Compostelle en octobre, dormir sous tarp?

michel24
Visorandonneur
le mardi 04 septembre 2018 à 17:45

Bonjour,
J'ai pu glaner pas mal d'informations, mais au final je n'avance pas sur mon cas particulier, donc je demande directement

Je vais faire le chemin français de compostelle, du 1 octobre au 10 novembre.
Les minimales: légèrement en dessous de 10 degrés.
J'ai envie d'être autonome et dans la nature, et de dormir à l'envie en auberge ou à l'extérieur.
Suis sportif et de la montagne, mais randonneur plutôt débutant. Je veux économiser mon dos et donc du poids. D'un autre coté, et bien je ne veux pas avoir froid!

J'ai le matos suivant:
- "vieux" sac de couchage go sport assez compact, micropack 750 (dupont thermolite micro) -1/6/13, 750 g
- tapis de sol premier prix decath, 200g
- chaussette, collant, t-shirt, pull, bonnet. En laine merino
- tarp amazonas 800, annoncé 800g, mais pese 600g
- peut etre un sac en soie decath 110g?
- couverture de survie si besoin?

Je me demande si c'est coherent, si je n'aurais pas trop froid?
La tente c'est pas seulement plus lourd (à budget equivalent), mais aussi moins comme je m'imagine le truc. Mais bon, si c'est la seule solution, alors ok.

Sinon j'ai des doutes sur le tarp: ça protege du vent et de la pluie, mais aussi de la rosée j'ai vu?
Dans ce cas là c'est super, non?! Sinon, sachant que je peux dormir en auberge si mauvaises conditions, est-il utile?

Voila, merci!!!

RedfishTheCat
RedfishTheCat
Visorandonneur
le mercredi 05 septembre 2018 à 03:01

Hello Michel,

Joli projet.
Personnellement je ne connais pas le chemin de Compostelle, donc pas trop de conseil en rapport avec ton périple.
Par contre, j'ai cru comprendre que le bivouac n'était pas trop toléré sur le parcours... il faudra donc certainement t'en éloigner temporairement pour bivouaquer (ce qui peut rajouter pas mal de distance au final entre le matin+soir).

Concernant le tarp, j'ai un peu d'expérience de ce côté.
Il peut convenir quel que soit la température; la pluie ou le vent.
Il faut juste avoir le montage adapté à chaque situation et au terrain rencontré.

Pour la condensation, éviter les zones humides (lacs, rivière, ...) et ne pas fermer complètement le tarp (ventilation).
Y compris en cas de pluie.

Je te conseil de prendre une moustiquaire (au moins de tête si pas complète) pour aller avec... en octobre il y en a encore dans le sud de la France.

Pour le tapis de sol, je pense que tu confonds avec matelas.
Je suppose donc que tu as un matelas mousse basique.
L'isolation est faible (tout comme le confort), je ne sais pas ce que ça peut donner pour la traversée des Pyrénées en cette saison.
Ca t'isolera pour un sol à 15° mini (tout comme un matelas gonflable sans isolation).
En dessous il faudra un matelas mousse/gonflable isolé (un R1.3 suffit pour 10°).
Bref, faut bien voir ce point là... si tu as froid par le sol, même avec le meilleur sac de couchage du monde, tu auras froid (l'isolant du sac de couchage ne sert quasi à rien dans le dos, vu qu'il est compressé par ton poids).

En plus de ça, il te faut un tapis de sol (il protégera ton matelas et étendra ta zone de vie, en particulier en cas de sol humide).
Une simple feuille de polycree de 1.5*2.5m pour 60gr suffit (film de survitrage, 10-15€ en magasin de bricolage).

Pour le sac de couchage, en synthétique 1er prix, pour ce poids là, c'est plutôt 15° confort, 10° limite confort.
Les valeurs annoncés pour ton sac me semblent fantaisistes...
Il me semble donc être le réel point faible.
Je verrai plus un 10/5°, et ceci en restant en plaine... pour la partie montagne, à cette saison, du 0/-5° (après tu peux dormir en gîte uniquement sur cette partie).

Pour le drap de soie, inutile à mon sens.
Il n'apporte aucun surplus thermique (contrairement à ce qu'on dit).
Il sert juste à ne pas salir ton sac de couchage avec ton sébum et ta transpiration.
Ce qui n'est pas un soucis en dormant simplement avec un teeshirt ML et un collant.
Ces derniers apportent un plus thermique et sont utilisable au bivouac... donc pas un poids mort comme un drap.

