux ^^ !

courjus52
courjus52
Visorandonneur
le lundi 21 mai 2018 à 10:50

Bonjour, c'est pourquoi je prends toujours au moins un bâton de randonnée avec moi même quand je vais dans mon village, il peut arriver la même chose.
Autre chose, on trouve aussi des embouts de bâton de rechange dans les magasins de notre sport favori.
Amicalement.

toplevel
toplevel
Visorandonneur traducteur
le jeudi 31 mai 2018 à 19:29

J'utilisais une paire de Raidlight-Vertical en carbonne et vient de casser un bâton pendant une descente sur la Skye Trail.
Irréparable!
J'avais bien remarqué que je l'avais sérieusement fait ployer lors d'une glissade mais pensais m'en être sorti en me disant "ouahh, c'est du solide..."

Me voici donc à la recherche d'une nouvelle paire.

J'aime partir, voir ailleurs si j' y suis, rencontrer des inconnus sympas.

En randonnant, forcément on rencontre moins de cons mais ils laissent tout de même des traces.

toplevel
toplevel
Visorandonneur traducteur
le mardi 19 juin 2018 à 20:14

Qu'entends-tu par "les meilleurs" ?

Pour ma part, j'ai recherché les plus légers possibles à un prix restant raisonnable.
J'ai acheté, il y a 1 an et demi, des vertical carbon 3 de chez Raidlight

- 180gr chacun (avec l'embout en caoutchouc inclus)
- en fibre de carbonne
- poignée en mousse EVA (il y a mieux)
- 3 segments (pratique pour ranger dans le sac à dos quand on le met dans la soute de l'avion)
- réglables avec serrage par clips extérieurs (beaucoup plus pratique que le système où il faut tourner les segments)

EUR 100 la paire. Il y a plus léger mais beaucoup plus cher.

https://www.raidlight.com/fr/men/trail-e...

Question solidité: Je les ai fait plier plus d'une fois lors d'une glissade/chute en descendant une pente.
Lors de mon trek sur l'île de Skye, j'ai sévèrement fait plier un des bâtons et....il a fini par casser net.
Cela faisait 1 an et demi que je m'en servais.
Je ne suis pas sûr que j'aurai obtenu un meilleur résultat avec une autre paire, même en aluminium.

Question SAV: je croyais que j'allais être obligé de racheter une paire et franchement, ça me défrisait un peu. J'ai envoyé un email en expliquant ma mésaventure et demandant s'il était possible de n'acheter qu'un seul bâton.
La réponse était meilleure que ce à quoi je m'attendais:
Le SAV m'a demandé de leur envoyer des photos du bâton cassé, et mes coordonnées.
Ils ont été surpris que ça casse à ce niveau mais ils m'ont expédié 2 segments de remplacement pour EUR 37

Voilà, c'est juste mon expérience perso et je suis sûr que plein d'autres randonneurs sont eux aussi, ravis de leurs bâtons.

J'aime partir, voir ailleurs si j' y suis, rencontrer des inconnus sympas.

En randonnant, forcément on rencontre moins de cons mais ils laissent tout de même des traces.

toplevel
toplevel
Visorandonneur traducteur
le mercredi 20 juin 2018 à 08:16

L'autre jour je suis tombé par hasard sur ce site:La boutique du bâton
https://www.la-boutique-du-baton.com/
Ils n'ont pas tout mais il y a pas mal de choix

J'aime partir, voir ailleurs si j' y suis, rencontrer des inconnus sympas.

En randonnant, forcément on rencontre moins de cons mais ils laissent tout de même des traces.

muscar
Visorandonneur
le jeudi 21 juin 2018 à 23:58

Hey,
mon avis sera bref, je n'ai pas une grande expérience de la randonnée avec ou sans bâton.
Une chose est sure et c'est perso, suivant le parcours ils sont d'une forte utilité.

Que ce soit dans les descentes ou les montées ils aident fortement, on aime ou pas, mais ça aide qu'on le veuille ou non.

