Débuter la randonnée

lenabot
Visorandonneur
le mardi 09 janvier 2018 à 14:57

Bonjour à toutes et à tous

Je viens du Sud (toulouse) mais désormais bloqué en région parisienne !
Du coup pour revoir la nature qui me manque beaucoup j’ai décidé de me remettre à la rando ( pas fait depuis plus de 8-9ans ).

Ma période libre: les 2 premières semaines d’avril
Mais rando sur 3-5 jours

Objectif : autonomie totale, partielle pas de problème.
Voir de beaux paysages, de la faune, et surtout profiter du calme et d’un moment de solitude.

Mes contraintes : pas de neige!!! Pas de rando depuis longtemps.

Déplacement en voiture sans problème même si il faut traverser la france du coup intéressé par un itinéraire qui fais une boucle.

Niveau matos j’ai un sac deuter neuf (cadeau de noël des parents ), de quoi me vétir, une tente légère (de papa) un sac de couchage et un tapis.
Il faut que je me rachète une paire de pompes !!!

Niveau condition physique, j’ai 23 ans et assez en forme. Juste un genou douloureux suite à une blessure il y a 2ans.
Je suis formé en premier secours et secours un peu plus avancés de par mon métier.

Je suis totalement perdu face au grand nombre de trajets souvents proposés mais souvent avec des difficultés élevées ...

D’ici là je vais tacher d’apprendre à lire correctement une carte et un paysage pour m’orienter !
Je vais également beaucoup lire sur le forum !

Merci de me dire si vous pensez que mon projet est réaliste et si vous avez des conseils pour le matos, pour l’itinéraire, ou des liens à lire!!!

Merci de m’avoir lu!

Toulaho
Visorandonneur
le mardi 09 janvier 2018 à 18:13

Bonjour,
A ce stade, cela me paraît prématuré de se lancer sur une rando de 5 jours de surcroît en autonomie totale, ce qui sous-entend un sac chargé. L'entraînement ne doit pas porter seulement sur la marche mais aussi sur le port du sac, au risque de souffrir rapidement de courbatures.
Il ne vous reste finalement que deux mois pour acquérir l'endurance nécessaire pour ce projet. Ça me paraît très juste.Il faudrait vous fixer un rdv intermédiaire, dans un mois, pour une sortie de deux jours et faire le point sur vos capacités physiques et sur votre matériel (état, pertinence).
Vous faites état d'une douleur au genou qui peut s'aggraver avec la pratique de la rando, chargé et sur plusieurs jours. Cela peut devenir rapidement un handicap voire compromettre le projet. Il faut absolument vous tester, à double titre: physique et médical.
Une alternative possible consiste à randonner en étoile et faire le point le soir pour le lendemain !
Concernant la topo, après avoir acquis les fondamentaux, il faut mettre en pratique sur le terrain. La topographie n'est pas innée, il va falloir faire une formation accélérée !
Enfin, je vous déconseille vivement de partir avec des chaussures neuves sans les tester sur de petits parcours, dans le cas contraire, le rêve pourrait rapidement devenir cauchemar !
Cordialement,

"En randonnée comme dans la vie, évitons les raccourcis".

lenabot
Visorandonneur
le mercredi 10 janvier 2018 à 00:04

Bonjour ! Merci pour cette franchise

Concernant la forme physique je cours 2 fois par semaine 12km en 1h.
Pour ce qui est du poids et des chaussures, je suis habitué à travailler avec sur moi environ 3kg et des rangers.

Je pensais aussi me fixer une sortie « test » en plus réel ( sac de 5jours ) sur 2jours mais je ne sais pas où encore sachant que j’ai les mêmes contraintes que pour ma sortie avril. ( peut être la Bretagne mais c’est plat non )?

Je pensais me servir de cette sortie là pour tester les chaussures. Chaussures qui seront des chaussures hautes et assez rigides, pas de mid ou basket !!!

Pour la Topo j’ai 10 jours de congés, là des ce soir et je compte sur mon père pour m’apprendre ( essais dans la montagne noire côté sorezois ) carte et boussole en main ! J’espere que cela suffira. Mon père m’épaulera pour ma préparation du départs d’avril.

Pour mon genou c’est mon mon gros point noir. Après je suis capable d’endurer la douleur. Je suis habitué aux chaussures lourdes ( les rangers doivent peser un peu plus de 400 gr. )

Selon vous quels seraient les points à travailler au plus vite ? Sachant que c’est vraiment une chose qui me tient à cœur !

lenabot
Visorandonneur
le mercredi 10 janvier 2018 à 00:09

Quand vous parlez de randonnée en étoile vous partez d’un gîte / bâtiment ou d´un bivouac établi ?

J’aurais peu de laisser la tente quand on voit le coût du matériel ...

Toulaho
Visorandonneur
le mercredi 10 janvier 2018 à 09:03

Bonjour,
Courir en endurance au moins 2 fois/semaine est excellent pour se préparer physiquement à ce projet. Bravo !

Vous avez demandé des conseils concernant le matériel. Sachant que vous ne souhaitez pas évoluer dans la neige, des chaussures hautes et rigides ne s'imposent pas à moins que vous ayez d'autres projets. Des chaussures qui ne sont pas adaptées à votre pratique généreront de la fatigue. Compte tenu des éléments d'information que vous donnez, je pense au contraire que des chaussures mid seraient plus adaptées à votre profil de randonneur.

