Danger ou sécurité... et responsabilité.

tonnoguh
tonnoguh
Visorandonneur
le jeudi 15 août 2019 à 09:05

Bonjour,
Je reviens sur un sujet, Danger ou sécurité que j'avais déjà posté en 2015. J'y ajoute aujourd'hui ... responsabilité. Responsabilité civile s'entend. La lecture du post Responsabilité, et le même jour, une petite découverte en refaisant une portion d'un de mes parcours : rien ne dure en notre bas monde et particulièrement nos sentiers, les pluies de ces derniers jours ont éboulé un peu de terre sur un petit mètre d'une sente escarpée. Je suis passé prudemment sans aucune difficulté, mais un peu plus de terre et un Visorandonneur imprudent qui ne veut pas rebrousser chemin et c'est peut-être l'accident. Une ballade sans danger recèle, trois ans plus tard, l'amorce d'un incident. J'ai, bien entendu, retiré momentanément cette rando.
Je souhaiterais connaître la position légale de Visorando sur ce sujet. Que dit la loi ? Avez-vous consulté un avocat ? Quelle est la responsabilité civile de l'auteur (bénévole) ? Avez-vous une assurance ? Couvre-t-elle les Visorandonneurs, auteurs de randos ?
Merci de vos réponses précises.
Amicalement,
Claude

toplevel
toplevel
Visorandonneur traducteur
le jeudi 15 août 2019 à 13:46

Bonjour Claude,

je ne peux répondre pour Visorando mais en tant que co-admin sur d'autres plateformes.
Visorando, n'est pas l'auteur des randonnées, mais offre une plateforme pour permettre aux auteurs de publier librement des parcours, dans le respect de la charte du site et de la réglementation.

Les auteurs s'engagent par le simple fait de proposer un parcours à ce qu'ils ont respecté ce qui est attendu: Ex. respect du droit d'auteur lorsqu'il s'agit de parcours déjà créés (GR, GRP, PR etc.), respect des droits de passages, droits d'auteur sur les photos publiées, etc., etc.

Pour l'auteur qui publie un parcours: la publication concerne un parcours réalisé à un instant précis, sans garantie que ce parcours soit maintenu ni encore accessible lorsque d'autres randonneurs décident de le suivre.
L'auteur n'est pas propriétaire des terrains parcourus, si les terrains sont d'un accès autorisé, il revient à leurs propriétaires de les maintenir dans un état qui ne mettrait pas en danger le promeneur

L'auteur ne peut pas non-plus publier n'importe quoi.
Si le randonneur se trouve induit en erreur et dans une situation dangereuse (terrain dangereux, etc.) ou illégale (zone interdite d'accès etc.) et que l'auteur en avait pleinement conscience lors de sa publication, alors oui, sa responsabilité est engagée.

Je suis sûr que Visorando va pouvoir apporter d'avantage de précisions

En randonnant, forcément on rencontre moins de cons mais ils laissent tout de même des traces.
J'aime partir, voir ailleurs si j' y suis, rencontrer des inconnus sympas.