Je le comparerai presque au ski, où la j'ai plus d'expérience.
On peut très bien skier sans bâton, mais si tu cherches la performance et le confort il te les faut c'est inévitable.
Si les pros les utilisent ce n'est pas pour rien, je reste persuader qu'en rando c'est pareil.
Niveau amortis, aide, anticipation, les tester c'est les adopter

Je rejoins d'autre où oui effectivement sur de petit parcours c'est inutile, mais si ça aide même sur de petit parcours, alors il ne faut pas hésiter.
la santé, le confort ne sont pas une mode.
C'est comme les lunettes de soleil, le débat peut être grand

Toulaho
Visorandonneur
le vendredi 22 juin 2018 à 08:22

Bonjour muscar,
Votre comparaison avec le ski est intéressante et tout à fait pertinente.
En ski alpin, à vitesse faible et moyenne, les bâtons entrent dans la décomposition des mouvements du virage qu'ils aident à déclencher. A vitesse plus élevée, les bâtons servent davantage à maintenir l'équilibre, à l'instar du balancier d'un funambule.
En randonnée à ski, les bâtons ont les mêmes fonctions auxquelles il faut ajouter la poussée (progression à la montée) et/ou certains appuis marqués (conversions, progression sur cales).
En randonnée pédestre avec bâtons, on retrouve certaines postures identiques à celles du ski de randonnée: recherche d'appuis (progression sur sentiers raides, traversées de gué, de sentiers marécageux, sentiers entrecoupés d'escaliers, etc) ou d'équilibre (éboulis, terrain instable, pistes ravinées, etc).

"En randonnée comme dans la vie, évitons les raccourcis".

bernardino
bernardino
Visorandonneur modérateur
le vendredi 22 juin 2018 à 13:41

Bonjour à tous et grand merci pour ce post oh combien intéressant sur le bâtons de randonnée.
Voilà nous avons un petit souci de portage avec cette fameuse paire de bâtons mon épouse et moi même c'est que, randonnant essentiellement en montagne, nous n'utilisons pas les bâtons lors de la montée. Vous avez compris que nous nous en servons en descente sinon cela ne vaudrait pas la peine de les emporter. Le sujet c'est donc, comment les porter jusqu'au sommet?
Doit-on les attacher sur le sac à dos, oui mais comment, sur le côté, ok mais lequel, derrière, ou bien les faire passer sous le bras comme le proposent les nouveaux sacs de chez Millet par exemple.
Peut-on aussi les mettre carrément dans le sac à condition que leur taille le permette (cela existe ce sont les bâtons télescopiques un peu cher j'avoue mais bien plus légers aussi).
Si d'aventure vous aviez une solution évidente merci de nous la communiquer, par contre celle de les faire porter par un ami n'a jamais marché.
Bonnes randonnées avec ou sans bâtons.

Très cordialement
Bernard
Modérateur Visorando

toplevel
toplevel
Visorandonneur traducteur
le vendredi 22 juin 2018 à 13:52

Bonjour Bernard,

si tu as des bâtons mono-segment ça va être un peu compliqué:
- essaye de les fixer de chaque côté du sac

si tu as des bâtons en plusieurs segments (télescopiques ou pliants), tu les ranges facilement où tu veux:
- dans le cas
- sur un côté

pour les fixations, si ton sac à dos n'est pas équipé de cordons élastiques appropriés, tu peux aisément t'en procurer en ligne ou dans n'importe quel magasin de bricolage au rayon des tendeurs et fixations élastiques. Tu en achètes une paire pour toi et une pour ton épouse et tu places tes bâtons où tu veux sur ton sac

En fonction de ton sac et de ton portage, tu verras bien le meilleur endroit pour les placer.

Le plus important:
- ils ne doivent pas gêner tes mouvements
- ils faut éviter qu'ils puissent s'accrocher, à des branches par exemple ou dans un couloir rocheux, au risque de te bloquer ou de t'entraîner dans une chute
- il faut éviter qu'ils puissent se tordre/casser si jamais tu tombes ou si tu poses ton sac à terre pour t'assoir dessus

Personnellement, s'il m'arrive de ne pas les utiliser:
- je les raccourcis au max (ils sont télescopiques) et les range dans une poche latérale en les faisant passer sous un élastique de serrage
- ou bien carrément en vertical à l'intérieur du sac à dos (transport en soute)

J'aime partir, voir ailleurs si j' y suis, rencontrer des inconnus sympas.

En randonnant, forcément on rencontre moins de cons mais ils laissent tout de même des traces.