Selon moi, les points à travailler en priorité sont les exercices de topographie et d'orientation: lire la carte, identifier les points de la carte sur le terrain et inversement, déterminer le profil d'une étape (distance, dénivelée), s'orienter à la boussole, tirer un azimut (au moins les principes si vous vous cantonnez aux sentiers balisés), différencier les pistes, chemins, etc sur la carte.Improviser un itinéraire de rechange, faire régulièrement des exercices topo même chez soi ! (et à proximité).

Randonner en étoile (rayonner), c'est effectivement partir d'un lieu d'hébergement en dur ou démontable pour y revenir le soir. Si vous envisagez l'option tente, vous pouvez la planter dans un terrain de camping.

Vous possédez une tente légère: attention, en avril les températures peuvent encore sévèrement chuter sauf si vous envisagez la Côte d'Azur ! Pour camper/bivouaquer sereinement dans le cadre d'une rando, il faut avoir préalablement "répété" et testé le matériel (surtout d'occasion, vérifier l'état, apprendre à le monter s'il est neuf) et les équipements : vêtements adaptés et en bon état, accessoires divers et variés adaptés et en nombre suffisant mais sans excès (poids, encombrement), distinguer l'utile du superflu. Il faut également apprendre à se connaître (besoins en alimentation, capacité physique sans se cramer après deux étapes, adapter les étapes selon son expérience, etc).

Voilà pour l'essentiel !

"En randonnée comme dans la vie, évitons les raccourcis".

lenabot
Visorandonneur
le mercredi 10 janvier 2018 à 09:35

Re,

Pour ce qui est des chaussures autant pour moi, je pensais juste que les hautes étaient les meilleurs étant donné le meilleur maintient de la cheville, pour tout ce qui peut être chemin caillouteux, même hors neige, maintenant si il m'est recommandé de partir sur du Mid ou autre je suis toujours ouvert à la discussion  !

Je vais travailler l'orientation, les seules fois ou j'ai fais de la topo et pris des azimuts c'était en spéléologie dans un cadre tout à fait différent, c'était dans l'objectif de réaliser un plan en coupe d'une grotte.

J'ai vu que sur internet il y avait quelques sites qui permettent d'approcher les bases de la topo et de l'orientation, je vais aussi profiter de mes vacances pour lire tout cela.

Pour la tente quand je parle de légère c'est en terme de poids. Je sais que mon père l'avait payé cher, c'est une tente de montagne en toile de parachute il me semble. On y a passé des randos en période fraîche à 2000-2300m sans jamais avoir froid. Quand j'arriverai chez moi je vous donnerai le modèle peut être que cela vous parlera plus !
Si la tente ne convient pas cela sera automatiquement en dur car je n'ai pas les moyens de me payer une autre tente malheureusement.

Pour le matériel, je suis en train de faire un peu le tour du nécessaire. C'est surtout du côté matériel de cuisine que je n'ai rien encore et que je dois me renseigner.je n'ai pas encore trop compris comment évaluer la consommation en Gaz, et quels types de bonbonne prendre en fonction du nombre de jours. Car j'ai lu un peu la réglementation et faire un feu à l'air d'être très souvent interdit.

Pour les vêtements je pensais faire en 3 couches, selon la météo, mais avril il fera frais voire froid je pense.
Je me connais un peu, je pense assez pour 2 jours sans forcer, pour 5 je ne sais pas, tout dépends de si je la joue '' calme" ou si je cherche à faire beaucoup mais mon objectif n'est pas de faire des performances, mais d'y prendre du plaisir.

Ma dernière expérience "rando" : rando en solo à la journée, dans les Blue Mountains (australie) j'ai fais 17km avec dénivelé +650 -600 environ, énormément de marches type escalier, cresées dans la roche ou refaites en fer. Je pense que je n'aurais pas pu faire une journée aussi intense derrière. J'ai fais une pause au milieu pour manger et profiter de la faune et la flore ( un régal). Là ou j'avais été embêté c'est que je n'avais pris qu' 1.5l d'eau et j'aurais aimé en avoir 1l de plus au moins à cause de la chaleur et de l'effort. Heureusement il y avait de nombreuses cascades propres et non poluées qui m'ont permis de refaire le plein (micropur).

Merci encore de prendre le temps de vous intéresser à mon cas et de me répondre, cela m'aide vraiment !

Toulaho
Visorandonneur
le mercredi 10 janvier 2018 à 11:47

Re-re

Bon, je vois que vous n'êtes p as un débutant complet, vous avez juste besoin d'un "dépoussiérage des compétences" !

Le choix des chaussures et, surtout, conseiller qqu'un sur le bon choix à faire est toujours délicat.Bien entendu, "qui peut le plus, peut le moins": une paire de grosses chaussures de rando vous permettra de couvrir tous les besoins et de faire face à toutes les situations.Cela dit, si l'on ne randonne pas en altitude, des "mid" suffiront car plus légères, plus souples et moins chaudes donc plus confortables sur des terrains et des profils d'itinéraires de difficulté moyenne. Elles sont également moins chères.
Mais il est vrai que si l'on craint pour ses chevilles, des chaussures montantes sont parfaites.
En définitive, la décision finale vous appartient en fonction de votre pratique, de vos attentes et de vos futurs projets.

"En randonnée comme dans la vie, évitons les raccourcis".

lenabot
Visorandonneur
le mercredi 10 janvier 2018 à 12:17

C’est surtout que je ńai jamais fait d’autonomie seul. J’avais mon père pour faire porteur et la topo moi je profitais !

Donc je suis obligé de revoir toutes les bases d’organisation et de matos nécessaire pour ces sorties.

Je pense que les chaussures seront le plus pénible car j’ai souvent du mal à me chausser que ce soir en chaussures pro ou de sport !