Pour la couverture de survie... indispensable pour moi pour une sortie à la journée.
Par contre totalement inutile dès que tu as ton matos de bivouac.
Tu as déjà tout ce qu'il faut pour te protéger du chaud (tarp) ou du froid (sac de couchage) en cas de soucis.

Après, il faudra voir les autres éléments indispensables:
-Popote (une toaks titane 550-L c'est 71gr pour 550ml avec couvercle, pour 20-25€).
-Un réchaud (pourquoi pas un Groove stove ? un peu de bricolage facile, 7gr, 0€).
-Du combustible (pour un Groove stove, de l'alcool à brûler dans une petite bouteille, 1 à 1.5cl par chauffe).
-Un briquet (mini bic à 12gr).
-Un petit bol (la boite qui contient la graine dans les boites à couscous, 25gr avec couvercle).
-Une cuillère (t'a un pack de à 2€ chez D4, tu vire le couteau/fourchette et tu garde la cuillère, 9gr).
-Un petit couteau (Opinel n°8 effilé, 26gr, on trouve pas mieux en rapport poids/usage).
-Une frontale (un truc léger à led, uniquement pour le bivouac).
-Un chargeur pour le smartphone (voir une powerbank et/ou un petit panneau solaire).
-Une petite pharmacie (pansement anti-apoules, quelques médoc, etc...) , une trousse de toilettes (savon d'alep, brosse à dent bambou) et un kit de réparation (adhésif, fil et aiguille, etc...).
-Une petite serviette microfibre (le modèle S de D4 suffit amplement).
-De quoi stocker de l'eau (une bouteille d'eau minéral 1l à 25gr et une platypus 2l à 28gr).
-Un grand sac étanche pour y mettre ton sac de couchage et tes vêtements.
-Un sachet ziplock étanche pour tes papiers, billets. Un autre pour tes copies papiers des cartes IGN (en cas de panne du tel).
-Un bon chapeau à bord large (D4 en fait un déperlant) et des lunettes de soleil.
-Un poncho pour la pluie (3F UL gear en a un très bien de 180gr à 15€).
-De bonnes chaussures (je te conseil des trails, vu que tu va faire beaucoup de chemin, dont une partie goudronnée... bref, pas des grosses).
-Un bon sac à dos, adapté à tout ce que tu va mettre dedans (donc achat à faire en dernier).

Si tu t'organise bien et évite le superflue, tu peux tourner dans les 6kg sans soucis (hors eau/nourriture).

PS: Une tente n'est pas forcément plus lourd que ton tarp.
Par exemple, 3F UL Gear fait un modèle monoplace, monoparoie avec moustiquaire, avec abside généreuse... pour 740gr (60€ sur Aliexpress). Faut juste un de tes bâton de marche pour faire le mât.
Un grand classique chez les randonneurs léger.

Miaou !
=^_^=

michel24
Visorandonneur
le mercredi 05 septembre 2018 à 16:35

Hello Chat

Merci pour ces réponses ainsi que toutes les autres infos!

Bon donc le tarp n'est pas une mauvaise idée, mais ma config serait un peu legere pour du 10 degré. Je n'ai en effet aucune idée de comment ça fait de dormir par 10 degré.

Penses-tu que pour palier au manque du sac de couchage je pourrais rajouter un sursac (en plus du tarp donc). Je pourrais gagner quelques degrés, et si le temps se rechauffe dormir carrement sans le tarp. Pour pas trop de gramme en plus (300 pour le karrimor)

Pour le matelas (donc), c'est un m100 decathlon, effectivement indiqué pour 20 degrés, hum
J'imagine qu'une simple couverture de survie dessous ne suffirait pas?
Sinon j'ai un D4 gonflable 550g, mais 20 degrés aussi

Bon en fait je me suis dit super j'ai un sac de couchage et un matelas, des habits merino, hop je me prends un tarp et à moi la liberté. Mais là le projet commence à prendre des proportions "pharaoniques", je vais me retrouver avec des kilos en plus... (et des sous en moins!). Je me demande si ça vaut vraiment le coup pour cette saison...
Sinon je laisse tomber. Auberge tout le temps et voila. Un peu dommage quand même. Mais pour une premiere experience bivouac c'est peut etre pas l'ideal

RedfishTheCat
RedfishTheCat
Visorandonneur
le mercredi 05 septembre 2018 à 20:40

Pas de sushis, c'est avec plaisir (le principe du forum).
^^

Ta config suffit pour bivouaquer sans soucis en été... octobre c'est une autre paire de manche.