Toulaho
Visorandonneur
le vendredi 22 juin 2018 à 14:11

Bonjour,
Il y a plusieurs solutions, certaines sont onéreuses mais elles ont le mérite d'exister:
- la veille de la randonnée, organiser un héliportage afin de déposer les bâtons au sommet pour pouvoir les retrouver le lendemain pour la descente;
- les accrocher par la dragonne derrière le sac et les laisser traîner sur le sol, ça fait un peu de bruit mais la rondelle permet de débroussailler les mauvaises herbes, c'est écologiquement très tendance (pas de glyphosate) ;
- faire un grand bond technologique par l'acquisition d'une paire de bâtons télescopiques, on en trouve d'excellents à 20 euros/paire dans les grandes enseignes.
- les utiliser à la montée, c'est diablement efficace et résout le pb du portage !
- engager un porteur (de bâtons), en CDI ça participera ainsi de l'effort national contre le chômage
- un drone transporteur de bâtons ?

"En randonnée comme dans la vie, évitons les raccourcis".

toplevel
toplevel
Visorandonneur traducteur
le vendredi 22 juin 2018 à 14:16

...il y a aussi la mule

J'aime partir, voir ailleurs si j' y suis, rencontrer des inconnus sympas.

En randonnant, forcément on rencontre moins de cons mais ils laissent tout de même des traces.

virgule
virgule
Visorandonneur
le vendredi 22 juin 2018 à 14:28

Bonjour à tous

Un petit aparté dans ce topic passionnant des bâtons de randonnée. Je les ai vu apparaître la semaine dernière sur les pavés d'un village alsacien très touristique. Il ne s'agissait pas de randonneurs passant par là en cours de randonnée, mais bien de touristes. Il faut croire que ça soulage leurs articulations dans les montées et les descentes.

Bravo les vendeurs de bâtons, on ne va pas tarder à en voir dans les centres des villes, ou même dans le métro, où ça rendra les escaliers moins pénibles. Et permettra de se défendre

Pour les riverains, en revanche, le cliquetis des bâtons se rajoutera au bruit des valises à roulettes.

Randonneuse en Champagne et en Alsace.

toplevel
toplevel
Visorandonneur traducteur
le vendredi 22 juin 2018 à 14:38

ça soulage leurs articulations dans les montées et les descentes....

....du bus

on ne va pas tarder à en voir dans les centres des villes, ou même dans le métro

Je vois d'ici l'agacement général , les cliquetis inutiles, sans compter tous ceux qui vont inévitablement se prendre des coups de bâtons à cause de tous ces bourrins qui vont les agiter, tels des pantins désarticulés

Je vois bien la scène, dans le métro, tous ces énergumènes qui vont s'emmêler les bâtons, au risque d'éborgner les passagers.

Ô pinèze! Ca va être chaud

J'aime partir, voir ailleurs si j' y suis, rencontrer des inconnus sympas.

En randonnant, forcément on rencontre moins de cons mais ils laissent tout de même des traces.

Toulaho
Visorandonneur
le vendredi 22 juin 2018 à 14:48

Ah voui ! J'oubliais . ...il existe des remorques pour randonneurs pour se délester....en y logeant une trentaine de paires de bâtons de rechange au cas où. ...c'est la tranquillité assurée pour 14 générations

"En randonnée comme dans la vie, évitons les raccourcis".

toplevel
toplevel
Visorandonneur traducteur
le vendredi 22 juin 2018 à 14:52

J'oubliais . ...il existe des remorques pour randonneurs pour se délester

il est taquin

Qu'est-ce que tu recommanderais comme anti-vol pour un charriot de randonnée?

J'aime partir, voir ailleurs si j' y suis, rencontrer des inconnus sympas.

En randonnant, forcément on rencontre moins de cons mais ils laissent tout de même des traces.

Toulaho
Visorandonneur
le vendredi 22 juin 2018 à 14:55

Les bâtons de rando en milieu urbain (1 voire 2), ça devient très courant en particulier chez les seniors, pas de cliquetis car équipés d'embouts, élémentaire pour leur sécurité. ..

"En randonnée comme dans la vie, évitons les raccourcis".

Toulaho
Visorandonneur
le vendredi 22 juin 2018 à 17:41

Bernardino pourrait peut-être ficeler ses bâtons autour du sac avec de la cordelette pour rôti de porc, les méthodes les plus simples sont souvent les meilleures.

PS: Attention dans l'exécution de cette méthode à ne pas ficeler le randonneur avec l'ensemble sac-bâtons

"En randonnée comme dans la vie, évitons les raccourcis".

virgule
virgule
Visorandonneur
le mercredi 25 juillet 2018 à 16:16

Tu as trouvé des bâtons qui ne font pas clic clic ?

Pour moi, les meilleurs bâtons sont ceux qui restent dans la voiture

Randonneuse en Champagne et en Alsace.