« Comment chier dans les bois » Pour une approche environnementale d'un art perdu

toplevel
toplevel
Visorandonneur traducteur
le dimanche 01 octobre 2017 à 15:55

**Beaucoup parmi vous je l'espère, connaissent déjà**

Un tel titre pour un livre peut surprendre, interloquer voire, choquer certains, mais c’est le titre d’un best seller qui fut publié la première fois en 1989 et en est à sa troisième édition (2011).
Dans cet ouvrage vendu à plus de 2.5 millions d’exemplaires et traduit en plusieurs langues, Kathleen Meyer aborde avec humour, et parfois avec irrévérence, un sujet que tout le monde pense maîtriser, puisqu’il n’y a rien de plus naturel.

Que nenni! Accomplir efficacement cette besogne élémentaire en pleine nature requiert un certain savoir faire et bien plus.

L’auteur commence par détendre l’atmosphère avec une série de récits véridiques rapportés avec humour pour ensuite, éveiller notre conscience aux problèmes environnementaux apparus déjà dans les années 70 et qui ne cessent de grandir avec l’accroissement des activités en pleine nature.
L’auteur poursuit en détaillant les campagnes de sensibilisation aux US et les plans d’actions pour préserver les parcs nationaux et autres lieux très fréquentés par les randonneurs, rafteurs, et autres pratiquants d’activités en pleine nature.
Pour finir, Kathleen Meyer dresse une liste des innovations proposées aux pratiquants et donne un grand nombre de références.

Même si cet ouvrage est largement centré sur l’outdoor américain, le sujet n’en est pas moins universel

Plus que jamais il importe de comprendre notre impact sur l’environnement même lorsque l’on est simple randonneur et qu’est-ce que cela implique d' adopter l'attitude -la charte « Leave no trace » dans nos activités outdoor.

Bonne lecture

Note: La dernière édition en Anglais de ce best seller date de Mars 2011 mais en Français on ne trouve que l’édition de 2002

Randonn'Eure & Loir'', j'aime partir, me détacher, voir ailleurs si j' y suis, rencontrer des inconnus sympas.