Sursac, gain de 1-2° je pense, pas plus.
Topic sur le sujet: https://www.randonner-leger.org/forum/vi...

Les seuls sursac avec un réel gain thermique sont les SOL escape bivy.
Ils ne sont pas étanches, mais déperlant, pour 230gr environ.
Il y a une face alumisée à l'intérieur qui renvoie les IR du corps.
Gain de 5° si utilisé en sursac, 10° si utilisé en drap dans le duvet.

Pour le matelas, garde en tête que le sol peut être plus chaud que l'air du soir... il suffit qu'il ait été en plein soleil avant son couché.
Donc se mettre dans une prairie avec le soleil du soir permet d'en profiter.
Après, bien sûre, ça ne marche pour une journée de pluie ou couverte.
Sinon, comme vu plus haut, le sol va se réchauffer sous toi... donc pour 15° ça passe avec un matelas 20°, tu auras juste un peu froid en début de nuit (mais en général c'est pas plus mal, ton corps est trop chaud en début de nuit).

Couverture de survie, ça renvoie les IR de ton corps vers toi si placé dans le bon sens.
Mais aucune isolation thermique en soit (trop fin, aucun isolant, pas d'air emprisonné).
Ca protège juste contre les remontés d'humidité.
Et si c'est une couverture jetable, très bruyant dès que tu bouge ou qu'il y a du vent, c'est fragile et quasi impossible à replier correctement.
Si c'est une solide (type space blanket), pas ces soucis, mais c'est plus lourd (300gr environ).

Pour les "sous en moins", garde en tête que les auberges c'est pas gratuit non plus... 40 nuits de gîte ça revient à 600€ (hors repas), de quoi s'acheter un paquetage complet sans soucis.

Reste que le bivouac demande un peu de pratique... il faut donc s’entraîner avant, pour connaître son matos.
Monter un tarp les premières fois demande du temps (et éventuellement regarder une vidéo en même temps, voir faire ça avec quelqu'un qui connaît).
Ca permet de monter son tarp en moins de 5min avec l’expérience... bien utile quand il faut faire ça en urgence sous l'orage.

Miaou !
=^_^=

michel24
Visorandonneur
le jeudi 06 septembre 2018 à 15:24

Bon suite a des infos sur la temperature encore plus fraiche que ce que je pensais, je pense que mon experience bivouac va etre repoussée. Dommage
Le sursac dont tu parles à l'air impec par contre, ça aurait été un bon systeme.

En tout cas merci beaucoup, tout ça a été tres utile, j'y vois beaucoup plus clair. Et sait quoi regarder pour une prochaine fois
A une prochaine!!!

RedfishTheCat
RedfishTheCat
Visorandonneur
le vendredi 14 septembre 2018 à 13:46

Au passage, un petit guide qui me semble bien complet sur ton parcours:
https://www.randonner-malin.com/conseils...
https://www.randonner-malin.com/conseils...
https://www.randonner-malin.com/conseils...

Miaou !
=^_^=

michel24
Visorandonneur
le dimanche 16 septembre 2018 à 21:42

Hello,
Super articles, merci beaucoup!
Avec beaucoup de nouvelles infos.

Sinon j'ai pu randonner ce week-end avec mon matos, tout va bien, et je vais pouvoir encore laisser quelques trucs à la maison
Seule question en suspens encore: j'ai des chaussures de trail gore-tex, et j'hésite à les échanger pour prendre le modele non gore-tex. C'est quand meme un peu chaud en gore-tex.

Merci en tout cas!

RedfishTheCat
RedfishTheCat
Visorandonneur
le lundi 17 septembre 2018 à 00:58

Mon usage perso (mais il courant dans les randonneurs "léger"):
Chaussures de trails non goretex la plupart du temps.
Ca ventile mieux, on à moins chaud en été, on transpire moins (et donc on peu avoir aussi moins froid en hiver, vu que l'humidité est un des principaux facteur de refroidissement).

Le soucis est quand il pleut... on finira forcément avec les pieds mouillé.
C'est pas agréable, voir clairement gênant si il fait froid.
Tant qu'il fait chaud, pas vraiment de soucis... on fait sécher ça vite dès qu'il y a un rayon de soleil et un petit courant d'air (les trails non gtx sèchent très vite, idem pour les chaussettes synthétique et les pieds aussi).

Si il fait froid, pas de soucis tant qu'on marche... le pied produit assez de chaleur.
Mais à l'arrêt ou si il fait humide la nuit (et impossible de sécher ça pendant le bivouac), repartir avec tout mouillé et froid c'est pas top (même si ça se réchauffe vite en marchant).
Une des solutions est d'avoir une paire de chaussettes imper-respi de qualité en fond de sac (la chaussure sera mouillée, mais pas le pieds).
Ou alors un sac plastique (idéalement placé entre deux paires de chaussettes pour ne pas glisser), mais faut que ce soit pour une très courte durée (averse), sinon la transpiration amènera au même résultat.

Après, si on prévois du mauvais temps régulièrement (ou trek long, donc météo non prévisible), du gtx n'est pas aberrant... loin de là.
Après, faut garder en tête qu'une chaussure gtx sèche beaucoup moins vite si mouillée...

Enfin, pour la neige... là le gtx s'impose.
Des chaussures mouillées (la neige fond avec la chaleur du pieds et imbibe l'intérieur de la chaussure) ne sécheront pas la nuit... et même gèleront avec la température nocturne (a moins de vouloir dormir avec dans le sac de couchage... pas glop).

PS: Pied mouillé = plus de risque d'avoir des ampoules, donc faut être vigilant.
Bien faire sécher les pieds dès que possible (pendant les pauses, même si c'est pour remettre les chaussettes mouillés juste après. Et en particulier au bivouac.

PS': Quoi qu'il se passe, toujours garder une paire de chaussette sèche pour le bivouac (avec des tongs, sandales ou chaussons néoprène au bivouac est un plus... ça permet de vivre au bivouac sans remettre les chaussures mouillées).
En général on à 2 paires, une pour la marche et une au bivouac (qui servira à la marche le lendemain)... et on lave celle de marche qui deviendra celle du bivouac du lendemain. En cas de chaussettes mouillé et ne pouvant sécher dans la nuit... il faut repartir avec les chaussettes mouillés le lendemain pour garder toujours une paire sèche.

Miaou !
=^_^=

michel24
Visorandonneur
le lundi 17 septembre 2018 à 17:54

Hello! Merci à nouveau pour toutes ces infos!

J'ai vu qu'il y a pas mal de pluie en octobre et novembre:
Burgos ou Leon, par mois: 50mm, 10 jours de pluie
Compostelle: 200mm, 17 jours, et même neige
Donc plutôt gore tex. Parce que ok ca seche moins vite, mais si c'est moins mouillé il y aura moins à secher Je crois que ça se tient

En fait je vais prendre des sandales de marche en plus,. Pour le soir mais aussi la marche si trop chaud ou trop mal aux pieds.
C'est tres lourd par contre, 600g, mais si jamais je suis bloqué par du mal au pieds des le debut, c'est pas terrible. Et au pire je les renverrais. (d'ailleurs, tu conseillerais des sandales de marche plus legeres?)

Merci!

RedfishTheCat
RedfishTheCat
Visorandonneur
le lundi 17 septembre 2018 à 19:06

Suis pas adepte des sandales, donc pas d'avis sur le sujet.

Après, pour la paire de chaussure principale, si c'est un modèle dans lequel tu es bien, que tu as l'habitude de marcher avec régulièrement... pas de raison d'avoir d'ampoules (ou mal au pied) avec.
Faut juste pas partir dans cette aventure avec des chaussures neuve et/ou d'un modèle que tu ne connais pas...

Bref, je préfère une bonne paire de trail (avec éventuellement des guêtres légères pour éviter que l'eau ne rentre par la cheville) et une paire ultra légère uniquement pour le bivouac (tongs 100gr ou chaussons néoprène bas 50gr) mais non prévu pour faire de la marche avec.

PS: 600gr, c'est clairement lourd pour des sandales.
Mes trails font 584gr la paire (en T41).

Miaou !
=^_^=

michel24
Visorandonneur
le mardi 18 septembre 2018 à 18:08

Merci encore
Bon je vais voir, j'ai l'impression qu'a ce niveau là quoi que je choisisse n'est plus incohérent, pas de "grosses betises".
Et les sandales pourront etre renvoyées de toute façon
Bonne soirée, je te tiendrais au courant